Alchimie du Bleu/1

Comme vous aimez bien les séries d’articles, voici notre expérience de la teinture à l’indigo en plusieurs chapitres. Nous avions commencé un vendredi bien gris, avec nos tissus blancs issus de linges de maison ou de vêtements, rêvant de bleu ! On peut prendre tous les tissus naturels : coton, laine, soie, chanvre, lin etc. Vive a été notre Maîtresse du Bleu, car elle avait déjà fait une séance avec sa sœur Edith il y a quelques années.

Lire la suite de « Alchimie du Bleu/1 »

Lone Star Quilt/5

Voici la suite et presque fin du Quiltons Ensemble avec Lindlee, le temps passe si vite ! La semaine dernière (je suis en retard), nous devions assembler les pièces de fond. Cette semaine, l’ultime, nous devrons terminer notre top en ajoutant une bordure si on en a envie.

@plainsandpine, sur Instagram

Au-delà de l’incitation à faire une Étoile scrappy – ce qui donne un aspect bien plus joyeux et casual (décontracté) – Lindlee efface la difficulté de la couture en Y pour mettre le tissu de fond. C’est le sujet de la semaine ! Par transparence, on voit bien ici les coutures qui évitent le montage des pièces de fond en Y (3 coutures qui se rejoignent) :

Une jolie photo de @thatalottakids sur Instagram

Marie-Christine a mis en valeur cette couture intermédiaire qu’on cherche en général à rendre invisible, c’est un succès esthétique évident :

L’Étoile Unique de Marie-Christine Chasseraud (photo Facebook)

L’alternative traditionnelle est d’incruster ces pièces de fond, sans couture intermédiaire. D’habitude je contourne volontiers les difficultés, mais l’incrustation en Y ne me pose pas de problème. Le secret : on fait les 3 coutures en s’arrêtant à chaque fois AVANT d’entrer dans la marge de couture et on fait quelques points arrière. A la main, on ne se pose pas de question à ce sujet, tandis qu’à la machine, c’est un problème potentiel 😉. C’est le même travail que pour ce genre de bloc :

Quand on a fait plein de blocs Attic Windows, on ne craint plus ces coutures en Y ! Lisez à ce sujet le très bon article de Denyse Saint-Arroman par ici.

Toute bordure en onglet utilise la même technique : on coud sans entrer dans la marge de couture, on fait un point d’arrêt juste avant, pour chacune des 3 coutures qui se rejoignent. Ici les explications de Au Fil d’Emma, avec des finitions à la main. Je les fais à la machine, c’est au choix.

J’avais quelques jours de retard, mais je continue ma Lone Star ! J’ai eu un doute, trop peu de contraste entre l’étoile et le fond choisi. Alors j’ai ajouté une bande qui fait le tour des branches :

Une petite bande de 2 cm fait le tour de mon étoile.

L’assemblage n’est pas parfait, mais tout de même honorable et cela me convient !

Un grand méli-mélo de tissus ! Il y en a de chez Alice de Blossom Quilts & Craft, de chez Emma, de chez Neelam, de chez Josie Patch, de mes fonds de tiroirs…

Le fond à peine assemblé, je fais une photo vite fait dehors, avant la tombée de la nuit :

On peut toujours s’amuser à faire un peu différent. C’est un jeu ! Quant à l’étoile en tissus Neelam qui est devenue Soleil, je ne vous la remontre pas, elle n’a pas bougé…

N’oubliez jamais : c’est votre quilt, vous le faites comme vous voulez !
Katell

Quilt météo, la suite !

2020… à aborder avec beaucoup de couleurs pour que cette année soit plus belle !

Vous êtes nombreuses à réfléchir sur votre quilt météo, je m’en réjouis ! Pour aider chacune à démarrer, puis rester motivée, mais surtout passer du bon temps ensemble et partager nos avancées, nous créons le groupe Facebook Quilt Météo 2020. Il va être animé par Cécile de Patchwork Inspirations, Bee Kristine et moi-même. Rejoignez-nous ! Vous pouvez désormais vous y inscrire, il vous est ouvert ; des détails sur le blog de Cécile. Nous pouvons dès à présent partager nos idées, nos doutes, nos organisations, le tout dans une ambiance positive, simple et sincère.

Notre bannière : un top en cours d’une quilteuse écossaise, Eve.

🌞⛅🌈❄⚡🌞

Choisir ses tissus

Avant de commencer, c’est le travail le plus ardu qui nous attend : l’établissement de l’échelle de températures et l’achat des tissus ! Chacune est libre mais j’ai reçu plusieurs messages de demande d’aide. Alors je vais vous donner mon exemple.

Dès le début, je voulais utiliser une gamme de tissus, contrairement à mon habitude (je fais généralement des tops scrappy, avec beaucoup de tissus mélangés, de toutes origines). Pourquoi ? Pour la rapidité du travail en premier lieu, car j’ai déjà un agenda chargé pour 2020. Pour la beauté de la lecture claire des variations des températures ensuite. Pour mon amour des tissus Grunge enfin, mon choix sans hésitation. J’étais cependant bien embêtée de devoir encore commander mes tissus aux USA, mais heureusement Au Fil d’Emma les vend désormais, youpi ! Les étoiles sont alignées pour faire un quilt météo qui me plaira en tous points !…

Les tissus Grunge sont des imprimés particuliers, texturés-patinés, comme un mur dont la peinture commence à se délaver. Les tissus unis sont un autre choix, le coût est minoré et le choix des couleurs encore plus grand avec les Kona cottons ou les Art Gallery fabrics. Mais rien ne vous empêche de choisir des batiks, des Kaffe Fassett ou tout ce qui vous plaît !

Pour moi, j’ai établi une échelle de couleurs correspondant à des tranches de 3 degrés Celsius. Je suis partie de +1/0/-1 en blanc/écru et suis montée haut, jusqu’à +41/+42/+43 mais je ne suis pas beaucoup descendue car je vis à Toulouse. La progression n’est pas aussi mathématique qu’un arc-en-ciel, j’y inclus ma petite fantaisie en utilisant les tissus proposés sur le site d’Emma. Attention, j’ai inclus quelques couleurs qui ne vous conviendront peut-être pas, n’hésitez pas à faire vos modifs ! Si vous êtes en pays plus froid, prévoyez des couleurs froides et sombres aussi en-deçà de -7°C, ma limite inférieure. Votre choix sera le bon, qu’il soit comme le mien ou complètement différent : moi-même, je risque de changer de place à certains tissus quand je les aurai sous les yeux !

  • 41/42/43 : 243 Prune
  • 38/39/40 : 405 violine
  • 35/36/37 : 139 radis ou 376 pomme d’amour
  • 32/33/34 : 253 framboise ou 139 radis
  • 29/30/31 : 421 caramel 
  • 26/27/28 : 326 saumon
  • 23/24/25 : 260 jaune d’or
  • 20/21/22 : 281 tournesol 
  • 17/18/19 : 412 cocktail
  • 14-15/16 : 292 freesia
  • 11/12-13 : 303 lime
  • 8/9/10 : 304 kiwi 
  • 5/6/7 : 154 aqua
  • 2/3/4 : 218 ciel 
  • +1/0/-1 : 530 écru 
  • -2/-3/-4 : 298 turquoise
  • -5/-6/-7 : 300 bleu royal

J’ai ajouté un tissu gris pour remplir les cases des jours « qui n’existent pas » (mois de 30 jours), cela dépend de votre choix de maquette. Si cela fait trop de tissus pour vous, adaptez mon échelle en faisant des tranches de 4 ou 5° au lieu de mes 3°.

Jelly Roll Grunge de chez Emma

J’ai acheté des coupons de 20 cm chacun. C’est un certain budget, pourquoi pas se le faire offrir par le Père Noël (c’est mon cas🎄) ? Emma fera le nécessaire pour que vous receviez les tissus à temps… mais ne tardez pas quand même ! Vous pouvez aussi acheter le jelly roll Grunge, ou un jelly roll Kona cotton, moins onéreux qu’à la coupe et sans doute suffisant si vos blocs sont petits. Autre possibilité : s’entendre en groupe pour acheter les mêmes tissus. Enfin, on peut faire plusieurs achats en cours d’année, pour répartir les frais : on n’utilisera pas les tissus des 30° tout de suite !

🌞⛅🌈❄⚡🌞

Votre maquette et la mienne

Nous avons largement évoqué les maquettes la semaine dernière : avez-vous trouvé la vôtre ?

Si vous n’avez pas trop confiance dans le suivi d’un projet complexe, choisissez un monobloc : un simple carré, un rectangle, un dé à coudre (j’ai failli choisir ce modèle) etc. peut donner simplement la température maximale du jour. Pour ma part, ce sera un bloc de 2 coupes et 4 coutures par jour, un petit bloc en forme de +, comme évoqué ici. Je vais équerrer à 7,5 cm pour les avoir cousus à 6 cm. Voilà, vous savez à peu près tout !

🌞⛅🌈❄⚡🌞

Rappel : le groupe Facebook Quilt météo 2020 est par ici !

On peut juger de la grandeur d’une nation par la façon dont les animaux y sont traités.

Cette phrase de Gandhi était presque incongrue au XXe siècle, en avance qu’il était…
Depuis le début du XXIe siècle, les mentalités changent à grande vitesse et les lois suivent peu à peu les préoccupations éthiques d’un nombre croissant de personnes. La protection animale se glisse progressivement dans la constitution des pays depuis les années 1990. En France, on a commencé sur la bonne voie par le vote du 28/01/2015, reconnaissant l’animal un être vivant doué de sensibilité et non plus un bien meuble. Gageons que les prochaines années verront une prise de conscience accrue de la nécessité de protéger le bien-être animal.

L’amour pour tout être vivant est le plus noble attribut de l’homme.
Darwin

On peut rappeler aux sceptiques que naguère on considérait l’esclavage ou le travail des enfants comme normal… Les temps changent et, concernant les animaux, chaque personne évoluera -ou pas – sur le sujet, mais c’est pour moi un mouvement de fond.

Un point intellectuel et sensible est fait par Frédéric Lenoir dans son nouveau livre, Lettre ouverte aux animaux (et à ceux qui les aiment). Parmi d’autres développements, il y brosse l’évolution de l’homme parallèlement à sa conviction d’être au-dessus de la Nature. Ah l’arrogance humaine ! On chérit d’autant plus la minorité de philosophes qui, au fil des siècles, dénoncent les injustices vis-à-vis des animaux.

De nombreux autres aspects y sont traités, comme notamment le problème de la nourriture pour chaque humain : un hectare de terre nourrit 2 carnivores ou 50 végétariens… Le juste milieu, appelé maintenant le flexitarisme (peu de viandes, sans se l’interdire, venant d’animaux bien traités et tués sans souffrance), serait la solution pour le plus grand nombre.

Quilt de Béatrice Bueche, défenseuse de la cause animale et merveilleuse artiste.

Si F. Lenoir insiste sur le fait que la violence sur les animaux est l’antichambre de la violence sur les humains, il évoque très rapidement ce que j’ai constaté personnellement, l’attitude agressive de certains défenseurs des animaux qui sont également misanthropes… Sans ressortir la question sur Hitler végétarien ou pas (j’aime beaucoup la réponse de la Carotte Masquée), j’ai rencontré plusieurs personnes qui manquent de mesure et cela ne fait pas avancer le schmilblick !

Frédéric Lenoir veut fédérer les multiples associations pour traiter ensemble, de manière pragmatique, les sujets de la cause animale ; c’est une initiative très louable, mais le chemin sera caillouteux… Pour s’en donner les moyens, il vient de créer cette association loi 1901 :  Ensemble pour les Animaux. Je la suis désormais sur Facebook.

Toucan, Béatrice Bueche

-o-

Les animaux, sujet qui va et vient dans le monde du patchwork en fonction des nouvelles idées ! Nous avons été nombreuses à aimer les animaux en couture sur papier de Margaret Rolfe. Connaissez-vous Elizabeth Hartman ? Ses derniers quilts remportent un succès extraordinaire, en voici quelques-uns :

Legendary, Elizabeth Hartman.

Fancy Forest, Elizabeth Hartman. Une mine de blocs nouveaux qu’on peut isoler. Modèle en vente en PDF.

D’adorables hérissons, toujours d’Elizabeth Hartman !

Allez aussi voir l’ensemble de ses modèles gratuits sur son site.

Vous pouvez aussi craquer pour le panneau aux tissus Tula Pink :

Chats disco, kit Au Fil d’Emma, pour apprendre aussi à faire des courbes !

Comme les quilteuses sont souvent très sensibles aux relations privilégiées avec leurs amis animaux, je voulais partager avec vous cette lecture en même temps que ces beaux quilts. Le dernier chapitre de F. Lenoir traite du profond attachement qu’on ressent pour eux, et ils nous le rendent si bien ; il évoque aussi diverses thérapies avec les animaux… Bref, un livre intéressant à bien des égards.
Je dédie cet article à mes filles, ardentes protectrices de la cause animale.

Voici Cécile, une amie quilteuse, qui vit une belle histoire depuis 4 mois avec le délicieux Smoothie !

Mes chiens à temps partiel, Taïga, Fidji, Lucky et Kannelle, des chouchous dont la maison de vacances est chez nous : en ce moment, c’est le cas 🙂