30 ans France-Patchwork, Bee quilteuse, Entreprise, Histoire du patchwork, Modernité

Étonnant recyclage de quilts anciens

Bien sûr, on adore acheter des tissus ! Un jour cependant se pose le problème du recyclage des restes. Pour ma part, je suis rarement à court d’idées pour faire un scrap quilt qui rassemble sans façon des centaines de bouts de tissus disparates, y compris des vêtements, des draps. Mais récemment, une lectrice m’a posé une colle : que faire de blocs orphelins qui n’ont rien en commun ? Elle avait apprécié l’idée de la Voie Lactée dans BeeBook, mais recherche autre chose, car elle a l’habitude de faire beaucoup d’essais de techniques. Je lui ai proposé, sans trop de conviction, d’en faire des pochettes, des coussins… Avez-vous des suggestions ?

Commencer un ouvrage, c’est une excitation et un pari sur notre capacité de le réaliser jusqu’au bout. Mais c’est si long que la motivation peut s’évanouir s’il ne répond pas parfaitement à nos attentes. Selon le tempérament de chacune, il sera fini coûte que coûte, sera mis de côté en attendant ou mis au rancart sans état d’âme, sans doute retaillé ou mis en dos de quilt recomposé. C’est ma tendance. Pour moi, la vie est trop courte pour m’astreindre à finir ce qui ne me plaît plus assez pour y consacrer encore du temps.

J’accepte de laisser tomber un ouvrage
s’il ne m’apporte plus de joie.

Les quilts anciens se vendent très bien aux USA. Les Américains ont la possibilité d’en acheter à des prix très raisonnables. Il doit s’en vendre des dizaines, voire des centaines par jour à travers les USA, car on le sait bien :

Un lit n’est un vrai lit qu’avec un quilt dessus !

On peut en acheter chez des antiquaires en boutique ou en ligne, dans presque toutes les brocantes, ou bien sur le site d’Hannah, Stitched and Found qui, année après année, confirme son succès. Vous pouvez lire l’article où je vous la présentais il y a un an et demi. Depuis, elle a un second enfant, encore tout bébé, et des centaines de nouveaux quilts qu’elle montre sur Instagram et qui sont vendus parfois très vite…

Hannah et ses quilts : trouvailles dans les vide-greniers et brocantes, réhabilitation et revente sur son site.

En France, beaucoup n’apprécient pas la valeur d’un quilt. Ils n’en ont pas la culture. En conséquence, voici ce qui peut arriver :

Ça me fend le cœur ! Une photo-choc pas prise à Marseille par Marius, mais à Toulouse la semaine dernière. J’espère qu’aucune de mes amies quilteuses toulousaines ne reconnaîtra un cadeau fait naguère…

Certains quilts anciens sont en parfait état, d’autres sont partiellement usagés. Sur Instagram défilent les tendances qui se font et défont à la vitesse de l’éclair et une des dernières bonnes idées est d’utiliser des quilts anciens pour en faire… des vestes d’hiver !

La recette : on prend un quilt, un patron de veste, on taille dans les portions de quilts bien conservées, on assemble… et on porte la veste, parée pour les frimas ! Bon, il faut être bonne couturière, certaines vestes ne font pas envie… 

Non, pas de photo de veste loupée, j’ai un minimum de compassion pour les ratages !

Dans la Ruche, nous sommes toujours amoureuses de la veste de Kristine, qu’elle a faite à partir de fat quarters de chez Neelam, avec un tissu déjà matelassé acheté au mètre (qu’on voit à l’intérieur de la veste), un gros grain noir et des brandebourgs :

Au Loto des 30 ans de France Patchwork à Balma (31), nous avions disposé, à droite de la scène, le quilt des 30 ans fait par la Délégation, la veste de Kristine et un petit sac, le tout en tissus Neelam. Nous, on adore !
Dès qu’il fait frisquet , Kristine arrive le vendredi à la Ruche avec sa veste. On espère toujours vaguement qu’elle l’oublie, mais non 🙃

Quant à Caroline, une amie de Kristine, elle a acheté une veste indienne qui lui a tapé dans l’œil :

Le charme du patchwork en veste, un grand classique de vestes made in India qu’on trouve dans des magasins exotiques ou sur certains marchés de plein vent. Celle-ci est particulièrement jolie !

Faire des vestes à partir d’un quilt ancien, c’est le pari de plusieurs jeunes stylistes cette année 2020, et les clients sont là ! La semaine dernière, on pouvait voir notre cher Roderick Kiracofe, collectionneur de quilts et auteur de plusieurs livres essentiels sur le patchwork, porter sa nouvelle veste faite par Reclaimed Fabric :

Très chic Roderick ! (photo Instagram @roderick752)


C’est devenu un véritable phénomène de mode, que le New-York Times a décortiqué dans un article voilà 15 jours. En prêt-à-porter ou même en haute-couture, on avait déjà vu des vêtements rappelant le patchwork traditionnel. Mais la mode actuelle est d’utiliser de vrais quilts anciens, ceux qu’on trouve encore en nombre dans les vide-greniers et dans presque chaque famille, et de tailler dedans.
Sacrilège ?
Pillage de l’héritage des grands-mères ?
Y a-t-il un risque de couper dans de beaux quilts qui pourraient avoir leur place dans un Musée ? La réponse de la styliste Rebecca Wright est qu’elle ne prend que des quilts à sauver de la poubelle. Ainsi, la démarche a un sens, c’est une réhabilitation de matière première, un recyclage malin.
Mode éphémère ? On verra bien ! Mais si la veste est bien faite, elle durera de longues années. Elle changera peut-être de propriétaire, mais elle continuera de tenir une personne au chaud.
D’autre part, la demande de vestes est si forte qu’on commence à faire faire des quilts à Haïti (main d’œuvre bon marché) avec des tissus vintage POUR en faire des vestes… Un vrai phénomène de mode, je vous le disais bien !

Get a hippy look with a Quilt Coat! The New-York Times, 16/11/2020

La plupart des plus belles vestes en quilt vues sur Instagram proviennent du même compte @psychic.outlaw, même si l’offre est très variée. Rebecca Wright, qui aime les bandanas, les quilts et les vêtements un peu fous, a créé l’année dernière sa société Psychic Outlaw et a embauché cette année 13 personnes. Outre de formidables robes d’été en bandanas, elle peut vous faire une veste à partir d’un de vos quilts, ou d’un de sa collection. Vous n’imaginez sans doute pas ce que cela peut rendre, alors voici des photos !

Voici Rebecca Wright, la jeune modiste texane avec une de ses créations en bandanas.
Psychic Outlaw – Star of Texas
Psychic Outlaw – Anneaux de mariage
Psychic Outlaw – Points de croix
Psychic Outlaw – Pinwheel
Psychic Outlaw – Assiette de Dresde ensoleillée
Psychic Outlaw – Étoiles à 8 pointes
Psychic Outlaw – Kansas Trouble
Psychic Outlaw – Calico Starburst
Psychic Outlaw – Ranch Style
Psychic Outlaw – Confetti

C’est un petit aperçu de ses créations. Chaque veste est évidemment une pièce unique.

Faire une veste à partir de blocs orphelins,
voilà qui peut séduire ma correspondante,
c’est aussi une idée pour des tops pas finis,
en ne quiltant que les parties utiles pour la veste.
Osons les vêtements qui se remarquent,
les couleurs qui claquent, les recyclages innovants
sans nécessairement tailler dans nos plus beaux quilts !!!… 
Et ne donnons pas l’excuse de notre âge,
au contraire restons jeunes grâce à notre allure unique !

Katell

Vêtements Psychic Outlaw – Photo Shelby Rahe

49 réflexions au sujet de “Étonnant recyclage de quilts anciens”

  1. Étonnant, ce recyclage de quilts. Ton article, Katell, est très instructif. Merci pour toutes ces informations.

    J'aime

  2. On aime ou on n’aime pas, toujours est il que c’est magnifique. Quand j’ai commencé le patch année 1990, les vestes parchwork étaient à la mode. Avec des blocs orphelins on peut faire un livre textile, c’est ce que je fais en ce moment, un recueil de technique.

    J'aime

  3. Pour les blocs orphelins, il y a quelques années je les ai utilisés pour confectionner la housse de transport de ma machine à coudre : c’est du boulot, mais j’ai toujours mon petit succès quand je l’emporte en révision !

    Côté veste, j’adore l’idée mais je ne me sentirais pas le cœur de tailler dans une de mes courtepointes. Cela dit si j’avais la chance d’en trouver une dans une poubelle je reconsidérerais la question !
    Bonne journée Katell

    J'aime

    1. La housse de machine séduira peut-être celle qui recherche de bonnes idées !
      Ma fille a un quilt qui a beaucoup vieilli, je le lui avais fait pour sa rentrée en 6e. Ces éventails quiltés finiront peut-être un jour en veste, si j’en ai le courage !

      J'aime

  4. Super. Je suis preneur pour n’importe laquelle des vestes présentées ! Et je trouve l’idée du recyclage très bien pour redonner vie à des ouvrages trop abimés pour être encore utilisés tel quel. Par contre la photo de la poubelle m’a scandalisé et m’a rappelé l’histoire d’une quilteuse du club qui avait offert une belle pièce à une amie et qui l’a retrouvé quelques temps après chez cette amie en couverture pour le chien ….

    Aimé par 1 personne

    1. Ça me conforte dans l’idée que j’offre un quilt ou autre petit ou grand ouvrage (tricot, broderie, cartonnage) qu’à une personne qui reconnaît la valeur du cadeau

      J'aime

    2. Ah j’ai bien souvent entendu ces histoires véridiques de quilts qui atterrissent dans les garages ou les couffins de chiens… J’ai fait plusieurs quilts simples pour chiens je dois dire, ainsi je fais plaisir à la maîtresse et elle n’utilise pas ses propres quilts !! Mes deux filles ont en tout 5 chiens et 0 enfant… pour le moment !

      J'aime

  5. Une histoire que j’ai vécu, avec mon club, on avait confectionné un quilt  » Ice Cream Palour de Diana Lodge  » ainsi que des bricoles pour une tombola notre but était aussi pour attirer de nouvelles adhérentes. La nouvelle adhérente nous a raconté comment à fini ce merveilleux quilt que nous avions confectionné avec amour et joie. Donc son amie qui l’avait gagné pour 10 Francs de tickets, la mise dans la niche du chien… on était bien triste et écoeuré après tu imagines
    Les sommes récoltées sont allées à l’association des Roseaux pour enfants atteints du cancer

    J'aime

    1. Les tombolas et les cadeaux à des personnes que je dirais non éduquées à la valeur et la beauté des quilts conduisent à ce genre d’aberration… Des quilts pour chien avec des restes, c’est bien, mais pas de petits chefs d’oeuvre !

      J'aime

  6. C’est dans le même esprit que la quilteuse Américaine Cindy Needham fabrique ces jolis ‘Little Girls’ du morceaux de linge de table etc, quelquefois déchiré, usé et elle crée des ouvrages d’art avec.

    J'aime

    1. L’art du recyclage est admirable en art textile. En France, je suis très admirative de Cécile Milhau, de Nadine Levé, d’ Anne Gailhbaud… et bien d’autres !

      J'aime

  7. J adore l idée de ce recyclage de quilts ,et d utilisation de blocs orphelins.je me suis toijours posé la question après la perte d une amie proche,du devenir de ses quilts…A quand une fondation en France pour récupérer les merveilles de certaines avant qu elles ne finissent a la poubelle comme à Toulouse….merci katell pour tous ces articles aussi passionnants les uns que les autres

    J'aime

    1. Cécile Milhau a commencé un Conservatoire des arts textiles en Occitanie, à Lacaze dans le Tarn. Au niveau national, cela pourrait être une mission d’une entreprise comme Bohin, rescapée de la désindustrialisation française. Il y a tant de choses à entreprendre effectivement !

      J'aime

  8. J’adore cette idée de veste matelassée (cela me rappelle mes 15 ans lorsque c’était à la mode et que ma mère m’en avait cousue une…). Je suis preneuse de tout patron pas trop compliqué. Ce pourrait être une idée pour la Revue ??

    J'aime

    1. Quelle bonne idée ! Moi je suis incapable de fournir un patron de veste, mais nous avons certainement une adhérente capable de proposer cela à la rédactrice en chef ou la responsable des modèles. Leurs adresses mail sont sur le site FP et dans la revue 😊

      J'aime

      1. celle de la poubelle a bien du trouver preneuse !!!
        oui, oui, un patron please ! Moi j’ai une veste indienne un peu usée et à élargir …. Dans les modèles j’en ai repérées avec une bande (de boutonnage) au milieu. C’et une idée !

        J'aime

  9. C’est magnifique et bien documenté comme d’habitude, merci!
    En faisant du tri parmi mes scraps et mes blocs orphelins je me suis dit que j’allais faire des mug rugs, bcp plus modestes ! C’est toujours utile pour poser sa tasse et son cookie à côté d’un ordinateur ou du fauteuil ou on brode… ça peut faire un petit cadeau rapide recup’ …

    J'aime

  10. Cette photo de la poubelle à Toulouse me fend le coeur. J’espère au moins qu’une personne SDF aura pu la récupérer avant qu’elle ne parte …
    Quant au recyclage, je pense aussi aux canevas récupérés et recyclés, notamment par Cécile Franconie. Lors d’un salon du PAF de Nantes, il y avait même une méridienne et un tapis réalisés avec ces tapisseries. Et beaucoup en font des sacs.

    J'aime

  11. Toutes les vestes dont splendides! On ne va quand même pas faire un quilt pour qu’elle nous le transforme en veste! quoique 😉 Elle magnifie vraiment les quilts anciens! Merci Katell!

    J'aime

    1. Florence de Pibrac avait fait un quilt en chemin de l’ivrogne pour couper dedans et fabriquer un superbe nounours… Alors pourquoi pas une veste ?
      Dans notre domaine, ne rien d’interdire, on a assez de contraintes, surtout cette année, comme se signer un droit de sortie de chez soi 🙃
      Belle journée de pleine Lune à toi !

      J'aime

  12. Très bel article.
    Personnellement , j’ai découvert un de mes quilts dans la cave de mon frère , sur son tas de bois ; d’autres dans des placards chez des amis .

    Une connaissance a retrouvé ses quilts donnés à sa fille en train d’être vendus par son petit fils dans un vide grenier .Elle les a tous rachetés .

    J'aime

    1. La vie étonnante des quilts… Pour certains, ce n’est qu’une couverture, à mettre sur un lit comme sur un tas de bois. Ils n’imaginent pas le choc que ça peut nous faire, nous qui y avons mis tant de temps, tant d’amour…

      J'aime

      1. Cet article et tous ces commentaires m’ont chamboulée .Je suis HORRIFIEE qu’une quilteuse ou une amie de celle- ci reconnaisse ce patchwork qui orne une poubelle . J’espère aussi qu’il va réchauffer un SDF.
        Je connais ,entre autres, l’histoire d’un quilt posé sur le haut d’un canapé en plein soleil  » pour protéger celui-ci que le soleil avait décoloré ».
        Je suis fan du recyclage en tout genre ( surtout ne jeter que quand on ne peut plus rien faire ) et admire l’ingéniosité des unes et des autres pour transformer un quilt en vêtement .
        Mais autant j’arborerais volontiers la veste de Christine , de Caroline ou de Roderick et la robe de Rebecca , les autres vêtements me semblent difficiles à porter à part pour Carnaval .
        Continuez à donner des idées de recyclage de blocs orphelins !
        De temps en temps j’en récupère dans les miens pour fabriquer une pochette , un sac pour mes petites-filles .
        Maïté-BeeBee

        J'aime

    2. C’est un grand honneur pour le tas de bois , une insulte pour toi .
      Rachat de ses propres quilts ? Cocasse , mais je crois qu j’en serais capable .
      Maïté-BeeBee

      J'aime

  13. pour faire une veste, prendre un patron du commerce ou une veste que vous portez et couper un patron de cette veste sur du papier puis couper les pièces correspondantes dans le patchwork ou les chutes de tissu .j’ai réalisé une veste avec des chutes de lainages de couleurs assorties. on me dit qu’elle est originale et je la porte depuis de nombreuses années.
    je n’offre pas de patchwork ni de broderie ou autre à des personnes qui n’apprécient pas le travail manuel, un objet « industriel à 4 sous  » leur fera le même effet!!! les goûts et les couleurs…

    J'aime

  14. Avec les blocs orphelins, on peut faire des sous-verres, des fonds de plateaux et suivant les couleurs (rouge/vert pour Noël) et couleurs vives : des guirlandes pour les fêtes en plein air accrochées aux arbres ou dans la maison, si ce sont des petits blocs : des couvertures de poupées ou des mini quilts, des maniques pour la cuisine…

    J'aime

    1. Certains de mes blocs orphelins ont fini en étiquette au dos d’un patchwork quand il est uni .
      J’ai donné aussi des blocs et j’en ai récupéré que j’ai immédiatement recyclés .
      RIEN NE SE PERD , RIEN NE SE CRÉE , TOUT SE TRANSFORME.
      Maïté-BeeBee

      J'aime

  15. Super article! J’avais ramené des USA un adorable nounours taillé dans un quilt. Les vestes patchwork étaient à la mode dans les années 90 (Le Rouvray avec Cosabeth Parriaud, La Bonne Renommée). Dans celles que tu montres, les plus faciles à porter seraient celles aux couleurs pastel, plus douces à l’oeil. J’aime l’idée de réutiliser un vieux patch mais il ne faut pas se tromper en coupant ;o))) Bravo pour ton travail sur ce blog. Bon Avent!

    J'aime

  16. aurons-nous le courage un jour de découper nos quilts ? nous avons eu un aperçu de cette tendance américaine l’an dernier lors du festival aigu’illes en luberon: Marty-O a présenté un magnifique travail de customisation et détournement. mille mercis pour tes posts chère katell.
    bsbsbs eee

    J'aime

  17. Ouch… la photo du quilt dans la poubelle…. !!
    C’est une idée qui fait son chemin en ce moment et je crois bien qu’il y a quelques années (pas beaucoup 2 ou 3) Edyta Sitar avait lancé ou relancé l’idée !!
    Se faire une veste sans manches pour montrer son appartenance à son club lors de JA… 🙂

    J'aime

  18. Magnifiques ouvrages ! Bravo !
    C est vrai qu’il y a une pression pour être dans les normes d idées de certaines personnes !
    D où les harcèlements déjà sur les très jeunes enfants !

    J'aime

  19. bonjour, merci pour vos articles tellement intéressants. je recherche un article que j’avais lu il y a quelques années dans lequel on racontait comment des hommes aux USA partis chercher du ravitaillement en hiver avaient réussi à avancer sur la neige trop épaisse en marchant sur les quilts qu’ils avaient emportés pour se mettre à l’abri du froid. Est-ce que cette histoire vous dit quelque chose? J’aimerais pouvoir la retrouver. merci d’avance pour votre aide. au plaisir de vous retrouver au travers de vos écrits M Hélène ROYFE

    J'aime

    1. Malheureusement, je ne sais pas, mais peut-être une autre lectrice… Je vais tout de même rechercher, l’histoire est si belle !
      Merci Marie-Hélène, bonne journée !

      J'aime

  20. Bonsoir Katell, Quel belle présentation, une fois de plus .Merci. Il est temps de vous souhaiter de bonnes fêtes de fin d’années.Amicalement .Marie-Jeanne

    J'aime

  21. magnifique idée de nous faire part de cette tendance américaine. Voilà une nouvelle piste à explorer. Bonnes fêtes de fin d’année Katell.

    J'aime

  22. Bonjour Katel. Meilleurs voeux pour cette année qui sera surement spéciale mais que nous espérons tous avec de bonnes solutions (médicales, professionnelles, évènementielles etc). J’ai hâte de vous lire. Cordialement. Teechou

    J'aime

    1. Merci Teechou, personne ne sait encore ce que nous réserve 2021… mais nous espérons trouver les bons chemins !
      Je reprendrai ce blog probablement la semaine prochaine, les liens amicaux commencent sérieusement à me manquer !

      J'aime

  23. Merci Katell pour l’info . Je m’inquiétais de ce si long silence et je serai heureuse de lire vos articles … et peut-être de vous retrouver dans un salon au cours de cette nouvelle année , on peut rêver !
    Amicalement
    Annie

    J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.