Western Spirit 8 – Action de grâces, Thanksgiving

J’ai longuement développé l’origine de Thanksgiving il y a 4 ans sur ce blog, tu y comprendras pourquoi cette fête familiale est la plus importante de l’année aux Etats-Unis.

Thanksgiving entre Friends !

Remercier Dieu pour les bonnes récoltes ne se limite pas forcément au 4e jeudi de novembre ; en septembre dernier dans l’Ouest américain, j’ai assisté plusieurs fois à une petite action de grâces en début de repas : chez des hôtes, au restaurant à la table voisine, parfois discrète, d’autres fois plus démonstrative… Bien sûr je sais que la religion est très présente aux Etats-Unis, et d’ailleurs une des tablées dont je parle était amish (des touristes Amish dans le sud de l’Arizona, oui ça existe !). Alors qu’enfant je trouvais ces pratiques vieillottes et même ridicules quand d’aventure elles étaient pratiquées devant moi, à présent je ne vois plus du tout les choses de la même façon, cela m’a sincèrement touchée.

Family praying together over Thanksgiving dinner

Le repas ne sera pas le même si on le partage avec convivialité ou si on le mange distraitement devant un écran, c’est certain et d’autant plus vrai après ce qu’on appelle une action de grâces. Après avoir remercié Dieu – ou, laïquement, après avoir énoncé notre reconnaissance envers les personnes qui ont rendu possible ce bon repas – nous avons tendance à déguster, à longuement mâcher pour dégager toutes les saveurs, à manger en conscience. C’est recommandé pour la santé, le cerveau est mieux préparé à entamer toutes les phases de digestion. Nous prêtons aussi attention à la provenance des produits et le sujet s’invite dans la conversation d’une manière ou d’une autre. La conversation est dans la nature de l’être humain : le repas est le moment idéal pour renouer avec notre état d’homo sapiens dans ce qu’il a de plus basique (le livre Sapiens, une brève histoire de l’humanité de Yuval Noah Harari, brillant essai sur la nature humaine et son histoire, donne comme raison du développement de notre race d’humain notre capacité à bavarder… et faire des commérages !).

Une grande prise de conscience se fait en ce moment sur la nécessaire qualité de nos aliments (nous sommes faits de ce que nous mangeons) et pour enseigner aux enfants le respect du travail en amont et la gratitude qu’on lui serve de la qualité, 10 secondes pour y penser avant chaque repas ne me semble pas insurmontable.
Bon, c’est ma minute réac !!

Nous avons tout de même en France l’habitude de nous souhaiter :

Bon appétit !

Pourtant des personnes nous gâchent le plaisir en nous disant que ce serait impoli. Qu’en penses-tu ? Moi j’assume ! C’est pour moi aussi une façon de dire que je suis heureuse de partager mon repas avec les personnes choisies autour de moi, alors que tant de personnes sont seules.

Que c’est agréable de pouvoir manger ce qui vient de son jardin ! Mon mari nous pourvoit en légumes et quelques fruits tellement délicieux. Ma sœur qui vit à Paris a trouvé nécessaire de transformer son balcon en petit jardin d’herbes et c’est une tendance forte de vouloir retrouver la maîtrise de ce qu’on mange. Alors je n’ai pas instauré l’action de grâces à voix haute mais depuis mon retour, je prends le temps de me dire que j’ai bien de la chance d’avoir une assiette pleine de bonnes choses. Chaque moment de joie se savoure, car la vie se charge de nous fournir aussi des épreuves…

Potager en carrés, peinture sur bois de Valériane Leblond.

De tout cœur je souhaite un bon Thanksgiving à mes amis américains, cette année c’est jeudi 22 novembre, et je te donne rendez-vous mardi prochain pour une rencontre avec un peuple de géants verts… 

Until later, avec toute ma gratitude de te savoir fidèle au rendez-vous du mardi,
Katell

Aujourd’hui outre-Atlantique, c’est Thanksgiving !

Hier, pour la dernière fois, le Président Obama s’est plié au protocole présidentiel : gracier une dinde qui, la chanceuse, ne sera pas rôtie pour ce soir !

C’est le grand repas de famille et l’hymne à un beau sentiment : la gratitude.

15134610_725229747627346_6455691835161503341_n
Un merveilleux quilt de LeeAnn de Nifty Quilts, parfait pour célébrer Thanksgiving.

Les premiers colons anglais s’installant sur ce territoire ont voulu, en fin d’année 1621, remercier Dieu… et les Indiens qui leur avaient permis de ne pas tous mourir de faim. Les autochtones leur ont appris à connaître ce qui se mangeait dans ce nouveau monde et de savoir les cultiver ou chasser : la légende imagine un repas de maïs, de haricots verts, de canneberge, de potiron, de patates douces et surtout, de la dinde ! Si vous ne connaissez pas bien cette fête si typiquement américaine, vous pouvez en savoir un peu plus notamment par ici.

Aujourd’hui, de l’autre côté de la Terre, vraiment à l’opposé c’est-à-dire en Australie, RachaelDaisy est elle aussi pleine de gratitude : elle vient de recevoir le nouveau Simply Moderne édité par Quiltmania qui lui consacre un grand article ! Allez voir ses nombreuses photos, vous serez convaincues que, décidément, Simply Moderne (déjà le numéro 7) est vraiment unique. Ne manquez donc surtout pas ce nouveau numéro si vous avez envie de nouveauté, de couleurs et de bonne humeur : tant de quilteuses modernes sympathiques et talentueuses y participent ! Ah quel bonheur…

img_2868
La jolie RachaelDaisy, toute heureuse de se voir dans Simply Moderne !

Happy Thanksgiving to You!

Thanksgiving est une fête nord-américaine : on voit parfois au cinéma de grands repas de famille à cette occasion, on lit des romans autour de drames ou de réconciliations, de joies et de peines au cours de cette fête, c’est la vie !

best wishes

Mais ce n’est pas notre culture ici en France, et donc beaucoup se demandent d’où vient cette fête de Thanksgiving.

En Amérique du Nord, Thanksgiving célèbre dans tous les esprits les premières récoltes faites par les Européens sur le sol américain et la reconnaissance envers Dieu de leur avoir permis de survivre.

kids thanksgiving

Origines de Thanksgiving au Canada

Au Canada, le navigateur anglais Marin Frobisher remercia Dieu de l’avoir préservé d’un terrible voyage au nord du Canada en faisant un grand repas au sud du Groenland en 1578.

Des fêtes plus organisées naquirent avec des Français menés par Samuel de Champlain, né à Brouage. Durant l’hiver 1606-1607, à Port-Royal (île de la Nouvelle-Ecosse), ces Français décidèrent de ne pas se laisser aller à la morosité et Champlain créa l’Ordre de Bon Temps, une sorte de club pour promouvoir de bons repas tout l’hiver ! Voici un extrait de son récit :

Nous passâmes cet hiver fort joyeusement et fîmes bonne chair, par le moyen de l’ordre de bon temps que j’y établis, qu’un chacun trouva utile pour la santé et plus profitable que toutes sortes de médecines, dont on eut pu user. Cet ordre était une chaîne que nous mettions avec quelques petites cérémonies au col d’un de nos gens, lui donnant la charge pour ce jour d’aller chasser : le lendemain on la baillait à un autre et ainsi consécutivement : tous lesquels s’efforçaient à l’envie à qui ferait le mieux et apporterait la plus belle chasse : Nous ne nous en trouvâmes pas mal, ni les Sauvages qui étaient avec nous.
Tiré des Voyages […] de Champlain, 1613

Ces repas, souvent partagés avec les autochtones, étaient accompagnés de fêtes, d’animations théâtrales… ou comment passer du bon temps quand il fait froid ! On reconnaît bien l’esprit français qui aime la bonne chère en toutes circonstances… Cet esprit perdura les années suivantes, établissant cette idée de profiter des récoltes, de la chasse, de la pêche… mais Thanksgiving fut officialisé bien plus tard.
En raison du climat, Thanksgiving est célébré au Canada le 2e lundi d’octobre, ce qui coïncide avec l’anniversaire de la découverte de l’Amérique par Christophe Colomb (le 12 octobre 1492, fêté chaque 2e lundi d’octobre un peu partout sur le continent américain, malgré quelques contreverses).

Origines de Thanksgiving aux Etats-Unis

Mayflower_1920_Issue-1c
En 2020, les festivités seront sûrement immenses pour célébrer les 400 ans du débarquement du Mayflower et des Pères Pélerins, premières personnes s’installant définitivement sur le sol des US. Parmi leurs descendants, 7 sont devenus présidents des USA et un certain nombre de personnalités peuvent aussi s’enorgueillir de compter des Pilgrims parmi leurs ancêtres (listes ici)

Plusieurs textes stipulent des commémorations religieuses de remerciements en Floride (1564) par les Huguenots français, au Texas (1598) par les très catholiques Espagnols… On peut dire que c’était une suite logique à une année qui s’achève dans un monde nouveau !

vintage thanksgiving postcard
Carte postale ancienne avec le Mayflower arrivant en Amérique.

Cependant le Thanksgiving célébré de nos jours est clairement lié aux Pilgrims, des Puritains anglais d’abord émigrés en Hollande pour trouver la liberté religieuse, puis espérant jouir de plus de liberté d’entreprise dans le Nouveau Monde. Après 66 jours de traversée très mouvementée, une centaine de personnes débarquèrent du Mayflower le 11 novembre 1620  dans la grande baie du Massachussets. L’implantation fut très difficile pour ces gens démunis de tout : environ la moitié d’entre eux moururent le premier hiver.

smith

Connaissez-vous John Smith ? Oui, celui de Pocahontas !! Il ressemblait plutôt à ceci :

Captain-John-Smith-colored
Capitaine John Smith (1580-1631), navigateur anglais. Il fit 2 voyages vers l’Amérique, l’un vers la Virginie (avec l’histoire de Pocahontas) où il resta de 1607 à 1609, puis vers le Maine et la baie du Massachussets en 1614-1615.

Eh bien, indirectement il est le sauveur de ces Anglais du Mayflower en détresse !…

Revenons en 1614-1615, John Smith est en exploration dans une région qu’il baptise lui-même Nouvelle-Angleterre (ce nom est resté et désigne le nord-est des Etats-Unis). Quelques Indiens de cette région furent capturés par des hommes de John Smith afin de les amener en Angleterre en tant qu’esclaves ou « bêtes curieuses ». L’un d’eux réussit à s’échapper et prit un bateau pour retrouver sa tribu. Entre temps, il avait eu le temps d’apprendre l’anglais ! Ce cher Squanto, sans une once de ressentiment, enseigna aux Pilgrims en 1621 comment survivre dans ce monde hostile : il leur montra comment cultiver ce qui est comestible et inconnu alors en Europe : le maïs, la patate douce… et les citrouilles évidemment, et leur montra aussi des baies comme les airelles… Ces immigrants n’étaient pas des paysans mais avaient apporté des semences dans le Mayflower afin de s’installer dans le Nouveau Monde ; malheureusement tout avait moisi et c’est ainsi ils ont dû se mettre à cultiver  des plantes locales car sans bonne récolte, c’est la famine !

Puis à l’automne, un grand repas festif réunit les Pilgrims et la tribu de Squanto, apportant pour leur part des dindons et des pigeons sauvages, des coquillages, des poissons et des homards… La fête dura finalement plusieurs jours !

Ask-an-Expert-First-Thanksgiving-631.jpg__800x600_q85_crop
Illustration d’ici.

Les familles américaines préparent donc le grand repas familial commémoratif avec les ingrédients supposés du festin d’automne 1621.

3cd61828
Table présentée par Martha Stewart

On doit dire que la tradition ne fut pas ancrée dès lors, car très vite tant de luttes et tant de guerres occupèrent Européens et Indiens dont, malheureusement, les aspirations divergeaient radicalement…

Deux Présidents contribuèrent à asseoir cette fête si typiquement américaine. George Washington décréta peu après l’indépendance des Etats-Unis un jour d’action de grâce, un jour de remerciements à Dieu pour exprimer la reconnaissance d’avoir un si beau pays (en 1789, pendant que la Révolution grondait en France). Puis en pleine guerre de Sécession, pour fédérer le pays à feu et à sang, Lincoln accéda aux demandes répétées de Sarah J. Hale (1788-1879) qui prônait une fête nationale de remerciements. Cette femme, écrivain et éditrice, eut une grande influence sur l’accès des femmes à l’éducation. Ainsi, depuis 1863 aux Etats-Unis il y a cette fête nationale le 4e jeudi de novembre en souvenir de la coopération entre les premiers pélerins et les Indiens.

hale
Sarah Josepha Hale, femme d’influence au XIXe siècle. On la surnomme parfois la marraine de Thanksgiving !
goedys1
Son magazine lui permettait de diffuser largement ses idées, principalement l’accès des femmes aux carrières d’éducation et de médecine.

Thanksgiving aux Etats-Unis de nos jours

Les Américains ont bien moins de jours de congés annuels que nous Européens. Les quatre jours (de ce jeudi au dimanche) sont considérés comme de vraies vacances propices aux déplacements et aux réunions familiales. Ce repas commémoratif reste très ancré dans les habitudes, dans certaines familles c’est même quasiment le seul jour avec Noël où l’on cuisine et où toute la famille se met à table ensemble !

mrs bobbins, Thanksgiving table
Bientôt Thanksgiving aux US (le 27 novembre 2014) : Mrs Bobbins a bien préparé l’essentiel grâce à une organisation dont elle est fière : une bien belle table avec le chemin de table, les sets, serviettes, dessous de verre… Son mari approuve mais demande : mais où est le repas ? Oh zut, répond Mrs. Bobbins, voilà ce que j’ai oublié ! (dessin trouvé sur Facebook – Mrs. Bobbins est régulièrement sur ce site : Kansas City Star Quilts )

Le menu « obligé » consiste en dinde farcie, sauce aux airelles, patates douces et tarte à la citrouille (stuffed turkey, cranberry sauce, sweet potatoes, and pumpkin pie) ainsi que plein d’autres bonnes choses, au choix des cuisiniers ! Si vous souhaitez faire entrer une tradition américaine chez vous, à vos fourneaux ! Les recettes sont un peu partout sur internet.

Un mot sur les dindes : ces gros volatiles d’ Amérique sont maintenant élevés en batterie et plus de 45 millions de dindes passeront au four jeudi. Je ne vous montrerai pas de photos de ces élevages pour ne pas vous couper l’appétit, mais sachez que la dinde prête à cuire pesait en moyenne moins de 7 kg en 1930, en 1985 moins de 9 kg et maintenant on arrive à des dindes de 13 kg… Des dindes qui ne tiennent plus debout tellement leur poitrine sont hypertrophiées, mais parallèlement les prix ont baissé : on en a plus pour moins d’argent…

Gall-dindi
Un beau dindon en parade ! Nous appelons dinde ce volatile (poule d’Inde) car ces gallinacées furent importés en Europe par les Conquistadors espagnols qui croyaient encore avoir trouvé l’Inde par l’Ouest. Quant aux Américains, ils l’appellent turkey (comme le pays Turquie) car à sa découverte, elle était confondue avec la pintade de Guinée (appelée Turkey hen), bref un beau méli-mélo géographique pour ces gros oiseaux !

Après cette journée familiale, c’est le Black Friday avec des magasins qui ouvrent parfois dès minuit une minute ! Soldes et promotions incitent à acheter ce jour les premiers cadeaux de Noël. On assiste à une vraie orgie de consommation dont nos soldes ne sont qu’une pâle copie…

Quelques références :

http://indianapolis.canalblog.com/archives/2005/11/26/1041769.html
http://lostinsf.com/comment-thanksgiving-est-devenue-une-f%C3%AAte-nationale
http://www.pointsdactu.org/article.php3?id_article=987
http://www.washingtonpost.com/opinions/five-myths-about-the-pilgrims/2013/11/22/9f93e822-52c1-11e3-9e2c-e1d01116fd98_story.html (en anglais)

Décorations en patchwork et appliqué

happy thanksgiving

C’est la suite directe des décorations d’Halloween en couleurs chaudes : orange, marron, vert, écru etc. Les thèmes préférés sont les potirons évidemment,  mais au lieu d’un zeste d’humour typique à Halloween, les quilts sont plus sages et réconfortants, souvent dans le style Primitive Country qui correspond bien à cette fête familiale :

quilts
Jolie déco vue ici !
Thanksgiving Sampler_thumb[3]
Thanksgiving Sampler, vu ici.
halloween-and-thanksgiving-patterns
Magnifique étoile de circonstance vue ici

Autre symbole prisé, la Cornucopia ou Corne d’Abondance, et tous les fruits d’automne :

cornucopia.th
Magnifique appliqué avec les feuilles en soie laissées libres pour un effet 3D, à voir ici.

S’ajoutent les feuilles d’érable dans leurs plus belles couleurs :

IMG_1687
Un lit amish est l’écrin de ce superbe quilt aux feuilles d’érable.

Dieu étant dans la constitution américaine, on n’hésite pas à le remercier avec force. Thanksgiving est une fête laïque, célébrée par tous, mais d’origine religieuse puisqu’on remercie Dieu pour les bonnes récoltes :

Thanksgiving Quilt 1
Vu sur le blog Stemmons Day.

Parfois on trouve des modèles à tendance plus moderne :

leaves
Très joli chemin de table automnal, dont on peut trouver les explications en anglais dans la petite boutique de Frivolous necessity.

 Happy Thanksgiving à tous nos lecteurs américains le 27 novembre !