blue jean, Couleurs, Curiosité, Style

Des piles de vêtements

Qui n’aime pas voir de belles piles de linge ancien ?

Photo Au fil des marquoirs

Ou un rangement à la Marie Kondo ?

Cette méthode de rangement en 10 points chez Younma Tarazi.

Chez nous, chez nos enfants ou petits-enfants, on a parfois peur devant les piles de linge… A-t-on vraiment besoin de tout ça ? Évitons désormais les vêtements faussement bon marché, ceux qui ne durent que 3 lavages, ceux qui consomment eau et énergie pour un résultat non durable et font travailler hommes, femmes et enfants dans un environnement inacceptable…
Tout simplement évitons autant que possible la surconsommation textile qui se traduit par ceci :

Tant pis si on nous voit et revoit avec le même tee-shirt ou chemisier ! Bien choisi, il est joli et utile pour des années…

Un des avantages de la qualité, il peut nourrir le marché seconde-main, appelé à se développer !

J’ai entamé cet article non pas pour faire la morale, mais parce que je viens de découvrir un homme qui utilise des tonnes – littéralement – de vêtements pour en faire des œuvres d’art monumentales. Comme quoi il y a toujours des solutions originales.

C’est le p’tit bonheur du jour !

Dans une vitrine à Chicago en 2011, pour une exposition NO WASTE (ZÉRO DÉCHET), oeuvre de Derick Melander.
+ de 2 tonnes de vêtements de récupération convertis en grande vague arc-en-ciel. Le sol de la galerie a dû être renforcé avant l’installation !

 

Wilderness, Derick Melander, 2012 – Plus de 100 vêtements pliés à 30 cm de large et roulés sur une hauteur de 90 cm.

 

Ceaselessly Broken and Reconstituted , Derick Melander, 2017. Jeu de couleurs en cube avec une structure en bois. 845 kg, cube de 210 cm et 180 cm de large et profondeur.

 

Ceaselessly Broken and Reconstituted, détail de la transition de couleurs intenses vers des gris-noirs.
Le cube Ceaselessly Broken and Reconstituted  a été réalisé en France (Saint-Denis) avec une petite équipe, pour l’expo 2017 au Carreau de Temple.

Mon préféré sans doute, le ciel de nuit à New-York, la ville qui ne dort jamais, où ne brillent que les plus brillantes étoiles :

Night Sky, Derick Melander, 2016.
Night Sky, Derick Melander : 122 cm de haut, 96 cm de large, 15 cm de profondeur. Environ 90 kg.
Détail des vêtements pliés, les bleus sont majoritairement des blue jeans… Il y en a assez dans le monde pour tous les artistes, n’est-ce pas Ian Berry ? 🙂

Retrouvez les œuvres de Derick Melander sur son site. Ne manquez pas les vidéos montrant le processus de son travail et son explication de la philosophie de ses œuvres.

BeeBook, un livre pour les quilteuses curieuses d’évoluer vers plus de créativité :
souscription ici jusqu’au 15 mai !

23 réflexions au sujet de “Des piles de vêtements”

  1. Ça me rappelle les cubes-poufs réalisés avec des jeans et sangles de cuir vus à Londres dans Carnaby Street en 1990…mes filles en voulaient !

    J'aime

  2. c’est décidé : je porte des vêtements qui ont des années parce qu’ils me vont bien , j’aime leur couleur, leur forme et ils s’accordent avec d’autres aussi « âgés » mais la date n’est pas écrite en grand dessus et même si on les a déjà vus , je m’en moque du moment que je me sens bien dedans. j’évite les achats impulsifs et l’armoire est déjà pleine.
    d’autre part j’ai décidé de ne plus acheter de jeans car je sais que leur fabrication est très polluante: il faut beaucoup d’eau, des produits agressifs pour colorer ou décolorer , ils font le tour de la planète avant d’arriver chez nous et sont fabriqués par des esclaves des temps modernes .
    tous les vêtements inutilisables et les petites chutes de tissu de confection ou de patchwork vont dans un sac remis (avec d’autres choses réutilisables et revendables) à une communauté Emmaüs pour être recyclés et surtout pas jetés dans la poubelle .

    J'aime

    1. Un grand bravo Odile !
      Le problème des jeans est très préoccupant. Une société française, 1083, nous offre une solution plus propre. Leur projet est proposé en chapitres sur leur site (cliquer sur les photos : https://www.1083.fr/projet). Ils ont des principes qui me plaisent, par exemple pas de soldes, disant respecter ainsi les clients 12 mois par an !

      J'aime

  3. Katell, je te remercie de soulever ce problème de vêtements. Toujours plus, toujours plus.
    Personnellement je n’apprécie pas les oeuvres de cet américain que tu nous montres.
    Renforcer un plancher tant les oeuvres sont lourdes, sans doute une grue ou camion spécial pour le transport. J’avoue ne pas éprouver d’émotion là devant.
    Par contre j’ai vu une exposition au centre culturel suédois, il y a plusieurs années qui exposait des tapis faits par deux artistes qui s’étaient données un challenge de faire douze tapis en un an avec des tee-shirt de récupération. Chaque tapis réalisé avec une technique différente. C’était magnifique. Tu peux aller sur internet en cliquant  » Re Rag Rug « . On voit sur plusieurs pages des reportages et des photos. Le patchwork a l’avantage qu’on peut le rouler, le plier.
    Et hop le tour est joué. J’avais vu également une exposition de l’artiste Laure Latapie qui n’utilisait que des jeans usagés pour des patchs immenses de toutes beauté.

    J'aime

    1. Tu as écrit le mot-clé, chère Edith, l’émotion. Cela ne se commande pas ! Moi j’ai été admirative au premier coup d’œil. Bien sûr, quand on considère le poids et les contingences matérielles, ce n’est pas très écolo. Ces œuvres textiles restent spectaculaires.
      Je viens de trouver des articles sur les Suédoises que tu mentionnes, effectivement ce sont des tapis très bien faits et superbes !

      J'aime

  4. Moi aussi je n’apprécie pas ce recyclage des vêtements,j’ai vu à Strasbourg que le printemps grand magasin récupérait des vêtements pour les transformer grâce à des ateliers et les revendre.C’est plus judicieux.amicalement Huguette

    J'aime

  5. Ah aujourd’hui, c’est mon blog-anniversaire, WordPress vient de me le signaler ! Déjà 8 années et 938 articles… Je n’imaginais vraiment pas cela en commençant modestement mon petit blog le 22 avril 2011 ! Merci à vous.

    J'aime

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.