Couleurs

J’ose vous parler valeur et intensité…

…autrement, pour compléter l’article précédent dans lequel je souhaitais partager ma surprise que les couleurs n’avaient jadis pas la même importance qu’aujourd’hui alors que valeur et intensité avaient une place à leur manière.

D’un quilt se dégage une ambiance, une atmosphère générée par le modèle bien sûr, mais aussi par la tonalité des tissus de l’ouvrage. Les tissus que vous choisissez instinctivement ne seront pas les mêmes que votre voisine. Je ne veux pas « décortiquer » ici les notions de valeurs, d’intensité, de chaleur des couleurs de façon technique, juste vous donner quelques points de repère simples. Cette façon d’aborder les couleurs est toute personnelle mais a jusqu’à présent bien fonctionné auprès de mes Abeilles !

L’intensité, ou plutôt l’atmosphère du quilt

Je demande souvent quelle ambiance, quelle impression, quelle atmosphère vous voulez obtenir. Cela détermine, mine de rien, la catégorie d’intensité que vous souhaitez. Couleurs vives (pures), couleurs pastel (pures + blanc), couleurs rabattues (pures + noir) ? Pour simplifier les choses, je préfère jouer avec la notion d’ambiance qui convient bien aux quilts qu’on veut intégrer chez soi.

 On peut avoir envie d’une ambiance dynamique, fraiche, vivifiante ou zen. On peut ici évoquer les fjords nordiques, des sommets alpins aussi bien qu’un village grec au bord de la Méditerranée. Toutes ces ambiances vont avec le BLANC PUR. Cela donne souvent des quilts qu’on trouve modernes, même s’ils datent du XIXe siècle comme les quilts bicolores blancs et rouges (ou bleus) américains*. De même, l’impression de modernité intemporelle au Japon vient des couleurs utilisées, en plus de leurs lignes épurées. Il existe beaucoup de correspondances entre l’esthétique d’Europe du Nord et le Japon, les deux m’ont toujours bizarrement attirée…

Les Impératrices du Printemps, de Katell (2000)  d’après Setsuko Segawa . Même s’il y a des tissus aux couleurs chaudes dans le feuillage, l’impression reste fraiche et moderne avec les pivoines blanc pur.

Si vous préférez une ambiance plus chaude, plus feutrée, vos tissus iront avec l’ECRU, les tissus de style ancien (les « repros »), les couleurs rabattues (elles ne sont pas pures, mais saturées par une pointe de noir). Là, il faut savoir garder le chic, l’impression de confort et de chaleur au coin du feu… sans alourdir par trop de rusticité avec un excès de couleurs saturées. Même les couleurs dites froides comme le bleu peuvent convenir dans cette ambiance.

Toujours une dominante bleu-blanc, mais le bleu est « rabattu », le blanc est écru, le marron est brun, d’où une ambiance plus « ancienne ». Remembrance, Katell (2008), modèle de Suzanne Mc Dermott

Styles Country,  anciens et modernes

Le style Country américain, que j’aime beaucoup aussi, est souvent typiquement axé sur ces teintes rabattues et des tissus de fond à base écrue, donnant une ambiance chaleureuse, surannée, rassurante. Depuis quelques années, il connaît un vif succès dans le monde du patchwork, grâce à la réédition de magnifiques tissus.

Il y avait auparavant une belle place au style « country-européen ». En France, nous avions de belles gammes de tissus provençaux, des « vichy »… En Angleterre régnaient les « Liberty » et Laura Ashley. Des quilteuses des Pays-bas avaient aussi développé un style country à « base blanche » et fraiche avec leurs tissus centenaires couleur indigo, rouge vif, jaunes et blancs. Ci-dessus, un modèle de Maaikke Bakker dans l’esprit du « Campagne contemporain » (Dans ma Cuisine, Katell). Supergoof est restée dans ce style très nord-européen, mais il se raréfie dans le monde du patchwork. Cette palette a été reprise par les jeunes quilteuses, assurément gaies et modernes, comme chez Red-Pepper Quilts ou Material Obsession mais n’ont plus le style un peu hors de temps du Country. Il faut plutôt aller voir du côté d’Anni Downs pour un style Country rêveur,  modernisé et à base claire. Hommage ici aux dynamiques quilteuses australiennes !

La valeur, c’est l’idée du contraste entre les tissus

Dans toutes ces atmosphères différentes, il faut savoir jouer avec les valeurs, c’est-à-dire les contastes dans la clarté des couleurs, pour éviter un résultat « plat » ou confus. Vous le faites presque toujours sans y penser ! Reculez-vous, prenez de la distance pour savoir si vous avez assez de contraste entre deux tissus. On risque par exemple de se tromper quand on veut utiliser beaucoup de couleurs vives. Il sera forcément gai de près, mais ne sera une vraie réussite qu’avec des contrastes maîtrisés.

 Photo empruntée à « La Chambre des Couleurs » – Stand de Piece o’Cake à Nantes (salon Pour l’amour du Fil 2011). Les couleurs sont oh combien importantes, mais les contrastes sont primordiaux pour le rendre magique !

Dans un autre style, les premiers quilts japonais « taupe » manquaient de contraste, ce défaut a été corrigé grâce à une bien plus grande gamme de tissus disponibles.

Expérimentez, osez aussi vous faire confiance… Jouez avec vos tissus !

===============================

* En mars dernier, une exposition de 650 quilts bicolores (rouge & blanc) a eu lieu à New-York. Vous pouvez facilement en trouver de nombreuses photos sur Internet !

2 réflexions au sujet de “J’ose vous parler valeur et intensité…”

    1. J’ai essayé d’expliquer comment je « fonctionne » à chaque fois que je prépare, avec une Abeille ou pour moi-même, la maquette et la palette d’un ouvrage. J’ai des repères que j’ai sans doute maladroitement exprimés ici…
      Merci pour la visite !

      J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.