Le confinement a du bon 🙃

Quand je vois des acteurs fumer, je sais que le film a des chances d’avoir plus de 40 ans ; désormais, voir de simples accolades, les trottoirs bondés et tous les rassemblements nous font dire : c’était le monde d’avant. Quand nous aurons de nouveau le droit de sortir, que seront nos échanges avec un masque ? Après le choc de l’enfermement viendra peut-être aussi la peur de sortir et de se mêler à la foule ; le confinement nous perturbe sans doute plus profondément qu’on ne le croit.

Mais au cœur de l’isolement forcé, des quilteuses qui ont la chance d’être exemptes de travail à l’extérieur et en bonne santé s’en donnent à cœur joie ! Du temps à longueur de journée pour s’adonner à son projet, sans devoir tout ranger après quelques heures, sans majeure perturbation… Forcément, l’ouvrage avance !! 

Alors voici de nombreux nouveaux ouvrages tous azimuts et un long article pour vous distraire.
Installez-vous confortablement, vous avez le temps !

🧵⭐🧵

Voici les plus récentes photos d’ouvrages BeeBook, de Josette Glée :

Une bien jolie version du village de Sophie Zaugg, elle-même inspirée par le peintre Paul Klee.
On a bien du mal à arrêter une quilteuse : après s’être cassé le bras, Josette a fait sa rééducation en réunissant des bouts de tissus pour en faire une crapaudine !

🧵⭐🧵

Manuela Dupuy m’a transmis le modèle à faire en appliqué de l’iconique dessin du pouvoir des femmes (girl power), recyclé récemment par les Couturières Solidaires de France. 

L’émancipation des femmes passe par cette affiche aux USA !

Un appliqué sur un tee-shirt, modèle trouvé par Manuela sur Pinterest… On peut lui mettre un masque si on veut !
Rappel de la bannière des Couturières Solidaires de France, voir par ici.

Il faut encourager Manuela qui vient de faire son premier top, quelle réussite ! Brillamment coachée par Myriam Brouard, elle est bien partie pour devenir une quilteuse passionnée. Saurez-vous lui conseiller un motif sympa de quilting à la main ?

🧵⭐🧵

Marie-Michèle, une grande amie de Maïté, a terminé un modèle de Kaffe Fassett, lui-même inspiré d’un quilt antique britannique conservé au V&A Museum de Londres. C’est un superbe modèle qui m’a aussi séduite, j’ai le mien dans un carton, toujours à l’état de top… Il faudra que je le fasse quilter après le confinement, c’est tellement dommage qu’il reste endormi dans son coin. Le quilt original a été reproduit par Marie-Françoise Grégoire et a obtenu le label envié de Quilt de Légende, voir mon article à son sujet par ici.

Contrairement à moi, Marie-Michèle a eu, elle, l’envie et le courage de le quilter à la main, dès lors elle a le bonheur d’en profiter !

Photo du modèle dans le livre paru en 2005. Je me souviens avoir acheté mon exemplaire chez Martine Cugny, à Quilt & Patch à Toulouse.
Top en cours de montage, j’apprécie la variété des délicieux tissus vintage.
A la faveur du confinement, ce magnifique quilt est FINI !

Bravo Marie-Michèle !

🧵⭐🧵

De tout temps, les quilteuses ont tenté de maîtriser un phénomène bien mystérieux : la multiplication des chutes de tissus. Plus on les utilise, plus on en a. Comme il faut du temps pour trier, couper, coudre, le confinement est l’ami providentiel inattendu de nos tiroirs qui ne demandent qu’à être allégés.

Les quilteuses sont des magiciennes. Plus elles utilisent des restes de tissus, plus elles en ont.

Les quilts de scraps (chutes de tissus) sont les stars du confinement. Mais n’oublions pas, nos amies commerçantes vendent toujours des tissus via internet, aidons-les à survivre.

🧵⭐🧵

Nicole Dewitz fait de nombreux quilts de bébés, qu’elle fait distribuer là où on en a besoin. Voici son ravissant petit dernier avec de beaux tissus bleus :

🧵⭐🧵

Quant à Andrée Traversez, elle a momentanément délaissé ses wax (voir ses quilts dans BeeBook) pour utiliser au maximum ses autres chutes de tissus. Ce quilt est un cadeau pour un bébé, une petite Camille.

Avant le confinement, le top était en morceaux, nous avions vu ensemble que ses blocs avaient plus d’allure en mettant systématiquement les couleurs froides en vertical et les couleurs chaudes horizontalement.
Ravissant quilting à la main, là encore ! Le dos est aussi beau que l’endroit.

🧵⭐🧵

Et Kristine ? Telle qu’on la connaît, elle ne risquait pas de rester à ne rien faire… Comme toujours, elle a exploré et innové. Quelles sont ses inspirations cette fois-ci ? Les Map quilts, ou cartes en quilt. Allez voir par ici pour savoir ce que sont les Map quilts.

C’était une envie tenace, représenter la carte du village natal de son mari en quilt. Depuis des mois elle y pensait et le confinement l’a incitée à s’y mettre. Elle a beaucoup tâtonné pour représenter toutes les caractéristiques de ce petit coin de la Beauce, mais voilà, c’est fait ! Il me tarde de le voir en vrai !!

La première semaine du confinement, cela a commencé ainsi, avec les routes principales, le ruisseau, le canal, les champs…
Le 30 mars, le contour de la commune est défini. Une grande partie des verts proviennent des tiroirs de Maïté… offerts in extremis avant le confinement.

La prochaine étape était de mettre tous les détails, après tout c’est une carte !

Le 4 avril, les bâtiments sont érigés.

 

Le 16 mars, le voilà brodé, quilté, bordé et accroché ! Tout y est : la mairie, les boutiques, la gare, les routes, les champs, la maison de famille etc. Je crois que son mari, confiné au travail, ne l’a pas encore vu… Quelle belle surprise à son retour, dans son bureau ! Et si vous connaissez la Beauce, peut-être avez-vous découvert le nom de cette petite ville ? 

Je vous le disais bien, le confinement a du bon… Surtout, il faut garder le moral avec les moyens du bord, c’est la meilleure façon de s’en sortir !
Katell

 

 

La France en patchwork

Que pensez-vous de cette France ?

comite-sieyes-thouret-projet-purement-geometrique-de-81-departements-640x625
En 1789, le comité Sieyes-Thouret découpa la France en 81 départements de 18 lieues de large (72 km, distance de voyage raisonnable en une journée). L’amusant bloc rouge & blanc montre les sous-divisions de 9 districts, chacun redivisé en 9 cantons.

Habillée de la couleur de l’année, elle nous parle cette France, à nous quilteuses ! C’était, en 1789, le premier projet de découpage de la France en départements, pour remplacer l’invraisemblable fouillis de provinces, pays, diocèses aux privilèges ou devoirs variés et contradictoires qui ressemblait, lui, à un crazy quilt ! Ce nouveau morcellement à égales parties signait le début de la centralisation et la modernisation du pouvoir.

mapusa
Carte des Etats-Unis d’Amérique en quilt, vu sur ce blog.
screen_shot_2016-02-09_at_12-52-34_pm
Même travail, cette fois-ci appliqué sur une toile de jute. Vu ici !

La jeune Nation étasunienne avait montré le chemin du partage des terres à angle droit. C’était le modèle pour une nouvelle France.  Depuis les USA ont grandi et les frontières actuelles des Etats américains suivent encore à plus de 80 % les parallèles et méridiens.

En 6 mois, l’immense réforme territoriale française fut rondement menée. Finalement cette clarté orthogonale se muera en 83 patates qui tiennent compte de la réalité géographique (en particulier hydrographique) et des frontières des anciennes provinces : le patchwork est plus compliqué à reproduire que le damier initial !

france-depa
L’année de mes 5 ans (presque 6), le Père Noël m’avait offert un puzzle en bois très similaire à celui-ci. C’est par lui que j’ai su que le Père Noël n’existait pas, je l’avais vu dans le placard de mes parents… J’ai adoré ce puzzle, à la fois parce qu’il était amusant et parce qu’il symbolisait mon entrée dans le monde des grands « qui savaient » !

Que nous sommes attachés à nos départements ! Comme beaucoup, l’apprentissage des départements par numéro écourtait mes voyages en voiture. Leurs noms sont aussi des bribes de notre histoire personnelle, des lieux de visites, de vacances, d’attaches familiales… Pourtant ils ne correspondent sans doute plus aux besoins administratifs de notre pays qui a profondément changé en deux siècles. Surtout, d’une réforme empilée à une autre, on sait ce que ce patchwork est devenu : un millefeuille bien trop onéreux… En regardant l’organisation territoriale modernisée d’autres pays européens, c’est la structure régionale qui devrait plutôt survivre lors d’une grande réforme, alors que dans le cœur des Français les départements restent les préférés. Ce sera un des enjeux des élections 2017. Mais si effectivement les départements disparaissent administrativement, ils vivront encore longtemps culturellement, car ils correspondent à une unité territoriale à taille humaine et une mémoire de notre histoire. 

45a7791e97aa480fa3a99f786dc7f7a0

Comme notre pays métropolitain s’inscrit peu ou prou dans un hexagone et que, dans certains clubs, des échanges de tissus vont commencer en ce début d’année pour faire des charm quilts, j’ai sorti de mes archives ce supplément au numéro 45 des Nouvelles (juin 1995) rien que pour sa couverture :

dscn3624

Charm quilt de Michèle Laurent, photo Gregg Campbell

Ce ne serait pas une bonne idée de nouveau découpage politique, mais c’est une création qui peut donner des idées de charm quilt différent !

5139azqki-l-_sx195_Et si vous souhaitez baguenauder hors des sentiers battus, découvrir une France hors de notre monde moderne consacré à la consommation et la vitesse, le petit livre Sur les Chemins Noirs de Sylvain Tesson, à la belle écriture nostalgique, vous plaira peut-être !

Terminons avec des vues d’avion, d’ici ou d’ailleurs, qui sont de belles invitations au voyage… et au patchwork !

linda-glass
Linda Gass
alicia-merrett
Art quilt d’Alicia Merrett
sheila-framton-cooper
Un quilt qui me fascine toujours, signé Sheila Frampton Cooper

