La Nature nous inspire…

A l’instar de nombre de quilteuses, la Nature est l’inspiration majeure de Bernadette Mayr. Connaissez-vous ses livres ?

Seul son premier a été traduit en français (Patchwork fleuri, SAEP, 2006). Certains récents l’ont été en anglais, mais tous sont édités d’abord en allemand.

Il est certain que cette artiste a eu une grande influence sur moi ! Elle présente de nombreuses techniques sympas qu’elle n’a pas forcément inventées, mais adaptées pour en faire un style bien reconnaissable. Son petit secret ? Elle aime ajouter des tissus rayés blanc-noir dans ses quilts ! Comme je le dis souvent en stage, ajouter une touche de blanc et noir, les valeurs extrêmes, donne un volume visuel au top.

Je n’avais jamais pris le temps de vous montrer deux quilts faits par les adhérents du Club de patchwork de Colomiers ; à la réception de l’article de Nicole, cela m’a rappelé que je devais réparer ce retard, notre inspiration étant, pour les papillons, exactement la même, de Bernadette Mayr.  C’était en mai-juin 2017. Comme j’avais proposé un atelier pour montrer comment faire les papillons et donner les instructions de couleurs pour les 9-patch, bien innocemment la Présidente et la Secrétaire y ont participé… ignorant que c’était pour leur cadeau de départ 😏 Nous avons bien ri lors de la remise des quilts à Danielle et Éliane ! Nous avions prétexté une tombola à venir et elles aimaient beaucoup les deux projets !

L’Envol, offert par les adhérents du club de Colomiers à Danielle.

Pour l’Envol, nous avons simplement suivi le modèle du livre, les schémas permettent de suivre même si on ne comprend pas l’allemand. Naturellement, la disposition est différente de celle de l’artiste : nous avons assemblé les blocs comme bon nous semblait. Le fond blanc est de la récupération de vieux draps, les papillons sont faits des tissus des membres de notre club, tout le monde a fait de formidables papillons et nine-patchs. Le club avait fourni du tissu rayé blanc-noir, suivant l’excellente idée de Bernadette pour le corps des lépidoptères.

Photos un peu surexposées, le soleil est encore sur Toulouse en ce 21 octobre 🌞

Celui destiné à Eliane s’inspire directement, lui aussi, d’un modèle trouvé dans un livre (No Scrap left Behind, Amanda Jean Nyberg, Stash Books). Nous avons choisi des couleurs aussi douces qu’Éliane, rose-vert-gris-blanc, pour un accord très printanier qui contraste fort ici avec les couleurs automnales flamboyantes des amélanchiers du Canada :

Simplicité : de mini 9-patchs encadrés de tissus variés…

Et comme toujours, Bee Kristine a fait les étiquettes :

Venons-en à la semaine dernière, marquée pour nous par le Salon des Tendances créatives de Toulouse où France Patchwork était présente, comme depuis plus de 20 ans je pense ! Le stand était tenu par notre Délégation avec Brigitte Gaston à sa tête, le voici photographié avant l’ouverture, le premier jour :

La galerie FP montrait les quilts issus du concours Do, ré, mi… Lin, sur les jolies chansons françaises de notre patrimoine. Vous avez toutes les photos de la webmestre FP, Édith Bouilly, ici.

Hop, notre gentille amie Françoise met la dernière touche avant que la foule n’arrive !

Nous avons aussi exposé une douzaine de quilts de BeeBook, le premier livre édité par France Patchwork. Chacun a attiré des commentaires élogieux, les Abeilles ont parlé avec passion des particularités de nos quilts : les échanges furent très chaleureux, merci à tous ceux qui sont venus à notre rencontre, toujours le sourire aux lèvres 😃 Nous sommes très heureuses que notre livre rencontre ce succès auprès du public !

Nous le voyons bien d’un quilt à l’autre, la Nature nous inspire nous aussi ! La Marguerite de Kristine (Tendre Daisy dans le livre) a été fort admirée. Le quilt aux coquelicots de Cécile Milhau (J’ai descendu dans mon jardin), ici plié, a ensuite été exposé sur une chaise : admiration unanime là aussi !

A gauche, Vivant & Naturel, à droite, Tendre Daisy.
Nuit au Mas d’Azil d’Éliane, La Cause des Femmes, Les Hirondelles sont de retour en Asie d’Évelyne (encore un quilt plébiscité!).

Je ne serais pas complète si j’oubliais de dire que les quilts d’Andrée en wax sont arrivés 10 mn après l’ouverture de jeudi (et donc peu après ces photos), ils ont été disposés en évidence et ont été fort admirés. Beaucoup de personnes ont découvert la beauté des tissus wax en patchwork. Certaines s’y étaient déjà essayées comme Claudine du club des Can’canettes de Castres qui m’a depuis envoyé la photo du sien :

Tohu-Bohu par Claudine Bize, une très belle composition.

Détente en fin de la première journée, un petit pas de danse drapée dans un quilt d’Andrée :

Face au bar, drapée de Bulles Africaines, mais non, je n’ai rien bu 😃

Bonnes vacances, à bientôt !

Wax et cœurs à la rentrée des Bees

Nous avons effectué notre rentrée hier dans notre Club Léo Lagrange de Patchwork de Colomiers et, pour nous retrouver autour du patch tout en nous racontant les dernières nouvelles, nous avons fait des blocs pour les défis de Francine Rog (voir la présentation ici). Ici quelques-unes des Bees ayant participé (pendant la journée, les Bees vont et viennent…) :

Voici les 11 blocs-cœurs :

Voici les 22 blocs-wax :

Nous ne pouvons pas participer à tous les défis, mais celui-ci tombait à pic et nous convenait : peu de contraintes, des associations à soutenir… Merci Francine ! Ils te seront envoyés la semaine prochaine. 

Cette journée joyeuse était fortement assombrie par les au-revoir-bye-bye à notre chère Valerie, notre belle amie britannique qui, en raison de Johnson the Clown (pensez au Brexit…), rentre dans son pays après de nombreuses années chez nous… Ce ne sont pas des adieux, surtout pas ! Nous projetons de nous revoir l’été prochain à Birmingham !

SMAUGH

Une histoire de dragon au club des Can’canettes
(Castres, Tarn)

Septembre 2018 : les can’canettes commencent la saison, et nous proposons le concours RUBIS de France Patchwork : 3 sont partantes, et au final, ne donneront pas suite, et Aline, outsider, se lance dans le challenge, le 13 novembre 2018 :


Choix des tissus…   


et son idée, reproduire le dragon d’un napperon en dentelle !!


11 décembre, le projet se précise. Un petit bout est posé…..

On ne sait pas encore ce qu’elle mijote !!!!
8 janvier 2019 : Un bout de queue et là surprise !! Elle utilise la technique de Betty pour le Pine cone quilt, mais à l’envers : astucieuse, notre can’canette !!!

Le résultat est bluffant, on jurerait des écailles !!
22 janvier 2019, Aline en plein boulot !!


29 janvier, la queue prend forme.


5 février : Aline cherche déjà le tissu de fond et celui de bordure, bien entendu quelques can’canettes donnent leur avis !


19 mars, quelques détails de plus, pattes, tissu de fond !


Et grande discussion, sur le choix des tissus de bordures. Chacune y va de son petit commentaire…

16 avril : il prend forme, l’échéance approche, le dossier et  les photos doivent être envoyées pour le  25  mai, dernier délai.

Le tissu de la tête est trop proche de la bordure, il faut changer !

Un hic !!! Aline n’est pas adhérente France Patchwork, donc elle doit s’inscrire avant de pouvoir postuler pour le concours, nous la harcelons, lui préparons même le dossier…..mais de graves problèmes de santé pour son conjoint, l’éloignent  du sujet.


14 mai, elle peaufine la tête, la langue, l’œil, les dents…


Les pattes et griffes…


21 mai le quilting ; on sait déjà qu’il ne participera pas au concours RUBIS de France Patchwork et en sommes navrées vu le travail accompli !!

Nous cherchons une solution……. Et demandons conseil à Katell : le délai est dépassé, donc pas question de le proposer au concours, aussi pour que ce dragon vive et soit reconnu, elle nous propose un article en septembre sur son blog de la Ruche des Quilteuses…

Toutes les can’canettes, et Aline, te disent : MERCI !!!


11 juin : terminé, il est flamboyant ! Mais il manque un détail important : comment va-t-elle l’appeler ???

Et là c’est son petit fils qui le baptisera :

SMAUGH 

Smaugh le doré occupe la montagne solitaire dans le célèbre roman de TOLKIEN, Le Hobbit.

Et une certaine ressemblance… Super, le petit-fils !


18 juin 2019 : Fête de la MJC, et exposition de nos œuvres : bien entendu SMAUGH  est présent et admiré comme il se doit.

Bravo à Aline et encore un grand merci à Katell.

Jo Drouet,
animatrice au club des Can’canettes, Les Salvages (Castres, 81)

 

Jolis cadeaux entre amies

Nous aimons le recyclage des tissus, c’est tendance mais surtout nous nous réapproprions la sagesse de nos ancêtres qui n’avaient même pas de mot pour la poubelle, car elle n’existait simplement pas.
Le terme poubelle voit le jour en 1884 et provient du nom de son inventeur éponyme, le préfet de la Seine, Eugène Poubelle (source Wikipédia).

Cette poubelle fait actuellement le tour du Net pour sa ressemblance (tirée par les cheveux… jaunes) avec un certain Président. 

Je ne vais pas vous faire une leçon Zéro Déchet, mais simplement partager l’initiative de Maïté, notre amie Abeille, qui en ce début d’année a offert à chaque Abeille une pochette remplie de carrés démaquillants lavables et réutilisables ! La règle du jeu est d’utiliser des tissus de chez elle, ne rien acheter. Alors elle a choisi de jolies étoffes et des parties intactes de serviettes en bouclette éponge usagées. Oh que nous avons apprécié ce geste ! Nous sommes nombreuses dans la Ruche du vendredi et chacune a été gâtée…

La semaine suivante, c’est Andrée, désireuse aussi de vider ses tiroirs tout en nous faisant plaisir, qui nous apporte des pochettes aux bordures de dentelle blanche crochetée à la main par sa grand-mère en 1953… remplies d’autres lingettes démaquillantes ! Pour elle, la face pour le démaquillage est en doux molleton de coton tissé (comme pour les tables de repassage ou les alèses) retrouvé dans un tiroir.

Ces lingettes démaquillantes passent bien sûr à la machine à laver et prennent une place insignifiante dans le tambour mais on peut aussi les laver au fur et à mesure à l’eau savonneuse. Stars de la slow cosmétique en vogue, les lingettes s’achètent, les patrons aussi : ces petits travaux de couture font le bonheur des jeunes femmes avides de solutions écologiques et font de parfaits cadeaux ! Alors mille mercis à Maïté et Andrée, éternellement jeunes et généreuses 💗

DSCN4916.jpg
A gauche, la pochette faite par Andrée provient de bordures d’étagères faites par sa grand-mère et les lingettes sont en tissu damassé blanc et molleton de coton ; Maïté a choisi du lin et du tissu d’ameublement fin aux tons très féminins pour la pochette. Un pur bonheur !

A nous l’écologie dans la salle de bain ! Je les utilise avec reconnaissance pour essuyer les pchitts d’eau de rose achetée sur le site Passionaturel : un peu de pub au site de ma sœur ne fait pas de mal non plus !

cropped-passionaturel-1
Passionaturel, c’est par ici !

 

Pour nos meilleurs amis, les animaux

Lors d’un stage la semaine dernière, j’ai remarqué que Betty du club de Balma (31) ramassait tous les petits bouts de fil et de tissus, les rognures de nos blocs équerrés par exemple. Elle m’a rapidement raconté sa mission qui lui tient tant à cœur, donner du confort aux chiens et chats du refuge d’animaux voisin. Sensible à cette cause, je lui ai promis que notre club de Colomiers collecterait également tous ces petits bouts.
Je lui ai donc demandé de m’écrire exactement ce qu’elle fait et ce qu’elle souhaite collecter. 

Bonjour Katell,

Comme tu l’as compris, tous les lundis au club de patchwork, je récupère  les chutes de tissus, même  les plus petites mais aussi les bouts de fils… tout ce qui généralement finit à la poubelle et qui pour moi, constitue le rembourrage de matelas que je fais pour les animaux recueillis dans le refuge de ma petite ville.

593208de-6773-4512-96af-3d17616bcd4aJe récupère aussi tous les vieux textiles qui ne peuvent plus être recyclés  pour les humains parce que démodés, tachés,  abîmés etc. Tout ce qui peut être réutilisé  en l’état au refuge (pulls, coussins, torchons, serviettes de toilette etc.) est donné  tel quel. Tous les tissus transformables en housse le deviennent, en 1ère ou 2ème housse de chaque matelas (drap plat et housse, tissu d’ameublement etc). Tout le reste, je le coupe en petits morceaux pour faire le rembourrage. C’est le plus long, et le plus pénible  (les doigts sont mis à rude épreuve ). Les petites chutes du patchwork, déjà coupées, sont des bénédictions !

chutes petits bouts
Chaque matelas comprend 2 housses. La première est d’abord cousue sur 3 côtés. 79358edf-ad44-4529-880e-422f8a755cbeEnsuite, je fais des coutures tous les 10 centimètres et chaque tunnel  est bourré  de morceaux de tissus. La densité  du rembourrage évite à l’animal d’être en contact avec le ciment.
f029e44b-107f-415c-a648-5e6c6a34e8b7
Une 4ème  couture ferme cette première housse.
be70a2d1-7ce8-414b-abbd-8d5e92f57204
La 2ème protège la première. Elle peut aussi être  changée  très  facilement par les bénévoles du refuge et prolonge ainsi la durée de vie du matelas.
c5d233c8-dcb8-496a-9052-2dbc70f08c5e
Il m’arrive de faire des petits matelas pour les chats en insérant quelques épaisseurs de tricot lorsque j’en trouve.. avis donc aux tricoteuses et leurs éventuels essais, ou bien vos pulls mités, feutrés, troués !
C’est un travail qui permet d’apporter un peu de confort aux  animaux et qui ne coûte que la peine de les faire.
Si je pouvais récupérer les chutes de plusieurs clubs de la région, le plus gros du travail serait fait et je pourrais en faire beaucoup plus chaque hiver grâce à vous toutes.
Ce qu’il faut savoir, c’est que ce travail n’a jamais de fin car les bénévoles n’ont pas le temps de laver ces matelas. Leur durée de vie est donc courte. Voilà  pourquoi, je ne cherche pas à  faire joli, mais confortable et solide…
Si ton initiative peut être suivie d’effet et permettre de faire plus et mieux pour  nos amis à  quatre pattes, alors sois en remerciée du fond du cœur.
Un grand merci pour ce que tu feras Katell,
Je t’embrasse
Betty
Je relaie ici cette initiative car j’espère que Betty recevra des tonnes de chutes de tout le département à chaque rencontre France Patchwork 31, mais aussi peut-être des cartons de chutes d’ailleurs… ou bien certaines d’entre vous vont-elles suivre cet exemple pour donner aussi un peu de confort aux animaux un peu partout en France ?
Pour avoir son adresse postale, voici son adresse email : betty (point) angot (arobase) dbmail (point) com
Merci pour elle, merci pour eux !
002
Kannelle, notre adorable chienne venue de la SPA, sur son quilt maintenant défraîchi mais qu’elle aime toujours autant…  

Un stage autour du cutter rotatif

Ce n’est sans doute pas un titre qui fait rêver, surtout quand on pratique le patchwork depuis des (dizaines d’) années. Et pourtant, nous nous sommes bien amusées hier à Balma, dans le cadre d’un stage inédit.
Quand, comment et par qui a été inventé notre objet familier, le cutter rotatif, comment l’utiliser et même simplement le tenir, c’était le jour pour mettre nos pendules à l’heure et nos connaissances à niveau ! Nous avons bien sûr raconté la belle histoire de la société OLFA, de Marti Michell (oui, celle des gabarits de Nathalie Delarge !) et Mary Ellen Hopkins qui ont lancé ensemble la Révolution du Patchwork…

Cette introduction faite, place aux ateliers pour confirmer la coupe avec une règle puis découvrir le monde de la coupe à main levée. Trois livres illustraient le message du jour :

DSCN1594
Auprès d’un mini-quilt de Sujata Shah, voici les livres du jour : Cultural Fusion Quilts (Sujata Shah), Liberated Quiltmaking II (Gwen Marston) et Sunday Morning Quilts (Amanda Jean Nyberg & Cheryl Arkison), trois livres montrant comment utiliser des chutes de tissus et comment se libérer des formes géométriques parfaites, sans nuire à la beauté du quilt.

C’est toute une philosophie du  quilting libéré, initié par Gwen Marston et suivi par des quilteuses enthousiastes dont je m’inspire avec ferveur. J’ai été très heureuse de partager pendant toute une journée mon goût de l’imparfait… et les stagiaires ont fait des centaines de superbes blocs tirés ensuite au sort… Trois ateliers, trois gagnantes qui nous montreront un jour le quilt terminé… j’espère !

DSCN1573
48 blocs ont été montés, tout en nuances de gris et de rouges, roses et orange.
DSCN1580
70 blocs inspirés d’un quilt de LeeAnn figurant dans le livre de Sujata Shah ont été fait en coupant au coup d’œil et à main levée. Une découverte pour la plupart des stagiaires !
DSCN1581
158 carrés de 8 cm ont été ornés d’un triangle, jamais tout-à-fait les mêmes… Inspiré de Up, Up and Away, dans le livre Sunday Morning Quilts.

Et pour rendre cette journée encore plus festive, nous avions une Valise accrochée, Ombre et Lumière, du département des Yvelines. Les mini-quilts ont bien attiré l’attention des quilteuses, tant par la qualité du travail que la diversité des tableaux. Bravo à toutes les quilteuses qui y ont participé !

DSCN1541
Valise France Patchwork 78

C’était un stage de la délégation France Patchwork 31 rendu possible grâce au Club de patchwork de Balma qui nous a accueillies. Devant l’enthousiasme des stagiaires, d’autres thèmes de stages seront proposés à l’avenir !

Des Abeilles heureuses /1 : dans le Lauragais

Ce mois de juin est riche en sorties et rencontres couronnant la fin de l’année, avant la pause estivale. En trois épisodes, vous allez vivre avec la Ruche trois journées concentrées la semaine dernière… Nous ne nous refusons rien !

-oOo-

PASTEL-champs
Champ d’Isatis Tinctoria – ou pastel – dans le Lauragais. Crédit photo : Jacques Batigne

Le Club de patchwork de Colomiers aime faire une sortie culturelle chaque année. Cette fois-ci, notre Présidente Danielle a organisé avec sa secrétaire et amie Eliane une visite du château-musée de Magrin, au cœur du Tarn et du triangle d’or du Pastel. Mes grands-parents vécurent à 4 km de ce château, là où, pour ma mamie Rose, mon papi fit une magnifique roseraie… mais ceci est une autre histoire !

IMG_0256
Première vue du château, à partir du parking. Hétérogénéité des constructions, marques de l’Histoire…

Nous avons beaucoup appris lors de cette visite, alors que nous sommes tout de même déjà assez informées sur ce sujet. La châtelaine est très sympathique, instruite et passionnée, et la visite se passe comme un rêve dans ce château maintes fois restauré, site antique celtique puis romain (un certain Magrinus donna son nom au lieu), refuge cathare secret, demeure de style Renaissance par la suite… et surtout, lieu de séchage des cocagnes, boules de feuilles de pastel dont vous connaîtrez tous les secrets lors de la visite !

IMG_0272
Magnifique site sur une colline… Les deux têtes ensoleillées sont nos organisatrices, Danielle et Eliane !

IMG_0257

DSCF9136
Reconstitution d’un moulin à pastel. C’est l’unique meule restant des centaines de moulins qui existaient jadis.
DSCF9120
Auditoire très attentif !
DSCF9121
Tant d’étapes de construction du château nous sont expliquées !
DSCF9144
Charrette ancienne peinte au « bleu charrette ». Ce n’est pas la couleur qui repousse les mouches, mais l’odeur imperceptible qui dérange ces insectes !

DSCF9125

DSCF9153

DSCF9156
Séchoir de feuilles de pastel déjà façonnées en boules, pour un transport ultérieur et une vente internationale.

Si vous venez dans le pays, cette visite est hautement recommandée !

Toujours sur le même thème se fête aujourd’hui l’Or Bleu au Château de Loubens (à quelques kilomètres de Magrin).

A Lautrec, encore dans le Tarn, l’Artisane du Pastel Nadine Guy vous fera découvrir la teinture au pastel. Et au centre de Toulouse, ne manquez pas les magasins La Fleurée de Pastel, dédié au pastel et Graine de Pastel, spécialistes de cosmétiques au pastel, très actifs ! Enfin, il y a l’incontournable centre à Lectoure, dans le Gers. Liste non exhaustive, car un musée que je ne connais pas encore s’est aussi monté en Ariège, ainsi que Terre de Pastel à Toulouse-Labège ! L’intérêt renouvelé pour la plante Isatis Tinctoria crée des emplois dans la région et nous fait redécouvrir notre Patrimoine.

Vous pouvez aussi relire des articles de la Ruche :

https://quilteuseforever.wordpress.com/2013/03/02/brique-et-pastel/
https://quilteuseforever.wordpress.com/2013/03/04/le-pastel-en-pays-doc/

Evidemment, tout se termine à table dans le Pays de Cocagne :

DSCF9158 DSCF9159

Mille mercis à Brigitte, absente sur ces photos… c’est elle qui les prend !

Katell
Annie vient de m’envoyer cette photo, prise alors que nous nous installions… Oui, coucou c’est moi !

De fil et de peinture, des quilts réussis !

En janvier dernier, je vous avais intrigués avec le stage proposé par Kristine au club de Colomiers : La Nature en Fil et en Peinture. Comme promis, la plupart d’entre eux sont exposés en ce moment à Colomiers, en voici quelques photos :

img_7194 (1)
Les 21 quilts terminés forment une belle harmonie très douce. 

Les détails, peints et brodés, sont difficiles à mettre en valeur en photo. mais voici quelques clichés à agrandir en cliquant dessus :

IMG_7186
Certains, à droite, ont été encadrés, la classe !

 

DSCN0267
Ils sont tous plus beaux les uns que les autres, ensemble ils se mettent mutuellement en valeur quand on prend le temps de détailler toutes ces belles broderies. Dire que plusieurs disaient qu’elles ne savaient ni peindre ni broder ! Vous pouvez cliquer sur la photo pour bien l’agrandir et profiter des détails.
ob_2af1f5_p1100418
Un parmi d’autres, celui de Marie-Jo Dimas (photo piquée à notre copain Christolchuk !) 
DSCN0266
La seule ayant travaillé à l’horizontale est Evelyne, avec un champ de pissenlits ! Réminiscence de quilts d’Elsbeth Nusser-Lampe que nous avions tant aimés en septembre dernier, en Alsace… 
DSCN0265
Comment ne pas s’émerveiller devant la richesse des broderies de Christophe ? Son imagination et la qualité de son travail nous laissent bouche bée ! Cliquez ci-desssus sur son prénom et vous lirez tout son processus de création !

Pour des enfants, des doudous…

Une chère amie quilteuse du département voisin du Tarn nous a demandé de l’aider à réunir des doudous pour les enfants soignés à l’Hôpital des enfants de Bordeaux, là où sa petite-fille Servane doit se rendre bien trop souvent. Quoi de plus poignant que des enfants souffrants ? Quand on se rend dans ces lieux, on est reconnaissant envers le personnel dévoué, on compatit avec les familles mais aussi (et surtout) on admire le courage de ces enfants…

DSCN0100
Doudou de forme très simple, avec un carré de base de 16 cm, des oreilles, 2 bras-pattes et une queue. Le recto est en joli tissu, le verso en tissu doux lavable lui aussi : polaire, piqué de coton, éponge… Nous avons toutes pensé aux enfants en les préparant.

Pour simplifier les choses, notre chère Tarnaise a créé ce modèle, proche de plusieurs doudous vus sur internet, mais réduit à l’essentiel :DSCN0094

Encore une fois, mes amies du club de patchwork de Colomiers ont montré leur générosité. En trois semaines, le carton à doudous s’est rempli puis a débordé !

DSCN0096

Le club de la Courtepointe avait déjà bien travaillé et il manquait 25 doudous pour arriver aux 100 escomptés : en voici 57 !

DSCN0098

Le modèle ci-dessus est offert. Cet article est purement informatif, nous ne vous demandons pas de nous envoyer de doudous finis. En revanche, si vous le souhaitez, vous pouvez organiser à votre tour une opération doudous pour les enfants soignés dans l’hôpital le plus proche de votre domicile ou club.

DSCN0097

En ce qui concerne la Haute-Garonne, un post sera bientôt édité sur Le Patchwork sur son 31.

La Nature en fil et en peinture

Vous souvenez-vous de l’annonce d’un stage au club de patchwork de Colomiers ? Il a eu lieu en plusieurs groupes, car nous étions… trente à souhaiter nous initier à la peinture sur tissu !

IMG_6481 IMG_6477 IMG_6469 IMG_6484 IMG_6497 IMG_6498 IMG_6502IMG_6504

Sur un patchwork préparé à la maison, en tissus batik majoritairement vert d’eau et gris-bleu (achetés chez Josie Patch et au Petit Comptoir), nous avons peint des fleurs, des branchages, uniquement avec du jaune et du blanc (peintures spécial tissu). Certaines avaient apporté de la documentation pour se donner du courage ! Nous avions à notre disposition des pinceaux, des bouchons de liège, des coton-tige, des bouts d’éponge… C’était une première pour presque tout le monde.

Pour fixer la peinture, il faut laisser sécher puis repasser au fer très chaud (sans vapeur). Nous avons activé le séchage au sèche-cheveux :

IMG_6509
Christophe en pleine action séchage !

 

 … puis bien repassé, tout en protégeant avec une feuille de papier absorbant :

IMG_6510
Janine au repassage

 

Puis, chacun à son rythme, à la maison ou au club, nous brodons les dessins pour rehausser le tableau :

IMG_6488
Florentine commence à broder son ouvrage monté sur molleton fin (nuage).

 

C’est le moment d’admirer un des premiers miniquilts finis, pris en photo la semaine dernière :DSCF8056

Admirez la libellule qui s’échappe du tableau :libellule

et l’étiquette brodée :

aprc3a8s
Maïté a fini ce tableau un jour qui restera comme un souvenir immensément triste, et donc un crayon rouge s’imposait…

Bientôt d’autres tableaux finis ! Tout le club remercie chaleureusement Kristine pour son sens de l’organisation, sa patience et le partage de son savoir !