Amitié, Betty en France

Voyage textile : African Sun en Floride

Le recyclage de tissus est une nécessité depuis la nuit des temps ; ce n’est que depuis quelques décennies qu’on se permet de jeter des bouts qui ne sont pas complètement usés, et encore, seulement dans certains foyers. Chez les quilteuses, on fait tourner le commerce des tissus mais on recycle aussi ! Quand on allie bouts de tissus et chaîne d’amitié, c’est le bonheur, et en bonus sont apparues des coïncidences qui n’en sont sans doute pas…

Ma très chère Betty est de nouveau au cœur de l’histoire d’aujourd’hui. Ses premiers pine cone quilts étaient faits de divers tissus comme du linge de maison et des restes de partout, puis elle a acheté des harmonies de tissus de patchwork pour tous ses autres quilts. Curieusement, dans son État, la Floride, elle ne trouve quasiment pas d’authentique tissu africain en wax – plutôt des inspirations faites dans les Caraïbes, mais ce n’est pas pareil ! Et quand elle était venue en France, elle m’avait dit qu’elle aimerait bien avoir des chutes de ces tissus que nous affectionnons nous aussi…

Nous sommes quatre Abeilles à, soit avoir vécu en Afrique noire, soit y avoir de la famille, et nous avons de beaux souvenirs liés aux personnes qui y vivent. et bien sûr un attachement à ces tissus hauts en couleurs, dont nous conservons le moindre bout. A présent, c’est surtout Andrée qui nous fournit : grâce à sa belle-fille, nous avons reçu, ces dernières années, beaucoup de petits et grands métrages du Cameroun, trouvés chez des couturières de Yaoundé.

L’entrée dans une nouvelle décennie, ça se fête ! Betty a franchi un cap (qu’on digère parfois un peu difficilement !) ce printemps. Notre cadeau d’anniversaire, fait de métrages et de chutes de Wax du Cameroun, était accompagné d’une carte signée de nous toutes, illustrée d’un quilt de mon autre Sister américaine, LeeAnn. Il a tardé à partir en raison du confinement mais est finalement bien arrivé en Floride le 2 juin. Dès lors, Betty a eu de nouveau la fièvre du pine-cone avec un travail soutenu chaque jour – ni le temps, souvent tempétueux, ni ses crises de goutte, ni le covid ne l’incitaient à sortir de chez elle…

Fièvre du découpage de centaines de carrés, puis choix d’un bon drap pour le fond :

De nombreux souvenirs lui sont remontés à la surface en touchant ces tissus : son séjour en France en 2018, mais aussi ceux en Afrique de l’Ouest en 1986 et en 2009. Trois continents liés par des liens complexes historiquement, mais tout beaux et simples pour nous : fibres textiles et fibres amicales forment notre étoffe unique ! Et un nouveau pine cone quilt voit le jour, grandit et s’épanouit sous les doigts de Betty :

Toujours plus beau, au fil des jours !

C’est l’accord parfait avec une statuette africaine.

Pour la première fois, Betty choisit de terminer son Pine cone quilt en forme de rond, comme nous en avions faits ici ; nous les lui avions montrés et elle avait beaucoup aimé !

C’est drôle de voir qu’on dirait des tartes, des quiches, des pizzas ! Mais non, ce sont nos chers pine-cones ! Et voici donc celui de Betty, en cours de finition :

Fini !

Le dernier fil coupé, Betty se sentit apaisée, avec un sentiment d’accomplissement et de plénitude. Ce n’est qu’en demandant à son mari la date du jour qu’elle fit le rapprochement : ses amies de France lui avaient envoyé ces tissus pour son anniversaire, et elle a terminé ce quilt le jour-même de l’anniversaire de sa chère maman trop tôt disparue… elle sentait sa bienveillante « présence » approuvant l’union de l’Europe, l’Afrique et l’Amérique par le biais de l’amour des textiles…

Ce que Betty ignorait, c’est que ce jour-là, j’ai parlé plusieurs fois d’elle, on me demandait de ses nouvelles, car elle laissa un souvenir impérissable en Occitanie ! Le 27 juin était aussi le jour de notre exposition à Lacaze… Ces coïncidences ne doivent sans doute rien au hasard, les connexions par-delà le temps et l’espace sont fréquentes entre nous !

African Sun, Betty Ford-Smith, 27 juin 2021

Après ce soleil rayonnant d’émotions, nous verrons des quilts solidaires dans le prochain article.
En attendant, quiltez de tout votre cœur !
Katell

25 réflexions au sujet de “Voyage textile : African Sun en Floride”

  1. Magnifique ! Des tissus incroyables !
    Très belle histoire de transmission sur les ailes des Abeilles !
    Bravo Betty !!!
    Katell , peut-être aurez-vous le livre de fabrication des pine cône à St Marie aux Mines ?

    J'aime

    1. Il n’y a pas de livre sur les pine-cone traditionnels, du moins… pas encore ! En revanche, Quiltmania a édité avec Rachaeldaisy un très beau livre avec d’autres techniques de pliage. Dans mon livre BeeBook je n’ai pas inclus cette technique, déjà expliquée dans la revue Les Nouvelles.
      D’autre part, il m’arrive de faire des stages sur cette technique apprise avec Betty !

      J'aime

  2. Quelle splendeur ces quilts. simplement en les regardant on ressent beaucoup d’émotion. J’ai pour ma part quelques tissus venant d’Afrique du Sud et autres régions. Je peux vous les donner. Pascale

    J'aime

    1. C’est très généreux Pascale ! Si cela se concrétise, nous pourrons les envoyer à Betty😊
      Espérons que le Salon des loisirs créatifs se fera à Beauzelle, nous pourrons nous y rencontrer !

      J'aime

  3. quel magnifique hommage à betty, une belle personne et une femme magnifique que j’ai eu la chance de rencontrer à white springs FL il y a 3 ans. nos échanges m’on t inspirée et incitée à m’inscrire à un atelier avec rachael daisy, une de ses disciples, à penrith an australie. merci katel pour tous vos articles, si enrichissants et ouverts sur le monde. bsbsbs eee

    J'aime

  4. Je suis née au Cameroun, j’y suis retournée. Jusqu’à la découverte de l’Inde, mon cœur avait la fibre africaine.
    J’adore le wax; c’est même une catégorie de mon propre blog!!
    ET j’adore ces pine cone quilt. J’ai ici aujourd’hui (comme toujours ) de quoi me régaler!

    J'aime

  5. Encore une belle page à déguster, pleine de vie, d’amitié, les liens du fil vont parfois très loin, ils passent les frontières et les océans sans problème.

    J'aime

    1. Il faut dire que grâce à internet, nous avons été mises en contact par LeeAnn, et toujours grâce à ça aussi, nous pouvons entretenir nos liens… Quel changement dans nos vies que cet outil !!

      J'aime

  6. je suis née en Côte d’Ivoire, pas restée longtemps pour cause de maladie, mais mes parents y ont vécu plusieurs années, et leurs souvenirs, leurs récits ont marqué ma vie; et bien sûr j’adore le wax; alors je suis en admiration devant ce pine cone; bravo à Betty

    J'aime

    1. Isabelle, je me souviens que tu me l’avais déjà dit, et nous savons que nous n’y étions pas à la même époque… Mais ces souvenirs joyeux restent avec l’attachement à tant de personnes rencontrées là-bas !

      J'aime

  7. Katell, I just discovered by clicking a picture you can see a larger version.Wow
    Thank you ladies for all the touching memories and comments. Another surprise was how easy the wax fabric can be sewn by hand and how the joyful colors can lift ones spirit.
    This piece spoke to me like the chatty quilts but without letters when the circle was done.
    Love to all and stay well.

    J'aime

    1. Wax fabrics can be rather stiff, I was bothered about your fingers! But most of them are easy to sew and you managed to make another masterpiece and a new link between us.

      Today is Friday, the Bees are gathering, and you will be in spirit with us dear Betty!

      J'aime

  8. toujours de belles histoires d’amitié comme je les aime et si bien écrites. Merci pour le partage.

    J'aime

  9. Bonjour, je ne suit pas fan de cette technique, mais en voyant tous ces beaux ouvrages et en lisant l’histoire que vous savez si bien raconter, cela m’interpelle et me fait penser a une grande chaine humaine. Merci a vous , si un jour j’étais conviée a participer a un ouvrage ainsi, je me laisserai tenter avec plaisir. Bonne continuation a toutes
    Monique

    J'aime

    1. Un jour, peut-être…
      C’est vrai qu’au-delà de l’esthétique, je suis extrêmement attachée aux pine cone quilts en raison de cette fabuleuse chaîne d’amitié et, comme avec les quilts anciens, nous sentons une connivence avec les quilteuses qui nous ont précédé. C’est aussi ça, la richesse du patchwork, avec ses multiples facettes !
      Merci Monique, pour ce très gentil message.

      J'aime

      1. oh surtout merci a vous de nous faire voyager dans cet incroyable monde du patch , je me souviens de votre conférence a une JA a côté de Bordeaux

        J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.