Solidarités, plus que jamais

La solidarité s’active de maintes manières. Oublions les rayons de pâtes et de papier toilette razziés, pensons aux beaux gestes, les aides qui s’organisent dans les immeubles, entre voisins… et remercions, encore et toujours, le dévouement infini du personnel soignant.

🌿🌿🌿

Dès aujourd’hui, France Patchwork organise un challenge pour conserver les liens entre nous, pour nous entraider, pour nous donner l’occasion d’échanger autour de notre passion, même en étant confinés. Ainsi est né :

🌿

Challenge France Patchwork :

« Ensemble malgré tout »

🌿🌿🌿

C’est tout simple, et c’est donc parfait : pour ne pas broyer du noir, nous allons jouer avec les couleurs ! Chaque semaine, le mercredi, une couleur sera proposée en défi de la semaine, pour nous titiller les sens. A chacun d’imaginer son propre challenge. La revue de juin fera un reportage sur les ouvrages ainsi faits.

Lisez bien cette lettre, tout est bien expliqué ! La suite est juste une manière de vous convaincre de rejoindre ce challenge d’amitié.

Pour la première semaine, dès aujourd’hui, le VERT, couleur de l’espoir.
Nous en avons tous besoin !

Manquez-vous d’idées pour ce challenge ? Feuilletez vos livres et magazines, on découvre toujours de belles inspirations. Les quilts en couleurs arc-en-ciel sont de bonnes sources pour ce défi, mais aussi par exemple :

Avec les couleurs qu’on nous donnera, faire comme @nightquilter (Kitty Wilkin) un mini-sampler ! Très peu de tissu, mais beaucoup de minutie… Inspirez-vous de la photo !
Soul Searching de Kathy Doughty, un dégradé de bandes rappelant les log cabins sans en être. Ce modèle est dans son livre Making quilts with Kathy Doughty, mais la photo est parlante ! 
Que diriez-vous d’utiliser tous vos plus petits bouts, coupés en petits carrés ? Avec la couleur de la semaine, vous faites un, deux, trois pavés et vous obtiendrez un merveilleux quilt plein de souvenirs… Celui-ci est de @ailishl.

Pour le plaisir du partage, pour ne pas se languir dans son coin, pour sortir victorieuses du cette période de confinement, gardons le moral en utilisant nos tissus et leurs joyeuses couleurs, faisons bloc en faisant des blocs (oui j’avoue elle est mauvaise…).

Simple ou sophistiqué, c’est au choix, mais ce défi est vraiment sympa et je vous invite à le suivre ! Pour ma part, je réfléchis à ce nouveau projet inattendu, il sera forcément simple… Pourquoi pas la simple utilisation de carrés scrappy alternant avec la couleur de la semaine ?

ailishl2
Je ne ferai certainement pas aussi petit que @ailishl dont les carrés sont coupés à 2,5 cm, un pavé cousu ne mesurant que 10 cm !! Si je le fais, mes carrés seront coupés à 4 cm, donnant un pavé cousu-fini de 20 cm.

Le partage des photos, c’est sur Facebook et/ou Instagram avec #ensemblemalgretout comme mot-clé qui permet de réunir automatiquement toutes les photos sur ce thème. Si vous ne voulez pas ou ne savez pas poster vos photos, adressez-les directement à notre Présidente Catherine Bonte (son email dans la lettre ci-dessus et dans la revue).

Détail qui a son importance, ce challenge est ouvert à tous, adhérents ou pas.

A vos tissus !

Portez-vous bien,
Katell

PS : des news du pays d’en bas de l’autre côté du monde… Nous  avions manifesté aux Australiennes notre soutien après les incendies et manifesté pour le respect de la nature et la biodiversité. Le compte des Arbres pour l’Australie est actualisé, plus de 12 000 blocs sont arrivés de monde entier, soit 600 quilts à faire ! Le travail est immense, bien plus important qu’initialement prévu (qui aurait imaginé recevoir 12 000 blocs en 2 mois ?), mais la formidable solidarité entre quilteuses d’Australie fait que tout va bien aller. Quand on crée un challenge, il faut veiller à avoir des consignes parfaites, des délais réalistes, et être prêt à faire face à un engouement inattendu ; bravo les Australiennes !

🌿🌿🌿

 

L’arc-en-ciel 2020

BeeBook : toujours en vente sur les Salons au stand France Patchwork, au cours des stages et JA où je suis présente et sur le site France Patchwork, par correspondance.

Comme tous les ans, le changement d’année se fait avec les rétrospectives et des actualités globalement moroses. Tout va-t-il si mal ? Vaste question… que nous ne traiterons pas ici. Mais le ressenti désespéré de tant personnes, à travers leurs manifestations bruyantes ou leur burn-out silencieux ou encore l’inquiétante progression des dépressions, est tangible et dévastateur.

De 2019 pourtant, je garderai personnellement un heureux événement, la sortie de mon livre BeeBook (Éditions France Patchwork) qui a séduit des centaines de personnes et m’a rapprochée de vous, lectrices et lecteurs. On me demande parfois d’expliquer le titre, c’est le Livre des Abeilles, mais en français cela ressemblait trop à un traité d’apiculture ! Simplement, en relation directe avec le titre de ce blog qui a bientôt 8 ans, j’ai filé la métaphore avec les quilteuses travailleuses, à la patience qu’on nous attribue avec respect, mais aussi avec la communauté de celles et ceux qui partagent la même passion dans un monde de culture, de technique, de matières nobles et de couleurs.

La couleur est une notion qui ne cesse de me fasciner : indissociable de la lumière, énergie et longueur d’onde, perception du cerveau via l’œil, sensation, matière première des teinturiers et des artistes, symboles liés à nos cultures… Chacun dans son domaine définit cette notion impalpable et pourtant omniprésente.

C’est ainsi que le monde économique s’intéresse à la couleur de l’année choisie par Pantone, cette année le Classic Blue, alors que le monde des arts textiles y ajoute la couleur Kona Cotton (gamme de tissus unis de Robert Kaufmann) qui a élu pour cette année :

Enchanted, un vert que j’appellerais volontiers vert émeraude, une des mille et une nuances de l’Irlande, appelée L’Île Émeraude. C’est d’ailleurs en Irlande que j’ai vu le plus grand nombre d’arc-en-ciels en quelques heures, un festival irréel un jour de balade dans le Ring of Kerry !

© JanStria/Shutterstock

L’arc-en-ciel est le symbole d’une transition optimiste, de la pluie vers le soleil, l’enchantement du ciel sur terre. En Irlande, la légende dit qu’au pied de chaque arc-en-ciel, par définition inatteignable, le Leprechaun -sorte de lutin- y cache son chaudron d’or, symbole de richesse mais aussi de chance et de bonheur. Mais si on réfléchit un peu, le lieu même où l’on se trouve n’est-il pas un jour ou l’autre la base d’un arc-en-ciel vu par d’autres ? A chacun d’y trouver, ici et maintenant, sa richesse…

Et si 2020 pouvait devenir l’arcenciel du 21e siècle,
transition optimiste ?

De manière détournée, c’est ce que vont provoquer dans leur domaine des quilteuses francophones – et un quilteur – avec un mouvement fait de joie et de couleurs ! Avec beaucoup de légèreté et d’inconscience, j’ai lancé le mois dernier un groupe FB pour créer une dynamique française autour du concept américain des Temperature quilts. La vague d’engouement m’a totalement surprise et absolument enthousiasmée ! Ne le dites pas à ma famille, deux cadeaux de Noël sont restés en plan tellement j’ai passé du temps avec mes amis du groupe Quilt Météo 2020… Non, je ne regrette rien, bien au contraire ! L’ambiance du groupe Facebook était survoltée en approchant du 31 décembre, avec une profusion de maquettes, de modèles, de créations griffonnées sur un papier ou élaborées sur ordinateur… A présent, ce sont les petits blocs représentant la journée d’hier, Journée Une, qui fleurissent… Une joie inattendue qu’on accueille les bras ouverts dans nos vies ! Vous pouvez encore rejoindre ce groupe où nous avons des échanges chaleureux, respectueux et souvent très amusants !

Groupe Facebook Quilt météo 2020 ,  Instagram @quiltmeteo2020 et articles Ruche des Quilteuses

Si seulement 2020 pouvait devenir l’arcenciel du 21e siècle,
transition positive !!

Conversation du moment : l’année 2020 est-elle le début de la nouvelle décennie ? Comment l’année zéro peut-elle être la première année de quelque chose ? Si  le 1er janvier, Journée Une, est sans conteste le premier jour de l’année et qu’une ère commence par l’An 1 et non l’An 0, je préfère pourtant dire, comme la majorité, que 2020 est le début d’une nouvelle décennie (et non 2021), tout comme un bébé existe déjà lorsqu’il n’a pas encore un an…

Une décennie qui va bousculer nos habitudes de vie, c’est certain… mais les arts textiles, patchwork, appliqué, broderie, tissage,tricot, crochet (…) nous aideront à réfléchir, méditer, nous exprimer… et nous sentir bien.
C’est tout ce que je vous souhaite !

C’est devenu une tradition, Kristine me prépare chaque année le visuel en utilisant chaque fois une nouvelle technique. 2020 mercis et 20/20 pour ta réussite Kristine !

Le Projet 366 de Laurence

Un projet sur une année qui n’est pas un quilt météo… Laurence Le Houerou, alias Lolo27, nous raconte ici un de ses quilts que j’ai eu la chance de voir chez elle il y a quelques semaines. J’admire sa régularité et sa persévérance dans la couture des blocs ! J’aime surtout le rendu de son quilt, et elle aime surtout tous les souvenirs qui se rattachent à chaque tissu… Une belle histoire !

 

Depuis 2 ou 3 ans, j’avais vu sur des blogs des projets de « RSC » (= Rainbow Scrap Challenge = Défi avec des chutes aux couleurs de l’arc-en-ciel) et cela m’avait donné envie, mais je n’en avais alors pas le temps.

Fin octobre 2015, sur un autre blog, je tombe sur un projet de réalisation sur 1 année avec 1 bloc par jour : appliquer sur 1 carré, 1 rond fait d’1 ou plusieurs morceaux de tissus piochés au hasard dans ses tissus selon l’humeur du jour, à la façon d’un journal intime quotidien. Cette idée d’1 bloc par jour me plait bien, mais le rond sur le carré beaucoup moins ! A titre d’exemple, vous pouvez voir les quatre quilts Quilty 365 de Sophie Zaugg dans les années 2016 et 2017 (Infinity I, II, III et IV) et au passage admirer tous ses quilts.

Du coup, ça cogite dans ma tête et début décembre, j’ai mon idée bien concrète. Je mélange le « quilty 365 » et le « RSC » pour obtenir mon projet 366 (366 car l’année 2016 est bissextile). De plus, je veux un charm quilt (aucun tissu ne se répète).

J’attribue pour chaque jour de la semaine une des 7 couleurs de l’arc-en-ciel. Mais comme pour moi bleu et indigo ça reste du domaine des bleus, je préfère exclure indigo et le remplacer par du noir puisque je choisis blanc comme couleur de fond.

Voici donc la répartition des couleurs : lundi = rouge, mardi = orange, mercredi = jaune, jeudi = vert, vendredi = bleu, samedi = violet et dimanche = noir. Comme il me fallait 52 tissus de chaque coloris, et que je n’avais pas autant de tissus dans mes tiroirs pour certaines couleurs, j’ai utilisé mon « joker amies » ! Et très rapidement, mon stock insuffisant de rouge, orange, jaune et violet est devenu plus que suffisant (merci les copines)!

En ce qui concerne les formes, j’aime bien les courbes, mais plutôt qu’un cercle, j’ai choisi d’appliquer une « pelure d’orange », car quand elles seront regroupées, cela formera des fleurs (voir aussi ici). Comme je ne veux pas d’un ouvrage de 3 m x 4 m, un calcul rapide me fait choisir un carré de 10 cm (auquel je rajouterai les marges de couture). Cela donnera tout de même un ouvrage de 140 cm x 260 cm ! (soit 364 blocs, il restera 2 blocs peut-être pour l’étiquette au dos).

Début décembre, je savais donc le métrage nécessaire pour mon tissu de fond et je l’ai acheté pour pouvoir être prête le 1er janvier !

Et comme 2016 commence un vendredi, le 1er bloc de ce défi personnel que je me suis lancé est bleu !

Et comme au 1er janvier, on prend de bonnes résolutions, la mienne est de mener à bien ce projet !

Et il n’y a eu aucun raté ! Même si cela a été juste pour le 20 mai où je suis rentrée tard d’un dîner au restaurant alors que mon « bloc du jour » n’était pas fait. J’ai tout de même réussi à le finir pour 23h58, sans tricher, donc dans les temps !

Tous mes morceaux colorés ont été découpés sur le début d’année pour gagner un peu de temps par la suite, et j’ai préparé les carrés de fond par série de 30 ou 40. Ainsi je n’ai pas passé plus de 25 minutes par jour pour appliquer mon morceau coloré sur mon carré de fond, et c’est un rythme qui m’allait bien le soir devant la télé après la journée de travail.

Le top a été assemblé au fur et à mesure, car je me voyais mal arriver au 31 décembre avec 366 blocs (au secours !) qu’il fallait encore assembler puis mettre en sandwich et matelasser ! Donc, toutes les 2 semaines, j’avais une nouvelle bande à accrocher à la partie déjà faite !

J’ai expliqué mon défi à mes amies, ainsi que lors de Journées d’Amitié France Patchwork (dans le 27 l’Eure et dans le 78 les Yvelines) et chaque fois, les personnes trouvent l’idée originale, colorée et sympathique ! Tant mieux, car c’est aussi mon avis !

Le top du défi 2016 a été fini… en 2016, mission accomplie ! Voici l’étape de la mise en sandwich.

Si d’autres personnes sont tentées par l’aventure, n’hésitez pas : une petite demi-heure par jour ce n’est pas beaucoup, ça détend et au final, cela fait pourtant un grand top réalisé sans se bloquer plusieurs journées toutes entières de travail intensif !

Le matelassage a été mis de côté jusqu’à avoir trouvé le tissu du dos qui allait bien, un joli multicolore sur fond clair. Au cours de 2018, il a été presque entièrement quilté (entre d’autres choses) jusqu’à ce qu’un petit accident du travail (entorse du pouce) m’oblige à le laisser de côté.

Mr Flanel en son domaine : sur le canapé ET sur le quilt bien sûr !

Je n’ai pas eu le temps de me replonger dessus cette année, mais promis, il sera fini très bientôt car il ne reste quasiment rien à faire, juste la bordure !…

Laurence, une Bretonne dans l’Eure

Tous les styles conviennent aux quilts Rainbow (arc-en-ciel), en voici une sélection :

Tout d’abord, un livre. Je ne l’ai pas acheté, mais il a de très bonnes critiques.
http://motherpatchwork.blogspot.com/2019/05/rainbow-scrap-challenge-star-quilt.html
Paula B Quilts
Modèle en vente ici !
love patch and quilting mag 52
https://www.downgrapevinelane.com/
rainbow-improv-quilt
Cath, Wombat Quilts
Knot and Thread
6cb9151ac3c5a39ca6490be3886322bc
Alison Glass
rainbowquilt13-800x534.jpg
ModernyMorgan

Le monde du patchwork n’est-il pas merveilleux ?