Technique

Cathedral Windows

Juste avant les vacances d’été, des Abeilles de mon groupe me demandaient des idées d’ouvrage à coudre à la main pour l’été… Les hexagones c’est bien, les appliqués c’est parfait, mais, comment dire, parfois on a envie de nouveauté…

Cette « nouveauté » tant désirée, je l’ai dénichée dans mes « vieux » souvenirs des années 80 ! Les vitraux de Cathédrale ont été balayés par une autre technique qui donne presque le même aspect, les « carrés dans les cercles japonais ». Très populaire, un modèle de sac signé Edith Bouilly circulait de club en club il y a une dizaine d’années et ringardisait lesdits vitraux.

J’utilise toujours beaucoup ce sac, il n’a pas vocation à être suspendu ainsi dans le jardin…
Mais en ce matin déjà caniculaire je voulais vous montrer nos grenades… En général elles ne sont pas encore mûres quand arrive le froid.

J’ai donc ressuscité mes essais de plus de 20 ans (devenus alors des couvertures de poupées de mes filles) et expliqué « les trucs à savoir ». Oh la quantité de tissu utilisé fait peur ! Mais il n’y a ni tissu de doublure, ni molleton… Etrange technique de pliage ! Nous avons passé l’après-midi à discuter de cette technique qui rappelle les cocottes en papier de l’enfance mais qui vient sans doute du pays de l’origami… Impossible de trouver des textes formels sur internet.

Quelques jours après cette journée à la Ruche, le Magic Patch sortait avec… un ouvrage avec cette technique détaillée en photos ! J’ai déjà parlé de la synchronicité des idées qui éclosent, je m’en amuse toujours ! Si vous souhaitez vous lancer, procurez-vous ce magazine, les explications sont très claires.

Puis le 15 août à Labastide-Rouairoux, j’ai eu le plaisir de rencontrer une gentille dame du club de la ville, bien avancée dans son ouvrage de vitraux. Je suppose qu’elle a été inspirée par le Magic Patch ; elle le personnalise avec des tissus bien français, de la toile de Jouy pour le fond et des imprimés provençaux pour le remplissage des carrés.

Ravissants, ces vitraux « à la française » !
Admirez la nappe, qui vient de la filature située à dans le même bâtiment que la salle d’expo de patchwork à Labastide-Rouairoux !

J’ai eu ensuite le même jour la -presque- preuve de l’origine asiatique des Cathedral Windows, « presque » car rien n’est simple ni définitif dans les recherches dilettantes…  Au centre du continent asiatique, aux confins de la Birmanie, du Laos, du Vietnam et de la Chine, des femmes cousent depuis « toujours » des… vitraux de cathédrales. Comment les nomment-elles ? J’imagine que ce peut être le nom d’une fleur à quatre pétales par exemple, leur vie est tellement en symbiose avec leur environnement…

Chaque carré mesure moins de 3 cm ! Les intersections sont ornées de fleurettes. A droite, le porte-bébé dans son ensemble, au panneau de mini-vitraux, pour porter le bébé dans le dos.

Sac et pendentif fabriqués par des femmes Yi de Chine.
Une association est née à Toulouse pour aider cette ethnie (voir leur blog ici)

Cependant, rien n’est certain, car leurs cousines Hmongs font de l’appliqué inversé « depuis toujours », d’autres cousines, les Lolos, font des appliqués renversants, ainsi que les Yi de Chine avec leur point de contour unique et leur mini-points de prairie… Ainsi, au fil des siècles ont éclos un peu partout dans le monde des techniques similaires…

Si ces costumes vous intriguent et que la vie de ces femmes vous attire, ce livre vous passionnera :

Successivement édité en 2007 et 2010, ce beau livre se lit comme un roman palpitant !

~~~

11 réflexions au sujet de “Cathedral Windows”

  1. Le « Cathedral Windows » reste parmi les blocs qui m’intriguent…un jour, peut-être je me lancerai dans une réalisation mais, pour l’instant, je me contente de faire plus simple…!
    A bientôt !

    J'aime

    1. Ce n’est PAS du patchwork effectivement, au sens strict du terme… La préparation du fond (les pliages) doit être minutieuse mais l’effet de volume, la magie des courbes récompensent largement les efforts consentis ! Pour ma part, j’attends d’avoir un coup de foudre d’associations de tissus pour me lancer…

      J'aime

  2. Magnifique Katell…..Mais vas-tu aussi nous parler de l’étoile du Mexique????
    Et ma main à couper que tu as dû mitrailler avec ton appareil le modèle bleu….
    Isa ( qui ne manque jamais « la fête du fil  » )

    J'aime

    1. Veux-tu parler du modèle aux triangles gracieusement pliés ? Alors, oui, j’en ai photographié 2 dont le bleu 🙂
      C’est drôle, j’ai pensé à toi et à ta maman en voyant les dentellières…
      Nous y étions le matin, à la fraîche… J’aurais aimé t’y rencontrer Isa…
      En espérant te revoir encore cette année le vendredi, bisous !

      J'aime

  3. Heureuse de te retrouver, chère Katell avec tes articles passionnants sur le Net !

    « Cathedral Windows » au pays de l’Origami ? Je n’ai jamais vu cela comme technique traditionnelle mais comme importation directe des USA, certes oui

    Quant aux pays du Sud-Est asiatique, entre autres, je sais que les missionnaires du XIXe siècle qui voulaient « civiliser » les populations apportaient avec eux les techniques de couture et de broderies qui avaient cours en Amérique pour initier, pensaient-ils, les femmes aux travaux d’aiguilles…Le patchwork à l’américaine dans les bagages des missionnaires ? On peut raisonnablement le penser en voyant des bribes de travaux anciens (d’une centaine d’années, pas plus) un peu partout
    Même chose dans les écoles catholiques tenues par des religieuses françaises, une amie vietnamienne qui avait appris, dans son enfance la broderie Richelieu et à fils tirés croyait naïvement que c’était un art ancestral vietnamien !

    Alors « Cathedral Windows » asiatique ou européen ? Le débat est lancé…

    J'aime

    1. Mille mercis pour cette réponse qui montre à quel point on manque de certitudes !

      Oui, je reviens avec bonheur à mon blog, avec néanmoins du souci avec mes boites-mails bloquées… GRRR…
      Tu as écrit tant d’articles passionnants sur ton blog cet été, en particulier sur plusieurs de tes quilts qui font partie de mes préférés… Je ne peux que te dire encore à quel point je t’admire d’avoir un style bien à toi, qui illustre si bien qui tu es… Privilège d’une démarche artistique !
      Bises, à bientôt !

      J'aime

      1. Ces quilts un peu anciens, je les ai vus sur un blog russe et sans liens vers mon site, alors j’ai décidé d’expliquer qu’ils étaient bien de moi ! Vanitas Vanitatum !

        J'aime

  4. Certaines personnes croient que tout ce qui est publié est à leur entière disposition, ou bien n’imaginent pas être découvertes… Finalement, c’est tant mieux pour nous, lectrices de ton blog, ainsi nous connaissons « tout » de ces quilts !

    J'aime

  5. J’ai aussi été en admiration devant la collection de costumes des ethnies du VIETNAM à LABASTIDE ROUAIROUX et j’ai effectué, il y a quelques années un STAGE YI DE CHINE à l’initiative de la patcheuse BRIGITTE DANIEL qui connait trés bien cet univers.

    J'aime

    1. Brigitte Daniel et son amie Junqi réussisent à nous sentir concernées par l’avenir de ce peuple ; leur combat pour la conservation de leur patrimoine passe par ces stages passionnants et toutes les diverses actions menées au sein de l’association qu’elles ont créée.
      Merci Flo !

      J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s