Au Val d’Argent, Carrefour Européen du Patchwork 2022/1

D’emblée, j’annonce la couleur : cette édition était extraordinaire ! Elle était justement très colorée et joyeuse, avec pléthore d’artiste hispanophones. Le Covid était aux oubliettes… Nous n’avions aucunement envie de nous souvenir des pass sanitaires de l’année dernière ! Comme avant, nous entendions parler toutes les langues européennes, nous retrouvions au hasard des expos des amies de France et d’ailleurs. Je sais que j’ai « loupé » beaucoup de connaissances, mais le temps a passé bien trop vite.

J’aime l’Alsace ! Accompagnée par LeeAnn, alias Nifty Quilts (@niftyquilts), j’ai voulu lui faire connaître un peu de Strasbourg et de Colmar. Et nous avons apprécié la convivialité des winstubs, en excellente compagnie !

Si j’ai vu toutes les expos ou presque, le temps m’a manqué pour discuter avec tous les exposants. Mais à chaque occasion, c’était à la fois une discussion artistique et amicale, comme ce Festival le permet.

Commençons donc avec un petit tour non exhaustif à Liepvre.

L’art bouscule parfois. Notre angoisse de la mort se traduit chez nous par son oubli ; cela nous revient en pleine figure quand on subit le décès d’un proche. Notre Fête des Morts est illustrée chez nous, depuis quelques décennies, par Halloween.

Au Mexique, c’est une toute autre affaire ! Du 31 octobre au 2 novembre, on célèbre les anges et les morts comme on ne le ferait jamais ici : avec des sucreries en forme crâne qu’on croque à pleines dents, des autels colorés pour les défunts, qui mélangent habilement les croyances autochtones et catholiques, et des Catrinas… Oh mon Dieu les Catrinas !!! Ce sont des squelettes féminins élégamment vêtus, rappel de ces femmes indigènes qui, pour échapper à leur condition, se paraient de beaux chapeaux et de frous-frous !

Détail d’une peinture murale de Diego Rivera (1947) qui a définitivement élevé les Catrinas, à l’origine les dames élégantes, comme personnages incontournables de la Fête des Morts. Tous les personnages sont reconnaissables, en particulier la divine Frida Kahlo.

Alors, pour une édition hispanophone, nous avons eu notre expo de Catrinas ! Elles étaient bien belles, une fois qu’on passe outre l’étrangeté du squelette. Ce sont ainsi deux arts populaires qui se rejoignent, le patchwork et les Catrinas.

D’autres quilts comme celui-ci montrent l’autel, avec tous ses bibelots, ses offrandes, ses voeux et ses souvenirs… Avec, en centre, la fameuse Vierge de Guadalupe que je n’oublierai jamais.

Près de cette expo, un contraste saisissant avec la pureté des pojagis… Toujours à la conquête de beauté, de transparences et de nouveautés, Maryse Allard ne nous lasse jamais ! J’espère que vous pouvez ouvrir ce lien, visite filmée par Lourdes Berlanga : https://www.instagram.com/p/CixdJcDqjeo/

Au stand de Maryse, Galla et Lena en visite. Trois belles personnes… (Facebook)

France Patchwork a, comme toujours, une belle place à Liepvre. J’en ai retenu deux œuvres qui rendent hommage à l’Ukraine, photos envoyées directement à Yuliia, très touchée et qui m’a demandé de remercier les artistes (je le fais ici volontiers, en l’occurrence l’Atelier Simiane La Rotonde et Francine Rogovas !)

J’ai beaucoup aimé aussi cette forêt, de Michèle Fluck :

Balade automnale, Michèle Fluck, sur le thème de l’utilisation des batiks

En arts textiles exposés par France Patchwork, j’ai adoré ce quilt de Pascale Goldenberg, dont les ouvrages me touchent depuis plus de 20 ans. Au siècle dernier, elle parlait déjà dans Les Nouvelles de recyclage de blue-jeans et d’utilisation des lisières !! LeeAnn a été grandement intéressée par cette liberté de présentation… Et on se dit : oh oui, j’ai bien trop de vêtements chez moi ! L’étalage ici est bien mis en valeur par le fond blanc qui semble inexistant, comme si les vêtements étaient directement suspendus sur le mur, ou posés sur les étagères noires. Clever ! C’est malin ! Bravo Pascale ❤

Un peu plus loin, une autre œuvre m’attirait, déjà avant de lire qu’elle était de mon amie Lena… Il y a souvent  des connexions artistiques qui vont avec celles qui relèvent de l’amitié !

« Havre de paix » sélectionné dans Artextures. Cet ouvrage parle de l’émotion de pouvoir retrouver sa famille et ses proches sains et saufs par ces temps souvent difficiles. Chaque bras est réalisé avec une technique et des matériaux différents, et chacun représente une personne spécifique qui me permet d’avancer dans la vie, souvent avec un clin d’œil. Et le chat bien sûr 🐈‍⬛ (photo et explications de Facebook)

Revenons au centre du bâtiment. Face aux pojagis de Maryse Allard se trouvaient des tableaux à l’énergie celtique : des dolmens et des menhirs, en particuliers d’Irlande et d’Écosse, traduits par Denise Labadie. Son nom sonne comme une habitante du Sud-Ouest de la France, mais elle est du Colorado et c’est son ascendance irlandaise qui parle dans son art ! J’avais déjà vu des photos, mais en vrai c’est toujours tellement mieux… Tous ces gris traduisent les infinies nuances des granits et des lichens… On pourrait presque sentir la brise marine !

Omey Island, Denise Labadie

Il y avait bien d’autres exposants, mais je terminerai par un coup d’œil dans un atelier en fin de journée, au premier étage. Toc-toc ! J’étais invitée par mon amie Cosabeth Parriaud pour voir les ouvrages de ses stagiaires. Ah l’Esprit Boro permet des résultats personnalisés, l’utilisation de tissus qui ont eu une première vie… tout ce que j’aime !

Atelier Esprit Boro samedi dernier à Liepvre, animé par Cosabeth Parriaud

Restez fidèles à La Ruche des Quilteuses ! Cosabeth et moi vous concoctons une belle surprise dans quelques semaines…

Je reviendrai un peu plus tard sur quelques autres coups de cœur du Carrefour !
Bonne journée, Katell

29 commentaires sur « Au Val d’Argent, Carrefour Européen du Patchwork 2022/1 »

  1. Ho la la que de beauté, j’aurai bien aimé voir toutes ces merveilles moi aussi. Gros coup de cœur pour l’ouvrage de droite sur l’Ukraine et pour la balade automnale que je verrai tout à fait suspendu chez moi !!! Merci de ton partage qui nous a fait voyage depuis notre fauteuil.

    J’aime

    1. Très contente que tu apprécies cet aperçu ! Le voyage fut court et très dense, et je n’en regrette pas une seconde ! Tu reconnais aussi la tablée, qui ressemble à celle de Nantes… Nous nous retrouvons dans toute la France !

      J’aime

  2. Merci pour ce beau partage vu d’un œil expert d’artiste. Je retrouve des œuvres qui m’ont aussi émue. C’était ma 1ere fois au Carrefour Européen et j’ai tout vécu à fond grâce à mes amis Chri Cri Moreira et Carlo, avec une belle rencontre pleine d’émotion avec toi.
    J’espère vivre d’autres belles visites de ce genre, parce que c’est ce qui nous rend vivantes et inspirées, nous les patcheuses. Merci merci 🙏♥️

    J’aime

    1. « C’est ce qui nous rend vivantes et inspirées », tu résumes très bien ainsi l’esprit du Carrefour. C’est aussi le lieu de tant de rencontres… Je ne suis pas prête d’oublier les émotions de part et d’autre lors de notre rencontre. Je ne sais pas exprimer autrement, ce courant de sympathie qui est passé entre Chri Cri et moi, je ne m’y étais pas préparée à ce point !
      Cela fait partie de la magie du lieu. C’est aussi ainsi à Nantes. Beaucoup de monde travaille pour notre seul plaisir… et ça marche !

      J’aime

  3. Mais oui, cette exposition etait magnifique. Colorée à souhait. Nous nous sommes « loupées », mais ça n’est que partie remise.

    J’aime

    1. Je crois bien que l’année prochaine, je m’offrirai plus de temps ! Nous avons cavalé pour voir tout ce que nous voulions, en raison d’agenda serré par ailleurs. Mais nous avons partagé cette joie d’y être !

      J’aime

  4. Merci Katell pour ce partage de photos .
    Je suis passée à SMM en coup de vent vendredi ( contraintes familiales) et j’ai ciblé quelques expos et quelques stands commerciaux . Je voulais surtout, surtout rencontrer Jenny Bear et ce fut un vrai bonheur, elle est pour moi talentueuse, adorable et inspirante. J’ai vraiment apprécié les expos que j’avais choisies.Bonne journée.

    J’aime

    1. Je parlerai de Jenny Bear ultérieurement, je ne l’avais pas sélectionnée mais LeeAnn voulait absolument la voir, parce que c’est une amie commune de Will Vidinic ! Comme je fais confiance à mon amie, je n’ai bien sûr pas regretté !

      J’aime

  5. Merci Katell ce que tu nous donnes à voir est un régal. SMM me manque avec ses merveilles, ses nouveautés. C’est une fête où nous parlons toutes et tous la même langue. J.attend la suite de tes surprises. Merci

    J’aime

  6. Pour ma première à SMM, ce fut un éblouissement. La variété et la richesse des expos m ont mis des étoiles dans les yeux, tout n était pas a mon goût, j ai pris plaisir a admirer les techniques de chaque artistes. Des tas de projets dans la tête. Seul petit bémol, je n ai pu rencontrer les copines. Trop de monde. Le voyage organisé par Nadine Meyssonier était au top. A bientôt
    Bises

    J’aime

    1. Tu sais maintenant ce qu’est le légendaire Carrefour, pourquoi on en parle encore et toujours ! Bravo à Nadine pour son organisation, cela permet un premier contact à toutes celles qui n’auraient pas pu y aller autrement.
      A très bientôt, un mail te parviendra ce week-end !

      J’aime

    1. J’ai fait bien moins de photos que d’habitude, mais j’ai la tête pleine de toutes ces émotions picturales et amicales. J’essaierai de vous les transmettre dans les prochains articles.

      J’aime

  7. Merci Katell de nous donner à voir , ou à revoir, ces œuvres magnifiques. Riche, inspirant…un Carrefour plein de merveilles pour l’œil et le cœur. Une journée ne permet pas de voir toutes les expositions- qui méritent toutes que l’on prenne son temps-, hélas. J’en tiendrai compte l’année prochaine !

    J’aime

    1. En deux jours, on peut visiter sa sélection, sans toutefois profiter des conférences. Même si c’est fatiguant, il vaut mieux viser 3 jours sur place pour aller revoir ses expos préférées !

      J’aime

  8. Un grand merci Katell pour cet article encore une fois si bien documenté ! Merci de nous faire partager ton regard positif sur les œuvres et les artistes … je me régale !

    J’aime

    1. Je ferai l’impasse sur plusieurs expositions car mes photos ne sont pas top, et je n’ai rien de particulier à dire. Mais j’ai quelques autres pépites à partager !
      Merci de me lire !

      J’aime

  9. Un très beau salon je confirme, des expositions de qualité, de l émotion à la vue de certains patchwork.. un groupe formidable dont beaucoup de participantes découvraient SMM pour la première fois…bref de merveilleux souvenirs

    J’aime

    1. Bravo pour ton implication Nadine, ce voyage restera un souvenir impérissable pour les participantes qui témoignent d’un succès parfait ! Tu ne le savais pas d’avance, mais c’était une édition à ne vraiment pas manquer. Et nous pouvons faire confiance aux organisateurs pour que l’année prochaine soit tout aussi passionnante – et très différente… Le monde du patchwork est un creuset inépuisable !

      J’aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.