Sur ma table de nuit/1

J’aurais aimé partager mes impressions de lecture dans un blog littéraire, mais c’est très chronophage et j’ai déjà ce cher vieux blog de la Ruche des Quilteuses ! Alors voici une nouvelle rubrique, j’ignore si elle sera aussi féconde que j’aimerais.
Ne perdons pas de temps, présentation d’une lecture récente, c’est parti !

Zelensky : l’Ukraine dans le sang, par Gallagher Fenwick (18 mai 2022)

Ce n’est pas directement la guerre en Ukraine qui m’a fait acheter ce livre, mais parce que nous sommes devenus famille d’accueil pour des Ukrainiens. Je suis pleine d’empathie pour eux et je veux savoir d’où ils viennent, quel est le passé de leur pays… pour mieux comprendre le présent. A ce titre, le livre de Gallagher Fenwick est idéal, car j’ai eu un bel aperçu de l’Histoire de cette jeune Ukraine (née le 24 août 1991 : nous avons d’ailleurs fêté cette journée à la maison il y a quelques jours) avec un aperçu global de la complexité de ses relations avec la Russie.

C’est avant tout, comme son titre l’indique, une biographie du président Zelensky, qui a aujourd’hui 44 ans. Son parcours est palpitant comme celui d’un héros de roman bien troussé ! Vous découvrirez la ville où il a grandi dans l’ambiance soviétique, comment il s’est construit pour devenir un comique russophone à succès. En effet, Zelensky n’a vraiment appris la langue ukrainienne qu’au moment de sa candidature de Président… Un tiers de la population du pays est comme lui, russophone, ce qui n’est pas synonyme de russophile. Surtout maintenant.

En 2006, Zelensky gagna Danse avec les Stars en Ukraine ! Quand je vous disais qu’il est un personnage incroyable… Il aime le burlesque, c’est un fan des Monty Pithon et de Charlie Chaplin, mais il peut se montrer romantique aussi, même si le rire n’est jamais loin :

Réussissant tout ce qu’il entreprend, il s’enrichit non pas comme un oligarque, mais via sa société de production audio-visuelle Kvartal 95, du nom de son quartier de barres d’immeubles à la soviétique de la ville de Kryviy Ryh. Il est toujours entouré de ses amis d’enfance – sa femme fait partie de son clan créé quand il avait moins de 20 ans. Il a toujours été travailleur, intègre et intuitif, chef naturel de son groupe. On ne réussit pas, même dans le monde de l’humour, sans un travail acharné.

Comment ne pas avoir de la sympathie pour ce personnage au passé de rigolard, qu’on voit maintenant, tee-shirt kaki et barbe de guerillero, complètement investi dans la défense de son pays, prenant de lourdes décisions au quotidien ? L’auteur n’esquive pas les débuts difficiles de la Présidence, ses points d’ombre, mais je retire de cette lecture un respect inattendu pour Volodymyr Zelensky, Serviteur du Peuple en fiction comme en réalité.

De tout cœur j’espère qu’il continuera à m’épater, et ne jamais me décevoir… Rien n’est jamais tout blanc et tout noir en politique, mais j’ose espérer qu’il restera cet homme intègre.

En ce moment, c’est la vraie guerre dans tous les sens du terme, y compris la guerre des communiqués entre Kiev et Moscou, en particulier sur la centrale nucléaire de Zaporijia. On l’appelle ainsi car elle est dans le « département » (oblast) de cette ville, mais la centrale est à environ 55 km de cette grande ville de Zaporijia… et à 10 km du lieu de naissance de mon invitée ukrainienne. Au quotidien, elle craint pour sa sœur et ses trois enfants, qui n’ont nulle part où aller. C’est très difficile d’émigrer…

Putin avait certainement vu d’un très bon œil l’élection du guignol de service, n’imaginant pas une résistance de chef de guerre de la part de cet homme élu par son peuple en 2019 pour faire la paix avec la Russie.

C’est son pire ennemi qui lui confie donc le rôle de sa vie.
De ce clown Vladimir Poutine a fait un ennemi redoutable.

Gallagher Fenwick, chapitre Le piège du Donbass

Autre livre très intéressant et complémentaire, également très documenté, paru en même temps (19 mai 2022) :

Mais si vous n’en lisez qu’un, notamment pour la fluidité du style je préfère vous conseiller celui de Fenwick. Et je lis maintenant une biographie de Vladimir Poutine… personnage qui, vous le devinez, m’est bien moins sympathique 😰.

Hier, c’était la rentrée scolaire ici et aussi ailleurs, en particulier en Ukraine. C’est chaque 1er septembre là-bas jour de fête et de spectacles, les enfants vêtus de costumes traditionnels, de blouses brodées au point de croix, de tenues noires et blanche avec cravates ou nœud papillon pour les garçons. 4,2 millions d’élèves en 2021… plus de 2 millions sont dans un autre pays pour cette rentrée. Ceux qui sont au pays ont parfois la chance d’entrer en établissement scolaire, avec abri souterrain, mais la moitié aura un enseignement à distance. Souhaitons à ces enfants beaucoup de courage pour apprendre malgré tout. Notre invité David a fait une excellente rentrée, même s’il ne connaît qu’une centaine de mots en français. Bravo à l’enseignant !

En France on dit que Zelensky est le Coluche ukrainien ; son humour est burlesque, incisif et parfois en-dessous de la ceinture. Parfois, il me rappelle aussi Louis de Funès. Voici un de ses gags désopilants, qui peut choquer – mais la guerre n’est-elle pas 100 000 fois plus choquante ? Allez, riez de bon cœur ! C’est en russe non sous-titré, mais mettre le son est cependant obligatoire et c’est drôle jusqu’au bout :

Slava Oukraïni, gloire à l’Ukraine !
Katell

Ma jeune amie ukrainienne ne pourra pas m’accompagner en Alsace, mais je vous donnerai de ses nouvelles dans quelques jours 💙💛

17 commentaires sur « Sur ma table de nuit/1 »

    1. Merci beaucoup ! Un blog permet non seulement une communication dans un sens, mais aussi des échanges, c’est ce que j’aime !
      Alors vos commentaires me sont précieux 💙💛

      J’aime

    1. Quand l’actualité est rendue plus personnelle, elle nous touche d’autant plus. C’est pourquoi, parmi les atrocités du monde, celles d’Ukraine nous est plus palpable.
      Quand je vois les photos d’Ukraine aujourd’hui, les craintes pour la famille de Yulia, moi aussi je tremble. Et j’apprécie notre extraordinaire vie à l’occidentale, pourtant si imparfaite, qu’à tout moment nous pouvons perdre.

      J’aime

  1. La faute de frappe sur le nom du chef de Kremlin est aussi révélatrice que désopilante…dommage que les russes qui en pense autant ne puissent pas s’exprimer.
    Merci Katell pour ce trait d’humour matinal!!!
    Nadine

    Aimé par 1 personne

  2. Bonjour Katell, il y a toujours eu des partages de lectures, de connaissances ajoutés à de l’émotion, de l’amitié dans ton blog…. Ne change rien, tout est très bon. Tu partages tout . Et ramène nous de belles choses de Ste Marie où je n’irai pas cette année 😢

    J’aime

    1. Ce n’est pas la première fois que je partage une émotion de lecture, c’est vrai… Mais à chaque rentrée, je me remets complètement en question. Et donc cette nouvelle rubrique a vu le jour, pour avoir l’impression de commencer sur du neuf !
      A SMM je vais, à mon habitude, parler avec un certain nombre d’exposants déjà repérés, pour pouvoir vous les présenter à mon retour !
      Bon week-end, mon amie amélienne !

      J’aime

  3. Très intéressant , quel parcours ! un personnage effectivement hors du commun à qui l histoire donne son plus grand rôle, bien malgré lui, au départ

    Courage à cette famille ukrainienne que tu reçois. Le chemin de l exil n est jamais facile

    J’aime

    1. Oui, quel personnage ! Son Histoire n’est pas finie, souhaitons-lui de prendre les meilleures décisions, même sous les multiples pressions, les émotions, et se prévenir des fausses bonnes idées vues sous un prisme trompeur. A vrai dire, je crains pour lui, car j’aimerais tant qu’il devienne un vrai héros du XXIe siècle… L’avenir nous le dira.

      J’aime

  4. je lis souvent l’été pour le travail, donc pas toujours très drôle mais ce personnage a un facette étonnante… je blague aussi avec les élèves sur les noms écrits en langues étrangères, forcément celui du chef d’Etat russe a un certain succès!

    J’aime

  5. Merci Katell Mes pensées vont vers ces pauvres gens ( je suis comme eux 1962) et votre blog est un délice par votre écriture et votre franchise . Ne changez rien….

    J’aime

Répondre à Katell Renon Annuler la réponse.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.