Histoire du patchwork, Lecture

Patchwork : contre-cultures

Essentiels livres…

Désigner les livres produits non essentiels n’est pas bon signe. Je n’ai pas envie de polémiquer ici, mais vous devinez mon agacement. Enfin, les commerces ont de nouveau le droit d’ouvrir et de vendre ces fameux non-essentiels, tellement mal désignés. Nous restons cependant en confinement, il faut arriver à faire baisser suffisamment les chiffres pour passer une fin d’année en famille réunie et ce n’est pas gagné. Et je sais que tant de personnes ne peuvent toujours pas travailler… Changeons donc de sujet, pour éclairer notre journée.

Aujourd’hui, je me réjouis de vous recommander un livre de patchwork français qu’on peut acheter en librairie ! Cela fait un an que je voulais écrire cet article, mais j’avais bien souvent une actualité à traiter. Cette année est passée tellement différemment de toutes mes prévisions que, presque à son issue, il me semble que je ne l’ai pas vécue.

Patchwork – Contre-cultures, le ton est donné dès le titre et sur la 4e de couverture. Les protagonistes sont les Femmes ! Ce livre est posé sur mon quilt Castelnau (présenté dans BeeBook)

Il s’agit d’un livre assez particulier dont l’éditeur, Jean Poderos, raconte l’histoire en préface. Vous vous souvenez de Jacqueline Morel qui enchantait les pages de Marie-Claire Idées avec des quilts poétiques. A sa disparition, nous étions bouleversées et j’avais écrit cet article en hommage. La famille de Jacqueline, consciente de son impact sur le monde des quilteuses françaises, a ardemment souhaité laisser une trace plus conséquente que de simples présentations de quilts dans un magazine.

Ainsi est né le projet du livre. En le feuilletant, on voit que des doubles pages en fond noir parsèment le volume : c’est ici l’histoire de Jacqueline Morel, illustrée de ses quilts qui accompagnent les tendances que nous avons nous aussi traversées depuis les années 1980. C’est le Portrait de Jacqueline Morel au long cours en neuf parties. Nous parcourons la vie de cette artiste et nous apprécions son sens des couleurs, son goût du travail manuel bien fait, ses talents de dessinatrice et son humanité… Un régal de parcourir ainsi sa vie de quilteuse, et la nôtre en miroir.

Quant aux pages imprimées sur fond blanc, c’est là aussi une très bonne surprise. Je ressens beaucoup d’affinités avec les thèmes présentés par les auteures. Enfin, un livre français qui raconte en détails l’histoire du patchwork dans le monde et sous toutes ses coutures ! Vous y trouverez aussi bien l’économie rurale et le « faire avec ce qu’on a » que les quilts de concours ou le simple loisir, la force des appliqués, la folie des crazy tout comme la symétrie du patchwork en blocs, et aussi les quilts bavards et contestataires, les quilts faits en commun, la sororité… Autant de thèmes auxquels vous êtes habituées, vous lectrices de la Ruche des Quilteuses !

Très bien structuré, l’ouvrage passe en revue de nombreux thèmes que vous avez pu aussi lire ici dans mon blog. Le livre a l’atout majeur d’avoir un déroulement logique, et de plus en plus je ressens la faiblesse de mon blog : comment s’y retrouver dans près de 1 100 articles étalés sur 9 ans ? Il y a bien les rubriques et la magie des liens, mais moi-même j’ai parfois du mal à retrouver un article… Je suis ravie de trouver imprimées en français les idées que j’ai déjà abordées – et bien plus encore ! – avec ordre et logique. Bravo à l’audace de l’éditeur, bravo aux auteures Marie Le Goaziou et Nathalie Bresson !

J’avoue ne pas connaître Marie Le Goaziou. En revanche, Nathalie Bresson est mon amie sur Facebook depuis plusieurs années, ça crée des liens ! Elle a activement participé à ce livre et j’apprécie sa culture encyclopédique du monde des textiles, toujours bien à propos.

C’est donc un livre que je vous recommande sans hésitation. Décembre, c’est le mois des cadeaux, soufflez donc cette idée à vos proches !

Et toujours, lisons…
Katell

25 réflexions au sujet de “Patchwork : contre-cultures”

  1. Merci Katell pour cette belle et bonne idée que je vais susurrer 😉
    J.ai plein de projet grâce à toi… il me faudrait plus d’une vie!
    Amicalement

    J’aime

  2. Katell la tentatrice a encore frappé ! Je veux ce livre, et vite.
    Merci pour ce bel article qui m’offre mon petit bonheur du jour.
    Grosses bises,
    Vive.

    J’aime

    1. Cette fois, tu as la bonté de ne pas m’appeler Katell la Diabolique🙃 … Mais j’ai vu ton DJ, qu’il est beau ! Cela valait la peine…
      Passe un très bon week-end mon amie !

      J’aime

  3. Merci infiniment pour cet article qui met à l’honneur le patchwork et Jacqueline Morel tant regrettée. J’ai parmi mes ouvrages en cours plusieurs tableaux en appliqués à assembler. Je ne m’en lasse pas.
    Belle journée
    Chantal

    J’aime

  4. Merci Katell de cette info. Je garde encore tous les projets de Jacqueline dans un classeur. Une si belle personne!

    J’aime

  5. Merci de nous offrir cette découverte.
    Je vais me l offrir pour Noël et le découvrir avec plaisir au coin du feu
    Belle journée à toi et prends soin de toi et des tiens
    Bisous

    J’aime

  6. Jacqueline Morel et ses jolis quilts pour enfants. Je l’avais rencontrée au salon de l’AEF et j’ai son livre édité par Quiltmania. Quant à Nathalie Bresson, j’ai dans ma bibliothèque un livre écrit par elle sur les traditions du point compté, très bien documenté également.
    Sans nul doute, un titre qui va venir sur ma petite liste de souhaits; j’ai été sage, j’espère que le Père Noël saura m’en récompenser. Bonne fin de semaine !

    J’aime

    1. Cette année, nous avons toutes été sages, de gré ou de force !
      Mon amie Kristine m’a montré ce beau livre sur la broderie signé Nathalie Bresson, oui il est très bien fait !
      Jacqueline Morel est très justement mise en lumière dans ce livre qui est un 2-en-1, l’histoire d’un art et l’histoire d’une artiste.

      J’aime

  7. De ce  » pas  » ! je vais commander ce livre et j’en ai un, à la maison, que j’aime beaucoup :  » le Patchwork ou la désobéissance  » et pour rien au monde je ne m’en séparerai. Réalisé par Claude Fauque , journaliste et Marie-Noelle Bayard, designer textile. Achevé d’imprimer en juin 1993 !

    J’aime

    1. Oui, le livre de Claude Rauque est un classique et sans doute, dans ce nouveau livre, il y a un peu de l’esprit de la Désobéissance ! Mais ce sont des livres bien différents cependant. Nous avons la chance d’avoir ces livres français de qualité.

      J’aime

  8. Encore un bel article! Merci beaucoup. La tentation est grande! mais je cède….et je vais essayer de me procurer ce beau livre, joli cadeau pour Noël…… Très belle fin de journée à vous et à toutes. A très bientôt sans doute.

    J’aime

  9. Je le veux , car comme tu le sais Katell , je suis fan de Jacqueline Morel dont j’ai interprété un bon nombre de modèles .
    J’ai hâte de l’avoir en mains . Je l’ai commandé au Père Noël , pourtant j’ai dit hier que je n’y croyais plus…
    Maïté-BeeBee

    J’aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.