10 ans avec Neelam, Amitié, Bee quilteuse, BeeBook, Déstructuré et libéré, Explication de modÚle (tuto), Modernité, Scraps

Nous avons 10 ans 🍀 3e jeudi

C’est le 22 avril 2011 que j’ai crĂ©Ă© ce blog ; un an aprĂšs, je me rendais compte que c’Ă©tait Le Jour de la Terre depuis 1970, une belle coĂŻncidence. Cette annĂ©e, c’est le jour choisi pour le dĂ©part de la Mission Alpha : Thomas Pesquet et trois autres spationautes partent pour une nouvelle Maison Ă  plus de 400 km de la Terre ! A 12 h 11 si tout est nominal, le dĂ©collage aura lieu. Report Ă  demain 11h49 ! Nous leur souhaitons une pleine rĂ©ussite pour ce voyage et, Ă  notre compatriote, autant de passion du partage que lors de son premier sĂ©jour. MĂȘme si on peut parfois s’interroger sur l’intĂ©rĂȘt de la conquĂȘte spatiale (ce qu’il aborde et justifie ici), le gĂ©nie humain impressionne, Thomas Pesquet lui-mĂȘme suscite l’admiration et il est un formidable ambassadeur de la cause scientifique. La science nous sauvera-t-elle du bouleversement climatique et des perspectives alarmantes ? C’est la vision optimiste de notre avenir.

C’est une phrase que j’aime bien et qui pourrait convenir Ă  Thomas Pesquet qui est aussi grand sportif, aviateur, musicien… mais cette « citation » n’existe pas dans le livre ! Ah les facĂ©ties de notre monde digitalisĂ©…

Thomas Pesquet est parfois appelĂ© Le Petit Prince, avec son visage enfantin et son regard bienveillant…

Aujourd’hui, nous aussi avons la tĂȘte dans les Ă©toiles car c’est toujours la fĂȘte du patchwork avec les 10 ans de Neelam Textiles du Monde et de La Ruche des Quilteuses ! C’est notre 3e jeudi sur 4, 4 semaines d’idĂ©es de patchwork et de cadeaux, une collaboration fructueuse entre Neelam et moi, rien que pour vous faire plaisir !

Changeons de style : j’ai choisi de vous faire suivre mon cheminement crĂ©atif sur un projet – un tout autre chemin de traverse 😉 que la semaine derniĂšre ! Ce n’est pas tant pour que vous reproduisiez le modĂšle, que pour montrer comment une idĂ©e de dĂ©part peut aboutir Ă  un quilt – et tant pis parfois pour l’orthodoxie du travail !

Ayant coupĂ© beaucoup de carrĂ©s les semaines prĂ©cĂ©dentes, j’ai dĂ©cidĂ© d’aller cette fois vers des bandes et des triangles. Pour mon ouvrage de la semaine, mes inspirations sont Ă  la fois du livre de Gwen Marston & Cathy Jones et celui de Nicholas Ball (ci-dessous son livre et 2 de ses quilts aux triangles).

Quels quilts exceptionnels ! Je vous recommande chaleureusement ces deux livres.

Parfois on entend ou on lit cette question : à quoi servent tous ces quilts ? La meilleure réponse est :

C’est vĂ©ritablement utile puisque c’est joli.
Le Petit Prince, Saint-Exupéry
(chapitre XIV)

Les quilts de triangles de Nicholas Ball me font penser aux cabanes que je vois dans la forĂȘt, bĂąties avec des branchages.

Dans la forĂȘt prĂšs de chez moi, certains endroits sont toujours enchanteurs, quelques sentiers sont, en ce moment, bordĂ©s de genĂȘts et d’asphodĂšles. Ici, la biodiversitĂ© s’Ă©loigne mais on s’amuse quand mĂȘme, on fait des cabanes !

Refuges triangulaires aussi, les tipis bien connus des Amérindiens nomades des Grandes Plaines.

Tipis des Shoeshones, vers 1900.

Que vais-je faire de ces images inspirantes ? Et comment utiliser en mĂȘme temps des tissus Neelam d’une nouvelle maniĂšre ?

Improvisation : My Happy Place

Pour sortir de mes habitudes, j’ai demandĂ© du tissu noir teint artisanalement et quelques coupons de soies claires (toujours de chez Neelam) Ă  Émilie et j’ai rĂ©uni mes bandes de tissus Neelam, restes d’autres ouvrages.

Encore et toujours le plaisir de créer avec ces tissus nomades, éthiques et artisanaux !

Tradition et modernitĂ©, des impressions anciennes et rĂ©centes sur coton, associĂ©es Ă  la brillance d’une soie. Tissus et photo Neelam

Commençons par la coupe de quelques triangles de soie renforcĂ©s au thermocollant, puis cousons un « toit » avec des bandes de coton. J’ose, j’avance et on verra bien !

J’ai thermocollĂ© un parallĂ©logramme pour dĂ©couper deux triangles dans ce bout de soie.
Sur 2 cĂŽtĂ©s des triangles de soie, je couds des bandes sans prendre la moindre mesure. Tout est dĂ©cidĂ© visuellement : « est-ce que ça va comme ça ?« , si oui, j’avance ! DĂ©cision : le 3e « toit » est toujours un imprimĂ© sur fond noir. Faire ces tipis, c’est rapide et ludique puisque je souhaite avoir des triangles qui vivent leur vie, irrĂ©guliers s’ils le veulent !

D’habitude, je n’entoile pas les tissus de coton Neelam, contrairement Ă  beaucoup de monde (y compris Émilie pour ses panneaux muraux). L’entoilage facilite le maintien des tissus. En gĂ©nĂ©ral, je me contente du repassage et, Ă©ventuellement, de ma bombe d’amidon. A chacun ses prĂ©fĂ©rences ! Cependant, la soie s’effiloche facilement, je passe donc par cette Ă©tape avec un thermocollant non tissĂ© blanc pour tissus lĂ©gers, de quoi dĂ©couper 2 triangles par couleur. Mon projet est de faire 12 ou 13 triangles pour en sĂ©lectionner 10, pour les 10 ans.

J’ai trouvĂ© un beau reste de molleton sur lequel je dispose mes tipis. On les croirait dans une prairie enneigĂ©e ! Parfois, je fais les choses Ă  l’envers, cette fois-ci c’est le molleton qui me montre le chemin du format du futur quilt.

Ma disposition est bien irrĂ©guliĂšre, comme le sont ces tipis… Vais-je encadrer chaque tipi de tissu noir pour arriver Ă  des rectangles comme Nicholas Ball ? Vais-je les mettre en rangĂ©es comme un quilt du livre de Gwen Marston ? Les tipis virevoltent pour trouver leur place et le placement est trop irrĂ©gulier pour suivre le montage de Nicholas (ajouter du tissu de fond pour que chaque tipi soit dans un rectangle) et j’ai envie de conserver le chevauchement des rangĂ©es. Il va donc falloir innover !

Finalement, je crois que le village va avoir 12 habitations au lieu de 10, juste parce que🙃. Cette disposition suppose quelques cogitations pour arriver Ă  mes fins ! PlutĂŽt qu’un dĂ©coupage complexe de triangles noirs de fond et une multitude de coutures partielles, j’opte finalement pour une succession de bandes de tissus de fond noir dĂ©coupĂ©es horizontalement. La hauteur de chaque bande noire sera en fonction de la hauteur entre deux bases de tipis. En consĂ©quence, j’appliquerai les deux autres cĂŽtĂ©s du tipi Ă  la machine. Je n’ai encore jamais vu cela, mais c’est ma solution, simple et trĂšs rapide !

Chaque tipi est repassĂ©, les deux marges de couture rentrĂ©es et la pointe bien prĂ©parĂ©e. La base reste « Ă  cru » et sera prise dans les coutures de bandes noires.
Je commence le montage par le haut. Sur une premiĂšre bande je pose mon tipi le plus haut au bon endroit, la base alignĂ©e en bas et les marges de couture des cĂŽtĂ©s repassĂ©es Ă  l’intĂ©rieur. Je pique les deux cĂŽtĂ©s Ă  1 mm du bord. Je replace le tipi et sa bande noire Ă  sa place sur le molleton (photo). Je mesure l’Ă©cart entre la base du prochain tipi et celui-ci : 12 cm environ. Je coupe donc une bande noire de 12 cm pour la prochaine Ă©tape.
Je vais coudre ces deux bandes noires endroit contre endroit, emprisonnant la base du tipi du haut. Les tipis suivant seront appliqués aprÚs et déborderont de la bande de 12 cm. Ils sont pliés ici, juste pour la démonstration.

Au fur et Ă  mesure, je vais descendre, avec un ou deux tipis Ă  mettre par Ă©tage.

L’improvisation est une suite de dĂ©cisions Ă  prendre.
Ktl

Voici le montage final, photographié le lendemain au lever du soleil :

Ce sont finalement 10 bandes noires qui me sont nécessaires pour monter les tipis comme je veux.

Ce top n’est pas fini, je souhaite lui ajouter une bordure originale, une dĂ©coration supplĂ©mentaire
 Ce sera pour la semaine prochaine !

J’ai trouvĂ© un nom Ă  ce projet : My Happy Place, qui signifie mon endroit prĂ©fĂ©rĂ©, mon coin de paradis, mais aussi mon jardin secret, mon monde heureux
 Faire une improvisation et Ă©voquer les peuples premiers des USA, c’est bien My Happy Place Ă  tous Ă©gards… Je leur dois tant, une autre comprĂ©hension de l’Histoire qu’on nous raconte, la dĂ©couverte d’une sagesse oubliĂ©e, une vision du Monde dont nous devons nous rapprocher… Il n’est pas question de rĂ©gresser, mais de gagner en sagesse.

Tout comme l’arbre a besoin de ses racines pour grandir,
nous avons besoin des peuples autochtones pour Ă©crire le monde de demain.
#loveplanet

La Terre, notre Happy Place Ă  tous

Et mon esprit retourne vers Thomas Pesquet qui va observer notre Terre Ă  400 km d’altitude pendant 6 mois. Si belle, si forte, si fragile, si unique.

Voir la Terre de haut et constater cette fragilité, ça fait beaucoup réfléchir.
Thomas Pesquet

Jean-Pierre Goux, que je suis sur les rĂ©seaux sociaux avec attention et que j’ai dĂ©jĂ  Ă©voquĂ© deux fois sur ce blog, a crĂ©Ă© une ONG appelĂ©e One Home – Une Maison. Il souhaite, par l’overview effect, la vision de notre planĂšte vue de l’Espace, Ă©mouvoir l’humanitĂ©, comme elle bouleverse profondĂ©ment presque tous les astronautes (USA), cosmonautes (Russie), spationautes (Europe)… Elle incite Ă  une prise de conscience de ce non-choix : nous n’avons pas d’autre planĂšte oĂč aller vivre, donc il est absolument nĂ©cessaire de prendre soin de la nĂŽtre. C’est une Ă©vidence, c’est comme les jolies paroles du Petit Prince que JP Goux et Thomas Pesquet affectionnent tant, qui rĂ©sonnent fort en nous. Mais attention aux fausses sources !…

Désolée, encore une fausse citation !!!

Avec l’art, y compris l’art textile bien sĂ»r, nous rĂ©sistons Ă  la standardisation de notre monde, nous mettons de la poĂ©sie dans nos vies. Que la Terre devienne notre Happy Place Ă  tous, encore plus que dans le passĂ© ! Mais cela ne viendra pas tout seul et sans effort, il faut se bouger pour que l’aventure humaine continue, et qu’elle soit joyeuse.
C’est pourquoi, aprĂšs avoir dĂ©vorĂ© Le SiĂšcle Bleu de JP Goux, j’attends avec confiance son futur livre La RĂ©volution Bleue. Je serai sans doute une de ses premiĂšres lectrices Ă  sa sortie, et je vous en parlerai !

Pour la troisiĂšme fois, tentez votre chance chez Neelam ! Les trois gagnants de la semaine derniĂšre sont citĂ©s par ici en fin d’article. En ce mois anniversaire, nous vous offrons livres et tissus pour entretenir VOTRE Happy Place ! Suivez ce lien, et bonne chance ! Outre la possibilitĂ© de participer au tirage au sort, vous dĂ©couvrirez comment travaille Emilie, styliste de formation, et d’oĂč vient sa connaissance du patchwork… Neelam, c’est une affaire de coeur !

Un logo crĂ©Ă© par Émilie de Neelam, qui symbolise notre Happy Place :
la joie que nous offre notre art et le bonheur de nos liens d’amitiĂ© !

Avec patience et confiance,
espérons des jours meilleurs
et la préservation de notre Terre, notre Happy Place à tous.
Mais surtout, Happy Quilting !
Katell

30 rĂ©flexions au sujet de “Nous avons 10 ans 🍀 3e jeudi”

  1. Bonjour Katell
    À nouveau merci pour cet article
    Je me lĂšve tĂŽt car j’aime ce petit moment sans rien, ni personne, la rue est encore dĂ©serte et tout est calme. L’espace semble n’appartenir qu’à moi c’est mon petit luxe Ă  dĂ©faut d’y dĂ©coller pour de bon comme notre spationaute !
    Broder, patcher et quilter tous les jours c’est une façon de fixer le temps et l’espace et de partager cela avec ceux qu’on. Voilà à quoi ça sert pour moi.
    Merci encore pour ce partage

    J’aime

    1. L’improvisation ne vient jamais de rien, mais d’une somme de connexions entre des souvenirs, des convictions, des Ă©motions, souvent colorĂ©es et picturales, parfois plus impalpables. Et puis je crois qu’il faut attendre le bon moment, avec patience et espoir. Un jour, les planĂštes s’alignent, les Ă©toiles brillent en soi et ya plu ka 🙃 !!
      Bonne journée Danielle !

      J’aime

    1. Plus on en fait, plus les idĂ©es viennent. La crĂ©ativitĂ© est Ă  la portĂ©e de tout le monde, il faut trouver la graine qui va germer et se dĂ©velopper… C’est en discutant avec Emilie du dĂ©fi de montrer des techniques diffĂ©rentes pendant 4 semaines que m’est venue cette idĂ©e de triangles. En m’inspirant de Gwen Marston et Nicholas Ball, je ne pouvais pas prendre un mauvais chemin !

      J’aime

  2. Bravo pour cette belle improvisation qui se marie parfaitement avec les couleurs du jardin. Bonne journĂ©e dans ta happy place . 😘

    J’aime

    1. MĂȘme si je connais mieux les Navajos qui, eux, ne vivent pas dans des tipis mais dans des hogans (maisons circulaires faites de bois et de terre), je suis trĂšs contente de cette vision Ă©purĂ©e et joyeuse d’un groupement de tipis !
      Aux Etats-Unis, j’aurais sans doute des problĂšmes avec « l’appropriation culturelle », c’est-Ă -dire que je profiterais d’une culture qui n’est pas la mienne, avec une arrogance nĂ©o-colonialiste… Je dĂ©teste cette dĂ©rive du politiquement correct, je suis simplement humaine et les cultures s’apprĂ©cient, s’admirent, se partagent.
      Alors aujourd’hui, j’apprĂ©cie pleinement d’ĂȘtre europĂ©enne, en espĂ©rant que les signes de cette dĂ©rive ne colonisera pas notre continent (cela a commencĂ©…)

      J’aime

  3. Bonjour ,
    Je suis l’heureuse gagnant du 1er lot de la 2iĂšme semaine et je viens vous en remercier chaleureusement … merci et merci Katell , je possĂšde dĂ©jĂ  votre livre ( je vais me faire plaisir en l’offrant Ă  mon amie qui m’a initiĂ© au patch il y pas mal de temps dĂ©jĂ  ! ) Ce livre est une telle source d’inspiration pour des ouvrages sans contraintes ….. Et que dire de vos tutos ! J’ai fait plusieurs dessous de tasse ( avec des blocs qui trainaient ) avec votre tuto de la premiĂšre semaine , celui de cette semaine m’inspire beaucoup . Et comme je vais recevoir les tissus de Neelam que vous m’avez fait dĂ©couvrir , je vais l’essayer et commander d’autres tissus bien sĂ»r . Encore Bon Anniversaire pour ces 10 ans Ă  Neelam et Ă  vous ,
    Annie

    Aimé par 1 personne

    1. Ce commentaire me touche infiniment… Merci d’avoir jouĂ© avec nous et bravo d’avoir gagnĂ© !
      Cet anniversaire fĂȘtĂ© ensemble nous permet de partager beaucoup de petits bonheurs en cascade !
      Les tissus Neelam gagnent Ă  ĂȘtre mieux connus, l’entreprise est annonceuse France Patchwork et bĂ©nĂ©ficie d’Ă©logieux articles dans la presse spĂ©cialisĂ©e. Je suis trĂšs heureuse de prendre ma petite part dans la promotion de leurs produits.
      Je remercie de nouveau Emilie pour cette initiative qui ensoleille ce mois difficile Ă  vivre par ailleurs. Il n’y a pas de hasard 🌞

      J’aime

  4. J’aime ce modĂšle simple, graphique, inhabituel.
    Et une fois encore, vais tenter ma chance chez Neelam…………..Je me rĂ©gale de leurs beaux tissus indiens; entre l’Inde et moi, pourtant nĂ©e en Afrique, c’est une histoire d’amour.!

    J’aime

  5. Quel bonheur de voir ton processus de crĂ©ation. J’aime quand les idĂ©es viennent au fur et Ă  mesure, les surprises qui poussent vers un chemin inexplorĂ©. J’ai d’abord vite lu et regardĂ© puis ai pris mon temps pour bien comprendre. Les deux livres dont tu parles sont magnifiques, chacun dans leur style. Ton idĂ©e de triangles comme tu les as faits et assemblĂ©s et trĂšs attirante 😉 J’attendais jeudi matin avec gourmandise, j’ai Ă©tĂ© comblĂ©e 🙂 Merci ! Bises douces.

    J’aime

  6. Encore un modĂšle et une crĂ©ativitĂ© qui me rĂ©jouit venant de toi Katell. De plus cet anniversaire commun aura permis Ă  certaines de dĂ©couvrir Neelam, ce jeune couple qui continue de faire vivre leur entreprise malgrĂ© les difficultĂ©s actuelles et Ă  qui je souhaite de tout cƓur de pouvoir continuer encore longtemps Ă  nous enchanter avec leurs magnifiques tissus.

    J’aime

  7. Je vous remercie des trois tutos de vos 10 ans , j’ai beaucoup de plaisir Ă  rĂ©aliser . Le plus difficile pour moi Ă©tait l arbre j ai finie par y arriver.

    Merci

    J’aime

  8. Et de nouveau merci pour ce tuto que je vais copier encore une fois ! Je lis et (re)relis vos articles Ă  chaque parution avec grand plaisir .
    A Jeudi
    Annie

    J’aime

  9. Bonjour,

    Merci pour ces belles idĂ©es mais pour ma part je voulais vous remercier pour m’avoir fait dĂ©couvrir JP Goux et ses livres. Je me les suis offert car ils m’habitent encore surtout actuellement er je veux les faire dĂ©couvrir autour de moi. J’ai envoyĂ© un message Ă  JP Goux pour lui dire mon enthousiasme Ă  la lecture de ses livres et il a eu la gentillesse de me rĂ©pondre. Vous indiquez le suivre sur les rĂ©seaux sociaux, pouvez-vous me dire lesquels pour le suivre moi aussi et ĂȘtre au courant de la sortie de son prochain livre . Merci pour tout !Pascale 31

    J’aime

    1. Pascale, avec la mission Alpha j’ai eu envie de relire le SiĂšcle Bleu. Rares sont les livres que je relis, et je me rĂ©gale, j’en suis Ă  la moitiĂ© du premier tome.
      Ce que JP Goux explique sur l’hĂ©lium 3 dans son livre publiĂ© en 2012, je l’ai entendu pour la 1ere fois Ă  la TV ce week-end !
      Je le suis Ă  la fois sur FB https://www.facebook.com/jpgoux et sur Instagram @ jpgoux.
      VoilĂ  Pascale, merci pour ce gentil mot et vive le SiĂšcle Bleu !
      Bonne fin de journée et à demain pour nos 10 ans, notre dernier rendez-vous avec Neelam !

      J’aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icÎne pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez Ă  l’aide de votre compte WordPress.com. DĂ©connexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez Ă  l’aide de votre compte Twitter. DĂ©connexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez Ă  l’aide de votre compte Facebook. DĂ©connexion /  Changer )

Connexion Ă  %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.