Bee quilteuse, Modernité

Au Bonheur des Abeilles / Étoiles de la mémoire

Après le décès de sa chère maman à l’automne, Chantal a reçu de son père quelques tissus, souvenirs textiles d’une femme qui aimait coudre. Qu’en faire ? Des étoiles, c’était le symbole qui convenait. Ce vendredi, Chantal nous a apporté son quilt terminé qui lui tient fort à cœur, un quilt de mémoire.

⭐⭐⭐

Les Memory quilts sont très appréciés aux USA, certaines quilteuses s’en font une spécialité. Le but est de garder, sous forme de quilt, des souvenirs de ceux qui sont partis. J’ai déjà parlé des passage quilts faits par Sherri Lynn Wood, ici aussi. Récemment, mon amie LeeAnn en a fait deux, l’un en souvenir de deux amies récemment disparues, l’autre avec les tee-shirts de l’une d’elles, Laura, pour sa fille et ses petits-enfants.

Vie, Mort et Mémoire, Life, Death and Memory de LeeAnn Decker, est un bloc géant d’1,60 m de côté, avec un tissu fleuri utilisé alternativement à l’endroit et à l’envers. En souvenir de deux chères amies disparues récemment. Coudre ce top a agi comme une thérapie. Photo @niftyquilts
Les T-shirts de Laura, LeeAnn Decker, top tout juste fini, coupé et cousu de manière improvisée avec la méthode  expliquée par Sujata Shah dans son livre Cultural Fusion Quilts. Photo @niftyquilts
La matière première du quilt ci-dessus : les tee-shirs de Laura avant découpage. LeeAnn a gardé certains endroits tachés, usés, signes de Laura en vie. Photo @niftyquilts

Chez LeeAnn dans l’État de Washington, les rencontres entre quilteuses sont toujours interdites malgré les vaccinations avancées, tout reste virtuel via Zoom, les réunions de sa Modern Quilt Guild locale comme les stages. Tout est très bien organisé, mais l’impatience est grande de pouvoir se revoir « en vrai » ! Alors là-bas aussi, les quilteuses espèrent le retour des rencontres et des expositions en septembre ; en attendant, elles sont prolifiques pendant ces temps de repli sur soi. Les expositions des prochaines années seront denses !

⭐⭐⭐

Pour Chantal, la même pulsion de thérapie par le patchwork et de quilt-mémoire l’a conduite à choisir un bloc d’étoiles irrégulières. S’inspirant d’articles vus sur le Net (ici et), elle a développé sa propre technique de superposition et de coupe, plus improvisée et « sauvage » qu’à l’origine, pour arriver à un résultat qui m’a plu au premier regard :

Des tissus trouvés chez sa maman, associés à quelques tissus de son propre stock, de forts contrastes clair-obscur…

J’ai tellement aimé ce bloc que j’ai proposé à Chantal de nous faire un atelier vendredi dernier :

Après les deux premières coutures, on obtient un tipi ! Ce sont des coupes sans mesure et sans gabarit, mais avec beaucoup d’amusement !
Après cette démonstration, nous étions toutes en train de rêver à notre prochain quilt aux étoiles avec des pointes folles… Des blocs que Gwen Marston aurait beaucoup aimés, d’après LeeAnn qui la connaissait bien !

Le quilt de Chantal est splendide :

Étoiles de la Mémoire, Chantal Bommier
La nuit qui a suivi était la dernière avant la Nouvelle Lune, émotionnellement perturbante ; j’ai eu un sommeil léger et agité, avec une envie folle de commencer dare-dare un quilt d’Étoiles de Chantal ! Nous avons échangé nos impressions sur WhatsApp le lendemain, plusieurs Abeilles ont effectivement déjà fait d’autres étoiles dès le matin… Ah, Passion, quand tu nous tiens !

LA surprise : le dos !

On ne sait quel côté préférer…
Maxi-bloc des Marches du Palais, qui rappelle Hourglass de LeeAnn d’après un quilt de Gee’s Bend, mais aussi le 1er quilt-mémoire montré plus haut. Amusante synchronicité, elles ne se sont pas concertées mais ont fait en même temps un maxi-bloc souvenir, avec 8 500 km de distance !

Faire un quilt de mémoire est un concept glauque de premier abord, tant notre société veut gommer la mort. Mais l’expérience prouve que c’est une thérapie pour celle qui le fait, et un cadeau inestimable pour les destinataires.

Chantal a offert ce quilt à son père samedi, il l’a accueilli avec beaucoup d’émotion ; pour Chantal, faire ce quilt fut d’abord troublant, puis elle a perçu un apaisement intérieur : sa mère aurait aimé ce quilt.

Prenons soin de nous et de nos proches,
Katell

31 réflexions au sujet de “Au Bonheur des Abeilles / Étoiles de la mémoire”

  1. Merci pour ce partage très émouvant! J’ai les larmes aux yeux en lisant votre article. J’avais gardé des vêtements de mes parents pour faire un quilt, mais je n’arrivais pas à les utiliser! ( trop de souvenirs) Le quilt des étoiles est formidable de beauté et de sens! J’adorerais essayer ! Merci et bonne et douce journée

    J’aime

    1. C’est beau, c’est émouvant… C’est tout Chantal.
      Plutôt que garder les vêtements en vrac, on peut les offrir à des associations, pour les vêtements encore portables. Mais l’idée d’un quilt peut cheminer, lentement, et aider à faire son deuil. La décision est éminemment personnelle.

      J’aime

  2. I really like this version of the stars, with only two prints/colours in each block. I read the instructions for techniques 1 & 2, but can’t figure out how to cut and order the sewing of the blocks so you get this outcome. Can you explain!

    J’aime

      1. Thankyou. I read that but was hoping there was a way of cutting and sewing a light/dark/light/dark/light/dark stack to speed things up 🤪🤣

        J’aime

  3. À l’endroit, ce ciel d’étoiles est un magnifique hommage à sa maman ! Et au dos…un long corridor menant à une porte (🌟) qu’elle a franchi….. Imprégnés de sentiments, ils sont précieux ces quilts cousus au fil des heures, tristes ou gaies, de vrais (coffrets à) trésors ! Belle journée à toutes les quilteuses, et quilteurs !

    J’aime

  4. Au deces de mon papa ,j ai récuirepéré les chemises en flanelle de mon papa.J ai mis 17 ans à me décider à en faire quelque chose et puis je ne sais pas si c est le confinement ou cette pandémie qui m a fait penser que nous n etions que peu de choses sur cette planète…j en ai un fait un joli rag quilt que je mets tous les soirs sur mes genoux en cousant mes petits points…merci katell pour ce très bel article

    J’aime

    1. Nadine, cette période nous fait réfléchir et mettre nos vies en perspective. Cela ne m’étonne pas que cela ait déclenché en toi cette pulsion de création. Chaque soir, tu as une pensée pour ton père… C’est magnifique.

      J’aime

  5. Quel magnifique ouvrage ! Et quel chance avez os eu de pouvoir avoir une démonstration pour la réalisation de ce bloc étoile original. n’et il pas possible de proposer un tuto dans les Nouvelles du Patchwork ? A moins qu’il existe un ouvrage dans lequel est décrit la réalisation de ce bloc ? j’avoue qu celui-ci me plait beaucoup.

    J’aime

    1. Avec les photos du blog américain, on comprend comment faire quand on a déjà pratiqué les coupes improvisées en superposant les tissus. C’est le même principe, par exemple, que les sapins expliqués dans mon livre BeeBook.
      Bons essais !

      J’aime

  6. J’avais acheté, il y a un bon moment, à New-York, un tissu avec des têtes de mort mexicaines, très colorées sur fond noir, que j’avais complété avec des grosses têtes de mort sur fond blanc. Un quilt destiné à ma belle-fille qui avait une attirance tout particulière pour les têtes de mort.Mon fils et elle se sont séparés avant que le Quilt soit terminé et sa passion pour les têtes de mort s’est éteinte, je me retrouvais donc avec un Quilt pas fini, dont je ne savais trop que faire. En juin dernier, je n’avais plus de projet main, en cours, j’ai décidé de reprendre ce patchwork et de finir de le quilter. À la même période, j’ai entamé le livre «  Le test » de Stéphane Allix qui est une enquête sur la vie après la mort. Début août, ma maman partait pour cet ailleurs qui nous intrigue tant. J’y ai vu des signes. J’ai terminé ce Quilt, je l’ai intitulé « Après le 8 août 2020 ». Petite précision, le nom du tissu est
      « Fiesta » ! Il est sur mon canapé et sur mes genoux quand il fait trop frais le soir. Ces quilts chargés d’émotions et de symboles sont les plus beaux.

    J’aime

    1. C’est probablement un tissu de Tula Pink sur la tradition mexicaine de défier la mort avec des têtes de mort, y compris en confiseries !! Un Jour des Morts joyeux, voilà qui est bien éloigné de nos habitudes…
      Je connais ce livre et les expériences de Stéphane Allix, c’est bien troublant. Et son épouse est tout aussi intéressante (Natacha Calestrémé). Il y a de quoi réfléchir hors cadre, hors culture et élargir sa vision de la vie comme de la mort. Moi aussi, je suis très attentive aux signes.
      Merci pour ces confidences, que Fiesta continue de vous réchauffer le corps et le cœur !

      J’aime

  7. Très touchant de faire un patch en souvenirs de sa maman, et avec les vêtements personnels.
    Je pense que tous les patchworks que nous créeons un moment donné, sont issus, cousus dans le présent pour que les souvenirs durent,: en les portant sur nos genoux, s’enroulé dedans., comme le font nos enfants ou les personnes qui nous aiment. Ce n’est pas qu’un bout de tissu, il y a une âme. » Bonne reconstruction « à Chantal .

    J’aime

  8. Je viens de réussir à faire une paire d’étoiles … J’ai choisi comme Chantal de les faire bicolores et j’ai suivi la technique 1 de jmday.com que vous indiquez plus haut, je suis partie de deux carrés de 25 cm et ai obtenu deux blocs de 20 cm. Merci d’avoir partagé cette idée!

    J’aime

    1. Ah bravo ! Je pense vraiment qu’on peut les réussir avec les photos du blog. Et surtout, on se mélange moins les pinceaux avec 2 tissus. De plus, le résultat est plus beau car plus net d’après moi (et pourtant j’aime les scrapquilts).
      J’espère qu’il y aura d’autres essais parmi les lectrices !

      J’aime

  9. Ces étoiles pâtissent vivantes et dynamiques …
    Pouvez vous nous donner la marche a suivre et les détails de coupe et montage de cette étoile ??
    Merci pour tous les articles que je lis avec beaucoup de plaisir et intérêts.
    Catherine.

    J’aime

  10. J’ai terminé un petit top de 16 étoiles dansantes et un peu folles. C’est finalement très simple, il suffit d’essayer. on ne voit pas tout de suite où on va, mais si on suit les indications du site que vous donnez, dès la première paire d’étoiles, on comprend et on ne peut plus s’arrêter!

    J’aime

  11. Des étoiles plus scintillantes que jamais qui ont l’air de vasciller dans la nuit noire et gagne de haute lutte leur place et leur pérennité…
    Vraiment un joli modèle tout en délicatesse et en finesse
    Bravo à la créatrice
    Veronique

    J’aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.