Technique

La couronne d’apprentissage

Comme souvent, divers éléments convergent pour me donner sur un plateau un thème d’article !

Hier, c’était à mon tour, avec trois autres Abeilles, de m’initier au quilting à la manière d’Esther Miller, grâce à l’infinie patience et gentillesse de Patricia. Elle nous avait fait part de son expérience en écrivant deux articles parfaitement documentés :

https://quilteuseforever.wordpress.com/2012/01/03/quilting-selon-la-technique-amish-premiere-partie/

https://quilteuseforever.wordpress.com/2012/01/26/quilting-selon-la-technique-amish-seconde-partie/

Toute l’année, nous avons grandement apprécié sa présence le vendredi dans la Ruche malgré les quelque 100 kilomètres qui séparent Colomiers de l’Ariège où elle habite. Et puis certains jours, celles qui l’ont souhaité ont pu s’initier, à quatre, au quilting traditionnel sur un métier fixe, fait de tréteaux et de tasseaux ; pas possible de tourner son quilt dans tous les sens, c’est la quilteuse qui doit savoir avancer son aiguille dans quelque direction que ce soit !

Donc hier, c’était au dernier quatuor de l’année, Maïté, Martine, Callale et moi, de nous installer devant ce métier d’environ 2 mètres de long. Nous étions installées en quinconce, deux de chaque côté, quatre couronnes tracées sur le drap blanc préparé pour nous. Le hasard faisant bien les choses, nous étions deux droitières et deux gauchères, face à face nous ne nous sommes donc pas gênées !

Cela a commencé par une nième démonstration de Patricia : grâce à un dé possédant un large rebord, on apprend le geste permettant de faire des points minuscules, réguliers, sans effort. Mais pas de suite !  Les 10 premières minutes sont dévastatrices, chacune réagissant selon son caractère. L’une pense qu’elle n’y arrivera jamais, une autre s’énerve contre une copine qui vient regarder par-dessus son épaule (moi en l’occurrence… pardon !), une autre se rend compte qu’elle a quilté des kilomètres durant sa vie en tenant mal son aiguille… Explosif, pour des quilteuses aguerries, de tout remettre à plat et se sentir si nulles dans un domaine où elles sont normalement expertes… Et puis revient le calme, quelques exclamations de joie « j’ai réussi trois jolis points d’affilée ! » ou « ça y est j’ai compris ! » et « ça va un peu mieux ! »… Nous avons, en deux heures, passé en revue les quatre manières de tenir ses mains et ses dés pour aller dans toutes les directions sur un métier « à l’ancienne ».
Pour ma part, j’avais précédemment essayé, mais trop peu pour arriver à un bon résultat, j’étais contente de persévérer… Quant à Madeleine, ayant déjà fait le stage, elle nous montre régulièrement avec fierté son grand quilt en cours qu’elle quilte avec son dé magique !

Le dé à rebord préféré de Patricia est celui en porcelaine préconisé par Esther Miller (http://www.millersquilting.de/shop/Needle-Gliders), mais nous avons fait l’apprentissage avec un dé bleu en plastique (Marian’s Magic Quilting Thimble), bien moins cher.

C’était un stage-éclair, entre amies, que je ne suis pas prête d’oublier car je suis convaincue de l’utilité de ce fameux rebord sous l’ouvrage. Vous avez peut-être déjà entendu parler du quilting avec une cuillère, ou bien du protège-doigt de Aunt Becky (voir vidéo ici : http://video.google.com/videoplay?docid=-1513631313378451452#docid=3442519466527029261 ), c ‘est strictement le même principe.

Un immense merci à Patricia !

Couronne d’apprentissage, mise ce matin sur mon tambour sur pied.
Patricia a découpé pour chacune notre part afin de poursuivre notre entrainement à la maison !

Le soir-même, surprise, une personne me demande en commentaire d’article où on peut acheter le fameux dé en porcelaine à rebord. Drôle de coïncidence ! J’ai essayé de la renseigner et David a eu la gentillesse d’apporter le soir-même de très précieux renseignements sur le dé en porcelaine de Yoko Saito et sa façon de quilter… A lire attentivement ici en bas de page ! C’est cette coïncidence qui m’a donné l’envie de vous faire part de notre journée d’hier… Je regrette maintenant de ne pas avoir pris de photos de l’installation judicieuse de Patricia ! Pour me faire pardonner, voici des pâtisseries sans calories présentées hier par Maïté :

 Sacrée Maïté, jamais à court d’idées !…

-=-=-

Et ce matin, je me mets devant mes roses blanches pour poursuivre l’apprentissage :

-=-=-=-

14 réflexions au sujet de “La couronne d’apprentissage”

  1. Bonjour Katell,
    Un grand merci à toi et les Abeilles pour avoir voulu partager ce moment d’apprentissage, pas toujours évident pour celles qui dominent le quilting depuis des années ! Personnellement, cette technique me permet de quilter dans le bonheur et la détente, mais comme tu as bien dit, quand on démarre c’est dur ! J’espère que vous profiterez de cette technique ! En tout cas pour moi ça a été un plaisir l’apprendre et l’enseigner ! Bon quilting !

    J'aime

  2. Super un « apprentissage » comme ça entre copines, c’est vrai j’aurai bien aimé une photo de vous au travail autour du métier, et d’entendre vos commentaires…en tous les cas merci Katell de nous expliquer tout ça
    et si tu veux venir avec Patricia ici au bout pour nous montrer, pas de soucis….

    J'aime

  3. Je sens que je fais partie de celles qui n’ont pas le bon geste, et je suis trop loin pour un cours, mais c’est très enrichissant, merci encore pour cet article fourmillant d’informations!
    Bon week-end Katell

    J'aime

  4. Qu’elle belle journée avez eu, je suis certaine. J’ai aussi un groupe( La fourmilière)
    Nous sommes ciq fourmies qui se rencontre 2 fois mois pour partager et travailer ensemble.
    Nous passons de bons moment.J’adore piquer à la main. Présentement deux courtepointeem marche, une sur un cerceau,l’autre sur un métier a trois rouleaux.
    Bonne journée
    Gisèle

    J'aime

  5. Et ben moi donc….! nulle en quilting, en fait je n’ai jamais eu de vrai cours, je fais ça à l’arrache et j’aimerai bien venir apprendre cette méthode avec vous, ça me fait tellement rêver ce quilting à la main.

    J'aime

  6. Je ne doute pas qu’avec Patricia ce fut un apprentissage très agréable. J’ai déjà entendu parler de ce dé, mais je ne l’ai jamais vu en pratique. Avec le beau temps revenu c’était je pense, agréable de poursuivre ton apprentissage devant tes belles roses
    Bon weekend

    J'aime

  7. Tu es une élève très studieuse ! Je vois que tu as déjà mis en pratique tous les bons conseils donnés par Patricia ! Ce doit être très reposant de quilter devant tes roses blanches !

    J'aime

    1. Mon aiguille gratte pas mal sur le dé bleu en plastique, je verrai avec Madeleine si cela fait la même chose chez elle. Je sens que l’achat d’un dé en porcelaine arrivera lorsque je m’attaquerai au quilting d’un grand quilt (probablement le SBS !).

      J'aime

  8. Bonjour,si l’occasion de réprensente dans les mois à venir de faire un cours pour un nouvea cours de quilting, je suis preneuse. Amicalement.

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.