Bee quilteuse, Quilt météo

Ya plus de saison ma brave dame

Parler de la pluie et du beau temps est souvent le préambule d’une conversation :

Grâce à mon quilt météo, je scrute non seulement la météo jour après jour, mais j’observe aussi avec intérêt celle de l’année de ma naissance, 1961 (on est entre nous, pas de chichi).

Guillaume Séchet est un présentateur météo à la télé au nom qui fait sourire, à chaque fois qu’il parle de sécheresse ou, a contrario, de pluies diluviennes. Parfois, on croit bien que les patronymes suscitent des vocations, les exemples sont fréquents et bien amusants (c’est un aptonyme, amusez-vous en allant voir quelques exemples par ici). Il n’est pas que présentateur météo, c’est un vrai spécialiste passionné. Son immense travail de récupération d’archives sur le temps qu’il a fait est notamment dans le livre ci-dessous, daté de 2008 : il y présente de nombreuses variations extrêmes du passé. 

Jadis, au moindre écart, on de parlait pas de changement ou dérèglement climatique, mais on avait alors un éventail de petites phrases comme ya plus de saison ou c’est fou ce temps ou encore le temps est détraqué depuis… lundi dernier, la bombe nucléaire (au choix🙃). Du même Guillaume Séchet, j’ai retrouvé sur internet la compilation des phénomènes extrêmes de l’année 1961 en France : douceur inhabituelle en février,  forte sécheresse de mars à septembre (d’où LE millésime du siècle pour les vins rouges et blancs liquoreux), du gel fin mai dans la moitié nord de la France (largement après les Saints de glace !), quelques déluges dévastateurs etc. En suivant le lien ci-dessus, vous pouvez chercher les extrêmes de l’année de votre choix sur le même site.

🌞🌎🌤

Je retrouve sur mon quilt la douceur inhabituelle de février 1961, puisque la moyenne du mois est presque la même que celle de février 2020.

De gauche à droite, on lit les moyennes mini et maxi de janvier 1961, puis janvier 2020, février 1961 et février 2020. On voit aussi que 1961 n’était pas bissextile, contrairement à 2020 (les bandes verticales comblent les trous quand le mois ne fait pas 31 jours).

Ma maquette est simple malgré le fouillis entretenu par les températures qui ne changent pas beaucoup. Chaque mois se lit sur 2 colonnes : un carré en forme de – pour 1961, un carré en forme de + pour 2020 pour chaque jour, les jours empilés verticalement, avec les moyennes mini et maxi du mois en bas. J’ai alterné (gauche/droite) les blocs 1961/2020 pour avoir les – et les + en damier. Pour le moment les deux mois font un serpent bien sinueux, mais cela ne m’inquiète pas trop.

Un petit coup d’œil sur des talents du Quilt Météo :

C’est une mosaïque de photos faite par Sophie montrant des ouvrages de Delphine, Smelly Cat’s House, Nathalie, Michèle, Nadine, Nathalie, Marie Christine… 

Et il y en a beaucoup d’autres, sous diverses formes ! Nous sommes presque 600 dans le groupe, tous ne montrent pas d’ouvrage bien sûr et, à l’inverse, des quilts météo 2020 se font en dehors du groupe. Mais la dynamique est là ! A lire aussi le blog d’Annie avec son quilt météo Carolo, celui de la Marmotte rousse (qui n’est pas sur FB), l’atelier de Cocopatch…

Nous avons toute l’année 2020 pour créer ce top imprévisible. A chaque projet sa logique, son intérêt, son esthétique…

🌞🌎🌤

Le climat est ce à quoi on peut s’attendre, le temps est ce que nous avons. Mark Twain.

Les phénomènes extrêmes et des tendances temporaires ont toujours existé bien sûr, la seule différence est que, pour la première fois, ce sont les activités humaines qui modifient le climat et non les mouvements de la nature. Vaste sujet, momentanément éclipsé par le Coronavirus, mais dont les effets seront plus durables.

🌞🌎🌤

N’en déplaise aux météorologues, parfois on n’a pas le temps prévu. Frédérique nous a déniché un appareil infaillible :

🌞🌎🌤

8 réflexions au sujet de “Ya plus de saison ma brave dame”

  1. Pour ma part, je n’oublie pas la référence météo de l’année 76: une inquiétante sécheresse à partir du printemps et quelques gouttes d’eau le 31 juillet, juste de quoi inquiéter un peu la jeune mariée qui se préparait!

    J'aime

    1. Un repère inoubliable ! Chez moi, c’étaient des parents exaspérés du mauvais temps l’été en Bretagne, ils programment des vacances à Cambrils (Espagne)… et tandis qu’il faisait un temps merveilleux en Bretagne cet été, nous essuyions des orages et faisions la chasse aux moustiques en Espagne !!

      J'aime

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.