Soutenir les Ukrainiens – Suite

Non, ce n’était pas un cauchemar, c’est la triste réalité. Chaque jour a ses informations glaçantes, ses images-choc venant d’Ukraine. Après la pandémie, la guerre en Europe. Certains réussissent à nous faire presque sourire de la situation malgré tout :

Vladimir Putin a obtenu le Prix Nobel de la Médecine 2022 pour ses extraordinaires efforts pour mettre fin à la pandémie du Covid19. Humour noir bien sûr, mais en effet, comme par magie, on ne parle plus du virus, comme s’il avait disparu… (Twitter JJ Greg)

Nous vivons en outre dans un monde qui entretient la peur, avec nos réseaux sociaux et nos chaînes d’information continue. Mais c’est une chance aussi, celle d’avoir des informations sur place, sans intermédiaire : plusieurs quilteuses ukrainiennes communiquent, nous les soutenons autant que possible sur Instagram et surtout Facebook. On ne peut pas nous cacher le désarroi des gens qui vivaient il y a 15 jours encore une vie normale.

Que faire ?

Dès les tout premiers jours, nous avons su que l’urgence est dans l’aide médicale et matérielle. Les organismes habituels s’organisent pour porter un soutien maximum aux frontières, où se retrouvent des centaines de milliers d’Ukrainiens – femmes et enfants pour la plupart. Catherine Bonte, présidente de France Patchwork, a listé les plus connus qui sauront utiliser nos dons de la meilleure manière possible : Croix Rouge Internationale, UNICEF, Médecin du Monde, Secours Populaire, Fondation de France opération Ukraine …

Badge pour Journée de l’Amitié France Patchwork, proposé par Annick Magnier

Faire un don, c’est généreux et formidable. Une fois le virement fait, on ressent une certaine satisfaction, mais elle n’est pas toujours durable et ne comble pas notre angoisse. Nous avons survécu plus ou moins bien à l’incertitude du Covid19, la crainte pour ses proches et pour soi-même, et voilà que nous nous sentons menacés par cette guerre qui se passe en Europe. Notre territoire n’est peut-être pas menacé, nos militaires peut-être pas non plus, mais les informations nous rendent les Ukrainiens extrêmement proches et ne quittent plus nos pensées, la bravoure de leur Président et des habitants force l’admiration. Et voilà que la menace nucléaire empêche plus d’un de dormir sur ses deux oreilles. L’opacité du caractère putinien nous laisse dans l’incertitude et l’angoisse.

Une idée de don que je trouve originale et futée est donnée par Weeks Ringle (Modern Quilt Studio) : aller sur le site Airbnb pour louer une chambre le plus tôt possible et le locataire recevra votre argent le jour de votre séjour supposé. Vous êtes ainsi « an Angel Guest », un invité-fantôme dirait-on moins joliment en français, ou un client invisible. Il faut bien sûr signaler que c’est une fausse location. Un moyen direct, sans intermédiaire, de faire rentrer de l’argent pour la population. Tant que les réseaux internet fonctionnent encore en Ukraine, c’est très malin. Dans la même veine, on peut acheter des patrons ou des ouvrages aux artistes ukrainiennes par ETSY. Par ces biais, des liens amicaux peuvent aussi se créer…

Alors, que faire d’autre ?

Pour vaincre notre peur, se couper complètement des informations, pour faire comme si la vie post-Covid, pleine de joies et de loisirs retrouvés, était notre monde, est illusoire. La crispation ambiante aura bien fait de nous rattraper. Se raisonner pour ne pas passer la journée devant les infos – pour les personnes qui en ont le temps – est déjà une petite victoire contre l’angoisse.

Macron pense que « le pire est à venir » en Ukraine après son échange avec Putin. @tinypricksprojects. Voyez comme les informations se diffusent… Ce collectif américain brode des phrases quotidiennement.

La meilleure stratégie pour atténuer son angoisse, c’est sans doute l’action. On peut aller marcher bien sûr, c’est bien pour soi. N’oublions jamais ce remède miracle. Mais je pense bien sûr à des actions liées à la solidarité. Des milliers de personnes en France se remuent. Comme nous savons ce qui est urgent, des convois partent déjà, pleins de médicaments, de matériels de soins et d’hygiène. Je suis l’association catalane Alliance Occitanie-Ukraine qui existe depuis 14 ans, ils sont vaillants, organisés et pourtant submergés par le nombre de dons et de bonnes volontés (et trop de messages auxquels ils ne peuvent répondre!).

©Nadia Pellefigue / Twitter

Toulouse étant jumelée avec Kiev depuis 1975, de nombreux liens culturels et amicaux existent depuis longtemps. L’accueil ici se fera sans doute à grande échelle, tant par les particuliers que par la mairie et la région Occitanie. Nous avons une adresse (accueil-ukraine@mairie-toulouse.fr) pour notifier notre possibilité d’accueillir des personnes, temporairement ou à plus long terme. Ces listes s’établissent peu à peu un peu partout en France, contactez votre mairie si vous êtes volontaires : il y aura une centralisation nationale des offres pour diriger les réfugiés aux endroits disponibles.

Ce drapeau a été fait l’année dernière, pendant les célébrations joyeuses des 30 ans du pays libre. Sasha, quilteuse moderne ukrainienne, vend à présent ce petit modèle parce qu’on lui demande, du monde entier, comment aider. Elle est dans l’Ouest du pays, pour le moment épargné, mais qui abrite déjà plus de 40 000 réfugiés. Tout l’argent récolté sera pour leur venir en aide. C’est par ici, 5,66€ le patron ce jour (prix fluctuant en €).

Nous sommes des quilteuses et la solidarité passe irrémédiablement par nos ouvrages. Nous sommes faites ainsi ! Nous savons que nous n’allons pas pouvoir offrir des quilts dans les jours qui suivent… cela tombe bien car ils ne sont pas faits 🙃. Projeter de faire des blocs ou des quilts calme notre angoisse. Être dans l’action fait du bien…

Après le succès de l’offre de l’Australienne Kristy Lea @quietplay (voir mon article précédent), d’autres s’en inspirent. Cela fonctionne très bien aux États-Unis ! Pat Sloan par exemple, a échangé le modèle ci-dessous (que tout le monde pourrait faire d’après la photo) contre un don à l’UNICEF pour l’Ukraine. La dernière mise à jour est de 65 000 $ !

Bloc Pat Sloan pour des dons pour les enfants d’Ukraine

D’autres vendent des tee-shirts avec impression tournesol et mille autres objets… Mobilisation générale pour récolter de l’argent aux États-Unis..

Quant à Bonnie Hunter, elle va commencer un « Quilt Along » fin mars, pour guider et motiver celles qui souhaitent faire un grand quilt plein de cœurs bleus et jaunes ! Ces quilts pourront ainsi servir à lever des fonds avec des tombolas… ou offrir à des Ukrainiens.

Ce sont ces blocs que Bonnie vous invitera à faire avec ses précieux conseils à partir du 25 mars, voir les détails par ici : Quiltville

Et en France ? Eh bien, il s’est constitué un groupe très sympathique et dynamique sur Facebook, Des Tournesols pour l’Ukraine ! Discussions, recueil de blocs de tournesols, de colombes pour la paix, de déclinaisons de drapeaux… C’est très convivial et peu à peu, nous allons faire des blocs, des quilts… et les fondatrices du groupe sont bien informées des difficultés pour faire parvenir ces dons. Tout sera envisagé en temps voulu : des tombolas pour reverser l’argent, des dons aux réfugiés en France, un convoi quand la paix sera revenue… Ne s’y inscrivent que les personnes qui en ont envie et c’est ainsi une bulle bleue et jaune, où on entretient l’espoir d’un pays libéré le plus vite possible.

Alireza Karimi Moghaddam, un artiste iranien vivant actuellement au Portugal, fait des œuvres digitales sur la vie de son peintre préféré, Vincent Van Gogh. Tous ces tournesols nous rappellent immanquablement l’Ukraine désormais.
Symphony of Love, Alireza Karimi Moghaddam
Le compte Instagram de l’artiste montre ses illustrations, accompagnées de magnifiques poèmes… L’univers de Alizera Karimi Moghaddam est décidément à découvrir.
Van Gogh est, pour l’artiste uranien, un symbole d’amour, d’humanité et d’altruisme. Tout ce dont on a besoin. ALIREZA KARIMI MOGHADDAM
© Alireza Karimi Moghaddam
Voici son tableau le plus récent, si émouvant que Chri Cri Moreira l’a ajouté en banderole du groupe FB Des Tournesols pour l’Ukraine.

L’ampleur de cet élan de solidarité est inédit dans le monde occidental, car ce conflit rappelle la guerre froide que nous espérions définitivement enterrée. Il y a dix jours encore, le « monde d’après » était consacré à la fin de la pandémie ; nous avons si vite changé de monde, encore une fois, que l’expression prend un autre sens qui nous éloigne bien loin de nos rêves.

Entre le ciel bleu du haut et les blés jaunes du bas, tel le drapeau ukrainien, les nuages s’amoncellent, les noirs et les blancs… Encore un tableau fort de Alireza Karimi Moghaddam (2021)

Tous les matins, on a une mission. Trouver la gaieté au milieu des raisons de désespérer. La beauté au milieu des laideurs. La gentillesse au milieu des visages fermés. Les caresses au milieu des griffes. La tendresse au milieu des gifles. L’ouverture au milieu des fermetures. Si vous acceptez cette mission, la journée sera magnifique.
Si vous la refusez, allez vous recoucher tout de suite !
Edouard Baer

Ne plus prendre au sérieux ses peurs,
mais prendre au sérieux ses rêves pour tenter de les rendre réels…
Gardons espoir et agissons, chacun à notre mesure…
et un peu plus, pour un « monde d’après » vivable.
Katell

Pour rêver encore, un tableau d’Alireza Karimi Moghaddam : son Vincent (Fancy Van Gogh) a rencontré Frida Kahlo, rencontre impossible mais tellement romantique !
La beauté pure, malgré les éléments déchainés… Bonne chance, l’ami Vincent ! Nous sommes tous dans la même barque.
© Alireza Karimi Moghaddam

29 commentaires sur « Soutenir les Ukrainiens – Suite »

    1. J’ai hésité à vrai dire, c’est un humour limite, mais bon… Promis, c’est l’unique fois. Et elle ne peut pas être belle, une photo de Putin.
      Merci de ne pas vous arrêter à cela…

      J’aime

  1. Les ukrainiens résistent aussi par l’humour ! Alors pourquoi pas
    Rire dans l’adversité est un bon remède et tirer l’aiguille aussi !
    Courage on arrive au bout de toutes les vagues !

    J’aime

    1. Et je sais que tu t’actives toi aussi, dans le Tarn ! Une fois ton projet ficelé, je le partagerai ici. Et pourquoi pas avec humour ! Le Président ukrainien les a fait rire avant de les diriger et leur insuffler tant de bravoure…

      J’aime

  2. Encore un très beau texte sur notre mobilisation generale.j’aime décidemment beaucoup ce que vous faites.mefci

    J’aime

  3. Merci pour cet article qui nous donne des pistes pour soutenir le peuple ukrainien face à l’horreur, grâce aux créatrices avec du tissu, du fil et des aiguilles, à notre hauteur même bien faible face à la guerre! 🌻🌻🌻🌻

    J’aime

  4. Il est parfait ton article comme d’habitude, plein de tendresse, de poésie, d’émotions. Et d’idées pratiques pour participer à cet élan de solidarité envers ce peuple dont le sort nous horrifie.
    J’aime la découverte de ce peintre iranien. Ses œuvres sont d’une grande sensibilité.
    Merci encore pour cette belle page Katell.

    J’aime

    1. L’artiste se sent en connexion avec Van Gogh et il a l’ambition de modifier l’image du génie. Je crois bien que j’en reparlerai !
      Merci pour ton soutien 💙💛 !

      J’aime

  5. Bonjour à toutes et tous peut être. Je n arrive plus à rire ou sourire de ces blagues qui se disent humoristiques concernant ce tyran fou à lier. Je les supprime systématiquement … et si on arrêtait de publier son portrait dans les messages ce serait bon pour tous. Ceci ne nous empêchant pas d acter une mobilisation pour le peuple qu il veut affamer. Bons ouvrages

    J’aime

  6. J’ai tout lu en détail, je vais voir et réfléchir (dons sur la croix rouge déjà faits) mais je ne comprends pas le truc airBnB, j’y ai un logement de vacances en Périgord, je ne vois pas comment dans la réalité, on peut faire…….AirBNB, c’est un truc structuré, pas une agence caritative. De plus, autant faire un don direct, ma foi, ça revient au même….En revanche, avec Van Gogh, je me suis régalée

    J’aime

    1. Pour Airbnb, tu vas sur le site pour réserver un logement, comme si tu partais en vacances en Ukraine. Tu seras débitée, le propriétaire sera crédité, c’est une façon de faire rentrer de l’argent sans intermédiaire. Weeks Ringle a longuement discuté avec le propriétaire de Kiev qu’elle a choisi, il remercie infiniment et ils se sont promis de se rencontrer après la guerre.
      Oui c’est un don direct, une manière détournée de faire rentrer de l’argent directement.

      L’artiste a fait plusieurs tableaux mettant en scène l’idylle entre Vincent et Frida, en farfouillant un peu, tu tomberas dessus ! Quelle jubilation de découvrir cet illustrateur…

      J’aime

  7. M
    Magnifique article et magnifique artiste. J adore tous ses tableaux
    Merci Katell
    Je réfléchis à faire des blocs…..

    J’aime

  8. Bonjour Katell Une question qui n a rien à voir : J essaie de publier mon quilt météo 2021 et le début du 2022 sur le site quiltmeteo mais rien ne parait. Sais tu pourquoi Bises Marie Odile

    Envoyé de mon iPhone

    >

    J’aime

    1. Tu es toujours membre du groupe, sans restriction, alors il n’y a objectivement aucune raison, sinon des connexions temporairement mauvaises. Parfois j’attends très longtemps pour ouvrir FB. Je crains alors toujours d’avoir été piratée, mais c’est peut-être parce que mon dossier est lourd, très lourd… ! Alors essaie de nouveau, et j’espère que ça passera cette fois.

      J’aime

  9. Ma belle fille est ukrainienne et bien que j’apprécie vos articles je suis désolée mais l’humour là je ne le vois vraiment pas!!! D’ailleurs ukrainien ou pas La menace nucléaire est d’un humour indéniable!!

    J’aime

    1. Je ne l’enlève pas en effet, mais je suis très sensible à vos remarques, sérieusement. Je ne cherche pas de la pub ainsi, c’était juste une introduction sans doute maladroite et anecdotique ! Bon courage à tous.

      J’aime

  10. Merci Katell pour ce très beau texte. Je ne suis pas patcheuse tu le sais mais ma fille l’était et je suis admirative de tous ces travaux de patch que je vois ici ou là. Je ne peux donc participer à aucun des projets suggérés mais suis attentive à tout ce qui se passe et va se passer encore. J’aiderai bien sûr à ma façon, même si c’est une goutte d’eau dans l’océan. Et je suis triste, si triste devant tant de barbarie

    J’aime

    1. Merci infiniment de continuer à écrire ton blog, cela te fait sans doute du bien, mais tu aides surtout tes nombreuses lectrices. Et surtout la vie continue, il faut lui conserver une saveur pour avoir envie de continuer soi-même. Les liens avec les amies et même avec les lectrices inconnues, c’est tellement précieux.
      Nos actions sont des larmes dans l’océan, elles finiront par porter des fruits… Gardons espoir.

      J’aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.