Déstructuré et libéré, Matelassage/quilting, Quilt Écriture

Quilt bavard/1

Est-ce notre dernier changement d’heure d’hiver ce matin ? Le sujet est devenu secondaire, bien derrière les horaires de couvre-feu…

Les Abeilles se focalisent sur leur amitié et leurs tissus de toutes les couleurs pour oublier les incertitudes de cette année noire. Cela contribue tellement à conserver le moral 🌞. Même masquées, nous sommes heureuses de nous retrouver chaque vendredi, tant que le confinement n’est pas de nouveau d’actualité.

😷

Avant-hier, nous avons finalisé le projet de quilt que nous allons faire pour les victimes de la tempête Alex dans le département des Alpes-Maritimes. Nous vous le montrerons quand il sera fini, en décembre j’espère. Je crains que peu de quilts ne soient faits pour cette cause, les catastrophes se succèdent à une telle cadence cette année, parasitant nos habitudes…

😷

Après le confinement printanier, nous avions fait chez moi un atelier de piéçage (couture) de lettres, bien éloignées de la calligraphie. Ce sont des lettres improvisées, irrégulières et rebelles ! A l’issue de ce bel après-midi, j’avais écrit un article présentant ce thème et nous avons décidé de mettre en pratique cet apprentissage, chacune devant faire un quilt avec un mot ou une petite expression. Pour nous mettre un peu de pression, nous essayons de les finir pour fin décembre.

Notre guide pour cet exercice est l’excellent livre de Tonya Ricucci, dont je vous ai déjà souvent parlé et qui date de 2011 – comme le temps passe…

Maïté a fini le sien la première, nous ferons bientôt une jolie photo de son quilt pour vous le présenter. Il est très original, vous verrez ! Et vendredi dernier, c’est Kristine qui nous a montré son quilt terminé… Un mot, un seul, mais oh combien éloquent pour nous :

Il faut habiller le mot, aussi beau soit-il ! Kristine s’est inspirée des quilts d’Inde où les femmes font tenir des pièces de tissu avec un point avant. De la reprise utilitaire et nécessaire, elles font des œuvres d’art, en Inde mais aussi un peu partout ailleurs (au Japon, cela s’appelle le Boro). Cette année, mon amie Sujata Shah donne des cours sur cette méthode par internet. Les quilteuses américaines en raffolent !

Un travail… d’Abeille ! Kristine a directement quilté les pièces de tissus posées à cru (sans marge de couture retournée), ce qui les fixe et évite tout effilochage. Des fils de soie qui dormaient dans un tiroir offrent une belle brillance.
Agatha en 1925 (35 ans). Saviez-vous qu’elle parlait français avec le délicieux accent du Sud-Ouest ? Enfant, elle vécut 6 mois à Pau !

Nous étions ce vendredi chez Vive, avec qui nous partageons notamment le goût des polars. La Reine en est incontestablement, pour nous, Agatha Christie ! Celle-ci avait (un peu) terni mes 15 ans, disparaissant le jour de mon anniversaire, quand je venais justement de la découvrir. Mais son œuvre demeure, avec ses détectives récurrents inoubliables. Ils nous touchent, avec leurs talents mais aussi leurs faiblesses qui les rendent si touchants. Hercule Poirot, orgueilleux, obséquieux parfois, très fier de ses moustaches et de ses petites cellules grises, suscite néanmoins notre admiration et de nombreux sourires. La petite Miss Marple, qui ne bouge pas de son village, toujours curieuse, intuitive, un brin ringarde, connaît pourtant tout des failles de l’âme humaine. Quant au couple Beresford, il reste plus discret dans les mémoires, sauf si on a vu Catherine Frot et André Dussolier les camper au cinéma ! J’avais évoqué ma passion pour Agatha Christie un jour de confidences.

Vive a chez elle un présentoir ancien de cartes postales, sur lequel elle a disposé des livres des éditions du Masque, avec leur célèbre couverture jaune. Alors sans aller jusqu’à une sororité avec Agatha, nous l’associons au quilt de Kristine pour la photo :

Sororité, quilt bavard de Kristine, 2020

Encore une fois, quilts et livres font bon ménage et aident à garder le cap ! Cette présentation est donc le début d’une série de quilts bavards… A suivre !

Katell

 

13 réflexions au sujet de “Quilt bavard/1”

  1. Autant j’aime entendre le mot fraternité et il me parle !
    La sororité est pour moi plus abstrait !
    Nous ne l’utilisons sûrement pas assez souvent
    Bon dimanche de changement d’heure 🥰🌞
    Olivette06

    J'aime

    1. La sororité n’est pas souvent employé, mais je m’y suis attaché depuis quelques années ! Au-delà des liens avec mes sœurs, je ressens de la solidarité-amitié avec les femmes qui me correspondent. C’est un mot ancien que je trouve d’actualité, j’espère que peu à peu nous nous habituerons à ce joli mot et à son concept !
      J’aime le changement d’heure dans ce sens, la journée est plus longue !!
      Olivette, passe un bon dimanche toi également !

      J'aime

  2. Merci Katell pour ce bel article. Oui, peu de volontaires pour un geste de sympathie envers les victimes de la tempête Alex avec des excuses farfelues. Quand on n’a pas envie, on dit simplement,  » je n’ai pas envie  » et ce n’est pas déshonorant . Dans mon club, nous sommes trois. Le mien est commencé, inspiré par  » les 4 coins  » du livre de Modes et Travaux. Puis un autre en commun avec une amie. Le club se retrouve une fois par mois de 10 heures à 16 heures dans un restaurant avec une salle indépendante. Et tous les gestes protecteurs. Cela fait du bien !

    J'aime

    1. Quand ça veut pas…
      Je viens d’admirer tes blocs sur FB, bonne continuation et bravo aux 3 de ton club !
      Oui, nous aussi, nous nous réunissons avec sécurité, c’est respectueux pour chaque amie…

      J'aime

  3. Aujourd’hui on est réveillés très tôt les abeilles …..lecture intéressante et inspirante.
    Bon dimanche à toutes

    J'aime

  4. Bonjour les petites abeilles, dommage que je soit un peu loin de vous, ici les clubs sont plutot en stand by, donc je suis un peu comment dire ? je me sent en fait très seule… j’aime beaucoup l’article sur ce quilt, et il me plait beaucoup. Je vais murir la chose lol, J’ai beaucoup d’en cours, surtout a quilter, et comme je fait main, c’est bien long… alors je n’ose pas trop prendre de nouveau projet… j’ai surtout peur de ne pouvoir finir tout cela, avant… on ne sait jamais. Je vous souhaite a toutes et tous ici et ailleurs un très bon dimanche…..

    J'aime

    1. Ah Monique, nous te prendrions bien dans notre groupe !
      A vrai dire, nous ne sommes plus dans un club. Nous vivons notre vie de groupe sans autre étiquette que les Abeilles de la Ruche des Quilteuses, et nous continuons de nous réunir soit dans un lieu public -restaurant, musée- soit, bien plus souvent, chez les unes et les autres. Ainsi, nous n’avons pas d’autre contrainte que les nôtres et celles des lois. Si reconfinement, nous attendrons de nous revoir, comme tout le monde, mais nous ne subissons rien ni personne d’autre.
      En ce qui concerne la mauvaise conscience de ne pas avoir fini un quilt avant d’en commencer un autre, nous l’avons toutes ! Du moins jusqu’à ce qu’on se dise : je fais du patch parce que j’aime ça, alors autant ne faire que ce que j’aime… à ce moment-là, tu peux t’autoriser à laisser tomber un projet qui ne t’intéresse plus. C’est maintenant ce que je me dis… et parfois je me remets quand même à un vieux projet, parce qu’il me plaît, tout simplement.
      Bonne longue journée !

      J'aime

  5. Bonjour Katell Je voudrais vous féliciter pour tous vos écrits superbement écrits et illustrés. J’ai fait beaucoup d.ouvrages à partir de Beebook. Je suis en train de faire la crapaudine en recyclant une robe de plage 😜 J.aimerai savoir à quel moment il sera possible de retourner le travail car on démarre envers sûr envers d’après vos explications, ce qui me paraît normal. Je suis un peu coincée pour la suite. J’ai préparé mes plis pour obtenir un côté de 30 cm Pendant le confinement cet ouvrage m’a sauvé de la déprime possible et j’ai aussi très inspirée pour créer. Bien cordialement et avec l’espoir d’avoir une réponse Continuez à nous réchauffer le cœur. Michèle Mollet envoyé de mon IPad

    >

    J'aime

    1. Bonsoir Michèle, je vais te répondre demain matin par email, merci pour ton intérêt pour BeeBook !
      Je suis ravie que ce livre mène les quilteuses à créer, modifier les modèles. C’est un plaisir augmenté !
      A bientôt !

      J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.