BeeBook, Exposition, Salon ou festival

Profitons de notre chance !

J’ai eu la grande chance de pouvoir aller à Sainte-Marie-aux-Mines il y a une dizaine de jours, afin de promouvoir mon livre BeeBook, édité par Les Éditions France Patchwork. Que de rencontres ! Je n’aurai malheureusement pas le temps de vous faire un compte-rendu exhaustif, d’ailleurs je n’ai pas pu visiter toutes les expos, mais je suis riche de ce que j’ai vu et vécu et, d’une manière ou d’une autre, j’en reparlerai sur ce blog.

Au stand, j’avais sous les yeux deux expos FP : les Quilts de Légende, ces quilts parfaits sublimant des ouvrages d’antan, et les quilts du concours Rubis, puis un peu plus loin, les quilts des Jeunes Poussent.

IMG_20190914_122156 (1)
Cent onze quilts rubis : une bien belle manière de célébrer les 35 ans de l’association !
Les quilts ont été disposés par ordre alphabétique. Il fallait un temps certain pour tous les admirer.

Chaque participante mérite toute notre admiration. J’ai eu le grand plaisir de lire le nom d’un certain nombre d’amies !

Impossible de primer chaque beauté… Alors je vous montre celui-ci que j’aime, de Cécile Milhau. C’est drôle, son numéro d’ordre alphabétique correspond par hasard à son département☺ 

Allez revoir aussi celui qui n’a pas pu participer, Smaugh le fameux dragon du Tarn (oui, encore un talent de ce département !).

Les Quilts de légende étaient tous très beaux et Dominique Husson a inlassablement répondu aux questions, avec sa gentillesse coutumière. Je vous en montre un seul, très subjectivement choisi, tout en sachant que vous pouvez passer des heures à visionner les galeries faites par Edith Bouilly sur le site FP, un travail phénoménal ! Merci Edith.

Gabrielle Paquin excelle autant dans le tradi que dans le moderne (sa spécialité, utiliser des tissus à rayures !)

Les Jeunes Poussent connaissent un nouvel élan avec le dynamisme d’Isabel Larzillière. Le thème de l’Espace a bien titillé les neurones des enfants :

Annie Labruyère et moi avons été émues par le quilt en haut à gauche, déplorant la couronne de déchets spatiaux que nous avons faite en moins de 50 ans. Une véritable poubelle tourne en orbite…

Les expositions sont l’occasion de rendre hommage aux quilteuses occasionnelles tout comme aux plus grands artistes. Il est vrai que, parfois, nous sentons, au bout de quelques dizaines d’années de pratique du patchwork et de visites, un peu de lassitude, un peu d’aquoibonisme (merci Gainsbourg), un peu de j’ai-trop-d’idées-et-j’ai-trop-de-tissus… Je le sens et le comprends. Mais cela m’a fait mal au cœur de constater, à SMM, une fréquentation bien moindre… C’était très facile de circuler, très peu de queues, rien de commun avec d’autres années, alors que la qualité était époustouflante… Je crains fort que SMM ne subisse un jour le même sort que Quilt en Sud… Pourvu que non !

Que sont nos loisirs sans les rencontres ? Créer (ou suivre un modèle) est une activité généralement solitaire. Rencontrer d’autres quilteuses en petit groupe, en club, en expo fait tant de bien ! Nous sentons avec certaines une sororité qui illumine la vie, une forte amitié tout comme un respect de la différence (voir mon article à ce sujet, un de ceux qui me tiennent à cœur). En Alsace, j’ai rencontré plusieurs sœurs de cœur, que cela fait du bien !

Profitons donc de notre chance d’avoir des manifestations autour du patchwork. Moi la première, je ne peux aller partout malheureusement. Je tiens cependant à signaler pour les Occitanes occidentales, quelques rendez-vous dans un avenir proche, par ordre chronologique :

Dès cette fin de semaine, une exposition très attendue dans notre département, celle du club de Balma (31). Une promesse de beaux quilts et de surprises ! Balma est aussi la ville qui reçoit régulièrement les JA et autres événements comme le fameux loto des 30 ans de FP, nous y sommes très attachées !
La Tour du Crieu est une petite ville d’Ariège, avec un club de patchwork dynamique. La plupart sont membres de France Patchwork et j’ai toujours un grand plaisir à rencontrer ce groupe très sympathique !
Pour la 21e édition, le Salon fait peau neuve avec un rajeunissement du concept, une place aux innovations locales et aux tendances zéro déchet, cosmétique naturelle… J’attends beaucoup de cette nouvelle direction prise pour faire venir la jeunesse !

A bientôt les amies, portez-vous bien,
Katell

 

 

27 réflexions au sujet de “Profitons de notre chance !”

  1. Bonjour je suis allée pour la première fois à Sainte Marie les mines j’ai 78 ans j’en suis revenue émerveillée et pleine d’idées que j’espère avoir le temps de réaliser. Je suis restée 3 jours et j’ai fait toutes les expos les églises les vitraux j’en ai pris pleins les yeux
    Fatiguée au retour mais enchantée de tout ce que j’ai vu. Merci de votre article

    J'aime

    1. Merci pour ce témoignage ! Ce fut une très belle année qualitativement. Que les artistes et les organisateurs en soient remerciés, ainsi que les Alsaciens sympas qui nous reçoivent !

      J'aime

  2. J’étais à Ste Marie aux Mines, et, comme toi j’ai constaté moins de monde ( j’y suis allée très souvent ) et pourtant il y avait à voir. Trop de salons tuent-ils les salons, internet ,moins d’envie de voir en vrai les œuvres, car beaucoup de reportages ! ce sont quelques- unes de mes réflexions concernant ce sujet. Dommage car c’est toujours enrichissant de rencontrer des passionnées . je me déplace le plus souvent possible pour voir les expositions .
    Bonne journée bises Mony

    J'aime

  3. Sainte marie est un peu loin de la gironde,et je n y vais que tous les 2 ans (quand nous avons épuisé notre reserve de vins d ‘alsace)la premiere fois c etait en l an 2000…
    C est vrai que les copines nous on dit qu il y avait moins de monde et c est bien dommage…les expositions sont source d inspirations..je prend toujours plaisirs a revoir les photos des année precedentes
    Croisons les doigts et que vive SMM

    J'aime

    1. Tous les deux ans, c’est bien plus que moi, et j’aime ta bonne raison d’y aller 😄
      Les expos étaient très belles, le temps idéal et même un peu chaud… Pourvu que ça continue encore longtemps !

      J'aime

  4. Moins de monde, c’est toujours la crainte des organisateurs et sans avoir la réponse bien souvent à la question : pourquoi ? Comme tu le dis c’est un enrichissement de sortir de son cocon pour aller voir ce que peuvent réaliser d’autres passionnées du fil et des aiguilles, que ce soit pour le patch ou la broderie. Nous en revenons avec des idées, un nouveau dynamisme pour continuer nos ouvrages, aller plus loin dans les techniques, les présentations etc …. Ce fut le cas pour notre visite vendredi au club de Sigean dans l’Aude dont l’expo de point de croix était une merveille à tout point de vue.

    J'aime

  5. Etant une « locale » je n’ai aucun mérite à visiter le Carrefour mais je m’étonne toujours de constater que beaucoup d’alsaciennes ne font pas le déplacement non plus ??? Incompréhensible à mes yeux et surtout un gros manque de solidarité vis à vis de cet évènement qui est un temps fort pour notre région. Moi j’en ai bien profité, rencontré une tonne de copines de toute la France et je n’échangerai cela pour rien au monde. Je croise les doigts pour que ce beau Carrefour reste toujours aussi attrayant et dynamique.

    J'aime

    1. Tu mets le doigt sur une chose très juste : les évènements sont souvent boudés par de nombreux locaux ! C’est ce qui a coulé Quilt en Sud paraît-il… Mais je suis allée à SMM avec une belle brochette d’Alsaciennes (et d’Ardennoises !). Je regrette de ne pas t’avoir rencontrée Nadia, mais j’ai passé du temps à Lièpvre, pour la bonne cause !

      J'aime

      1. Mais elle est vraiment définitive la suppression de Quilt en sud ? Je suis de Lyon mais je m’étais dit que tous les 5 (ou 3 ou 6 !!!) ans, j’irais faire un petit tour à St Jean de Luz. Alors, c’est fini ? C’est sûr ? Quelle tristesse !!! Et en déplaçant la date ? En juillet, beaucoup de gens sont déjà en vacances… En 2020, nous attendons Quilt en Beaujolais qui est déjà passé du rythme annuel au rythme biennal d’où son nouveau nom. Espérons que cette magnifique expo tienne le coup dans les années qui vont suivre.

        En tout cas, merci Katell pour tous ces jolis reportages.

        J'aime

        1. Catherine, non je n’ai aucune certitude. Quilt en Sud n’a pas pu rentrer dans ses frais après avoir été contraint de quitter St Jean de Luz. La dernière édition était pourtant extraordinaire. Ils ont donc tenté, cette année, de proposer un panel de stages… Pas assez d’inscriptions, c’est tombé à l’eau. Voilà tout ce que je sais. C’était déjà en rythme biennal. Je souhaite à Quilt en Beaujolais de mieux s’en sortir, ce festival est tout aussi formidable !

          J'aime

  6. J’en rêvais depuis des années. Cette année, j’y suis allée. Après 2j1/2 de cours, pour renouveler mes techniques, j’ai eu le grand plaisir de voir quasiment toutes les expositions. Les personnes adorables des stands de restauration (il faut reprendre des forces après tant d’émotions) me rassuraient quand je craignais la cohue du week-end, me disant qu’il y avait moins de monde le dimanche, car les cars des personnes venant en groupe étaient partis. Et ce fut effectivement un grand bonheur. Accompagnée de mon chéri, qui est allé se promener jeudi et vendredi, pendant que je piquais et cousais et coupais, nous en avons pris plein les yeux. Des rencontres avec des artistes fabuleuses. Il a beaucoup apprécié le renouvellement d’inspiration, car il est très peu sensible aux quilts anciens. Une technicienne de Bernina m’a dit avoir constaté la présence de beaucoup plus d’hommes, non pas ronchonnant en trainant les pieds, mais passionnés, admiratifs, intéressés. Il est vrai que nous avons vu des oeuvres extraordinaires. Mon seul regret, l’accueil plus que froid et presque grincheux au stand FP quand j’ai renouvelé mon adhésion, pour 2 ans quand même!, sous prétexte qu’en raison de mon récent déménagement et la perte de mon numéro, la personne devait me donner un nouveau numéro. Bénévole depuis plusieurs décennies, je connais le travail ingrat d’un bénévole. Ce n’est pas une raison pour être si désagréable quand on vient donner nos sous! Je retournerai certainement à SMM

    J'aime

    1. Évelyne, un grand merci pour ces impressions ! J’ai rencontré aussi au stand FP des hommes admiratifs, soutenant leur femme dans leur loisir-passion, convaincus d’être dans un festival artistique… et non pas dans une foire aux chiffons !.. Un seul coup d’œil n’importe où et on était sous le charme, chaque expo méritait sa place…
      Quant à l’accueil FP ou ailleurs, c’est toujours perfectible, je suis désolée pour ce ressenti dans ce cas précis. Elles passent de longues heures au stand, parfois il y a des réclamations épineuses, celle qui t’a reçu était sans doute fatiguée. C’est bien dommage car c’est l’impression que tu garderas de FP, pourtant riche en bonnes volontés souriantes !

      J'aime

  7. Cela fait quatre ans que je ne suis pas aller à SMM, mais c’est quand même une des manifestations incontournable pour les expos et les rencontres ( très importantes aussi pour moi) pour la région qui est superbe et comme dit Nadine, pour renouveler le stock de bons vins. Heureusement que vous êtes nombreuses à partager les photos ( et tous les albums publiés par Edith sur le site de France patchwork bien sur. Pour les expos à venir, ici aussi de nombreuses expos en ce début d’année, cela va être dure de tout voir. Marie Christine

    J'aime

  8. Bonjour,
    On peut partir sur une journée à 4 dans une voiture mais aller à SMM c’est très différent?
    Il faut se nourrir sur place, le transport devra être différent vu la distance et je ne parle pas du logement qu’il faut en plus retenir très en avant de la manifestation. Tout cela a un coût certain.
    Je suis toujours frappée entre le décalage du matériel proposé et celui utilisé dans les oeuvres, je dis oeuvres car la majorité des visiteuses font des ouvrages comme moi.
    On y verra des œuvres exceptionnelles mais seront-elles sources de nouvelles inspirations ?
    Encore une fois, le concours de SMM me laisse sans opinion. Quel rapport entre le sujet et la sélection des oeuvres, oui bien sur mais après un sacré triturage de cerveau !!!
    Des expositions biennales, pourquoi pas avant de tuer définitivement tout salon d’ampleur.
    Gérémine

    J'aime

    1. Tout festival lointain nécessite organisation et argent, c’est certain. Tout comme partir en vacances. Notre vie est faite de choix et il faut une offre attractive pour que le public choisisse, fasse l’effort de revenir.
      Voir des quilts faisables par tous ou presque et des quilts oeuvres d’art absolues, les deux cohabitent souvent dans un festival, c’était le cas là aussi.
      Bonne journée !

      J'aime

  9. Je pense qu’à ce jour, les quilteuses françaises font des choix !
    Parce-que faire du patchwork et éventuellement prendre des cours est onéreux ! De même des choix dans leurs ouvrages bien sûr mais cela correspond aussi aux salons ! Celles qui privilégient l’art textile iront peut-être plus facilement en Alsace ou à l’AEF qu’au PAF de Nantes par exemple !
    Je dis toujours qu’il faut visiter ce salon au moins une fois dans sa vie !
    Je suis allée à SMM en 2013 et j’en garde un merveilleux souvenir car j’y étais avec deux amies et j’y ai vu de très beaux quilts traditionnels…. mais déjà à l’époque je trouvais que l’art textile était largement mis en avant et j’en avais été très déçue… tu vois, j’en garde encore ce souvenir et pourtant nous avions fait toutes les expos !
    Attention : loin de moi l’idée de critiquer celles qui aiment l’art textile ! Comme je l’ai dit plus haut, les françaises font des choix et c’est très bien.
    Mais je le redis ici, le charme de l’Alsace et de ses villages valent vraiment le détour ! Il faut y aller au moins une fois dans sa vie de quilteuse !
    Et les expositions dans les églises apportent un charme que l’on ne trouve nulle part ailleurs.

    J'aime

    1. Il y avait bien moins d’aventures textiles cette année, la plupart de ce que j’ai vu était du patchwork de toute beauté. Le poil à gratter était fourni par Luke Haynes, mais j’en reparlerai et c’était pour moi formidable !
      Je suis sûre que tu aurais aimé quasiment toutes les expos de cette année Cécile. Et puis, le beau temps en Alsace, c’était si bien !

      J'aime

  10. Comme tu as raison ! Nous avons beaucoup de chance de nous enrichir grâce aux rencontres que génèrent le patchwork . Une stimulation précieuse et en même temps qui nous fait du bien .
    Je n ai pas pu aller à SMM cette année et je le regrette, mais je saisi toute occasion qui se présente pour les expositions et salons dans notre région.
    Merci de nous rappeler de cultiver le partage et la curiosité si bénéfiques à notre art.
    Biz
    La cocotte de kiev

    J'aime

  11. J’ai eu l’immense chance de te rencontrer ainsi qu’Annie dans l’église Saint Joseph. Je suis très contente de notre belle rencontre. Moi je suis un peu frustrée, les log cabin du théâtre vraiment très déçue, d’habitude dans cet endroit il y a de très belles pièces. Dans l’ensemble pour moi il y avait trop de traditionnel. Et le pire l’exposition de la Suisse invitée d’honneur, j’ai vraiment eu honte de cet ensemble, quand je pense aux artistes que nous avons en Suisse, c’est vraiment malheureux de présenter ces travaux.
    Merci encore pour tout ce que tu nous fais partager sur ton blog

    J'aime

    1. Ah les Log cabin du théâtre… Annie m’avait dit : n’y perds pas ton temps, va voir autre chose… mais j’y suis quand même allée… car je savais où étaient les toilettes ! J’ai fait le tour de l’expo en une minute chrono en main, malgré toute mon admiration pour Marti Michell qui a inventé l’utilisation du cutter rotatif pour le patchwork (ici : https://quilteuseforever.com/2014/12/06/marti-michell-le-coeur-sur-la-main/ ).
      Pour la Suisse, je serai moins sévère que toi, n’étant pas partie prenante, mais je comprends très bien ce que tu veux dire. Les edelweiss, le blanc et rouge, sont aussi clichés que le chocolat Milka et Heidi. Vrais mais insuffisants pour une nation artistiquement si riche… On aurait pu avoir une expo mémorable, on a eu une expo sympathique !
      Que te dire d’autre, sinon que moi aussi j’ai été très heureuse de te rencontrer, ainsi que le groupe auquel tu fais partie…. A la prochaine, mais en attendant restons connectées !

      J'aime

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.