Ode au coquelicot

Tout le monde aime les coquelicots ! Ces fleurs reviennent en force dans les champs et attirent le sourire par leur puissance esthétique. C’est parfois le signe d’un arrêt des pesticides, car les céréaliers reconnaissent que ces fleurs attirent les abeilles d’une part, et, par leurs racines pivotantes, favorisent l’infiltration de l’eau et une meilleure aération ; mais parfois aussi il s’agit non pas d’un retrait des pesticides, mais de la résistance des coquelicots aux armes chimiques

Quoi qu’il en soit, c’est la fleur préférée de Cécile Milhau qui aime en semer un peu partout dans ses œuvres textiles.

Lire la suite de « Ode au coquelicot »

Alchimie du Bleu/3

La folie du Bleu ne pâlit pas dans la Ruche, nous avons encore joué aux teinturières une journée entière ! Nous avons commencé au petit matin, nous étions au complet avec deux invitées, douze à patouiller dans le Bleu. Après la pause déjeuner, nous avons raccourci le temps du café pour nous précipiter de nouveau vers la cuve et nos tissus : des draps anciens, des fils, des dentelles, divers vêtements…

Lire la suite de « Alchimie du Bleu/3 »

Alchimie du Bleu/1

Comme vous aimez bien les séries d’articles, voici notre expérience de la teinture à l’indigo en plusieurs chapitres. Nous avions commencé un vendredi bien gris, avec nos tissus blancs issus de linges de maison ou de vêtements, rêvant de bleu ! On peut prendre tous les tissus naturels : coton, laine, soie, chanvre, lin etc. Vive a été notre Maîtresse du Bleu, car elle avait déjà fait une séance avec sa sœur Edith il y a quelques années.

Lire la suite de « Alchimie du Bleu/1 »

Un jour, un quilt de Bee Maïté/4

Pour quelques jours, je cède ma place à Maïté, notre chère amie quilteuse. C’est sans doute la plus productive de nous toutes, ce n’est pas peu dire ! Nous admirons sa reconversion : elle qui préférait les appliqués minutieux à la main et les fines broderies, Maïté continue autrement, avec sa machine, détournant ses problèmes de dextérité… Même le quilting machine ne lui fait pas peur ! Un jour, un quilt…

Quand nous jouions à la marelle…

J’ai été emballée par le stage proposé par Katell pour piécer des lettres de façon rapide et ludique : coupe au cutter de façon plus ou moins aléatoire, couture, équerrage etc. d’après Tonya Ricucci. Cela avait donné une jolie brochette de quilts bavards faits par les Abeilles, exposés d’abord à Lacaze, puis au Salon des Tendances Créatives de Toulouse l’année dernière.

Lire la suite de « Un jour, un quilt de Bee Maïté/4 »

Un jour, un quilt de Bee Maïté/3

Pour quelques jours, je cède ma place à Maïté, notre chère amie quilteuse. C’est sans doute la plus productive de nous toutes, ce n’est pas peu dire ! Nous admirons sa reconversion : elle qui préférait les appliqués minutieux à la main et les fines broderies, Maïté continue autrement, avec sa machine, détournant ses problèmes de dextérité… Même le quilting machine ne lui fait pas peur ! Un jour, un quilt…

Poussières d’étoiles

Pendant les confinements et surtout le premier, j’ai surmonté mon angoisse en passant beaucoup de temps dans mon atelier. Nous sommes nombreuses à avoir eu le même réflexe !

Voici Poussières d’étoiles pour les 50 ans de mon fils aîné Antoine avec la méthode rapide au cutter que nous a expliquée Chantal (voir le très beau patchwork réversible qu’elle a fait avec les tissus de sa maman).


Je vous assure que c’est très rapide et ludique et beaucoup plus facile qu’il n’y paraît.

Bonne journée, quiltez avec joie,
Maïté

Bonus : comme je suis sûre que vous allez nous demander la technique, la voici, avec pour vous la joie de la découverte en avançant au fur et à mesure. Car c’est une méthode intuitive avec des surprises !

  • Apprenez à dessiner une étoile à cinq branches, sur un papier, sans lever votre crayon. Si cela ne vient pas, regardez Wikihow par ici, la méthode 1. Que votre main et votre cerveau enregistrent cette figure !
2 carrés de 25 cm
  • Prenez 2 tissus carrés (exemple 25 cm pour s’entrainer, c’est plus facile quand c’est grand). Les superposer, endroits dessus.
Première coupe
  • Le principe est de couper ces deux carrés empilés cinq fois avec le cutter, tout comme on a dessiné l’étoile à 5 branches au crayon, et ce dans le même ordre. N’hésitez pas à faire des coupes un peu irrégulières, de travers…
  • MAIS après chaque coupe, on coud ! Après la première ligne de coupe au cutter, la partie gauche dessus sera assemblée à la partie droite dessous, et réciproquement.
2e coupe, après avoir fait la 1ère couture et superposé les deux blocs obtenus
  • N’oubliez pas, après chaque coupe, deux coutures où on intervertit les deux parties de blocs.
3e coupe, jusque là, tout le monde suit
  • Faire de même pour chaque droite qui dessine l’étoile à 5 branches et qui coupe vos carrés superposés.
En général, 4e coupe, c’est panique à bord. On n’y comprend plus rien. On se calme. On superpose bien les deux blocs… et on coupe en suivant le schéma de l’étoile, avec confiance.
La 5e coupe rassure, on aperçoit le résultat…
  • On obtient deux blocs, deux étoiles, à équerrer au mieux.
Même en faisant exprès de m’éloigner du dessin de l’étoile régulière et symétrique, j’ai réussi à faire 2 blocs équerrés à 20 cm. Les pointes sont coupées ? Pas grave !! Si vous faites le dessin régulier, cela ne vous arrivera pas.

Je vous parlais de surprise : parfois, un bout d’étoile se retrouve vers le bord du bloc, si votre dessin n’est pas régulier. Ne luttez pas, acceptez cette bizarrerie, c’est même joli, on dirait des étincelles !

Un immense merci à Bee Chantal qui a créé ces étoiles bicolores à partir des étoiles scrappy de jmday.com !

Et bravo à Maïté !

Un jour, un quilt de Bee Maïté/2

Pour quelques jours, je cède ma place à Maïté, notre chère amie quilteuse. C’est sans doute la plus productive de nous toutes, ce n’est pas peu dire ! Nous admirons sa reconversion : elle qui préférait les appliqués minutieux à la main et les fines broderies, Maïté continue autrement, avec sa machine, détournant ses problèmes de dextérité… Même le quilting machine ne lui fait pas peur ! Un jour, un quilt…

C’EST NOËL, IL EST GRAND TEMPS DE RALLUMER LES ÉTOILES

J’ai cousu cette étoile éclatée pour les 40 ans de ma plus jeune fille Florence pendant le confinement.

Mon défi était de varier au maximum les couleurs que je voulais très pétantes et de n’utiliser que des unis et faux unis que j’avais dans mon atelier.


Le matelassage machine suit tout simplement les branches des étoiles.


Pour la bordure, je me suis amusée à tracer de petites étoiles à main levée que j’ai matelassées machine avec du fil blanc, bleu ou rouge.

Coudre et quilter pour une personne qui nous est chère, cela aide à surmonter les aléas de la vie.

Bonne journée, quiltez avec joie,
Maïté

Un jour, un quilt de Bee Maïté/1

Pour quelques jours, je cède ma place à Maïté, notre chère amie quilteuse. C’est sans doute la plus productive de nous toutes, ce n’est pas peu dire ! Nous admirons sa reconversion : elle qui préférait les appliqués minutieux à la main et les fines broderies, Maïté continue autrement, avec sa machine, détournant ses problèmes de dextérité… Même le quilting machine ne lui fait pas peur ! Un jour, un quilt…

Noces d’Or

Nous vivons une période très troublée depuis 3 ans.
L’épidémie du Covid a donné une impression de suspension du temps. Et pourtant, la roue continue de tourner et les anniversaires de se succéder.
Je vous avais présenté le Kaffe Fassett 100 000 chemises, 50 ans de bonheur réalisé pour les 50 ans de mariage de mon amie Marie-Hélène avec essentiellement les chemises de son mari.

Lire la suite de « Un jour, un quilt de Bee Maïté/1 »

Pour l’Amour du Fil, Down Under

On reprend les bonnes habitudes,
avec le Salon de Nantes en avril !

Vous le savez, des quilteuses australiennes sont souvent mises en lumière par Quiltmania. Ce sera encore plus le cas cette année avec l’édition Pour l’Amour du Fil 2022 qui leur est consacrée !

Tous les renseignements se trouvent par ici :  https://pourlamourdufil.com/

Il est encore temps de préparer votre séjour à Nantes, profitons de la vie !

Que veut dire Down Under ? J’avais appris cette expression avec Rachael Daisy, quand j’avais préparé une interview d’elle pour Les Nouvelles de France Patchwork (n° 132, juin 2017). Vous connaissez sûrement cette artiste qui, deux ans plus tard, écrivit un superbe livre, Whizz Bang !, éditions Quiltmania, revisitant la technique des pine cones avec sa fantaisie et son talent unique !

C’est simple, quand on regarde un planisphère, la plupart du temps centré sur l’Europe, l’Australie se trouve tout en dessous, en bas à droite sous toutes les autres terres, down under ! Down Under est ainsi devenu le surnom de cette île-continent.

Un planisphère centré sur la Chine, l’Empire du Milieu, donne une position plus centrale à l’Australie et une Europe insignifiante : tout est question de perspective… ou d’intention politique, économique… Les cartes parlent !

J’aurai le grand plaisir de vous accueillir au Salon avec des amies quilteuses-blogueuses le mercredi 20 avril, au Coin des Blogueuses. J’apporterai deux quilts de La Ruche, deux ouvrages faits en commun sur le thème Down Under… mais avec une autre signification, celle des dessous de l’océan !

A présent, vous comprenez mieux l’illustration de l’affiche !!

Ces deux quilts sont encore « en cours » et je souhaite bien sûr en garder la primeur pour les visiteurs du Salon. Ce que je peux vous dire, c’est qu’ils sont tous deux complètement inspirés d’une artiste que j’aime beaucoup, Bernadette Mayr, dont je vous présenterai le nouveau livre très prochainement.

Sous l’Océan…

J’ai deux invitations à vous faire gagner pour entrer au Salon le jour de votre choix, et pour vous départager, j’ai deux questions :

Dans quel film, sorti en V.O. en 1989 et en 1990 en français, entend-on la chanson « Sous l’Océan » ?

Quel chanteur interpréta la première version de cette chanson en français ?

Ne répondez qu’à une seule question !!! Le premier qui aura la réponse de l’une ou l’autre recevra son invitation par mail (invitation électronique). Les gagnants seront proclamés dès cet après-midi !

Bonne chance,
et merci de ne jouer que si vous pouvez aller au Salon !
Katell🐬🐡🐠🐟🦐🐙🦞🦀

Mola de Fumiko Nakayama, le monde sous-marin…