Belgique : hommage de quelques dessinateurs

Pendant la conquête de l’Ouest, bien sûr les gens se battaient entre eux pour avoir le meilleur territoire et aussi pour chasser les Indiens… Beaucoup de violences condamnables. Mais le plus souvent ils se battaient contre la Nature rude et hostile, pour leur survie. Demain, je vous parlerai d’un livre à ce sujet.

Mais que dire de notre monde actuel ? Chez nous on se bat rarement contre la Nature, nos ennemis sont des gosses délinquants qui ont très, très mal tourné… Toute ma compassion aux ami(e)s belges et tous ceux qui sont directement touchés par les tragiques événements d’hier.

Place à ceux qui ont un crayon pour arme, parce qu’ils ont une vue acérée sur l’actualité, un dessin valant mille mots…

Tintin et le Manneken Piss sont des ambassadeurs de la peine ou la rage de tous.

CeJAH7WWAAAK5Is
Dessin original Hergé
CeJ_GVMWwAAh4U-
Dessin original Hergé
Castelbajac
Castelbajac
Klairemac
Klairemac94
5
Sfar
slide_483350_6630018_free bidu
Bidu
slide_483350_6630170_free
Chaunu

slide_483350_6629884_free

slide_483350_6630240_free SFAR
Sfar
slide_483350_6630248_free
Helmer67

Et puis aussi :

972112_1301554176538466_7456156506797714744_n

3345438-3347291-g-jpg_3448514_1000x667

slide_483350_6630708_free
Vidberg
slide_483350_6629856_free
Plantu
11181095_1138692669496318_5879730412753231279_n
Smaranda Bourgery

Ce sont quelques hommages parmi tant d’autres…

La journée mondiale du patchwork

Aujourd’hui, c’est la journée mondiale du patchwork !!

WWQD2016_wwwheader2

Vous n’en avez pas entendu parler ? Normal si vous habitez en Europe, qui préfère faire bande à part en juin. Juin, pour les femmes ayant de jeunes enfants c’est le 2e mois le plus chargé après décembre : les fêtes d’école, les galas, les rencontres sportives, les courses aux écoles et aux inscriptions, et parfois les communions ou autres… Pour mois, juin n’est pas du tout un mois propice aux rencontres de patchwork. Je reconnais que cela fut choisi pour la possibilité de faire du patchwork dans des endroits publics ensoleillés et que c’est parfois une réussite… mais je regrette d’être privée de cette appartenance mondiale à la grande fête du patchwork.

C’est la journée nationale du quilting aux USA qui est devenue internationale. Les magasins proposent des soldes, des animations, des challenges, les musées ne sont pas en reste :

logo-1NQD banner-1

Entre la fête de la Saint-Patrick et cette journée nationale, la 3e semaine de mars est une super-semaine aux USA.

Bonne journée quand même en France et en Europe !

Flow !!

banner_jpg
Création YOSHIBOSHI

Il est un concept de psychologie qui concerne un thème que j’aime : la fièvre de la créativité ! Cet état d’esprit positif et jubilatoire a été analysé par le psychologue Mihaly Csikszentmihalyi (mais oui, même son nom incite à sourire) et a pour nom flow. Cela fait 30 ans qu’il étudie la psychologie du bonheur, les effets de la pensée positive et de la créativité, ce qu’il partage dans de nombreux livres.

quote-studying-creativity-is-not-an-elite-distraction-but-provides-one-of-the-most-exciting-mihaly-csikszentmihalyi-56-12-89
L’étude de la créativité n’est pas une distraction élitiste, elle engendre un modèle de vie passionnant.

Flow, c’est le flux, le ruissellement, la circulation… C’est l’envahissement d’idées créatrices et positives dans un état d’hyper-concentration, quand on oublie tout le reste…

Le flow peut se manifester dans la plupart des activités humaines où il y a des décisions qu’on prend avec motivation, concentration et par intuition. Le musicien qui se met à improviser, le sportif qui invente un coup de génie pour gagner, la fameuse inspiration des artistes, cet état de conscience spécial donne un pic de jubilation encore un peu mystérieux…

1a8b7f998674fdf04e23fdfa21000048
Travailler… Ce n’est pas vrai que le travail est nécessairement déplaisant. Il se peut qu’il soit difficile, mais il est évident qu’il peut à la fois être agréable, et alors c’est souvent la part la plus agréable de la vie.

Après le nécessaire apprentissage, l’entraînement, le sampler de débutante ou les gammes de musique, chacun peut vivre cette jubilation intense, cette impression de quitter le temps et être à la fois sujet et objet, soi-même et ce qu’on fait. Les jours de grâce, c’est ce que je ressens dans mon atelier en créant au milieu de mes tissus, mais aussi à la rédaction d’un article sur un sujet qui me passionne ! Plus rien n’existe que LUI (ma création de tissus ou de mots) et MOI, ensemble hors du temps et de la réalité.

tissus-de-coton-17486925
Tant de tissus, tant de possibilités…

L’attitude créative se décide et se cultive. Il faut se concentrer et se motiver, y engager pleinement son esprit. Peut-être l’étincelle vous tombe-t-elle parfois dessus, cette impression de vivre plus intensément… C’est tout ce que je vous souhaite !

750114e8be87cd2973d1420aaab117d6

Au « QuiltCon » la semaine dernière, l’exposition montrait une esthétique engagée, des messages jaillissant des œuvres, nul doute que les quilteuses contemporaines savent écouter la voix qui les mène à se dépasser…

stressquote2fr

Perfection versus Imagination

patchofil
Photo Patcho’Fil 64-65

Il est des quilts pour lesquels la perfection est requise, des œuvres de bravoure d’une beauté à couper le souffle. On connaît des ouvrages qui nous laissent sans voix, la bouche bée devant tant de minutie, de précision, de patience, orchestrés dans une harmonie divine…

La beauté n’est pas dans les couleurs, mais dans leur harmonie.
Marcel Proust, A la recherche du Temps Perdu

Certains blocs comme l’étoile plumetée nécessitent à mon sens une certaine perfection :

c3a9toile-plumetc3a9e1
En toute simplicité, j’ai fait cette étoile plumetée il y a quelques années en décoration de Noël. J’avais suivi les recommandations de France Aubert. Je ne l’aurais pas aimée à moitié bien faite, ici la précision est requise !

De nos jours, les quilteuses traditionnelles mettent toujours un point d’honneur à présenter des ouvrages impeccables, elles ont le goût du travail bien fait. Quelle satisfaction d’avancer un ouvrage difficile, exigeant, et de le terminer ! J’admire leur patience, leur compétence, leur goût. Si elles cousent à la main, elles éprouvent parfois cet état particulier proche de la méditation, occupant leurs doigts et laissant vagabonder leur esprit… Je garderai toujours le goût des quilts traditionnels, le socle de notre art.

Nathalie Ferri
Quilt de Légende (France Patchwork) de Nathalie Ferri

Cependant, lors des stages France Patchwork qu’organise la délégation 31, c’est amusant de voir le soulagement des personnes habituées au traditionnel à qui je dis : « oh ce n’est pas grave », « mais si, ça va bien », « pas la peine de défaire », « ces couleurs iront bien ensemble une fois entourées par les autres blocs »… Habituées à l’exigence de la perfection du travail traditionnel à la main, je passe parfois pour une originale qui se contente de peu ! Laisser quelques imperfections n’est pas un excès de laxisme de ma part, c’est souvent parce que nous avons intégré des marges d’erreur lors de la préparation, nous faisons des ouvrages communs très « scrappy »,  mais surtout nous acceptons l’imperfection.
Il ne faut pas croire que la perfection était l’obsession des quilteuses d’antan, cela n’entrait même que rarement dans leurs priorités. En revanche, elles usaient de beaucoup d’astuce et d’imagination, d’esprit de synthèse et d’adaptabilité pour « faire avec »,  autant pour les matières premières que leur temps disponible, et, finalement, faire des ouvrages uniques tout en utilisant des blocs classiques. Elles n’avaient ni magasin au coin de la rue… ni internet pour les dépanner !

crib quilt ca.1880
Magnifique quilt pour enfant des années 1880. Dans la tradition du patchwork, il est unique. Unique,  très esthétique mais imparfait : les bandes rouges n’ont pas la même largeur, les triangles ne sont pas distribués régulièrement, les rayures ne sont pas dans le même sens… J’ai presque honte de lister ces imperfections, car ce sont elles justement qui rendent le quilt si attractif à mes yeux !

C’est cet état d’esprit que certaines quilteuses souhaitent réhabiliter, y compris notre petit groupe d’Abeilles. Cela s’appelle simplement la créativité. Sans avoir une imagination débordante, on peut sortir de la copie à la lettre, on peut toujours mettre sa petite touche personnelle à un projet, c’est ce qui le rendra unique. C’est aussi ce que j’aime provoquer quand je présente un modèle simple que personne pourtant ne peut dupliquer, car fait d’assemblages de tissus collectés sur 35 ans ! Rappelez-vous ceci : le parfait est reproductible, l’imparfait est unique !

DSCN1417
Modèle présenté des Les Nouvelles n° 127 (magazine France Patchwork) : impossible d’avoir les mêmes restes de tissus que moi, ni de faire les mêmes broderies inégales et spontanées ! Mais l’idée est lancée et je suis très heureuse de savoir que ce modèle est réinterprété avec des résultats souvent bien différents du mien : c’est le but !!! Vous pourrez le voir en compagnie d’une interprétation dans les bleus, au Salon Tendances Créatives de Marseille, stand France Patchwork.

lcm

C’est ainsi que souvent je gomme l’idée de perfection dans le patchwork, je préfère laisser exprimer la main qui coud un point pas tout à fait régulier, un angle un peu escamoté… Ce n’est pas un processus de laisser-aller, simplement le but n’est pas le même. Il n’y a pas obligation de résultat parfait, il y a transmission d’une impression, d’une sensation…

11023-159-97341.1407095536.1104.1280
J’adore ce quilt parfaitement imparfait de Sujata Shah ! Si les triangles avaient été cousus dans les règles de l’art, le quilt aurait manqué de cette vibration unique. Si les couleurs avaient été parfaitement assorties, on aurait besoin de bien moins de temps pour le découvrir…

Laisser courir le flux de ses idées ne laisse pas grande place à la recherche de la perfection, ce n’est simplement pas la même expression, mais l’un n’empêche pas l’autre ! La créativité vient en se concentrant sur ce qu’on a envie de faire ; il existe un terme qui exprime cet état, c’est le « flow », que nous verrons d’un peu plus près très bientôt !

Ce  post m’a été inspiré par un article du Huffington Post qui m’a bien intéressée, mais je trouve ses conclusions très condescendantes : Leave Perfection to those with litte Imagination, laissons la perfection à ceux qui manquent d’imagination.
Je ne suis pas entièrement d’accord avec cette phrase, alors que le fond de l’article m’a passionnée. Pour les anglophones, la vidéo sur le wabi-sabi* est exquise.

il_fullxfull.738417999_s3yt
Wabi-sabi : une manière de vivre qui s’attache à trouver de la beauté dans les imperfections-mêmes de la vie.

*Le wabi sabi est un concept esthétique japonais valorisant la beauté de l’éphémère, de l’imparfait, du modeste, de l’ancien, issus du travail du temps ou des hommes. Une vraie sagesse, une idée de la vie simple, sobre et heureuse.  C’est l’enchantement du quotidien, le respect de la vie telle qu’elle est, bien loin de la standardisation et la recherche de la perfection du neuf.

Je dédie cet article à mon amie argentine Ana  qui fête aujourd’hui son anniversaire ! Je sais qu’elle adhère au patchwork créatif et partage ces idées.

Love Emblem, Anna Maria Horner
Pour toi Ana : Love Emblem, Anna Maria Horner

Dans la joie et la bonne humeur !

C’est ainsi que nous commençons l’année, dans la joie et la bonne humeur, autant que nous le permettent les aléas de la vie…

Vous savez certainement qu’on nous recommande, pour notre santé, de bouger plus et même de marcher 10 000 pas par jour… Que j’aimerais prendre le temps d’y parvenir quotidiennement ! En attendant, voici comment commencent certaines réunions de quilteuses aux Etats-Unis :
(video de Patricia Pudney)

Une idée pour notre prochaine rencontre entre copines, pour mieux faire passer la Galette des Rois ?

J’ai choisi d’être heureux,
Car c’est bon pour la santé.
Voltaire

choose joy pillow
Crazy Mom Quilts (Amanda Jean)
JoyEHQ copy
Esch House Quilts

Heureuse année à vous !

love quilt
Détail du Love Quilt de Rachael Daisy

… … … … …

L’année commence bien pour les couturières :

1462914_1177314842298672_6599104114589671966_n

Première émission aujourd’hui samedi 2 janvier à 18 h sur M6 !

… … … … …

voeux 2016 CTmail

L’année interprétée par Kristine  !

 

La maladie de Lyme, méconnue en France

Savez-vous ce qu’est cette maladie ? On l’attrape via les tiques, ces acariens qui prolifèrent en Europe et au nord-est des USA. On l’appelle Lyme, du nom d’une petite ville du Connecticut – où on découvrit le rôle de ces bestioles dans la maladie de nombreux enfants de la ville vers 1975, ce n’est pas vieux – ou encore borréliose (la borrélie étant la bactérie infectante).

Je ne veux pas vous faire peur mais vous informer : mieux vaut prévenir que guérir, tout particulièrement cette maladie, je vous assure. Ce qui m’énerve, c’est la discrétion française, alors qu’il y a 20 ans déjà, je lisais à chaque entrée de forêt en Allemagne des pancartes avec des conseils de prévention sur les Zecken – les tiques. Ne négligez pas de vérifier tout votre corps (et celui de vos proches, particulièrement les enfants) après une balade en forêt ou dans des herbes, et si vous voyez une petite tâche foncée, regardez de plus près si ce n’est pas une tique accrochée. Pour l’enlever :

220px-Tick_Twister_O'TOM_Tire_Tic

… ce petit appareil, en vente en pharmacie, est très utile pour éviter d’y laisser la tête. On coince la bestiole dans le pied de biche, on tourne et elle se détache en entier (très important). Ici une vidéo ! Ensuite, pas d’émoi, écrasez-la bien et désinfectez votre peau. En agissant vite (il paraît qu’on a 18 heures pour réagir), la tique n’aura pas le temps de vous transmettre les éventuelles vilaines bactéries qu’elle peut transporter, celles qui donnent la maladie de Lyme, mais aussi d’autres.

Idem pour beaucoup de mammifères, les chiens peuvent contracter la piroplasmose, toujours via les tiques, contre laquelle votre vétérinaire peut proposer maintenant un vaccin. Encore cher mais qui peut éviter des drames. En revanche, le vaccin pour humains contre l’encéphalite à tiques (et non la maladie de Lyme contre laquelle on n’a aucun vaccin) est encore très controversé. Alors le maître-mot est PRÉVENTION, regardez-vous après chaque balade et si une morsure de tique est accompagnée de rougeurs les jours/semaines/mois suivants, allez voir un médecin très, très vite.

Pourquoi parler de cette maladie ? Parce qu’une de mes amies quilteuses vient d’annoncer sur son blog qu’elle est atteinte de cette maladie ; depuis quelques semaines, elle subissait d’intenses fatigues dont l’origine est maintenant trouvée. Parce que ma fille a vacciné sa chienne qui attrape souvent des tiques dans la forêt. Parce que, comme le nuage de Tchernobyl, le problème semble s’arrêter à la frontière française.

Depuis plus d’un an, j’entretiens une amitié suivie avec cette quilteuse que je contribue à faire connaître en Europe. Heureusement, elle se fait traiter à temps et son traitement actuel (plusieurs semaines d’antibiotiques) a toutes les chances de réussir et lui redonner vite tout son entrain. Les médecins de sa région sont très concernés par cette maladie et ont un protocole bien rodé. Les cas sont malheureusement très nombreux dans le nord-est des Etats-Unis, mais on ne les ignore pas, heureusement !

Merci de prendre le réflexe de vous surveiller et rester vigilants après chaque sortie en forêt ou dans de hautes herbes. Ne paniquez pas si vous trouvez une tique sur vous, j’en ai déjà eu sans conséquence, mais suivez les conseils ci-dessus… 



Pour rester dans le thème de la balade en forêt mais de manière plus légère, voici un quilt que j’aime beaucoup :

bright birch trees compressed
Bright Birch Trees, ou Bouleaux Clairs, ouvrage d’Amanda Jean, la brillante créatrice du blog Crazy Mom Quilts.

Pour soutenir les efforts des quilteuses créatrices que j’aime, j’achète régulièrement des modèles, même si je devine bien souvent comment faire ! J’ai donc acquis ce PDF et commencé à faire quelques blocs. C’est un grand amusement… qui prend tout de même beaucoup de temps ! Pour aller plus vite, il est judicieux de préparer plusieurs troncs à la fois, avec de larges bandes cousues les unes au-dessus des autres puis redécoupées dans l’autre sens. Je vous montrerai ma forêt une fois terminée !



JE SUIS CHARLIE

Désolée, ces jours-ci l’humeur n’est pas au patchwork…

0801-hommages-dessin

 

648x415_dessins-hommage-redaction-charlie-hebdo-visee-attentat-7-janvier-2015

 

B6wwiJvCEAAyodV

Plantu

la-mobilisation-se-poursuit-en-charente-maritime_2341842_480x300

L’inimaginable est arrivé. L’indignation, l’émotion sont mondialement partagées. Il faut veiller à garder notre liberté d’expression, notre liberté tout court.
Soyons vigilants.

Addendum
Je viens de découvrir le dessin de Nathalie Locquen :

10922747_988044607875392_641689020613318174_n

 Nouvel ajout, le dessin d’Armel, fils de Fabienne du Fil à Malice :

2282426948

International Quilter’s Day

Tous les 3e samedis de mars, donc aujourd’hui en 2014, c’est la Journée Internationale des Quilteurs et Quilteuses du monde entier, qui donne lieu à de multiples festivités.

Japan Heart Quilt Stitch BirdL’amour du patchwork unit les quilteurs du monde entier…
Ici un quilt présenté au Tokyo Dome en janvier 2014.

Partout ? Non, un groupe d’irréductibles indépendants fêtent leur Journée du Patchwork… le 3e samedi de juin. C’est nous, les Européens ! 

Bien sûr, le temps est plus clément en juin. Bien sûr, c’est l’occasion de finir l’année en beauté. Bien sûr, nous ne sommes pas « obligés » de suivre aveuglément les autres.
Je suis cependant contre une séparation entre l’Europe et le reste du monde, d’autant plus que, si nous voulons rajeunir la communauté des quilteuses et attirer des jeunes femmes, quoi de pire qu’un samedi du mois de juin ? Pires sont peut-être les mois de septembre et de décembre, OK. Mais rappelez-vous les marathons avec les divers concours, galas, évaluations, festivals ou concerts organisés par chaque activité des enfants, les fêtes de fin d’année à l’école où les mamans sachant coudre fabriquent des dizaines de costumes… puis vient le temps des examens… Avec dix ans d’écart entre la première et le dernier, je connais cela par coeur : le mois de juin, c’est redoutable !

Le 3e samedi de mars fut choisi par NQA (National Quilting Association) en 1989 pour célébrer le patchwork dans le Kentucky ; en 1991, il devint  Journée Nationale (aux USA) avec un succès immédiat, car les quilteuses ayant souvent juste fini leur quilt commencé en septembre, elles entament en mars la grande période des expositions. Parallèlement, on fête aussi la Saint-Patrick le 17 mars, « le jour vert », qui donne lieu à de grandes manifestations très familiales et populaires. On associe ainsi la joie du début du printemps à l’exposition des quilts, ainsi que de grands rabais de fin de haute saison « quiltesque » dans les magasins… La mi-mars est festive pour tous ! Puis cette fête s’est internationalisée et c’est à la fois la fête du printemps, du vert et des quilteuses !

quilt-eve-soleil

Quilt vert, très vert 😉 offert à Evelyne.

Ne manquez pas l’article sur ce mois vert chez « Quilt Inspiration » http://quiltinspiration.blogspot.fr/2014/03/emerald-and-green-in-2014.html

28 - Plantains Yvette Staub

« Le Vert dans tous ses Etats », Plantain, Yvette Staub (photo FP – Briançon 2013)

…et ici, Cocorico !!! article sur l’exposition FRANCE PATCHWORK « Le Vert dans tous ses Etats » qui a voyagé jusqu’en Californie : http://quiltinspiration.blogspot.fr/2014/03/going-green-france-patchwork.html

69 - Un oiseau sur la branche (3)

« Le Vert dans tous ses Etats » : cet oiseau sur la branche n’est-il pas largement inspiré d’un tableau de Valériane Leblond? Signé Aurélie Meyer, photo FP . Adorable, assurément!

Revenons à notre Journée du Patchwork. La confusion vient peut-être simplement dans l’appellation de notre « Journée Européenne du Patchwork » qui s’oppose sémantiquement à la « Journée Internationale » fêtée aux Etats-Unis bien sûr, mais aussi en Australie, au Japon, etc.

eqa-logo03

Logo de « the European Quilt Association », créatrice du « European Quilt in Public Day »

En réalité, mais c’est trop peu connu, l’origine de cette Journée Européenne est une idée un peu différente puisqu’elle est calquée sur la « Journée Internationale du Tricot dans des lieux Publics » (World-Wide Knit in Public Day). Depuis 2005, cette fête internationale du tricot est très suivie, justement par les jeunes femmes qui tricotent aussi pendant les attentes lors des fêtes de fin d’année pour les enfants ou presque n’importe où !

wwkipd1

Cardiff-knitting-001

L’idée est la « knit pride », la fierté de tricoter ! Autant il est facile d’affirmer son loisir de tricot ou de crochet un peu partout, je trouve tout de même plus difficile de faire du patchwork sans table par exemple.

L’alternative des tables de quilteuses dans des lieux publics, telles qu’organisées par des délégations France-Patchwork, est une initiative très sympathique. Seulement « la Journée Européenne du Patchwork » ne devrait donc pas se nommer ainsi car elle est en fait axée sur « faire du patchwork dans un lieu public », c’est un « Quilt in Public Day » et ne devrait pas s’opposer, par ce vocabulaire choisi, à la Journée Internationale.

Qu’en pensez-vous ? Auriez-vous une idée d’appellation de cette Journée de juin destinée au patchwork en public ? « Journée du Patchwork en Public »?… Mission difficile, je compte sur votre imagination ! Ainsi nous pourrions aussi, sans confusion, célébrer en mars la Journée Internationale des Quilteuses !

Cette année, c’est le samedi 21 juin, le jour le plus long de l’année, le jour de la fête de la musique aussi, que nous sommes conviées à faire du patchwork dans des lieux publics pour faire connaître notre art.