Amitié, Rencontre, Salon ou festival

Le quilt de voyage de Luke

Luke Haynes est un quilteur qui compte dans le paysage de l’art textile, un homme heureux, jeune marié, qui passe un mois de honeymoon en Europe… avec plein de rendez-vous textiles !

Nous l’avions découvert il y a quelques années avec son exposition de 50 quilts en log cabin principalement noir et blanc, avec de vibrantes touches de rouge (ici mon article présentant cette expo). Tout est fait en tissus de récupération. Cet Américain est de la même génération que Ian Berry, avec le même principe de recyclage, à la différence près que Ian ne fait pas de quilts mais des tableaux ou des mises en scène immersives à partir de blue jeans. Ils se sont rencontrés voilà 2 ans à Sainte-Marie-aux-Mines et inévitablement ils sont devenus copains.

Un des fascinants quilts en log cabin revisité de Luke Haynes

Luke a navigué dans plusieurs styles de patchwork, avec un fond d’attachement au traditionnel populaire. Il achète les vieux vêtements et linge de maison usagé au poids : il est dans l’univers de la récupération, des blocs connus, l’utilisation de ses quilts dans la vie courante… et de la fantaisie, surtout ! On sent un solide sens du design contemporain pour arriver à de tels résultats. Ses œuvres textiles sont généralement de la taille d’un dessus de lit, pour qu’elles puissent servir mais aussi pour avoir le champ d’expression qui lui convient ; il aime la confusion entre art et fonctionnalité. Il préfère qu’on parle de lui en tant que designer, car il joue avec les objets et l’espace et c’est aussi d’où il vient, puisqu’il est architecte de formation.

Sa collaboration avec Accuquilt lui a donné l’occasion de créer ce Winding Ways de forme classique, avec des chemises rayées et à carreaux, ce qui donne un esprit scrappy et un jeu de lumière complexe. Il a fait ce que j’appelle du tissu-cousu (made-fabric) pour composer certaines pièces de bloc.
Barack Obama par Luke Haynes

Luke adore se mettre en scène, jouant avec ses propres œuvres, avec auto-dérision et humour :

http://www.phonicalia.com/episodes/hello-atelier-028/
http://www.lelandavestudios.com/2018/08/31/the-creativity-project-week-35-luke-haynes/

Non seulement Luke aime se mettre en scène mais il excelle en auto-portrait, reprenant de fait des traditions de peintre. Mais les siens sont les deux pieds dans notre siècle !

 

Self-portrait #2, Tradition.jpg
Self portrait #2, Tradition
On my bed #5, self portrait
Détail du précédent

Luke est aussi expert dans l’art du traitement du tissu par la photo. Il remet aussi au goût du jour un des dadas de Dali, l’anamorphose, ou la déformation d’images par optique (comme par exemple, un miroir déformant). C’était le thème de son expo de SMM 2019, avec les stars de nos vies, du cinéma, de la pop ou de la peinture : Amy Winehouse (ce qu’elle nous manque…), Madonna, Picasso, Dali, James Dean, David Bowieet bien d’autres.

Sewlebrity, une sacrée expo ! Ces quilts nous font perdre nos repères : sont-ils apparentés à un tableau ou une sculpture ? Les personnalités sont, selon où l’on se place pour les regarder, à la limite du grotesque ou bien prodigieusement en mouvement, tels qu’on les connaît. Des croix et des flèches par terre nous aident pour voir le personnage normal, avec l’angle juste. Challenge parfaitement réussi, bravo Luke !

Les fonds de quilts, comme les dos, sont faits de récupération de vêtements, draps, nappes etc. Luke m’a montré des dos de quilts, piécés avec des tissus du même style que ceux sur le devant, qui font des versos aussi beaux que les rectos. Quant au quilting, il est fait à la machine, bien dense, horizontal pour le fond et vertical pour le personnage, ce qui rend la silhouette visible au dos. Luke pense à tout !

Pour Véro ma sœur qui adore Beau oui comme Bowie* encore plus que moi :
(*Gainsbourg chanté par Isabelle Adjani)

Bowie bizarre…
Bowie showman…
Yeah !

Un autre exemple d’anamorphose avec Madonna :

Pour tous ceux qui n’ont pas eu la chance d’y aller, une vue de la moitié de l’expo où on voit des personnages déformés, d’autres parfaitement normaux car je suis bien placée pour eux :

Luke m’a laissé choisir devant quel artiste poser : Dali, à l’origine de tout bien sûr !

Dali, Luke et moi… Un beau moment de la vie ! Si l’anamorphose est le thème de l’exposition, la métamorphose sied bien à Luke qui change si souvent de look 😃 et attention, on retrouvera peut-être sa chemise dans un quilt la prochaine fois ! Photo Annie Labruyère

Je vous parlais en début d’article de son voyage en Europe ; Luke et sa femme se trouvent à présent en Angleterre. Et partout, un quilt les suit, comme un doudou, et pas n’importe lequel : des anneaux de mariage… à la sauce Luke ! J’ai entendu beaucoup de commentaires sur ce quilt, qui surprend par son fouillis et son charme, sa touche tradi et révolutionnaire à la fois… Décidément Luke est un artiste complexe qui déroute un certain public, tout en enchantant une autre partie. Personne, en tout cas, ne reste indifférent et on sait que la nouveauté est rarement acceptée d’emblée… Pensez aux Impressionnistes, rejetés en leur temps par les officiels…

Voici son quilt de voyage dans une chambre quelque part en Europe :

En Angleterre dans un manoir :

Et le voici tel que je l’ai vu à SMM, sur sa table, sous l’œil d’Amy :

Ce quilt est entièrement fait de draps de récupération. De loin, on le « lit » tout gris, il ne suit pas non plus les codes des valeurs (foncé et clair), mais de près on voit le travail et la richesse de la palette de couleurs ! Le quilting est très dense à la machine et n’est pas aussi simple qu’il en a l’air. Encore une subtilité qui ne saute pas aux yeux : les anneaux sont quiltés au fil blanc, les fonds en noir.
Au dos, on voit bien ce quilting. Le dos est, comme les autres quilts de l’expo, un vrai patchwork de tissus déjà vus sur le devant… ou d’autres aussi, il n’y a pas de règle rigoureuse !

 

J’espère que cet aperçu vous aura séduit ; l’art textile comporte mille et un visages, surtout avec un artiste aussi prolifique et singulier. Luke compte dans le monde artistique et j’espère que son charisme, son succès retentiront encore longtemps et fort, pour que le textile soit autant reconnu que les autres matières premières dans le monde de l’art.

(Sauf mention et citation de Dali, photos du site de Luke : http://www.lukehaynes.com/ ou ses pages Facebook, ainsi que mes photos de Sainte-Marie-aux-Mines).

38 réflexions au sujet de “Le quilt de voyage de Luke”

  1. Chapeau bas Luke ! J’en suis baba !
    Quel artiste ! Quelle imagination extraordinaire !
    Winding ways me fait sacrément de l’œil ( aucune allusion à mon opération des yeux ) pour son principe de quilt fait entièrement de chemises recyclées , qui plus est ,bleues à rayures et à carreaux et pour ses courbes harmonieuses .
    Bien que je ne sois d’une façon générale pas attirée par les portraits , le suis admirative du réalisme des siens .
    Un grand bravo.
    MAÏTÉ

    J'aime

    1. Moi aussi, ce quilt me fait de l’oeil ! Si tu t’y mets, je te rapporte ton sac de tissus aux carreaux bleus… que je n’ai pas encore pris le temps d’utiliser. Mais il y en a bien pour deux !
      Bisous, à vendredi

      J'aime

  2. Merci pour cette « découverte » pour moi, qui ne connaissait pas c’est artiste.Comme d’hab un compte rendu super……Merci Katell, et belle journée

    J'aime

    1. Il est unique, et je regrette de ne pas avoir encore plus discuté avec lui… Nous avons surtout échangé sur Dali et il a mis la Catalogne sur la liste de ses prochains voyages. Si les organisatrices de Sitges lisent ceci par hasard, je leur ai préparé le terrain 😄

      J'aime

  3. Oh merci Katell pour cet article, qui met en Lumière UN Artiste textile talentueux qui, si il en était besoin, vous réhabilite avec le quilt contemporain ! Le quilt de voyage de Luke est vraiment un « bijou », offert à sa bien-aimée ! Devant toutes ces photos je regrette vraiment de ne pas avoir été à SMM pour ressentir les émotions éprouvées au contact visuels de tels » tableaux »….

    J'aime

  4. Je n ai pas pu aller a SMM cette année et quel regret,j adore ce genre d artiste qui recycle les tissus pour en faire de telles merveilles..j espère qu un jour prochain ma route croisera une de ces expositions. Merci katell pour ce magnifique reportage

    J'aime

  5. Haaaa, j’aime ! Et si je te disais que mon préféré est son quilt des anneaux très symbolique de ce qu’est une vie à 2, attachés comme les anneaux mais avec des jours gris et des jours clairs et lumineux. La vie est incroyablement diverses et complexe comme son ouvrage. Merci pour c nouvel article qui m’ fait découvrir un grand artiste. Aurons nous la chance de le rencontrer un jour dans notre sud ?

    J'aime

    1. Ah j’espère qu’on le verra en Occitanie ! La gare de Perpignan était le centre du monde pour Dali, encore lui, je le mets pas loin, un peu plus au Nord-ouest… au hasard !

      J'aime

  6. Merci Katell, pour cette belle présentation d’un artiste hors norme. J’avais vu quelques photos de son expo mais avec tes explications j’ai un autre regard. En règle générale, je n’aime pas les représentations de portraits (tout comme les photos de personnes!) mais j’avoue que je suis bluffée par le réalisme de ses créations, tout particulièrement la chemise de son auto portrait que l’on aimerait toucher.
    Son Winding ways est particulièrement réussi et que dire de ses anneaux de mariage très contemporains qui nous sortent de l’ordinaire!

    J'aime

    1. Tu me fais bien plaisir Pierrette !

      Je suis longtemps restée scotchée au temps des Impressionnistes, avec tout de même quelques exceptions du XXe siècle. Restant persuadée que de nombreux artistes contemporains de la peinture ne tiennent pas la route et seront oubliés, quelle que soit leur cote actuelle, je me méfie des nouveaux génies. Cependant la recherche artistique est passionnante, elle a fait des bonds de géant depuis que la photographie a été inventée… Grâce aux arts textiles, j’aborde d’un autre œil l’art moderne, j’ai un peu écrit sur ce thème dans BeeBook. Notre club a fait la demande de participer à une exposition mêlant peinture et textile… On verra bien !
      Et effectivement, ce qui n’est pas immédiatement beau, symétrique et harmonieux nécessite un décryptage, un contexte. Luke a eu la gentillesse de me faire confiance, il m’a donné carte blanche et j’espère avoir transmis correctement sa démarche artistique.
      Quant aux portraits, ils sont de plus en plus présents en textile… Ceux de Katherine Roumanoff surprennent et je me prends à les aimer de plus en plus, de Galla sont merveilleux, je pense écrire sur elle un jour…
      Belle journée !

      J'aime

  7. Merci Katell de ce bel article qui m’en apprend encore sur cet homme si chaleureux! Mon seul regret, ne pas avoir fait attention à son quilt aux anneaux de mariage!

    J'aime

  8. merci Katell. Je me régale toujours avec tes articles si bien écrits. Tu nous fais découvrir des personnalités magnifiques. J’adore!
    Bonne continuation. Amicalement

    J'aime

  9. Merci Katell, beau reportage et très intéressant moi qui suis en plein dans un travail de récupération, un quilt pour les 40 ans de mon fils , réalisé avec ses anciennes chemises stockées depuis plusieurs années, fait main mais quilté par une longarm . Bonne journée , bises .

    J'aime

  10. Quelle belle rencontre avec cet artiste que je ne connaissais pas .Cependant si j’aime vraiment beaucoup le quilt fétiche , je ne ferais pas le costume pour mon mari !

    J'aime

    1. C’est le privilège d’un artiste que de jouer avec le look à ce point ! Je suis sûre que Luke n’est pas focalisé sur lui-même en dépit des apparences (autoportraits et photo de lui), c’est une représentation de personnage, de l’humour, de l’auto-dérision… Qui d’autre qu’un artiste peut se le permettre ? Rarissimes sont les personnes en-dehors de l’art qui se permettent des fantaisies ! Je pense à Cédric Villani… tant qu’on considère que les maths ne sont pas de l’art !

      J'aime

  11. Bonjour, pas pu aller à ce festival cette année… jolie découverte que cette personne ce qui me fait écrire que » j’ai adoré votre article » . Merci beaucoup. Bonne journée

    J'aime

  12. Je lis toujours avec beaucoup de joie toutes tes articles et encore plus depuis que j’ai fait ta connaissance à la JA à Bouc Bel Air le jour de ton anniversaire cette année. Grand merci pour ton exposé d’aujourd’hui; fabuleux les images; j’avais déjà beaucoup admiré cet artiste à StMM en 2017 mais je ne me souviens pas d’avoir vu celui des anneaux de mariage il donne vraiment envie de sortir tous les scraps (draps ou pas) alors qu’à priori je n’aime pas tellement les quilts traditionnels d’anneaux de mariage. Celui de Luc est un vrai feu d’artifice de joie et de plaisir. Le Winding ways aussi est génial, mais dommage il arrive trop tard pour moi, je m’en serais certainement inspiré. Mais j’ai attaqué ma réserve de veilles chemises de plus de 30 ans cette année – que des triangles et même avec la méthode rapide c’était une » sacré affair’  » et on y verra … que du bleu.
    Bref encore merci pour ces photos et tous les autres. Juste une question: est ce l’on peut savoir ce que sont devenu nos petites maisons pour les sinistrés d’Amérique, Est-ce que là-bas ils ont pu en faire quelque chose et que cela a servi ? Belle journée et à + (Je ne fais rarement de commentaires, sorry) Ursula

    J'aime

    1. Les petites maisons ont été partiellement montées en quilts et offerts, ma mémoire me fait défaut pour les blocs non montés mais je crois bien qu’ils ont été offerts à une association qui les monte et offre les quilts ensuite. Les organisatrices ont été extrêmement touchées… mais un peu débordées par la générosité des quilteuses. Je redemanderai à Cécile si c’est bien cela.
      C’est jubilatoire de sortir les tissus pour de nouvelles aventures, amuse-toi bien !

      J'aime

  13. Merci Katell pour cette belle découverte, encore une ! , tu es une fée…qui nous enchante
    J’aime beaucoup lorsque le patch traditionnel se modernise.
    Bisous

    J'aime

  14. Merci Katell pour ce blog que je suis depuis quelques années.

    J’ai vu l’exposition à SMM et aucune vibration de ma part si ce n’est un sentiment de mauvais goût . Pour moi il n’y a rien si ce n’est qu’un effet de surprise.
    Suis-je débile ?
    Par contre , j’aurais pu passer la journée à admirer les oeuvres de Galla . Elle raconte au moins une histoire dans chacun de ses patch .
    Avec toute ma reconnaissance Katell
    Bonne journée

    J'aime

  15. Merci Katell pour cette découverte. Un personnage et des quilts qui ne laissent pas indifférent, et ce regard masculin trop rare à mon goût, sur un monde que l’on dit souvent féminin. Je trouve aussi ces quilts pleins de douceur et de délicatesse .
    Bonne journée 😀

    J'aime

  16. Très intéressant je ne connaissais pas cet artiste j’ ai découvert ses grands patchs aplatis et déformés à Ste Marie. Un grand bravo ça nous donne des idées pour utiliser nos fonds de tiroirs bien remplis

    J'aime

  17. Quel extraordinaire artiste, et surtout quel univers! Katell tu nous enchantes avec tes super articles . Tu as l’intelligence du coeur qui touche sa cible à chaque fois!
    Luke ouvre une autre porte dans la maison patchwork, et il y en a encore beaucoup à découvrir, c’est génial !

    J'aime

  18. Bonsoir Elisabeth Bonne lecture. Merci encore pour les tissus rayés. Bonne soirée Catherine

    Obtenez Outlook pour iOS

    J'aime

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.