Diabolical Jane

VOS Diabolical Jane

Le modèle Diabolical Jane vous enthousiasme !

 

Je rappelle que ce sont trois amies de la Modern Quilt Guild de Washington DC qui ont admiré un quilt américain anonyme de 190 ans, l’ont baptisé, ont publié leurs inspirations de ce quilt sur Instagram et l’une d’entre elles a eu la générosité de partager les explications sur son blog.

Les trois amies ont chacune un compte Instagram : 
@quirkygranolagirl (Melinda), @chixdigneedles (Jane) et @jessiealler (Jessie)

Les explications sont sur le blog de Jessie : https://jessiealler.com/2016/02/05/diabolical-jane-a-tutorial/

Comme ce modèle suscite votre vive attention à la suite de mon récent article, je vous propose de faire le relai pour montrer vos avancées – car vous êtes nombreuses à vous y lancer !

Si vous souhaitez que paraisse dans ce blog une photo de votre Diabolical Jane en cours, puis fini, écrivez-moi à l’adresse dédiée :

diabolicaljane@gmail.com

Votre adresse mail ne sera jamais divulguée ni utilisée, je supprimerai les messages de cette boite mail au fur et à mesure des parutions sur ce blog*. Merci d’envoyer une photo, si possible de moins de 500 Ko, cela m’évitera d’y retoucher (si c’est du chinois pour vous, envoyez-moi ce que vous avez). Ajoutez le nom ou pseudo que je pourrai mettre en légende. Vous pouvez l’accompagner d’un petit texte que je copierai-collerai.

*la consommation énergétique du numérique dépasse celle de tous les transports aériens (déjà avant Covid, encore + à présent). Plus on conserve des mails, plus on consomme.

Quand j’aurai reçu plusieurs mails, j’en ferai un article. A vos cutters, vos tissus, vos machines à coudre !

Il est évident que ce quilt, vous l’appellerez comme vous voulez, mais nous garderons comme nom générique Diabolical Jane, DJ entre nous, pour respecter et remercier celles par qui ce modèle nous est parvenu.

Si vous le publiez sur Instagram ou autres réseaux sociaux, utilisez l’étiquette #diabolicaljane et éventuellement #laruchedesquilteuses. Je souhaite simplement que ce modèle revive à travers toutes vos réalisations !

Imaginez, au Paradis des Quilteuses,
la fierté de Celle qui vécut il y a 200 ans et créa ce quilt…
Peut-être s’appelait-elle Jane, le prénom le plus courant à l’époque !
J’ai toujours envie d’ajouter un peu de spiritualité
– ou simplement de rêve – à notre art…

Je vous rappelle que vous pouvez adapter la grandeur de votre quilt DJ en décidant de la dimension du carré de base, voir les explications dans mon article. Prenez le temps de bien disposer vos tissus en utilisant à la fois des briques que vous pouvez découper, mais aussi l’ingénieux schéma en PDF de Jessie en fin d’article.

Bon Diabolical Jane !

 

18 réflexions au sujet de “VOS Diabolical Jane”

  1. Ce superbe patch est « diaboliquement » tentant.
    Merci beaucoup de nous le permettre et d’avoir conter son histoire.
    J’espère me lancer dans cette aventure, le « météo » va se terminer.
    Bon dimanche

    J'aime

    1. C’est un modèle personnalisable, j’ai donné les clés dans mon article en français, il y a les schémas sur le blog anglais. Ce n’est pas un modèle difficile pour les habituées du patchwork. Pour les plus débutantes, il faudrait que je demande l’autorisation à Jessie de refaire son tuto, mais cela fait bien 2 semaines qu’elle n’a pas répondu à mon 1er message.
      En étudiant les schémas, cela devrait être possible Nathalie, c’est un quilt spectaculaire mais facile. Bon courage !

      J'aime

    2. Vous pouvez utilisé un traducteur genre Google traduction, la manip n’est pas rapide, car il faut faire paragraphe par paragraphe, mais ça permet de se débrouiller.

      J'aime

  2. J’adore aussi, mais trop de projets en cours qui traînent; je dois être raisonnable! ET puis, les explications, ça me rebute, je dois comprendre seule. Pour celui avec des feuilles paru ici, je me débrouille seule, d’après la photo…………..

    J'aime

    1. Ah elle est bien bonne celle-ci !! C’est d’ailleurs un joli clin d’oeil de l’appeler de son prénom, toi ce serait Diabolical Babeth-Lili ! A chacune de faire comme elle le souhaite.

      J'aime

      1. Coucou Katell,
        Et du coup, on ne pourrait pas le confondre avec le DJ (Dear Jane) 😉
        Et d’ailleurs, pourquoi pas distinguer le Diabolical Jane du Dear Jane en l’appelant DiJ ?
        Amitiés
        Claire

        J'aime

  3. Chère Katell, merci infiniment pour tous vos articles passionnants, excellement documentés et toujours accompagnés de magnifiques photos. Je ne crois pas avoir laissé de commentaire jusqu’à ce jour, ne m’en voulez pas, toujours beaucoup, beaucoup de travail …Mais sachez que vos articles sont toujours attendus avec impatience et lus avec grand intérêt (1ère lecture du matin très tôt avant de démarrer le télé-travail). Très difficile de résister à vos kyrielles de tentations, je ne peux qu’approuver la remarque de Babeth-Lili : ce quilt slendide doit être rebaptisé en « Diabolical Katell »! J’admire aussi votre grand sens de la couleur, cela me manque terriblement, je mets presque plus de temps à choisir mes tissus qu’à coudre les projets…
    Avant de terminer : bien sûr BeeBook a une place de choix dans ma bibliothèque au côté de nombre de vos recommandations.
    Merci merci et encore merci!
    Bonne fin de dimanche
    Catherine

    J'aime

    1. Le Diabolical Katell risque de rester, ah-ha !! Je ne veux cependant pas que les créatrices du modèle pensent que je m’approprie l’ensemble. Malheureusement Jessie n’a pas répondu à mon mail, pour éclaircir la situation.

      Je sais qu’en programmant les articles très tôt (non, je ne suis pas toujours debout à 6 heures !) certaines peuvent en profiter quand tout est encore calme autour d’elles. C’est ton cas, et je suis très émue d’imaginer que je suis dans les toutes premières lectures de la journée !

      Quant à BeeBook, ce fut une formidable aventure. Heureusement que c’était l’année avant le Covid, tout aurait été trop compliqué cette année. J’en parlais depuis 3 ou 4 ans, nous avons bien fait de ne pas attendre une année de plus… Les réunions du vendredi étaient des jours de fête, nous nous montrions mutuellement l’avancée de nos quilts qui allaient devenir les modèles !
      Je me permets de te souhaiter une bonne fête, avec 3 jours d’avance…
      A très vite avec un autre article !

      J'aime

      1. Oh, c’est gentil à toi d’y penser Katell! Les fêtes ont tendance à être plus ou moins oubliées
        et là où j’habite (Allemagne), la coutume n’est pas très vivace les jours ne sont pas les mêmes non plus!). Le 25 novembre est bien ancré dans ma mémoire puisque Papa disait chaque année: « À la Sainte Catherine, tout bois prend racine ».

        J'aime

          1. Tout d’abord Mannheim et Stuttgart (1978 à 1985) et, depuis 1985, Saarbrücken.
            Hamburg, c’est le NÔÔÔRD! Cette ville était aussi sur notre liste, mais le destin en a décidé autrement. Hamburg aurait été pour moi (bourguignonne de souche qui a peur de l’eau et n’apprécie pas le poisson) un profond déracinement.
            Un des quelques avantages de Saarbrücken: la crème fraîche et le Comté (entre autres!) ne sont pas très loin. Et surtout : je peux régulièrement m’évader à la librairie (en période hors confinement, s’entend!).Les visites à la librairie de Sarreguemines, j’adore! C’est ma madeleine de Proust!
            Bonne journée Katell!

            J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.