Tirage au sort Passionaturel

Avez-vous laissé un commentaire à la suite de l’article La Forêt Enchantée ? Alors, vous avez participé au tirage au sort organisé par Passionaturel !

Plouf-plouf ! Ça sera toi qui ga-gne-ras !

(capture écran, tirage au sort à 19 h 53)


Avec Random.org, Véronique vient tout juste de tirer au sort. Les commentaires sont numérotés dans l’ordre chronologique et elle n’a pas compté mes propres commentaires.
L’heureuse gagnante est : Pascale Bourdoncle
Véronique va vous contacter par mail demain pour vous expédier votre lot, félicitations !

Retrouver le bon sens

Nous sommes 19 ans après l’An 2000, cette date qui me semblait tellement magique quand j’étais jeune ! Le temps passe et le présent que nous vivons n’est aucunement le futur que nous rêvions ou craignions, il est différent, à la fois pire et bien meilleur.

J’aime la prise de conscience de nombre d’entre nous voulant reprendre sa vie en main, résistant à ce qu’on veut nous faire penser et consommer. C’est pour cela que le premier livre de Dominique Loreau, l’Art de la Simplicité, a eu tant de succès il y a 14 ans, avec cette idée : simplifier sa vie, c’est l’enrichir. Etre plus, Avoir moins mais mieux.

Celles qui ont été confrontées à un déménagement ou le vidage de la maison de leurs parents savent de quoi je parle : que de choses nous accumulons, que de questions et de soucis finalement avec ces milliers d’objets devenus inutiles, encombrants, dérangeants… Moi la première, j’ai une âme de collectionneuse, mais je me soigne !

Pour entretenir notre intérieur, nous sommes nombreuses à avoir (re)découvert qu’on peut faire le ménage avec du savon noir, du vinaigre blanc et du bicarbonate de soude, évitant ainsi des eczémas ou des problèmes respiratoires pour petits et grands.

Pour notre santé, je suis convaincue que moins on utilise de chimie, plus elle sera efficace le moment où on en aura vraiment besoin. Les petits maux hivernaux se soignent chez moi à l’homéopathie, aux huiles essentielles ou au simple jus de citron allongé d’eau chaude, une cuillerée de miel et une pincée de cannelle. Toujours pour notre santé, manger sain est évident, n’est-ce pas ? Là aussi, le bon sens nous recommande de consommer bio. En fait, on devrait dire manger normalement, en toute rigueur ce sont les produits non bio qui sortent de la norme, pas l’inverse. Tout était naturellement bio il y a 60 ans et ce, depuis la nuit des temps. Réussir à nourrir plus de monde tout en évitant les produits nocifs et les modifications OGM est un objectif ambitieux mais certainement réalisable, en prenant les vraies bonnes décisions.

Pour nos soins cosmétiques, je préconise encore la logique millénaire : n’utilise sur ta peau que ce que tu peux manger… ou presque. On mange tellement n’importe quoi parfois que ce n’est même plus un critère !! Mais c’est dans cette mouvance que ma sœur a créé une petite boutique de produits utilisant les bienfaits de la nature, Passionaturel. Si je n’étais pas ravie de ses choix, je n’en parlerais pas ! Concrètement je prends soin de moi avec de l’huile (oui, cela pourrait même être l’huile d’olive et de sésame de la cuisine, mais je garde un minimum de glamour avec les huiles proposées par le site !), un savon basique naturel (de Marseille, d’Alep, ayurvédique...), de l’eau de rose, de l’aloe vera (hydratant puis, quand il sèche, tenseur pour une peau lisse toute la journée) et mon indispensable dentifrice ayurdédique gourmand. De nombreux autres soins vous sont proposés, vous pouvez contacter Véro pour des conseils personnalisés.

Je me permets cette mise en lumière de ce site car je connais ma sœur, vous pouvez commander en toute sécurité !

Pour vous inciter à découvrir la slow cosmétique, Véro vous offre une promotion rien que pour vous, belle surprise à la suite de mon article d’hier :

15% sur tout le site avec le code promo QUILTEUSE, valable jusqu’au 31 janvier !

Jolis cadeaux entre amies

Nous aimons le recyclage des tissus, c’est tendance mais surtout nous nous réapproprions la sagesse de nos ancêtres qui n’avaient même pas de mot pour la poubelle, car elle n’existait simplement pas.
Le terme poubelle voit le jour en 1884 et provient du nom de son inventeur éponyme, le préfet de la Seine, Eugène Poubelle (source Wikipédia).

Cette poubelle fait actuellement le tour du Net pour sa ressemblance (tirée par les cheveux… jaunes) avec un certain Président. 

Je ne vais pas vous faire une leçon Zéro Déchet, mais simplement partager l’initiative de Maïté, notre amie Abeille, qui en ce début d’année a offert à chaque Abeille une pochette remplie de carrés démaquillants lavables et réutilisables ! La règle du jeu est d’utiliser des tissus de chez elle, ne rien acheter. Alors elle a choisi de jolies étoffes et des parties intactes de serviettes en bouclette éponge usagées. Oh que nous avons apprécié ce geste ! Nous sommes nombreuses dans la Ruche du vendredi et chacune a été gâtée…

La semaine suivante, c’est Andrée, désireuse aussi de vider ses tiroirs tout en nous faisant plaisir, qui nous apporte des pochettes aux bordures de dentelle blanche crochetée à la main par sa grand-mère en 1953… remplies d’autres lingettes démaquillantes ! Pour elle, la face pour le démaquillage est en doux molleton de coton tissé (comme pour les tables de repassage ou les alèses) retrouvé dans un tiroir.

Ces lingettes démaquillantes passent bien sûr à la machine à laver et prennent une place insignifiante dans le tambour mais on peut aussi les laver au fur et à mesure à l’eau savonneuse. Stars de la slow cosmétique en vogue, les lingettes s’achètent, les patrons aussi : ces petits travaux de couture font le bonheur des jeunes femmes avides de solutions écologiques et font de parfaits cadeaux ! Alors mille mercis à Maïté et Andrée, éternellement jeunes et généreuses 💗

DSCN4916.jpg
A gauche, la pochette faite par Andrée provient de bordures d’étagères faites par sa grand-mère et les lingettes sont en tissu damassé blanc et molleton de coton ; Maïté a choisi du lin et du tissu d’ameublement fin aux tons très féminins pour la pochette. Un pur bonheur !

A nous l’écologie dans la salle de bain ! Je les utilise avec reconnaissance pour essuyer les pchitts d’eau de rose achetée sur le site Passionaturel : un peu de pub au site de ma sœur ne fait pas de mal non plus !

cropped-passionaturel-1
Passionaturel, c’est par ici !