Histoire d'un tissu, Japon, Sampler

Le charme des ikats

Les tissus « ikat » ont un charme fou. Bien avant de connaître ce nom, j’étais attirée par ces effets fuyants et lignes incertaines qui tranchaient avec les rayures ou  écossais occidentaux bien délimités.

Dans cette pile de tissus, il y a de nombreux imprimés imitant l’ikat, regroupés au milieu. C’est ma réserve pour le Sampler des Droits de la Femme, appelé aussi Grandmother’s Choice.

L’ikat est un procédé de teinture & tissage à plusieurs variantes ; le principe est qu’on préserve de la teinture en nouant à intervalles réguliers les fils de chaine et/ou de trame AVANT le tissage. On retrouve cette technique surtout en Indonésie, mais aussi en Amérique Latine, en Asie centrale, au Japon… 

L’ikat de chaine est le plus simple. On ligature les fils de chaine tendus et on les teint, avant tissage. L’ikat de trame est plus délicat car on doit préparer le fil de trame en aller/retour sur un cadre de la taille du futur tissu, le ligaturer, le teindre, le dérouler avant de le tisser sur la chaine unie. Quant à l’ikat double, c’est la combinaison des deux techniques.

 Le tissu de gauche est un imprimé que j’adore, j’en avais acheté 2 mètres il y a des lustres et j’en ai mis dans des dizaines de quilts ! Il ne m’en reste qu’un petit bout… Il imite un tissu typiquement japonais, le kasuri, nom japonais de l’ikat. Il était vendu également en rouge, peut-être en avez-vous ? Les deux tissus de droite sont chers à mon coeur, ce sont d’authentiques kasuri teints à l’indigo qui m’ont été offerts par mon amie Marie-Claude de la Chambre des Couleurs.

La Diva du scrap quilt, Bonnie Hunter, vient de passer quelques jours en Indonésie et elle en rapporte un reportage sur la fabrication de ces tissus. Même si vous ne comprenez pas l’anglais, vous voyez sur ses photos comment les fils sont ligaturés pour les préserver par endroits de la teinture.

De mon côté, à défaut de pouvoir acheter de vrais ikats en grande quantité, je me contente donc d’imprimés, dont quelques faux-ikats donc, pour faire le sampler sur les Droits de la Femme (voir la pile ci-dessus) et j’y prends beaucoup de plaisir :

Un début qui me plaît bien !

-=-=-=-

Vous pouvez admirer les blocs des participantes ici sur Flickr !

-=-

17 réflexions au sujet de “Le charme des ikats”

    1. Yes!! Une bande en Kona cotton Snow toute simple, pour compenser les couleurs vives.
      Pour une fois j’ai même déjà la bordure en tête, je la préparerai avant la fin. Je me demande même si je ne vais pas imiter France A (Passionpatchwork) qui quilte au fur et à mesure… Ce qui est fait n’est plus à faire !!!

      J'aime

  1. je te remercie de me faire découvrir ces ikats, que je connaissais bien mal malgré de longs moments passés sur le blog de Marie-Claude. vrais ou faux, j’aime beaucoup la tonalité et l’esprit qu’ils vont donner à ton sampler!
    à bientôt Katell

    J'aime

  2. Quelle rapidité d’exécution ! moi aussi, je suis tentée de monter le sampler au fur et à mesure. Mais pour l’instant, je vais aller voir ce reportage sur les ikats, merci !

    J'aime

  3. Ils sont vraiment magnifiques tes tissus et tes blocs !
    comment peut-on quilter les blocs au fur et à mesure ? As-tu un truc ?
    J’ai fait le premier bloc mais pour le second je suis un peu en retard !
    Bon dimanche. bisous

    J'aime

    1. Quand on sait ce qu’on veut faire… et qu’on a déjà trouvé le tissu, c’est facile de monter les bandes au fur et à mesure. En revanche, c’est un peu plus compliqué de le quilter… Cette technique se nomme « quilt-as-you-go », il n’y a à ma connaissance que des livres en anglais qui expliquent cette méthode. En fait, on quilte les morceaux indépendamment (pavé par pavé, ou ligne par ligne) et on raccorde les morceaux de top, molleton et dos au fur et à mesure. France A le fait souvent, avec grand talent, voir sur son blog http://passionpatchwork.wordpress.com, notamment les articles sur le Civil War Quilt.
      Moi, je vais peut-être essayer pour ce grand sampler, je vous tiendrai informées !

      J'aime

  4. On apprend toujours des choses très intéressantes sur ton blog. Merci pour tes précisions concernant les ikats, je vais vite aller voir ton lien.
    Je vois que tu tiens aussi la cadence pour ce sampler et c’est une bonne idée de mettre la bordure au fur et à mesure. Ce n’est pas mon cas, j’attend d’avoir quelques blocs avant de faire le choix de ma bordure
    Bonne semaine

    J'aime

  5. Encore un grand merci pour ce nouveau document intéressant!
    Ce choix de tissus à tendance japonaise pour un quilt typiquement américain est une excellente idée pour donner du « nouveau »… et rapprocher les civilisations…

    J'aime

    1. Je pratique le melting-pot pour ce sampler, sans plus me poser d’autres questions que celle de me faire plaisir ! Après ce parti-pris de « tissus du Monde », je me laisse porter par les couleurs et les imprimés. J’ai parfois en tête une vieille chanson « Si tous les gars du monde devenaient des copains », ma version étant « si toutes les quilteuses du monde devenaient des copines »… En participant à ce sampler et au groupe Flickr, j’ai l’impression que le rêve devient presque réalité !

      J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.