Amitié, Histoire du patchwork

La grand-mère de Jeanne était quilteuse…

(pinterest)

Comme beaucoup d’entre vous je suis très sensible à la connaissance de l’histoire du patchwork. Les bons livres sont indispensables, mais avoir accès à l’armoire d’une quilteuse est un enseignement sans pareil ! Je ne peux mieux commencer l’année : vous montrer une partie de la production d’une Américaine du XXe siècle, une parmi tant d’autres, qui fit des quilts toute sa vie. Cette personne n’est pas n’importe qui, c’est la grand-mère de Jeanne Hewell-Chambers du Projet 70273.

En recevant un mail de Jeanne le mois dernier, je me suis rendu compte une fois de plus que les quilts font partie de la vie et de l’histoire de presque chaque famille américaine. Sa grand-mère a d’abord fait des quilts pour chez elle, pour assurer à sa famille d’être bien au chaud, puis la vie avançant, les enfants quittant le foyer, elle en fit pour les offrir. Ainsi chacun de ses 5 enfants reçut deux quilts et les 14 petits-enfants, dont Jeanne, en eurent un. Pour réunir ces trésors familiaux, Jeanne invita un jour sa famille avec la demande expresse d’apporter son ou ses quilts faits par Grand-Mère Ballard. Elle s’est rendu compte qu’à part elle — et des passants qui jetaient un coup d’œil en passant, attirés par la beauté des quilts —  personne de sa famille n’en mesure la richesse…

« Here are photos of some of the quilts made by my maternal Grandmother Ballard. None of her 5 children or 14 grandchildren are the least bit interested in her quilts . . . except for me! She made each child 2 quilts and each grandchild 1 quilt. She embroidered our names in a corner of the quilt (I’ve included a photo of mine). I held a family reunion in my backyard one year, specifically to get these photos, and only when they were held up and people looked at them from across the yard did many of them say aloud, « She really was an artist, wasn’t she? » (I suppose that is a good reason to build a design wall, right?!) With big love to you always – Your forever friend, Jeanne »

Jeanne m’a donc adressé ces quelques photos, pensant à juste titre que les lecteurs de la Ruche y trouveraient de l’intérêt. C’est un témoignage qu’on ne peut avoir en France, car ce n’est pas notre tradition séculaire !

UpholsteryQuilt1a copy

GMBquiltJeanne2 copy
Celui destiné à Jeanne, comme tous les autres, a le nom de la destinataire brodé dessus. Oui, on voit qu’un quilt peut être fait de velours ou autres tissus de recyclage !

JosephQuilt1aaJosephBallardQuilt3a copyJHCQuilt1c copyJeanneDollQuilt1d copyGroupQuilt1b copyCharlesQuilt1a copyBrianQuilt1a copy 2ABHQuilt3a copyABHQuilt2a copyABHQuilt1b copy

UnidentifiedQuilt1b copy

Cette diversité de styles, cette liberté de choix des tissus me rappellent les racines des quilts populaires : avec ce qu’on a sous la main, faire des beaux quilts pour avoir chaud ! Ce qu’on catégorise maintenant (scrap-quilt, quilt improvisé, quilt traditionnel, quilt moderne…), ce qu’on nomme maintenant (les noms de chaque bloc, de chaque technique) n’avait pas lieu alors et je reste sûre que, parmi les 22 millions* de quilters actifs actuels (hommes et femmes) des USA, beaucoup continuent de suivre juste leur envie au gré de leur inspiration.

*Edit : estimation de 2003, malheureusement les chiffres ont baissé depuis.

Jeanne m’a confié que l’année 2018 la verrait faire des quilts elle-même… et pas que des croix rouges pour le Projet 70273. Elle a besoin à juste titre de varier les plaisirs et les liens qu’elle a créés avec tant de quilteuses du monde entier lui donnent des fourmis dans les doigts 🙂

Souvenir de l’exposition de Lacaze le 25 juin 2017 qui s’est faite grâce à de nombreuses volontés, en particulier Cécile Milhau et ses amies tarnaises.
Nuage de mots pour nous souvenir des quilteuses ayant le plus contribué à cette journée extraordinaire ! Nous n’oublions pas la Mairie de Lacaze qui nous a si bien accueillis  🙂
Sur un Middling de Viviane Paupert de Narbonne qui commémore 331 victimes, ce dé que m’a offert Jeanne est un précieux souvenir de l’exposition 2017 à Houston.  Parmi les quilts exposés, plusieurs viennent d’Occitanie 🙂 et étaient exposés auparavant à Lacaze (81).

Souhaitons donc à Jeanne un grand avancement du Projet 70273 tout au long de l’année mais aussi beaucoup de plaisir dans la création de ses nouveaux quilts ! 

Participation d’une Ecole britannique au Projet 70273. Les uniformes font un beau contraste avec les quilts ! Bravo Lucy Iles Horner pour ton infatigable engagement ! En fin de mois de janvier, je parlerai de l’avancement du Projet avec une grande exposition en Angleterre, à Rochester. Mon amie Annie (Des Tulipes et des Coeurs) fait le déplacement et sera notre ambassadrice française !

Merci infiniment pour ta confiance Jeanne, c’est tellement gentil de partager ton album familial avec nous ! Tu as entièrement raison de chérir les quilts de ta grand-mère : elle était une excellente quilteuse, nous en avons la preuve ! 

-oOo-

 

20 réflexions au sujet de “La grand-mère de Jeanne était quilteuse…”

  1. Bonjour Katell,
    tout d’abord je viens te souhaiter une douce et bienveillante année 2018, emplie de beaux projets dont, je suis sûre, tu ne manques pas. Que de magnifiques quilts créées par la grand-mère de Jeanne et comme cette dernière a bien fait de nous les faire partager grâce à toi! Je n’en reviens pas qu’il puisse y avoir 22 millions de quilters actifs aux USA et je serai curieuse de savoir combien nous sommes en France! Je t’embrasse chaleureusement. Natacha

    J'aime

    1. Merci Natacha, à toi également, je souhaite une belle année, avec du temps pour le patchwork !!
      Je passe souvent par ton blog, le plus souvent sans laisser de commentaire mais j’admire tes connaissances, ta finesse d’analyse et ta bienveillance.

      Combien de pratiquants de patchwork en France ? Je n’ai pas la réponse ! En tout cas en France on est très loin du ratio d’environ une personne américaine sur 20 qui fait du patchwork, même occasionnellement. Les mêmes sources estiment qu’il existe 30 millions de quilters dans le monde. Ces chiffres ont une dizaine d’années ; les quilteuses âgées décédées sont-elles remplacées par la vague des jeunes quilteuses modernes ??

      J'aime

  2. Ma grand-mère, qui adorait broder, nous a laissé, à nous, ses cinq petits-enfants, de nombreux ouvrages, principalement des nappes. Mais des quilts, non !!!! Quel trésor ! Je souhaite surtout qu’ils traversent le temps et que les générations suivantes les conservent précieusement.
    Je suis sûre que les généalogistes qui aiment tant retrouver des photos auraient un si grand plaisir à trouver, et surtout toucher, de telles traces de leurs ancêtres. Cela m’émeut beaucoup.

    J'aime

    1. Comme tu as raison !
      En France nous n’avons pas la richesse des quilts mais de tant d’autres ouvrages textiles ! Il faut les protéger et les conserver. Bientôt je parlerai d’une initiative de conservatoire des arts textiles.

      J'aime

  3. C’est extraordinaire de voir ces quilts gardés soigneusement.Chez nous,je ne pense pas que ceux et celles qui les reçoivent en prennent soin et les conservent(à quelques exceptions près )….malheureusement.

    J'aime

    1. Nous sommes tellement submergés par les objets de toutes sortes qu’on n’accorde plus la valeur légitime à chaque chose. C’est pourquoi tant de livres sur « faire le vide », « vivre minimaliste », « zéro déchet » etc. ont du succès, notre vie de consommation a des limites raisonnables que nous avons allègrement franchies.
      La place de l’artisanat doit être revalorisée !

      J'aime

  4. merci pour cet article qui nous fait réaliser qu’effectivement, nos quilts nous sont chers( à nous les quilteuses) mais que la plupart des personnes qui les reçoivent ne comprennent pas l’investissement sentimental que nous y mettons (cela évite qu’ils soient stockés dans un carton ou au fond d’un placard que l’on n’ouvre jamais: vécu….) maintenant, j’en offre très peu; j’essaie de cibler plutôt les quilts « panneaux muraux » pour les avoir sous les yeux et ressentir de la joie quand mon regard les croise…

    J'aime

    1. La reconnaissance du travail fait est inégale effectivement, et aussi l’habitude de voir des quilts dans un intérieur. Beaucoup ne songent pas à laisser un quilt en évidence sur un canapé !

      Aux USA il y en a très souvent dans les chambres, y compris des quilts made in China, meilleur marché. C’est culturel, un lit a un quilt comme couvre-lit ! Ce qui était naturel est devenu parfois considéré comme vieillot. La vague des quilts modernes fait reconsidérer le patchwork comme de nouveau actuel chez ceux qui les avaient délaissés, heureusement !

      J'aime

  5. Quel formidable souvenir pour chacun d’entre eux, certains ne mesurent pas leurs richesses, mais on constate que les quilts ont été gardés, aucun (me semble-t-il) a dit :  » je n’ai plus le quilt ».
    Ils peuvent retracer la vie de leur mère et grand-mère, obtenir l’origine des tissus, les souvenirs refont surface sûrement…. J’imagine que Jeanne doit heureuse d’avoir organisé cette réunion de famille, et le bonheur de transmettre à son tour des quilts, qui feront peut-être réagir les générations suivantes.
    Best regards Jeanne !

    J'aime

  6. Cette tradition est pleine de sens et tellement belle! Je suis très sensible à ces quilts familiaux, faits de chutes de tissus, de vieux draps de coton ou de laine, ces montages simples où l’on sent la vie qui suit son cours, la paix de la quilteuse à l’ouvrage, le bonheur d’offrir ces heures de travail et d’amour à ses enfants. C’est très beau, très apaisant, comme un état méditatif, une prière silencieuse et active.
    Je pense aussi à ces vieux quilts américains confectionnés le soir par les pionnières dans les chariots autour du feu. Quilts bruts, élimés, bancals, raboteux, imparfaits mais si touchants, si généreux, si fonctionnels. Pas de virtuosité technique (quoique… 😀 ) mais du coeur, de la simplicité, de la joie…

    J'aime

  7. Belle et heureuse année !
    Dommage que nous ne connaissions pas les inspirations de la grand mère de Jeanne …ces quilts sont tellement différents. Une superbe collection en excellent etat
    Sais tu comment à été déterminé le nombre de quilteurs aux usa ?

    J'aime

    1. L’économie du patchwork est surveillée régulièrement. Je regrette d’avoir mis dans l’article une valeur qui date de plus de 10 ans, on en est maintenant à 16 millions « seulement ». On peut trouver des statistiques sur Quilting in America, par exemple voici les chiffres de 2014, avec une nette baisse du nombre de quilters :
      Straight from Quilt Market in Houston are the results of the Quilting in America™ 2014 survey. It is the seventh in a series of studies done since 1994 with the intent of measuring the amount of time and money quilters spend on their hobby in addition to profiling the key segments of the market. Key findings include:
      The estimated value of the quilting market is up 5% since 2010, ($3.76 billion in 2104)
      The average quilting household expenditure is up 36% to $298
      12.2% of quilting households are considered « dedicated, » responsible for generating 60% of quilting industry spending
      The total number of quilters is down 23% to 16.4 million.

      J'aime

  8. Meilleurs vœux pour cette année 2018 à toi Katell, moi aussi je pense qu’il faut revaloriser notre patrimoine de broderies, ma grand-mère et ma tante cousaient beaucoup, mais ne faisaient pas de patch .
    Pour ma part j’en fait depuis 92 cette passion je les transmisse à mes filles, les tissus me parle, m’attire me font voyager et créer toujours de belles choses,il est arrivée que je coupe dans un vêtement pour sa couleur.
    Voilà de beaux souvenirs qu’il faut garder précisieucement
    Merci Katell de toutes tes histoires et encore longue vie au Patch
    Bonne journée à patcher

    J'aime

  9. Cette collection de quilts est impressionnante et magnifique. Je ne me lasse pas de les regarder, de haut en bas, de bas en haut. J’ai de véritables coups de coeur pour certains mais suis admirative de tous. On comprend mieux pourquoi il y a tant de blogs américains et de femmes américaines quilteuses de profession. Les quilts ont toujours fait partie de la vie et l’esprit entrepreneur aussi.
    Jeanne nous a fait un sacré cadeau de nous présenter les quilts de sa grand-mère. Les gènes du patchwork sont passés dans ses veines et je comprends qu’elle ait envie d’en refaire en dehors des croix. Je sais que nous aurons très peu de temps ensemble mais je jubile à l’idée du moment où nous allons nous serrer dans les bras l’une de l’autre. Bref, faire « a big hug » mais en français, ce n’est pas mal non plus! Et bien sûr, Katell tu seras dans nos coeurs et nos pensées. Je penserai à toi quand je rentrerai dans la cathédrale et découvrirai tous ces quilts!!!Grosses bises!

    J'aime

  10. Bonjour merci pour le partage de ces magnifiques patch de la grand-mère de jeanne
    Et bonne Année 2018 à toutes l ‘ équipe

    J'aime

  11. J’ai changé de région; j’ai laissé un 180 m2 pour un 70 m2; j’ai trié, gardé le nécessaire et j’ai donné le superflu mais il y a une chose pour laquelle rien n’a bougé ce sont mes quilts ,mes tissus ,et tout ce qui concerne mon Patchwork; ça rappellera à tous la grand-mère, la Mère et surtout la passionnée pour cet Art que je suis et même loin de mon club je continue à patcher..
    Bonne Année 2018 à toutes et félicitations à Jeanne, Katell

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s