Amitié, Peinture

Cercles de Femmes

Mis à part quelques rares hommes, tellement talentueux d’ailleurs, ce sont les femmes qui s’expriment dans l’art textile, et comme bien d’autres femmes, après avoir vécu dans un milieu mixte ou à majorité masculine, j’ai découvert le bonheur d’avoir un entourage majoritairement féminin. Évidemment, quelques exceptions perturbent l’ambiance ça et là, mais c’est un problème qui ne tient pas au genre, juste à la nature humaine.

L’entourage des quilteuses m’a tellement apporté ! Les Abeilles, mes amies, bien sûr, et tant d’autres rencontrées dans ma région, en stages, en Journées de l’Amitié… 

J’avais déjà l’amour inconditionnel de mes trois sœurs, un peu plus jeunes que moi mais si proches. Ce capital confiance est inestimable, pour la vie. Mais dans notre société, malgré le féminisme qui prend racine dans le Siècle des Lumières et se concrétise avec les mêmes droits à l’éducation, au travail, au vote (etc.) que les hommes, il a fallu encore et toujours combattre le patriarcat, le sexisme… Les suffragettes, puis d’autres mouvements plus récents comme le MLF, ont fait avancer les mentalités dans notre société – des hommes comme des femmes. Et des hommes ont aussi contribué à ces avancées. Pas tous… malgré leur renommée.

L’homme crée, la femme procrée. JJ Rousseau

Le génie ne peut être que masculin. Proud’hon

Naïvement, je croyais le droit de cuissage, la promotion canapé et autres pratiques de domination masculine quasi obsolètes, mais #metoo ou #balancetonporc ont dénoncé leur douloureuse actualité, tellement fréquente encore. Nous verrons dans les prochaines années si ce mouvement de masse fait que durablement ces scandaleuses pratiques diminuent. Toujours est-il que ces dénonciations sont un élan de solidarité féminine, bien plus vive depuis quelques années, avec l’esprit de sororité (vient du latin soror, sœur ou cousine), ce sentiment de respect, de confiance, de connivence entre femmes, qui est encore autre chose que la pure amitié. Ce n’est pas un mot nouveau :

… Et tu seras protecteur de leur sororité. François Rabelais, le Tiers Livre, 1546

Photo Cercle de Femmes – Montréal (Canada)

Des réunions de femmes existent bien sûr depuis « toujours » : cercles d’amies, cercles littéraires, cercles de quilteuses, mais désormais éclosent des cercles de paroles de femmes pour être femme et vivre femme. Sans rejeter les hommes mais sans en avoir besoin, comme une complétude. Beaucoup se tiennent à la nouvelle ou la pleine Lune, pour célébrer la proximité de la femme avec cet astre. En général, ce n’est pas un endroit de thérapie, mais simplement un lieu où l’on se sent en sécurité pour partager son vécu et apprendre de l’autre. Ces cercles de femmes reprennent des coutumes ancestrales, dans nombre de civilisations traditionnelles, et ce sont les Amérindiennes qui sont mises généralement en avant comme modèle.

 Pendant ces quelques jours considérés comme sacrés, les hommes œuvraient pour que les femmes ne manquent de rien et soient pleinement disponibles pour communier, écouter leurs intuitions, se transmettre du savoir et recevoir les visions qui pouvaient être utiles à l’ensemble de la tribu. Bhakti

J’ai découvert récemment Leah Dorion, artiste Metis (peuple canadien issu d’anciens métissages amérindiens/européens, principalement français) qui illustre avec simplicité et beauté ces cercles de femmes. Elle peint son héritage du Saskatchewan (Canada), célèbre les femmes de son peuple, leur spiritualité dédiée aux forces de la nature ou des scènes de la vie ; que ces petits bijoux vous emplissent de joie, et peut-être vous inspirent une œuvre textile !

Femmes qui dansent, Leah Dorion (2007)

Les petits cercles partagés en quatre, en rouge-jaune-blanc-noir, sont présents dans presque toutes les peintures de Leah Dorion où se trouvent des femmes. C’est la roue de la médecine amérindienne.
Donneuses de Vie, Leah Dorion.

Cueillette d’amélanches, Leah Dorion
Douzième Lune, Leah Dorion
Treizième Lune, Leah Dorion
Souffle de Vie, Leah Dorion
Menant les chevaux, Leah Dorion
Hymne au Tremble (l’arbre), Leah Dorion, 2015

Leah et son chien Lightening (Éclair)

Voici le site de cette artiste : https://www.leahdorion.ca/

Après ce monde de couleurs et de belles sensations, la chute n’en est que plus dure, je suis au regret de vous annoncer que le covid a eu raison du rêve de Pierrette : ni le FIFO, ni donc l’exposition de Béatrice Bueche n’auront lieu cette année (voir l’article de Marmotte Rousse).

Finissons en couleurs et musique en écoutant un entretien avec Leah, lors d’une de ses expositions :

 

La tente des femmes, Leah Dorion 2009

28 réflexions au sujet de “Cercles de Femmes”

  1. Merci Katell pour cet article toujours aussi intéressant ! Quelle magnifique artiste tu nous fais découvrir ! Ces peintures très colorées et pleines de rondeurs poétiques nous redonnent de l’élan et de la joie en ces temps aussi durs et pessimistes ! Nous avons tellement besoin d’espoir ! Merci de nous enchanter !

    J'aime

    1. Nous avons besoin de contrebalancer les horreurs du quotidien. Protégeons-nous avec de la solidarité, de la beauté… On finira par s’en sortir.
      Bonne journée chère Martine !

      J'aime

  2. Je vous lis depuis longtemps mais je n interviens jamais… Là vous m avez particulièrement touchée car, si je ne me suis jamais sentie proche du MLF, j ai toujours défendu la liberté, l égalité et la laïcité. Je suis une Femme. Je ne connais pas cette artiste et je vais rapidement la découvrir. Donc, merciii Sophie Fingerhut Deleguée FP Calvados

    J'aime

    1. Sophie, c’est ainsi que nous avons une petite chance encore de concevoir une société vivable pour nos enfants, avec nos valeurs essentielles, par l’exemple. Il est évident que je ne rejette aucunement les hommes ! Mais ce supplément de bonnes ondes féminines ne peut nuire, nous sommes fortes nous aussi.
      Merci Sophie !

      J'aime

  3. Ma chère Katell, je ne m’attendais pas à cette chute après cet article mettant à l’honneur les connivences féminines. Oui, je rêvais d’un petit cercle féminin dans un monde plutôt masculin. Mais je ne renonce pas et je suis certaine que ce rêve verra le jour… il faudra seulement attendre encore un peu!

    J'aime

    1. Cette année nous met décidément les nerfs en pelote : attente, inquiétude, horreur… Mais il y aura un « après » à construire. Pourvu qu’il soit apaisé.

      J'aime

  4. Superbe ! J’aime particulièrement l’art naïf et cela y ressemble diablement.
    Je lis en ce moment un livre sur L’Acadie et on apprend beaucoup sur les relations amicales des indiens avec les bâtisseurs français de l’Acadie et l’aide que ces tribus, Abenaquis et autres leurs ont apporté dans leurs coutumes et médecines et connaissances de ce pays en devenant  » coureurs des bois « .
    Alain Dubos : Acadie, Terre promise.

    J'aime

    1. Merci pour cette suggestion de lecture ! Malgré des drames, toujours, les Français se sont généralement plus intégrés chez les Indiens que les Anglais, ce sont eux qui faisaient les intermédiaires, interprètes… Y aurait-il eu le massacre de ces peuples si les Français avaient été les colonisateurs majeurs ? Question à jamais sans réponse.

      J'aime

  5. Encore un régal partagé que cet article, bien écrit et documenté, un hymne aux femmes qui ne sont pas toujours estimées à leur juste valeur. Mais il y a du progrès pour rester optimiste en ces temps gris et portés au repli sur soi.La découverte de cette artiste nous aidera à mieux voir notre journée en couleurs.

    J'aime

  6. Merci Katell de cette magnifique découverte. Tu me fais du bien 🙂 Si tu as envie d’être entourée de sons féminins, je te recommande le disque « Matriarch, Iroquois women’s songs de Joanne Shenandoah ». C’est un disque qui me ressource régulièrement comme les peintures de Leah Dorion viennent de le faire. Merci, ma soeur de coeur. Oh oui, je me le permets 🙂 Bises douces.

    J'aime

    1. Depuis un bon moment, je croisais de belles illustrations (les premiers tableaux) sans nom d’artiste. J’ai eu du mal à trouver son nom et j’ai vu d’autres oeuvres, lu son engagement… L’enchantement s’est confirmé, il fallait que je partage sur mon blog…

      J'aime

  7. Merci Katell pour cette page de pur bonheur ! Je sens mes aiguilles qui frétillent … idée de broderie … Bonne et heureuse journée à toutes, et … tous !

    J'aime

  8. Quel talent ! Bravo ! Les couleurs , les messages et la réalisation ! Ca m’a émue , merci Leah et merci Katell de nous la faire découvrir !

    J'aime

    1. Merci à toi, cet enthousiasme plaira à Leah, j’en suis sûre, je lui ai adressé le lien de l’article, je pense qu’elle sera heureuse de ces réactions de femmes françaises !

      J'aime

  9. Magnifiques œuvres, quel talent !
    Ça me fait penser aux broderies afghanes tellement belles elles aussi…

    J'aime

  10. Merci encore de nous faire découvrir une artiste magnifique . Quant aux groupes de femmes grâce à la couture , et le patch cela permet d entretenir des amitiés très fortes et nécessaires.

    J'aime

  11. Que pourrais je dire de plus ? Je ne veux pas répéter tout ce qui a été écrit par les unes et les autres avec lesquelles je suis entièrement d accord . Il ne me reste qu’ à dire un ÉNORME MERCI à Katell qui nous fait découvrir cette artiste et son merveilleux monde .

    J'aime

  12. Oh merci mille fois Katell pour cet article qui me va droit au coeur ! Tout ce que tu y dis me touche et je partage tellement ta façon de voir la vie ! Quelle joie de découvrir et déguster les peintures de cette merveilleuse artiste. Je t’embrasse fort Violaine Ps Je te recommande le film d’animation « Calamity »que nous sommes allés voir avec nos petits enfants et qui nous a revis 😀 >

    J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.