Evènement, Exposition, Tissus

The Secret Garden

En ce début d’année je vous invite à une promenade dans le Jardin Secret d’une romancière et d’un grand artiste contemporain.

Première édition d’un livre important de la littérature enfantine, The Secret Garden de Frances Burnett, 1911.

Pour les Britanniques, The Secret Garden est avant tout un célèbre roman pour enfants écrit au début du XXe siècle, ancré dans la mémoire collective. Il était une fois une fillette non désirée qui n’a jamais appris à sourire ni à aimer… Ses parents disparus, elle découvre la propriété de son oncle et trouve une clé ouvrant  un jardin entouré de murs. Cette clé ouvrira aussi son cœur…

Avec l’amitié d’un jeune garçon qui sait parler aux animaux, avec le plaisir de prendre soin du jardin secret, la petite fille revêche s’épanouit, s’embellit…

La jeune Mary découvre l’amour inconditionnel qui peut exister entre des humains et des animaux.

C’est une belle histoire sur l’enchantement de la vie réelle, l’apprentissage de l’indépendance, le pouvoir d’un simple sourire, la force de la patience et de l’endurance dans l’apprentissage, la beauté de la nature… Toute une éducation pleine de bon sens et de sensibilité imaginée par Frances Burnett qui écrivit aussi Le Petit Lord Fountleroy, peut-être plus connu en France.

-oOo-

Entrons à présent dans le Jardin Secret de mon artiste textile préféré…

Quand Ian Berry se vit confier un lieu d’exposition dans le Musée des Arts pour les enfants à New-York (Manhattan), ce qui ne se refuse pas quand on est comme lui si attentif à l’éducation, il fit spontanément le lien avec le roman initiatique et imagina, pour plaire aux enfants — et à leurs parents — un Secret Garden qui aurait troqué sa couleur chlorophylle pour le bleu divin du denim.

Jardin d’Eden en Denim ! Photo Lucinda Grange

Ce Jardin Secret est conçu pour se promener par un petit chemin, un escalier, et s’immerger dans la nature recréée.

Dans une fenêtre-hublot, l’éducation prend le pas sur l’émerveillement : les enfants peuvent voir une branche de coton et le texte les invite à se rendre compte que les pantalons en jean proviennent de cette plante. Joyeux jeu de mots bien à propos pour les amuser : from plants to pants… and then again to plants. Oui, cette expo montre des plantes faites de pantalons faits de plantes, la boucle est bouclée ! Photo Lucinda Grange

Mais le délai entre la décision et l’exposition était diablement court ; le 31 octobre dernier, alors que Halloween battait son plein, Ian cherchait des aides efficaces pour tenir le pari… Ce sont donc des volontaires de plusieurs pays qui ont permis cette exposition parmi lesquels Patricia Cathala, bien connue dans notre région pour sa Fête du Fil à Labastide-Rouairoux à la mi-août. 

En novembre Patricia a donc mobilisé sa famille, ses amis et le secours populaire local pour trouver des blue jeans usagés puis a travaillé jour et nuit pour fournir deux douzaines de cactus divers et des feuilles armurées ! 

Grâce à elle et d’autres amis tout aussi actifs, le Jardin Secret a pu ouvrir ses portes le 13 décembre dernier, alors qu’à une semaine d’intervalle la célèbre laverie de Ian était montée à Miami en Floride. Je le sais depuis longtemps, quel que soit son talent, un artiste qui réussit est une personne qui travaille beaucoup…

Pour mieux convenir aux locaux de Miami, Ian a construit une façade – en denim bien sûr – cela ajoute beaucoup de réalisme à la laverie. A l’intérieur, un grand drapeau des USA en denim complète la personnalisation de cette mise en scène. Photo Antonio Palou

Pour les milliers de feuilles qui tombent en cascade, Ian a eu besoin d’une aide plus technique, la coupe au laser de la société italienne Tonello. C’est impressionnant. Allez le voir sur son site par ici !

Ce jardin gagne en mystère avec ces enchevêtrements de plantes… Hormis la couleur, elles sont réalistes et on peut reconnaître les roses grimpantes et les glycines au milieu d’autres lianes. La coupe au laser était indispensable pour ces milliers de feuilles. Photo Lucinda Grange

En montant ce jardin, Ian a pensé à Alice au Pays des Merveilles – autre monument de la littérature britannique enfantine – avec une vision enchantée de la nature, un côté magique et quasi-mystique qu’on doit bien ressentir quand on emprunte ce chemin…

Est-ce un jardin à l’anglaise, où les jardiniers maîtrisent les plantes pour donner un air de nature sauvage ? Ne serait-ce pas plutôt une cité abandonnée des hommes où la nature reprend ses droits avec vigueur ? Le Secret Garden est un jardin fait pour rêver et inventer sa propre histoire… Photo Lucinda Grange
Est-ce le lapin d’Alice qui est toujours en retard ? Photo Lucinda Grange
Chaque détail est un enchantement ! Photo Lucinda Grange
Au premier plan, les cactus de notre amie Patricia Cathala côtoient des fleurs printanières et des feuilles luxuriantes. Les enfants ont le droit de s’approcher, de toucher, tout en apprenant à respecter la composition et le travail des artistes.

A la lumière de sa propre histoire, Ian veut livrer un message important aux enfants : oui l’art peut être l’occupation de sa vie si on sent que c’est sa destinée ! Même si le chemin est semé d’embûches et le travail acharné, il faut avoir confiance en son étoile.

Cette ode à la nature en pleine mégalopole veut rappeler aux enfants la beauté de la nature, la joie de jouer dehors avec trois fois rien, le plaisir d’observer les détails d’une feuille ou le vol d’un papillon… The Secret Garden de Ian Berry rejoint en tous points le message du livre The Secret Garden de Frances Burnett !

Cette superbe exposition se trouve au Children’s Museum of Arts, 103 Charlton St. NYC  jusqu’en avril prochain. Juste avant la fin de l’expo, Ian y animera des ateliers avec les enfants.

Ian Berry remplit son agenda avec évidemment des surprises pour 2018 !

-oOo-

65 réflexions au sujet de “The Secret Garden”

  1. Extraordinaire, comme c’est beau et poétique. Les enfants comme les grands qui ont la possibilité de voir cette expo doivent être émerveillé. Quel dommage que ce soit si loin pour nous.

    J'aime

  2. C’est une pure merveille ! Ian Berry est un enchanteur, il nous offre un énorme bouquet de verdure qui, bien que bleu , respire la chlorophylle ….le Merlin du jean ! Merci Katell de nous faire « voir la vie en bleu  » ce matin !

    J'aime

  3. Quel artiste !! Je suis émerveillée à chaque fois que je vois et lis des publications le concernant.
    Merci Katell

    J'aime

    1. C’est mon plaisir de présenter ses œuvres car j’ai l’impression de ressentir ses objectifs, c’est donc facile d’écrire ! Le nombre croissant d’articles dans la presse et sur le Net montre qu’il sait émouvoir beaucoup de monde.

      J'aime

  4. Très impressionnant et la démarche est très touchante! Es-tu allée à l’expo Dior où il y avait aussi une multitude de fleurs, glycines entre autre mais toutes blanches. Je trouve que tous ces tons de bleus sont très vivants! Merci 🙂

    J'aime

  5. J’ai découvert cet artiste à SMM et je suis tombée non seulement sous le charme de ses œuvres mais également de sa personnalité

    J'aime

  6. Avec une matière universelle, des références littéraires populaires,Ian Berry sublime notre environnement, notre quotidien, chaque détail compte, on ne peut qu’admirer ! Nul doute que ses expos ont une résonance parmi les visiteurs. On espère une belle exposition chez nous au pays du pastel !
    Bel article, quand on aime… 😉

    J'aime

  7. Dommage que Miami ne soit pas au programme de mes tribulations ce trimestre!
    car ton reportage me donne une envie d’entrer dans ce jardin secret ! et un espoir de la voir en vrai !
    merci de me faire rêver bonne journée bises Monique

    J'aime

  8. C’est fabuleux. Je découvre cet artiste, Ian Berry, et je suis absolument fascinée. Onirique, organique, c’est un univers qui me parle tant, dans lequel je me sens si bien : la nature, le bleu, le denim, la vie à foison… Merci pour cette magnifique découverte, elle me met en joie! 🙂

    J'aime

  9. magnifique…donc Ian Berry fera voyager son jardin en France ? à Labastide Rouairoux ? en ce début d’année faisons un vœux..ou au musée des tissus à Lyon ?

    J'aime

    1. On ne sait pas : les invitations sont nombreuses, il est difficile pour lui de gérer les expos des deux côtés de l’Atlantique.
      Dès que des dates françaises seront décidées, j’en parlerai bien sûr !

      J'aime

  10. On ne peut qu’être touché quand on a consacré sa vie à essayer de transmettre aux enfants des valeurs comme le respect de la nature, le goût du beau, celui du travail pour soi et les autres, l’envie de réaliser ses rêves, cet homme me plaît de plus en plus…..
    Quelle générosité, quelle présence , quelle simplicité !
    Je rêve d’aller me promener dans ce jardin bleu…..

    J'aime

    1. Nous en rêvons toutes, nous réaliserons peut-être ce rêve un jour !
      Depuis que je suis les travaux de Ian, il y a toujours la dimension éducative et peut-être son côté Peter Pan en évidence ou bien juste sous-jacents.

      J'aime

  11. Cette exposition est vraiment magnifique et ton article m’a replongée dans mes lectures d’enfance. J’aimais beaucoup les livres de Frances Burnett. Mon poupon s’appelait Cédric à cause du petit Lord. Et j’étais aussi une grande fan de Princesse Sarah.

    J'aime

    1. J’ai vu un film sur le petit Lord avec mes enfants, ce genre d’histoire structure les enfants, mais je ne connais Princesse Sarah que de nom. Pour cet article j’ai lu la semaine dernière The Secret Garden en anglais sur ma tablette et je suis tombée sous le charme. J’ai compris pourquoi ce nom est apparu spontanément à Ian quand il a commencé son Jardin !
      On devrait distribuer ce livre à tous les enfants… et leur faire visiter the Secret Garden après 🙂

      Aimé par 1 personne

  12. Superbe visite de ce monde enchanteur ! Un voyage dans le rêve et la poésie ! A consommer sans modération ! Merci Katell pour cette évasion d’un Secret Garden merveilleux !
    Brigitte

    J'aime

  13. ce serai merveilleux de voir le travail de cet Artiste !! merci de partager de si belles expositions et de m ‘avoir fais connaitre cet Artiste !

    J'aime

  14. C’ est magnifique, j’ espère qu’un jour nous aurons la chance d’ avoir cette exposition chez nous, un travail d’ artiste et quel artiste, c’ est sublime . Merci katell, et j’ espère pouvoir pousser la porte de ce jardin secret!!!!!!!

    J'aime

  15. Bravo Katell pour cet article qui présente si bien le travail de Ian Berry et sa démarche artistique. Beaucoup de tes lectrices vont avoir l’irrésistible envie de voyager jusqu’à New York pour voir ce magnifique jardin secret bleu denim ! C’est une belle aventure pour nous d’avoir pu aider Ian. Beaucoup d’amis qui n’ont pas l’occasion de voyager ont été émus de voir leur vieux jeans transformés et exposés à New York.

    J'aime

    1. Une fois de plus tu as créé l’effervescence à Labastide-Rouairoux ! J’imagine la tête des gens à qui tu as demandé leurs blue jeans !! Bravo à toi, ta soeur et toute l’équipe autour de toi 🙂

      J'aime

  16. La première fois que j’ai découvert le jardin de Ian Berry à travers des photos bien sûr, il m’a tout de suite fait penser à une hacienda dans le sud de l’Espagne !!
    Quel travail minutieux et éducatif ! C’est tout simplement merveilleux….

    J'aime

    1. Maintenant que tu le dis, je le vois très bien : les murs blancs, les cactus, les jasmins et bougainvillées dégringolant des balcons… Oui on y est presque ! Il manque juste le divin parfum du jasmin…

      J'aime

  17. Merci beaucoup de nous faire entrer dans ce monde merveilleux….Cet artiste est fabuleux !!
    Douce et heureuse année 2018

    J'aime

  18. Merci Katell pour ces magnifiques photos ,j’adore cet artiste et comme j’aimerais me promener dans ce magnifique jardin .

    J'aime

  19. Ce jardin m’a transportée dans le tableau Le Patio bleu de Santiago Rusiñol .
    Le dépaysement et le rêve.
    De la lecture à la peinture !

    J'aime

    1. Ah ma chère Evelyne, merci de me rappeler Rusiñol, ce peintre catalan que nous admirons toutes deux ! Belle comparaison qui rejoint celle de Cécile D. plus haut.
      Je le découvris récemment lors d’une exposition au Musée des Augustins de Toulouse. Rusiñol ensoleillait l’affiche avec El Pati Blau, patio de Sitges, avec son bleu de pastel, et sa cour intérieure au bleu plus intense proche du bleu Klein. Vous pouvez voir les photos de ces 2 tableaux extraordinaires sur ce blog, article datant d’exactement 1 an.

      Artiste majeur du modernisme catalan, Rusiñol eut le jeune Picasso comme assistant à la fin du XIXe sècle, il lui montra la voie de l’art moderne… L’histoire actuelle retient surtout Picasso, mais d’après tout ce que j’ai pu lire Rusiñol était bien plus sympathique !!
      Au Musée Picasso de Barcelone, il y eut une expo en 2010 intitulée Picasso versus Rusiñol, montrant les liens, l’amitié entre ces deux hommes, mais dès 1903 l’ingratitude de Picasso envers le maître catalan.

      J'aime

  20. le bleu est ma couleur préférée, mais là j’ai une impression d’angoisse. Peut-être que c’est juste les photos!

    J'aime

    1. J’ai eu la chance de marcher dans une jungle tropicale, c’est à la fois merveilleux et angoissant ! Le fait d’avoir un plafond sombre au-dessus peut gêner…
      C’est peut-être l’origine de ton ressenti. La prochaine expo du secret garden aura un environnement différent, à voir si ton impression change !

      J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.