Déstructuré et libéré, Modernité, Quilt Écriture

Des quilts qui parlent

Vous avez été touchés par le précédent article montrant des quilts qui expriment des souffrances, par Chawne Kimber. Ce sont des quilts qui parlent, à la fois parce qu’on peut les lire et leur donner la puissance d’un discours, mais aussi qui émeuvent, qui touchent notre cœur. 

Je vous propose de (re)découvrir une autre artiste, Gina Adams, qui quilte de manière bien particulière pour dénoncer le mal insidieux de la société américaine, le racisme, terriblement ancré dans son passé. Découvrir tous les traités de paix avec les Indiens écrits par le Gouvernement, jamais tenus, projette une lumière crue sur les origines de ce pays : Quilter pour sa cause.

Détail d’un quilt de Gina Adams montrant un des broken treaties, ces traités de paix entre le gouvernement américain et les Indiens… jamais respectés par les militaires.

On le voit dans l’actualité, le problème du racisme reste aigu. Et pourtant, chaque communauté a tant à apporter aux autres ! Cette fois-ci sera-t-elle la bonne, pour obtenir une égalité de traitement quelle que soit l’origine de chacun ? Les Américains ont fait tout de même des avancées (regardez les films récents montrant les années 1960, Green Book ou Les figures de l’ombre : double peine pour des femmes noires, même géniales !). Le melting pot reste en grande partie une illusion, les origines diverses sont nombreuses, mais on a encore bien trop peu de communautés harmonieusement multiraciales.

On est souvent surpris de savoir les pourcentages d’origines des Étasuniens : bien moins d’Anglais (24,5 millions) que d’Allemands (42,8 millions), majoritaires, suivis par les Irlandais (30,5 millions) puis par les Afro-Américains (25 millions)… L’origine française arrive en 9e position avec 3,8 millions de personnes, derrière les origines mexicaine, italienne et polonaise. Suivent les Amérindiens, un peu moins de 3 millions (y compris d’Alaska). A savoir qu’on pouvait donner jusqu’à 2 origines (Résultats du recensement de l’an 2000).

Nos quilts sont décoratifs, ils sont aussi expressifs avec parfois une citation, une pensée, un prénom, un mot fétiche… Pour cela, bien des techniques sont à notre disposition : broderie, appliqué main ou machine, couture sur papier, piécé (couture patchwork) pour les techniques 100% textiles, ou aussi transfert avec imprimante… De récentes expositions américaines, des publications sur Instagram et sur des blogs montrent de plus en plus de quilts qui parlent, utilisant toutes les techniques. C’est une tradition revisitée, car nombre de quilts anciens comportent des lettres, des signatures, des souhaits, des dédicaces… Voici un florilège de versions contemporaines :

Au QuiltCon 2015, Laura Hartrich pose sur son superbe Quilt for our Bed, où il est écrit en quarts de cercles : Bonne nuit, je t’aime.
La quilteuse roumaine Geta Grama nous dit : Rêve jusqu’à ce que tes rêves deviennent réalité ! Un tissu de Michael Miller, imprimé de lettres, est découpé et appliqué. Voir ici sur son blog.
Un quilt positif sur les femmes, quilt collectif de Lorna Constantini et the Niagara Modern Quilt Guild (photo d’ici)
Paige Alexander a reproduit une page d’écriture à l’ancienne : la marge avec sa ligne rouge, le lignage des cahiers américains et cette phrase qui signifie que l’écriture cursive est un art qui s’efface. Savez-vous que, dans plusieurs États des USA, on n’enseigne plus comment écrire à la main ?… Oui, on enseigne seulement à taper sur clavier dans certaines écoles… (retrouvez l’artiste sur Instagram @quiltedblooms)

 

Voici le quilt qui rit, inspiré d’un quilt datant de la Première Guerre Mondiale, qui a plu à mon amie LeeAnn : son histoire se trouve sur  son blog Nifty Quilts.

Les chemises de son mari ont trouvé une nouvelles vie, HAHA de LeeAnn Decker de Seattle.

Celui dont je ne me lasse pas, toujours de LeeAnn :

gratitude
Nifty Quilts

En couture sur papier, on peut « écrire » des lettres régulières :

C’était une fille sympa jusqu’à ce qu’elle se mette à faire du patchwork. Sam Hunter  

Jill a fait ce quilt pour une amie à qui on vient de diagnostiquer un cancer du sein, je le trouve extraordinaire :

Bats-toi comme une fille, Pie Lady Quilts 

Incitation à voter aux élections présidentielles de 2016, par Denyse Schmidt :

Vote, de Denyse Schmidt, 2016. Ce formidable quilt est le modèle d’une grande aventure sur Instagram sous le label #theproverbialquilt. De nombreuses quilteuses écrivent en lettres leurs textes favoris ou leur souffrance ou… ce qu’elle veulent ! La plupart des quilts ont une taille respectable et sont de vrais manifestes.

Quelques Proverbial Quilts :

De Sarah Minshall, une citation de Vincent Van Gogh : Je ne sais rien avec certitude, mais la vue des étoiles me fait rêver. Très beau pour un dessus de lit !
 Tu es mon rayon de soleil, tu me rends heureuse quand les cieux sont gris, Cathy de Blueberry Patch

 

Kristine a fait un quilt qui parle, sélectionné au concours des Modern quilts de France Patchwork. Il était bien différent des autres, n’étant pas dans le style épuré et très géométrique des autres quilts.

J’ai toujours aimé la typographie et pour ce premier concours
Modern Quilt en France,
l’idée d’un message s’est imposé à moi.
J’ai souhaité un message simple, coloré, bien visible, et en anglais
pour marquer notre appartenance à un mouvement international.

Kristine

Bee creative modern quilt 2018 Christine Toufflet
Les lettres sont thermocollées puis quiltées pour les maintenir.

Le message comporte un petit jeu de mot, Bee creative,
pour évoquer mon appartenance
à La Ruche des Quilteuses, le blog de Katell.

Kristine

detail 1 modern quilt 2018 Christine Toufflet
C’est un quilt fait de manière artisanale, sans long arm. Une abeille batifole…

Celle qui a lancé l’écriture improvisée piécée est Tonya Ricucci dès les années 1990, elle a beaucoup joué avec les lettres avec ses amies (Bonnie Hunter, Gwen Marston et tant d’autres) et a finalement pu faire éditer sa méthode en 2011. La technique est bien différente de celle en couture sur papier, l’apparence également. Le superbe bonus, c’est qu’on s’amuse beaucoup en créant ces lettres ! Vous pouvez voir de nombreux quilts plus récents sur Instagram @tonyaricucci.

Merci Tonya, nous te devons tant ! C’est toi qui as initié ce grand mouvement des quilts bavards !

Couverture inspirante de son livre qui détaille son idée de créer des lettres en patchwork.

Voici quelques-uns de ses quilts qui parlent :

Variation sur son drapeau, America, Tonya Ricucci

 

Mots de quatre lettres, Tonya Ricucci

 

Sew much Love, Tonya Ricucci : j’adore ce quilt !

La saga des quilts bavards ne fait que commencer !

 

21 réflexions au sujet de “Des quilts qui parlent”

  1. Écrire fait tellement de bien… toutes ces quilteuses l’ont compris.
    Coïncidence ou les grands esprits qui se rencontrent? Hier j’ai lu avec intérêt l’article de La Tulipe qui cite ce livre et s’en est inspirée pour son dernier ouvrage.
    Personnellement, une phrase me trotte dans la tête… il faut que je trouve ce livre pour enfin la transformer en patch.

    J'aime

    1. Quel dommage que nous n’habitions pas plus près ! Vendredi, je vais faire un atelier chez moi à ce sujet, avec quelques amies. Nous gardons les distances quand nous nous revoyons, mais que cela fait du bien de se revoir à chaque fois !
      Le livre est à rechercher dans les puces des couturières, ou à acheter en e-book, je crois qu’il est épuisé… C’est une technique très intuitive, on ne fait jamais pareil !

      J'aime

  2. Encore un bien joli article documenté . Les quilts sont bavards et c’est très bien ainsi, avec ou sans lettre ils ont toujours quelque chose à dire, parfois même à l’insu de celles qui les réalisent.
    Que certains états n enseignent plus l’écriture me désespère, se sont-ils posé la question de l’intérêt de cet apprentissage sur la plasticité cérébrale ? Le but est-il d’avoir des robots ?
    Bonne journée Katell 😀

    J'aime

    1. C’est pour moi aussi une hérésie de ne plus enseigner l’écriture cursive… Phénomène encore marginal qui, j’espère, ne s’étendra pas.
      On n’a pas toujours besoin d’écrire pour transmettre des idées, tu as mille fois raison ! Ces mots, ces phrases piécés ont cependant bien du charme, le bonheur est d’avoir toutes ces possibilités en main !
      Belle journée à toi 🌞

      J'aime

      1. Magnifique article ! Très beaux quilts .
        J’ai une passion pour les lettres sous toutes leurs formes et ai un penchant pour l’écriture cursive associée pour moi à l’enfance .Pourvu qu’elle ne disparaisse pas !
        J’attends de pied ferme notre atelier de vendredi .
        Maïté-BeeBee

        J'aime

      2. En Chine, à force d’utiliser les smartphones, ils ne savent plus écrire le Mandarin… 😦 C’est dommage qu’aux US ils en arrivent là aussi, mais s’ils n’y avait que cela… je suis triste de voir comment le pays régresse par certains côtés !

        J'aime

  3. Merci pour ce bel article Katell !
    Je suis persuadée que les quilts ont toujours reflété les pensées des quilteuses que se soit par le bloc choisi ou les couleurs en fonction de leur histoire ou leur humeur (ceci au XIXè S)…. mais aujourd’hui la parole se libère et elle s’inscrit sur les quilts !! Ce qui permet aux artistes de faire passer de vrais messages politiques ou leur sensibilité par rapport à un sujet précis.
    Ce qui est très bien !! Il faut continuer !

    J'aime

  4. Merci Katell pour ce bel article. Le patchwork est vraiment un moyen d’expression extraordinaire !!! J’aime beaucoup cet aspect « mantra » de ces phrases inscrites sur les quilts !! Cela nous recentre sur l’essentiel et nous redonne de la force je trouve. J’aime beaucoup l’écriture gothique, et cela commence à me donner des idées pour créer !!

    J'aime

    1. Dans tous les domaines, on peut trouver de l’inspiration pour faire un quilt unique qui nous fait du bien pendant sa création puis longtemps après !
      Les quilts à texte sont aussi de très beaux cadeaux, ils n’ont pas besoin d’être immenses pour avoir de la force.
      Bonne inspiration Nadège !

      J'aime

  5. J’ai ce livre Words play quilt, j’ai toujours envie d’écrire, y compris en tissu. Tu me donnes envie de m’y remettre; on s’exprime en créant, mais c’est bien de rajouter des mots.
    du coup, je vais refeuilleter ce livre. Merci. C’est tellement bon de susciter le désir!

    J'aime

  6. C’est grâce à toi que j’ai découvert le livre de Tonia Riccuci et je viens de l’utiliser pour la première fois. Belle coïncidence pour nos articles et les lettres. Quel plaisir de voir tous ces quilts bavards et quelle force ils ont, dans l’amour ou dans les messages « citoyens ». Tes articles sont toujours sources d’apprentissage, de découvertes. Un énorme merci et plein de bises douces.

    J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.