Le costume de Miss Lumbee

Les Pine cone quilts se sont invités dans ma vie en 2014. J’avais une grande amie américaine, j’en ai gagné une seconde ! LeeAnn, mon amie du Nord-Ouest des États-Unis, avait reçu un mail d’une certaine Betty, à la suite de son quilt en Pine Cones terminé en septembre 2014 et montré sur son blog Nifty Quilts. LeeAnn a bien compris qu’il s’agissait d’informations historiques intéressantes, mais avec son travail à plein temps, elle n’avait pas le temps de les publier elle-même. A tout hasard, elle m’a transféré les informations… et voilà comment je suis entrée en contact avec celle qui est devenue mon autre grande amie américaine, Betty, en novembre 2014.

Pine Burr Quilt, Nifty Quilts (LeeAnn Decker), d’après un quilt ancien admiré dans une exposition en 2012.

Nous savons que les tapis ou couvertures faits de carrés pliés deux ou trois fois sont des traditions qu’on retrouve dans le monde entier, mais aux États-Unis, les Pine Cone Quilts sont généralement attribués aux descendants d’esclaves afro-américains. Et pourtant, il existe un groupe de Native Americans – des Amérindiens – qui a fait sienne cette utilisation de tissus. Ce sont les Lumbees, une tribu de 56 000 personnes environ en l’an 2000, vivant en Caroline du Nord.

Leur logo est la Roue de la Médecine amérindienne, entourée de triangles du motif des Pine Cones

Chaque année, une Reine de Beauté est élue – nous sommes bien aux Etats-Unis ! Elles portent toujours leur costume traditionnel cousu avec amour :

Les Miss Lumbee toutes catégories (tous âges) de 2019. Cette tribu a la particularité d’avoir eu, au fil des ans, de nombreux métissages. Ces femmes ont du sang natif + européen et/ou africain.

Les Belles portent toutes un grand tablier blanc avec divers appliqués et, toujours, un plastron avec un Pine Cone, assorti à celui de leur châle.

Cette tribu – et d’autres qui ont été proches des Anglais depuis les premiers colons au XVIIe siècle – ont un problème. Tout comme ils ont perdu leur langue native et parlent anglais depuis des siècles, ils ont aussi perdu leurs costumes traditionnels. Maintenant que les pow wow (fêtes tribales) sont devenus populaires, il leur fallait inventer une identité folklorique. C’est pour les femmes un tablier blanc – tout droit sorti de La Petite Maison dans la Prairie – orné de plusieurs appliqués et surtout du motif de patchwork choisi par l’homme qui a créé ce costume : Hayes Alan Locklear. Il a d’abord commencé sa vie artistique en faisant divers artisanats de tissage avec des fibres ou des perles, puis s’est spécialisé dans les herbes médicinales locales ; il est à présent fleuriste ! Et c’est lui qui a choisi le Pine Cone comme nouvelle identité textile de son Peuple.

(photos de l’article du Fay Observer)

C’est bien sûr Betty qui m’a fait connaître cette tradition qui n’a guère que 30 ans !

Betty sera intervenante au Sommet des Tissus Africains, du 6 au 8 juillet, avec des conférences en ligne. Et bientôt, elle aura pour nous de bonnes nouvelles…

Coucou ma Belle Betty !

Dans quelques jours je partagerai avec vous les impressions et photos du week-end mémorable passé à Lacaze, riche en belles rencontres,
avec d’autres nouvelles de notre monde des arts textiles d’ici et d’ailleurs !
Katell

L’Exposition de Quilts-Météo à Paris, c’est bientôt, les horaires d’ouverture seront de 10 à 18h.

16 commentaires sur « Le costume de Miss Lumbee »

    1. Oui elles sont touchantes, elles me rappellent l’univers du film Little Miss Sunshine. C’est l’Amérique populaire et ici, ce sont bien les Natives qui sont mises à l’honneur.
      Aujourd’hui, je sais que tu rencontres notre amie alsacienne commune, bonne journée !

      J’aime

    1. Nous entrons ici dans l’Amérique profonde en effet, celle qu’on ne connaît pas du tout en France généralement. Elles sont heureuses d’être à leur place, c’est sans doute pour la plupart un rêve de petite fille.
      Merci à Betty, encore et toujours, et merci de me lire !

      J’aime

  1. C’est une belle tradition! Je me demande combien « pèse » leurs costumes car un pine cône compte tenu du tissu nécessaire à sa réalisation c’est déjç lourd!

    J’aime

  2. These are beautiful costumes for beautiful women! Each woman can make her own message, radiating from her heart. I had not been aware of this tradition, nor this tribe. Thank you for including my quilt in this touching story! I will look for Betty in the online talks. xo

    J’aime

    1. You have been the origin of my interest for pine cones, and thanks to Betty it is going on!
      This tribe is sooo far away from your land that it is no wonder that you had never heard of them.
      Sending love to you 💕

      J’aime

  3. Thank you for introducing the Lumbee and their Pine Cone regalia to your readers. The pictures are beautiful and I hope to visit North Carolina someday to see a pow wow. I am rehearsing now for the African Fabric Summit, where I will mention you, LeeAnn, the Bees, and my wonderful time at the workshops in France with you.I am thrilled that we met and love how much you expand the knowledge of quilters in so many subjects. Love and happiness to you always.xxo

    J’aime

Répondre à Katell Renon Annuler la réponse.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.