Diamonds are a Girl’s Best Friend

Même si je ne suis pas nostalgique de nature, j’aime réentendre certains standards des années 50 et 60. Les refrains entendus enfant sont ceux qu’on a mémorisés pour la vie ! Par exemple, même si je n’aimais pas Claude François, je connais encore la plupart de ses succès par cœur. Ainsi la chanson de Marilyn Monroe et ses Diamants a un parfum d’enfance et elle me vient à l’esprit dès qu’on parle diamants !

Allons-y pour 6 minutes de glamour très 1953 dans Gentlemen Prefer Blondes et notez bien, au début, la voix tellement enfantine de Marilyn, qui tranche tant avec sa sensualité explosive…

Marylin n’était pas mon idole, loin de là, mais en allant au-delà des boucles blondes, elle est très touchante et reste au firmament des Stars. De très beaux portraits textiles lui sont consacrés.

Nous sommes quelques-unes à nous souvenir du Elle sait Faire, un magazine unique, qui n’a jamais vu un n°2… C’était en 1985. Dans ce magazine, il y avait un quilt de Nadine Rogeret, très connue à l’époque, représentant un magnifique Solitaire, aux facettes brillant de mille feux. En début d’année 2022, je l’ai montré aux Abeilles, en raison d’un quilt américain récent très remarqué de MJ Kinman.

Elle sait Faire et Gemstone quilts
Quilt Elizabeth, de la série de solitaires de MJ Kinman

Aux États-Unis, la mode du diamant se développe donc depuis quelque temps. Avec un patron en couture sur papier, c’est facile à transmettre. Des livres sont parus, comme Gemstone Quilts de MJ Kinman ou Patchwork Lab Gemology d’Andrea Tsang Jackson, et de nombreux PDF sont en vente en ligne.

Fascination du diamant aux facettes d’ombre et de lumière, comme l’est une vraie personne, à l’opposé de certains personnages lisses et idéaux inatteignables qu’on voit sur les réseaux sociaux ! L’imparfaite perfection est tellement plus touchante.

Je laisse à présent Bee Kristine raconter la petite histoire de son Diamant Solitaire.

Au début des années 80, je commençais seule le patchwork, c’était le temps où l’on achetait beaucoup de tissus au Rouvray par correspondance, mais on faisait venir, préalablement à l’achat, des échantillons ! Patience, patience…

C’est à cette époque que j’ai découvert Nadine Rogeret, établie à l’époque en Normandie dans le parc de la Brotonne à Bourneville, où musée, boutique et maisons à colombage remplies de quilts attendaient les visiteurs, tout était bonheur !

Photo de son livre, « Ma Vie en Patchwork », montrant sa maison de rêve dédiée au patchwork.

De cette époque et de ma visite chez elle, j’ai gardé notamment en mémoire un quilt coloré en son centre avec un entourage foncé, puis le temps a passé, d’autres activités, d’autres rencontres… pour arriver dans le Sud-Ouest où j’ai à nouveau replongé avec délice dans le monde du patchwork. Et au printemps dernier, Katell a ressorti un ancien magazine et j’ai retrouvé ce fameux quilt Diamant ! Il ne me restait plus qu’à le réaliser.

J’imaginais que cela serait compliqué à faire, mais non, avec méthode et régularité on y arrive, j’ai utilisé le schéma proposé et modifié seulement la façon de le coudre, avec des restes de tissus variés pour faire étinceler ce quilt de toutes ses facettes.

Quarante ans plus tard, le coup de foudre pour ce quilt est accompli !

Ce Diamant est pour une de mes filles, il est déjà parti lancer ses éclats de lumière sous d’autres cieux. Voici pour vous quelques photos qui vous donneront peut-être envie de vous entourer à votre tour des meilleurs amis de certaines Divas… et de bien d’autres ! Voici donc quelques détails montrant les portions colorées et le quilting machine :

Le quilt a été exposé en juin dernier pendant l’expo ARTPELHOT2022 à Lacaze, au-dessus de BBquilts

Avant de l’offrir, une dernière photo !

Ce fut une belle recherche avec quelques hésitations, mais finalement j’ai pu finaliser la réalisation d’un quilt que je considérais comme un Graal. Le patchwork apporte non seulement des amies, mais aussi bien des satisfactions !
Bee Kristine

J’ajoute simplement que le titre du magazine convient à merveille à Kristine :
ELLE SAIT FAIRE !
Katell

Mesdames et Messieurs,
Départ imminent vers l’Alsace et son célébrissime
Carrefour Européen du Patchwork !


34 commentaires sur « Diamonds are a Girl’s Best Friend »

  1. Bonjour à toutes les deux, oui elle sait faire et même très bien, bravo pour le quilt et pour l’histoire que je trouve touchante. Bon dimanche et bonne route pour SMM amicalement, Sylviane17

    J’aime

  2. Je l’ai vu au début du Patch et à lacaze….. encore une boucle précieuse de la vie !
    Bravo Christine ! il a toujours rendu pensives et dubitatives les quilteuses !

    J’aime

    1. C’est un accomplissement qui fait plaisir !
      Certains quilts nous marquent à jamais. Certains des tiens sont pour moi des chefs d’œuvre. Je me sens affiliée à eux, ils m’ont inspirée, même si je ne les ai jamais copiés. Par exemple, la fresque de Millefleurs contient quelques coquelicots comme ceux montrés dans BeeBook !!

      J’aime

  3. Merci pour ces merveilles !
    Peut-être n’avez-vous pas reçu mon mail. Je vais à Sainte Marie et je vous propose, si cela vous intéresse ou si vous connaissez quelqu’un que cela intéresserait, de vous portez mes fleurs d’hibiscus séchées.
    Bonne journée. Chantal

    J’aime

    1. Ah c’est très gentil Chantal ! Je n’ai pas encore essayé de teindre les premières, je veux faire l’essai auparavant. En tout cas un grand merci pour cette offre !

      J’aime

  4. Que de souvenirs…
    J’ai toujours ce magazine, ainsi que le livre de Nadine Rogeret, ils sont avec le premier livre de Sophie Cambell (qu’elle m’avait dédicacé lors de sa parution) des trésors dont je ne me séparerai jamais..
    Déjà très moderne ce diamant pour l’époque…

    J’aime

    1. Oui, une modernité étonnante ! J’ai gardé ce précieux magazine, sa « vie en patchwork » aussi. Nadine est ensuite allée en Provence faire des boutis. Je n’en sais pas plus…

      J’aime

  5. Bonjour Katell, encore un reportage qui donne envie de faire .Merci de nous faire découvrir ce diamant et surtout la petite histoire qui va avec. Bravo à Bee Kristine

    J’aime

  6. J’avais admiré ce quilt à Lacaze et je suis heureuse de le retrouver avec son histoire créative en plus ! Et merci Katell pour l’extrait filmé qui j’ai aussi bien apprécié.

    J’aime

  7. J adore ce quilt . Merveilleusement réalisé.
    Je l ai admire à lacaze et j ai flashé en me disant … il faut que je trouve ce modèle .
    A suivre. Merci pour ces articles toujours enrichissants sur la vie des quilts.
    Bises à toutes
    Dominique L

    J’aime

  8. Bonjour, j’ai rencontré plusieurs fois Nadine Rogeret à Bourneville et l’Isle sur la Sorgue. Elle faisait des patchworks magnifiques. Elle sait faire … j’ai ressorti mon numéro précieux, le Rouvray et son équipe, Sophie Campbell, Jacqueline Morin à Lyon …. Les cahiers du Patchwork avec Marie Clémence DUGUET , les premiers numéros des Nouvelles : simples feuilles ….. Toute une époque !!! Et …. Je fais toujours du patchwork .
    Merci pour votre blog formidable toujours si si si intéressant.
    Bonne journée
    Josiane

    J’aime

    1. Toutes ces personnes qui ont porté le patchwork dès ces années 1980…
      L’enthousiasme s’est diffusé dans toute la France, avec les innombrables clubs, France Patchwork qui a créé ce réseau de déléguées et de festivités autour du patchwork… Cela nous ramène en arrière et montre à quel point le patchwork est important dans la vie de milliers de quilteuses !
      Merci Josiane pour ce gentil mot !

      J’aime

  9. je me suis séparée de ce magazine, comme je regrette
    comment faire pour trouver le model ?
    je pourrais le dessiner mais je suis un peu paresseuse et peur de me mélanger les …….facettes

    J’aime

  10. Wouaahhh!!! Comme c’est bôôôôô!Bravo à Kristine et merci pour cette histoire plus que touchante!! Merci à toi Katell pour cet article!

    J’aime

    1. La Ruche des Quilteuses est là pour raconter les belles histoires du patchwork, celles du passé et celles qu’on vit de nos jours.
      Alors ici c’est complet 🤣
      Bises à toi !

      J’aime

  11. Bonjour Katell et Christine. J’ ai vu le diamant à Lacaze trop haut pour voir le quiltage machine et la signature. J’en ai commencé unil y a très longtemps, pas fini… Bon SMM à vous.

    J’aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.