Partage de réussites/6

D’une Journée de l’Amitié à l’autre, on voit les réalisations des ateliers précédents. Samedi dernier, c’était de nouveau JA dans les Bouches-du-Rhône. Christianne Humbert, déléguée FP13, m’a adressé les photos des ouvrages accomplis à la suite de mon atelier en janvier. J’en avais reçu un avant-goût avec la photo d’Eliane, déjà partagée par ici.

Aucune pochette n’est semblable, chacune a respecté les consignes : laisser parler sa créativité !
La pochette est un apprentissage qui ouvre les portes de la customisation, ensuite on n’arrête plus l’esprit imaginatif !

À Bouc-Bel-Air, l’ambiance était vraiment chaleureuse et l’auditoire attentif, autant pour la découverte des quilts modernes que pour l’atelier. La délégation donne toujours l’impulsion positive, l’attention aux détails… J’ai même soufflé une bougie sur un somptueux gâteau car c’était mon anniversaire et un adorable quatuor m’a offert un livre extraordinaire qui me donne bien envie de retourner dans ce beau pays, pour l’amitié, pour la beauté de la nature et des œuvres humaines…

Mille mercis, continuez de profiter du bonheur des rencontres FP !

BeeBook, un livre pour les quilteuses curieuses d’évoluer vers plus de créativité :
souscription ici !

Betty à Bézac (Ariège)

En début d’année, Anne-Marie et sa belle équipe FP09 m’ont demandé de faire une conférence sur les quilts afro-américains au fil de l’Histoire et un atelier sur les Pine Cone quilts. Deux semaines plus tard, heureuse coïncidence, Betty répondait à mon invitation qui datait de plusieurs mois et me demandait quelle serait la meilleure période… Je n’ai pas hésité à lui dire que l’idéal serait autour du 15 juin, date prévue de cette JA. Bien sûr, j’avais contacté Anne-Marie pour éviter tout impair, mais je connais bien mes amies d’Ariège, tout alla perfecto !

Dans la très confortable salle du village de Bézac, voici la fine équipe de la délégation FP 09 entourant Betty et moi, à gauche Babeth et Anne-Marie, à droite Pierrette, Renée et Anne-Marie. Bien sûr, le pine cone quilt de Betty est en première place !

Le 15 juin donc, certaines étaient là pour Betty, mais la plupart des adhérentes ignoraient tout du programme. Je devais donc gagner la confiance du public en les faisant voyager dans le temps et l’espace avec l’histoire des quilts afro-américains pour arriver finalement de nos jours en Floride, où Betty remet à l’honneur une technique de récupération artistique des petits bouts de tissus, le Pine Cone (la pomme de pin).

Présentation de nos invités de marque venus de Floride, Betty et Smitty.
Smitty est très fier de son artiste de femme. C’est lui qui a organisé ce voyage en France, pour lui faire plaisir. N’est-ce pas adorable ?

Certaines puristes disent qu’on ne peut appeler quilts les couvertures en pomme de pin car ces ouvrages n’ont pas de molleton, pourtant leurs multiples couches de tissus assurent aussi bien, sinon mieux, de la chaleur pour dormir, but primitif d’un quilt. C’est en revanche un vrai patch-work, travail de morceaux de tissus… Laissons donc là ces querelles de vocabulaire !
Bien sûr avec cette technique on peut faire de petites pièces comme des maniques, coussins ou autres tapis, mais l’utilisation principale est le couvre-lit de 2 mètres de côté ! Tous nos petits ouvrages sont des samplers, dans le sens d’échantillons, aux yeux de Betty, y compris celui qu’elle m’a offert qui est le plus grand.

Son travail est désormais reconnu : Betty est invitée à exposer ses quilts au prochain festival de Paducah en février 2019 !

Des quilts et des livres illustrent le thème de la conférence puis de l’atelier.
70 quilteuses étaient venues pour la dernière JA avant l’été : de nombreuses Ariégeoises naturellement, mais aussi des adhérentes du Tarn-et-Garonne, de Haute-Garonne et même du Lot-et-Garonne ! Le club de Pexiora dans l’Aude avait aussi ses sympathiques représentantes. Nous n’avons pas fait de publicité pour cette JA car il ne fallait pas dépasser les 70 personnes pour conserver un confort pour chacune.
Au cours de la conférence j’ai eu la joie de relire avec émotion un texte dévoilant le code caché dans ce beau sampler, une histoire faite par Denyse Saint-Arroman.

Après la conférence, Betty fut assaillie de questions mais surtout de compliments, de remerciements pour sa présence, d’admiration pour ce qu’elle fait… On ne voit pas tous les jours une quilteuse de Floride dans ce village d’Ariège et j’ai été rassurée de voir qu’il y avait beaucoup de curiosité envers cette personnalité extraordinaire, que la barrière de la langue était allègrement sautée en communiquant avec les mains, les regards, les rires… Magic Betty avait encore frappé !

Une dédicace, pour immortaliser de touchantes rencontres… Betty n’était pas une inconnue pour les lectrices assidues de ce blog et l’émotion était palpable.

Evidemment, les adhérentes n’ont pas eu qu’à écouter et regarder, il a fallu aussi apprendre la technique du pine cone quilt !

J’ai changé de visage pour la bonne cause : montrer le but de l’atelier !

Betty m’a dit plusieurs fois qu’elle a été très impressionnée par la vivacité des quilteuses présentes qui ont commencé leur patchwork avec ardeur et talent. Aides, démonstrations, explications, conseils se sont succédés pour que chacune soit finalement à l’aise avec la technique. 

IMG_1397

IMG_1382
Smitty n’a pas hésité à mettre la main à la pâte pour montrer à Suzy, notre photographe, comment commencer ce patchwork !

Simone-la-chanceuse : comme je suis gauchère je couds « à l’envers » et donc je couds à chaque fois un tour complet lors de ma démonstration à une table !

Avec Betty des amitiés se sont nouées, des cadeaux se sont échangés, elle a un tel charisme !

IMG_1369IMG_1442IMG_1219 (1)IMG_1444

A la fin de cette belle journée, on a réuni les personnes qui avaient pu rester encore un moment pour des photos finales :

A voir les mines réjouies nous savons que la journée fut belle ! Mille merci aux organisatrices et à Betty & Smitty qui ont apporté le soleil ardent de Floride dans nos cœurs !

Nous avons reçu la visite du correspondant de la Dépêche qui a signalé cet événement local :

Clin d’œil d’Andrée : une tarte en forme de Pine Cone !

Photos de Betty, Smitty et Suzy.

Journée de l’Amitié en Moselle

Toutes les personnes qui assistent aux JA de France Patchwork savent que ce sont des rendez-vous toujours sympathiques et stimulants, avec des habituées et des nouvelles, des adhérentes et quelques personnes invitées à découvrir l’association, et toujours une nouvelle animation concoctée par la délégation. Il en faut de l’imagination pour, à chaque rendez-vous, capter l’attention des quilteuses, la plupart riches d’une vingtaine d’années d’expérience en patchwork !

En tant qu’ex-déléguée, je sais que trouver une salle et un nouveau thème sont les principales inquiétudes qui monopolisent l’attention de la déléguée… C’est ainsi qu’Evelyne Laminette, déléguée FP des départements de la Meuse, de la Moselle et du Pays de Luxembourg m’a contactée pour parler des quilts modernes. Je connais le sujet, la date du 14 avril me convenait, nous nous sommes donc vite mises d’accord pour une intervention à Creutzwald (57), tout près de la frontière allemande.

Comme souvent, tout est passé bien vite, l’accueil par le club de Creutzwald et chaque membre de la délégation (Evelyne, Véronique, Françoise et Anne) était très sympathique et de plus en plus chaleureux au fil de la journée. J’ai pris beaucoup de plaisir à discuter avec de nombreuses adhérentes, certaines déjà conquises par le patchwork moderne grâce à Bernadette Mayr, Nadia Stumpf ou Birgit Schüller ; d’autres préfèrent les country quilts ou les traditionnels mais toutes ont eu la gentillesse d’écouter ma vision des quilts modernes et adhérer avec le sourire à mes exercices en atelier !

Voici un petit quilt appelé Creutzwald, avec un bloc simple créé pour l’occasion, invitant à utiliser les lisières. J’ai insisté sur mon goût de la simplicité, des quilts sans autre prétention que faire plaisir, en voici une illustration ! La journée était aussi sous le signe de la couleur du printemps et de la forêt proche, le vert. J’ai été désolée d’apprendre qu’une adhérente n’est pas venue, n’aimant pas du tout cette couleur… Pour en savoir plus sur cette couleur ambivalente, adorée ou détestée, rien de mieux que le livre Vert de Michel Pastoureau !

A Creutzwald, la forêt n’est pas loin, tout comme la frontière allemande, à 500 mètres de la salle ! Ces deux arbres symbolisent l’amitié franco-allemande qui me tient à cœur, ils sont au dos du quilt Creutzwald ci-dessus.

J’espère avoir donné de nouvelles idées, l’envie de s’aventurer dans la création, et perpétué l’esprit de communauté des quilteuses réunies par France Patchwork ! Amies de la Moselle, de la Meuse, de la Meurthe-et-Moselle, du Luxembourg — und von Hamburg und Polen 🙂 — merci pour cette belle journée ! 

Evelyne et moi avons spontanément tissé des liens d’amitié, renforcés par de nombreux points communs, y compris la fascination des abeilles ! Photos de Marie-Anne Renon dans notre jardin.

Comme les abeilles, ayons le cœur à l’ouvrage avec les beaux jours !

Un atelier qui utilise des tee-shirts

Ce n’est pas un secret : beaucoup de quilts recyclent les étoffes usagées… y compris les tee-shirts. Ils peuvent même devenir de très beaux ouvrages !

tumblr_inline_mrj9gbuvlO1qz4rgp
Natalie Chanin, fondatrice de Alabama Chanin, maison de couture et accessoires prônant les matériaux écolos, recyclés, ainsi que le travail à la main… La matière première reste le jersey de coton (=maille de tee-shirt)

Au fin fond de l’Alabama, l’Etat le plus pauvre des Etats-Unis, là même où se trouve le hameau Gee’s Bend, une jeune femme a commencé à utiliser des tee-shirts usagés pour en faire « autre chose ». De fil en aiguille, elle a créé un style à la fois brut et raffiné. C’est la belle Success Story de Natalie Chanin ! natalie-chaninjpg-b064af718c9205db_mediumLe travail pour réaliser un vêtement (car elle fait des défilés de mode) est souvent énorme, le prix aussi ! Mais elle partage généreusement sa manière de travailler dans ses livres et on comprend la somme de travail que peut représenter une seule pièce… Elle a hérité de l’adresse de ses grand-mères, toutes deux excellentes couturières, et de techniques utilisées durant la Grande Dépression des années 1930. Tout est fait à la main, y compris les longues coutures, les bords sont laissés à cru (le jersey de coton fin ne s’effiloche pas !) et les techniques sont principalement l’appliqué, l’appliqué inversé, ornés de perles ou de broderies, de bordures en maille jersey…
Etonnant, non ?…

Les techniques d’Alabama Chanin sont un peu connues en France : je vous invite à aller voir en particulier Théa Oz et sa superbe robe !

Voici un aperçu des réalisations Alabama Chanin :

in black

sac alabama chanin veste alabama chanin veste blanche al chanin

al perles

Elle garde aussi le goût des quilts, omniprésents dans sa vie. Maintenant elle les conçoit tous en tee-shirts comme ceux-ci :

Picture 2

INDIGO-STAR-QUILT-W-625x955

Natalie Chanin est maintenant très connue aux Etats-Unis, certaines stars de la musique ou du cinéma lui font de la pub en portant ses vêtements, tous faits dans un atelier, en Alabama.

Pour donner l’idée d’utiliser cette matière inhabituelle et pourtant si commune et contribuer à faire connaître Alabama Chanin, nous avons fait un atelier utilisant du jersey de coton vendredi dernier en Journée de l’Amitié France Patchwork 31 à Pibrac (31). C’était l’après-midi, après la présentation de quilts traditionnels faits par Will Vidinic.

stage alabamachanin -ruche quilteusesTrois livres d’Alabama Chanin étaient à disposition pour donner des idées, ainsi que quelques travaux déjà réalisés. Kristine l’Abeille a conçu une pochette à faire et des stencils pour que chacune dessine « son » dessin sur le jersey. Le travail n’est pas difficile et les résultats ne se sont pas fait attendre !

stage pibrac ala chanin
Découpage de bouts de tee-shirts pour ajouter de la couleur aux jerseys de base distribués en kit.
stage ala chanin
Exemple : une écharpe faite par Kristine. Les bords sont des bandes tortillées et appliquées au point avant.

Merci à toutes les participantes qui ont terminé leur pochette de m’adresser une photo, je les publierai en décembre ! Déjà j’ai reçu celles de Florence, pochette vue recto-verso :

flo1 flo2

Appliqué inversé coupé laissé « à cru », jolis points avant bien visibles, des perles en déco : c’est tout l’esprit Alabama Chanin, bravo Florence !

xoxo,
katell (point) fp31 (arobase) gmail (point) com.

techniques al chanin