Joyeuse Journée catalane !

Il en faut peu pour être heureux
Vraiment très peu pour être heureux…

Baloo, Le Livre de la Jungle (Disney)

Est-ce que c’est le mur de fleurs de Katell qui nous a mises en joie?
Le bon moment passé à découvrir tant de choses sur les Amérindiens?
La présence des nombreuses participantes?

Cette journée de l’amitié qui nous occupe depuis tant de mois, au sein de notre club Au Fil du Tech à Amélie-Les-Bains, a finalement eu lieu samedi 26 mars…

Une grande joie de vivre, le bonheur de faire partie d’une équipe, une évidence : la confiance de toutes et à chaque proposition, même timidement avancée, cette réponse magnifique :

Et pourquoi pas ?

Toujours ce dynamisme, cette volonté de donner une chance aux possibles, 
Jamais d’à quoi bon ?

Toujours cette idée d’essayer, d’aller voir, d’oser.
Ah, mais quel régal que cette confiance mutuelle, carrément féminin !!!

Détente et harmonie étaient de retour lors de la journée de l’amitié patronnée par France Patchwork et organisée par le club Au Fil du Tech d’Amélie-Les-Bains.

France Patchwork a réussi à réunir sa délégation pour les Pyrénées-Orientales et nous a permis de voir des merveilles prêtées par les délégations FP 22 et FP 40.

Et puis au fil des rencontres, pas de confidences mais un vrai échange… quelque chose de mutuellement chaleureux.

Nos Pourquoi pas ? nous ont menées bien plus loin, bien plus haut que nous ne l’aurions imaginé, quelle joie !

Bernadette

Lorsque nous sommes dans les Pyrénées-Orientales, certes nous sommes toujours en Occitanie, mais nous profitons de la joie de vivre catalane !

Un quilt joliment bavard montrait l’entrée de la salle

Danielle Bouderlique, Responsable des Délégations France Patchwork, avait pour mission de trouver des personnes désireuses de donner de leur temps et partager leurs compétences pour constituer la Délégation FP66. Et c’est le club Au Fil du Tech qui a organisé avec brio une Journée de l’Amitié à la place d’une délégation encore absente.

Cinquante inscrites et peu à peu, la salle se remplit… Les discussions s’amorcent et la salle montre de nombreux quilts de toutes inspirations, avec notamment deux Valises (petite exposition de quilts créatifs venant d’une délégation). N’oublions pas la présence de Joelle Tissus, annonceur France Patchwork !

En admiration devant les ouvrages du club Au Fil du Tech, D’Amélie-les-Bains : d’après un ouvrage Cécile Facile (Franconie)

Après le café et les premières conversations, nous avons voyagé ensemble dans l’espace et le temps avec les Natifs d’Amérique, qui ont une bien longue et belle histoire ; l’événement qui va changer la face du monde et surtout leurs vies tranquilles sera l’arrivée de Christophe Colomb en 1492, et tout deviendra différent.

J’ai été très touchée, après mon intervention, par la discussion que j’ai eue avec une quilteuse présente, Mexicaine autochtone !

L’après-midi, un Jardin Extraordinaire de Fleurs de la grande plaine du MidWest naquit sous les doigts des quilteuses des Pyrénées-Orientales, extrêmement créatives, bravo à chacune !

Dans cette salle aux couleurs catalanes à Amélie-Les-Bains, les quilteuses ont créé l’après-midi des blocs de Fleurs aux nuances jaunes, rouges et roses.

J’insiste, cette Journée a été formidable grâce aux Amies d’Amélie, elles sont vives, droites, organisées, sympathiques, mille mercis de nous avoir concocté cette formidable Journée ! Et bienvenue à la nouvelle Délégation, vous allez donner un élan neuf dans le département et l’occasion de vous réunir de nouveau ! Vivre une Journée de l’Amitié ensemble, c’est tellement bien…

A bientôt j’espère !
Katell

Ce Mur de Fleurs, inspiration pour l’atelier, a été créé par La Ruche des Quilteuses, en l’honneur de La Dame à la Licorne (détail)

Lone Star Quilt/6, enfin !

Les 6 semaines du Quilt Along avec Lindlee @plainsandpinequilts se sont longuement étirées pour moi. Cela fait tout de même quelques jours que ce quilt est fini, mais je ne voulais pas publier de photo avant de l’avoir offert à ma sœur Isabelle, pour ses 50 ans ! Ce qui fut fait dimanche, au retour d’une JA en terre provençale parfaitement organisée par FP13, où les quilteuses présentes seront donc les seules à avoir vu ce quilt entièrement fini, avec mes amies de la Ruche le vendredi précédent.

J’y ai retrouvé de nombreuses connaissances et amies, l’ambiance était très chaleureuse, tout ce qu’on aime ! Merci à la belle Nathalie La Bastidane pour ces photos et les échanges de cœur à cœur, et à chacune pour cette si belle journée !

La photo qui suit, prise juste avant mon départ en Provence, me montre un léger problème : oups, le manchon est cousu sur un côté !! Faire, défaire et refaire… j’avais tout juste le temps de réparer mon erreur. Vous ne le voyez pas ici, mais les motifs de quilting ont un sens !

J’ai bordé l’Étoile de plusieurs encadrements textiles, très présents visuellement, jouant le jeu du style amérindien jusqu’au bout. Les tissus marquants sont de la gamme Arizona After (AGF), styliste April Rhodes, magasin Blossom Quilt & Craft (chez Alice). Beaucoup de tissus se bousculent ici, autant des tissus Neelam que divers restes de patchworks antérieurs, de chutes de draps, de vêtements… La bordure piécée de style navajo est expliquée par ici.

Ici la bordure de finition invisible est presque entièrement cousue (voir en bas à gauche, c’est en cours !). Cette technique bien pratique est expliquée dans le livre BeeBook (épuisé).

Le dos est, comme souvent chez nous à la Ruche, un vrai patchwork de restes, commencé par un grand 9-patch irrégulier, recoupé en + à la manière du disappearing nine-patch, avec des ajouts de bandes pour arriver à la dimension nécessaire. Ce n’est pas beau au départ, mais finalement cela fait un dos sympathique.

On ne voit pas l’échelle, mais le 9-patch central est très grand. il sera ensuite coupé en forme de + et recousu pour faire un patchwork un peu plus fou encore !
Voici le dos terminé, ici la place du manchon n’a aucune importance😊 . La bordure blanche de 4 cm est la finition, invisible au recto.

J’ai quilté cette Étoile à la main, ma machine étant alors plus ou moins déréglée et peu encline à faire un beau quilting (réparée depuis). Et je l’avoue, j’avais un peu peur de la rater ! A la main, c’est plus long mais c’est plus sûr. J’ai donc pris le temps qu’il fallait. Le fil est du coton traditionnel (YLI bleu sur le bleu ciel dans l’étoile, brun n° 003 partout ailleurs sauf la bordure extérieure en blanc naturel), mais j’ai fait de longs points, cela va plus vite et ce n’est pas moche ! Il est fini le temps où seul un matelassage de mini-points est admissible 🌞. Les petits points noirs sont les agrafes qui me permettent de faire un sandwich assez rapidement (avec l’agrafeuse MicroStitch)

Dans l’espace libre du fond, j’ai voulu honorer les Amérindiens, en empruntant des symboles qu’ils utilisaient eux-mêmes naguère, ou parfois encore de nos jours. Voici leurs significations :

La plume, c’est le courage et la force !
La tortue est, dans la cosmogonie amérindienne, à l’origine de la Terre gagnée sur l’Océan, ce qui a constitué le continent Nord-Américain. Elle est l’emblème de la longévité, la sagesse, la guérison…
C’est l’Œil de l’homme ou la femme-médecine, et aussi la vigilance, la sagesse.
L’Étoile à huit branches dans un cercle qu’on ne peut briser montre la direction spirituelle à donner à sa vie, comme une boussole interne, et l’espoir d’un avenir radieux !
L’Aigle est l’oiseau sacré.
Équilibre, paix et harmonie… 50 ans le bel âge !
Ce poisson entouré de rayons symbolise l’abondance de nourriture venant de l’eau nourricière qui coule sur terre. C’est un signe des peuples des grandes plaines.
Ce soleil stylisé se retrouve sur le drapeau de l’État du Nouveau-Mexique, il symbolise la JOIE. Il est emprunté particulièrement au peuple Zia. Le 4 est sacré chez les Amérindiens, on retrouve ici les 4 saisons, les 4 points cardinaux, les 4 périodes du jour (matin, midi, soir et nuit), les 4 périodes de la vie (enfance, jeunesse, adulte, vieillesse).

Ces symboles conviennent tellement bien pour ma sœur chérie !

Sur la route, nous avons suivi vendredi les traces de Van Gogh, je vous en parlerai plus longuement en avril, quand j’aurai fini mes lectures.

Oliviers dans les Alpilles : je me sentais dans ses tableaux ! (1889)

Ah mon cher Theo si tu voyais les oliviers à cette époque-ci… Le feuillage vieil argent & argent verdissant contre le bleu. Et le sol labouré orangeâtre. – C’est quelque chose de tout autre que ce qu’on en pense dans le nord – c’est d’un fin – d’un distingué.[…] Le murmure d’un verger d’oliviers a quelque chose de très intime, d’immensément vieux.
Vincent Van Gogh

C’était aussi l’occasion de trouver un bel écrin pour ce quilt :

Une belle oliveraie, sous un soleil timide.

Qui est guidé par une étoile ne regarde jamais en arrière.
Léonard de Vinci (Frammenti letterari e filosofici)

A l’entrée du village de Baux-en-Provence…
… et au hasard des escaliers, dans ce splendide village escarpé.

Plus j’y réfléchis, plus je sens
qu’il n’y a rien de plus réellement artistique
que d’aimer les gens
.
Vincent Van Gogh (Lettre à Théo)

… Alors, quoi de mieux qu’un message d’amour avec un essai artistique,
comme un quilt par exemple ?
Happy Fifty Isabelle !

Katell

Les Étoiles Créatives

Dans mon livre BeeBook, j’ai aimé mettre en avant le bloc des étoiles créatives, si rapide et amusant à faire.

C’est aussi le bloc choisi par la délégation France Patchwork des Hautes-Alpes comme Bloc pour la JNA (Journée Nationale de l’Amitié) qui aura lieu le samedi 6 juin 2020 à Gap. Cette JNA est réservée aux adhérents de France Patchwork à jour de leur cotisation, naturellement ! Pour adhérer, veuillez suivre ce lien. Et pour vous inscrire à la JNA, toutes les informations se trouvent dans les Nouvelles n° 143 de France Patchwork, ainsi que les détails pour faire ce bloc d’étoiles.

⭐⭐⭐

Curieusement, Bee Maïté disait ne pas aimer les blocs d’étoiles en patchwork, trop statiques à son goût. Ce bloc d’étoiles plus modernes, plus vivantes, dans la lignée du patchwork improvisé et libéré par Gwen Marston et ses amies, fait scintiller les étoiles et les yeux de Maïté. La machine à coudre étant sa nouvelle copine, vite fait, elle a fait une constellation d’étoiles pour la JNA :

Vendredi dernier, Maïté nous a montré ses étoiles créatives, très scrappy (utilisation massive de chutes de tissus !)

C’est tellement simple à faire que Maïté projette d’occuper ses petites-filles aux prochaines vacances en faisant des étoiles ⭐⭐⭐. Cette même technique peut s’utiliser en intersection de bandes intermédiaires d’un quilt où les blocs sont montés traditionnellement :

Voie Lactée, un quilt fait de nombreux blocs orphelins, est devenu un quilt d’enfant (même principe chez mon amie Ana Maria !). Les intersections sont faites d’étoiles créatives et le molleton, plus épais que le Nuage, le rend très chaud et confortable. Voie Lactée est un quilt de BeeBook.

 

Une folle étoile sur fond blanc, c’est chouette aussi !
Enfin un rayon de soleil ce matin !

Ce bloc est simplement additif, où le centre peut être un simple carré ou bien, comme ici, un mini-crazy à la machine, fait de p’tits bouts de tissus qu’on ne jette même pas…

C’est souvent le bloc-bonus du stage que je propose sur les assemblages en patchwork improvisé (coupes à main levée, courbes à la machine), succès assuré ! En 2021, je serai en mesure de vous proposer un autre thème de stage, au cœur des préoccupations des quilteuses… A suivre !

A bientôt, portez-vous bien, gardez le moral !
Katell

 

Journée de l’Amitié en Moselle

Toutes les personnes qui assistent aux JA de France Patchwork savent que ce sont des rendez-vous toujours sympathiques et stimulants, avec des habituées et des nouvelles, des adhérentes et quelques personnes invitées à découvrir l’association, et toujours une nouvelle animation concoctée par la délégation. Il en faut de l’imagination pour, à chaque rendez-vous, capter l’attention des quilteuses, la plupart riches d’une vingtaine d’années d’expérience en patchwork !

En tant qu’ex-déléguée, je sais que trouver une salle et un nouveau thème sont les principales inquiétudes qui monopolisent l’attention de la déléguée… C’est ainsi qu’Evelyne Laminette, déléguée FP des départements de la Meuse, de la Moselle et du Pays de Luxembourg m’a contactée pour parler des quilts modernes. Je connais le sujet, la date du 14 avril me convenait, nous nous sommes donc vite mises d’accord pour une intervention à Creutzwald (57), tout près de la frontière allemande.

Comme souvent, tout est passé bien vite, l’accueil par le club de Creutzwald et chaque membre de la délégation (Evelyne, Véronique, Françoise et Anne) était très sympathique et de plus en plus chaleureux au fil de la journée. J’ai pris beaucoup de plaisir à discuter avec de nombreuses adhérentes, certaines déjà conquises par le patchwork moderne grâce à Bernadette Mayr, Nadia Stumpf ou Birgit Schüller ; d’autres préfèrent les country quilts ou les traditionnels mais toutes ont eu la gentillesse d’écouter ma vision des quilts modernes et adhérer avec le sourire à mes exercices en atelier !

Voici un petit quilt appelé Creutzwald, avec un bloc simple créé pour l’occasion, invitant à utiliser les lisières. J’ai insisté sur mon goût de la simplicité, des quilts sans autre prétention que faire plaisir, en voici une illustration ! La journée était aussi sous le signe de la couleur du printemps et de la forêt proche, le vert. J’ai été désolée d’apprendre qu’une adhérente n’est pas venue, n’aimant pas du tout cette couleur… Pour en savoir plus sur cette couleur ambivalente, adorée ou détestée, rien de mieux que le livre Vert de Michel Pastoureau !

A Creutzwald, la forêt n’est pas loin, tout comme la frontière allemande, à 500 mètres de la salle ! Ces deux arbres symbolisent l’amitié franco-allemande qui me tient à cœur, ils sont au dos du quilt Creutzwald ci-dessus.

J’espère avoir donné de nouvelles idées, l’envie de s’aventurer dans la création, et perpétué l’esprit de communauté des quilteuses réunies par France Patchwork ! Amies de la Moselle, de la Meuse, de la Meurthe-et-Moselle, du Luxembourg — und von Hamburg und Polen 🙂 — merci pour cette belle journée ! 

Evelyne et moi avons spontanément tissé des liens d’amitié, renforcés par de nombreux points communs, y compris la fascination des abeilles ! Photos de Marie-Anne Renon dans notre jardin.

Comme les abeilles, ayons le cœur à l’ouvrage avec les beaux jours !

Dames aux éventails

fccdf39899d18a5a207acef481fbeaf9
Femme à l’éventail, Gustav Klimt, 1918. Son dernier tableau (inachevé), avant de succomber à la grippe espagnole. Le centenaire de sa disparition est célébré cette année à Vienne (Autriche).

Naguère les élégantes sortaient rarement sans leur éventail. Ici dans le Sud-Ouest, l’été, certaines femmes renouent avec cette habitude perdue au cours du 20e Siècle, celui du progrès où l’on misait plutôt sur la climatisation. Pourtant, agiter un éventail est si simple, écolo, efficace… et gracieux !

Jeudi dernier à Balma, la délégation France Patchwork 31 nous a invitées à une conférence extraordinaire sur les éventails. Nous avons appris leur extrême ancienneté, admiré la variété des styles et matières,  découvert leur lexique aux mots étranges, leur langage et tant d’autres choses ! Leur raffinement, leur beauté fragile ont conquis tous les cœurs.

Les intervenants,  Madame Yvette Ferran et son frère Jean Bisson, ont tout au long de leur vie collectionné des éventails de toutes sortes, de toutes époques, de tous lieux. Leur grand-mère et arrière-grands-parents étaient éventaillistes chez Duvelleroy ! Avec passion et non sans humour, ils nous ont fait aimer pour toujours ces petits objets qui allient l’utile à l’agréable. Je ne vous dévoilerai pas tout ce que nous avons appris mais je peux vous montrer quelques exemples de leur fabuleuse collection :

L’après-midi, nous avons bien sûr abordé le bloc de l’éventail, que chaque membre de la délégation avait déjà décliné avec de belles idées !

Bravo et merci pour cette très belle journée printanière, où nous avons pu aussi admirer de nombreux quilts sur le thème des fleurs :

Je voulais faire des photos de chaque quilt, mais je n’ai pas eu le temps 😉 J’ai tellement apprécié retrouver les amies sans me soucier de l’intendance…

Les deux Arbres de Vie de Caohagan vous seront montrés de près dans quelques jours, le temps d’en faire de belles photos.

Heureux printemps à tous !

Au Bonheur des Dames

1202278La délégation France Patchwork 31 a fait un immense plaisir à ses adhérentes : une matinée entièrement consacrée aux quilts traditionnels ! C’est Will Vidinic qui nous a ouvert ses deux malles aux trésors, avec deux quilts puis d’innombrables tops, tous très différents, nous offrant une grande leçon de liberté ! Cela peut sembler contraire au traditionnel, mais c’est parce que nous méconnaissons souvent en France l’inventivité, le « make-do » (faire avec ce qu’on a) des quilteuses d’antan !

Will Vidinic Ruche des Quilteuses
Deux quilts accrochés au mur et plus d’une vingtaine de tops ont été admirés, photographiés, applaudis…

Nous subissons tant de tragédies en ce moment que nous avons d’autant plus apprécié la parenthèse de bonheur procurée par notre invitée. Nous avons déplié et admiré une grosse pile de tops, autant que Will a pu en mettre dans ses deux lourdes valises. Elle nous a transportées dans le monde des tissus anciens, beaucoup de merveilles d’origine hollandaise, française, des reproductions de tissus américains (eux-mêmes issus de traditions européennes : à lire en français Quilts Traditionnels et tissus anciens, Barbara Brackman, Editions de Saxe), étoffes précieuses mais aussi des tissus « de ménage », ces tissus dont on faisait les vêtements usuels et linges de maison.

bbrakmanlivres
Deux précieux livres sur l’histoire des tissus et des quilts, dont un a été traduit.

Les quilts et tops de Will sont tels qu’elle les aime, traditionnels aux mille et une inspirations, allant du quilt « country » en pilou, chemises, lainages ou en mouchoirs français jusqu’aux reproductions les plus raffinées de médaillons aux tissus précieux. Souvent ils surprennent par leur non-conformisme, par l’alliance de certaines couleurs, mais on reconnaît que ça fonctionne, ça se met mutuellement en valeur !

Will Vidinic Ruche des Quilteuses
C’est ainsi que s’est déroulé le « Show & Tell » (montre et raconte), Kristine et moi tenions les tops tandis que Will les commentait. Ce quilt est mis en valeur par sa bordure bleue inattendue !

Will Vidinic Ruche des Quilteuses
On ose rarement mettre autant de jaune dans un quilt, n’est-ce pas ? Et pourtant, n’est-il pas éclatant de joie ?

Will Vidinic Ruche des Quilteuses
Le maître mot de beaucoup d’ouvrages anciens, ainsi que leurs descendants comme celui-ci, est : simplicité. Un bloc tout simple fait des merveilles, ici mis en valeur par un tissu dont personne ne voulait, trop grisâtre, trop fade. C’est pourtant un écrin pour les autres couleurs ! En deux images, nous avons compris l’étendue de notre liberté…

Will Vidinic Ruche des Quilteuses
Ceci vous semble-t-il bien complexe ?

Will Vidinic Ruche des Quilteuses
Ce ne sont pourtant que des carrés bicolores !

Will Vidinic Ruche des Quilteuses
Will sait aussi être virtuose !

 

Will Vidinic Ruche des Quilteuses
Reconnaissez-vous le quilt mystère Quiltmania de Di Ford, transformé par un tout autre choix de couleurs ? Une belle & large bordure encadre le top. C’est ici un tissu de « colonnade » d’une ancienne collection de Barbara Brackman. Le motif est coupé en deux pour mieux encadrer ce superbe médaillon.

 

En voulez-vous quelques autres ? En voici !

Will Vidinic Ruche des Quilteuses
Nous ne nous lassons pas des étoiles !

Will Vidinic Ruche des Quilteuses
Voici un top bien sage. Mais approchons-nous…

Will Vidinic Ruche des Quilteuses
Chaque bloc est unique, en tissus de chemises récupérées. Quant au tissu de base, c’est un beau drap !

Will Vidinic Ruche des Quilteuses
Superbe modèle d’Edyta Sitar

 

Will Vidinic Ruche des Quilteuses
C’est une vue proche d’un top que Will a fait d’après un modèle de Bonnie Hunter (Quiltville). Si vous ne la connaissez pas encore, allez voir son blog ! Un quilt mystère commencera le 27 novembre et à l’onglet Allietare, vous avez les gammes de tissus à préparer. Amusez-vous bien !

Will Vidinic Ruche des Quilteuses
Ceci a suscité de nombreux commentaires : les hexagones sont suffisamment grands pour avoir été assemblés à l’américaine, au point avant, une découverte pour beaucoup ! L’agencement aléatoire des grands imprimés (de très beaux tissus anciens français) a également ouvert de nouvelles perspectives quand on croit ne pouvoir faire que des rosettes. Quant à la bordure, elle est somptueuse…

Will Vidinic Ruche des Quilteuses
Nearly Insane, le sampler qui rend presque fou/folle… d’admiration !

Will Vidinic Ruche des Quilteuses
Ces adorables mini-paniers rappellent à Will les échanges de tissus avec son groupe de copines !

Will Vidinic Ruche des Quilteuses
Will a choisi d’utiliser un croquet pour faire les anses : futé et joli !

Vous n’avez pas tout vu, les 90 adhérentes présentes ont eu la chance d’en voir à peu près le double, mais j’arrête ici la galerie… Allez voir le blog de Will, Not-so-zen-quilts, pour mieux la connaître !

Will Vidinic Ruche des Quilteuses

Après le Show & Tell, chacune a pu poser toutes ses questions à Will, toucher les ouvrages, regarder les dos… Une vraie leçon pour chacune.

Merci à toi Will, tu sais que tu seras toujours la bienvenue dans la Ville Rose !

Will Vidinic Ruche des Quilteuses

Et bientôt, nous partagerons le thème de l’atelier de cette JA aux accents très différents, mais ayant un point commun : on fait encore du neuf à partir du vieux ! Recyclage encouragé, encore et toujours…
A bientôt !

Katell, Quilteuse Forever